Ouvrir le menu principal

Holtzwihr

ancienne commune française du département du Haut-Rhin

Holtzwihr
Holtzwihr
La mairie.
Blason de Holtzwihr
Blason
Drapeau de Holtzwihr
Logo
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Haut-Rhin
Arrondissement Colmar-Ribeauvillé
Canton Colmar-2
Intercommunalité Communauté de communes du Pays du Ried Brun
Statut Commune déléguée
Code postal 68320
Code commune 68143
Démographie
Gentilé Holtzwihrien, Holtzwihrienne
Population 1 353 hab. (2013)
Densité 210 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 06′ 47″ nord, 7° 25′ 17″ est
Altitude Min. 180 m
Max. 186 m
Superficie 6,45 km2
Historique
Date de fusion
Commune(s) d’intégration Porte-du-Ried
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Haut-Rhin

Voir sur la carte administrative du Haut-Rhin
City locator 15.svg
Holtzwihr

Géolocalisation sur la carte : Haut-Rhin

Voir sur la carte topographique du Haut-Rhin
City locator 15.svg
Holtzwihr

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 15.svg
Holtzwihr

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 15.svg
Holtzwihr
Liens
Site web http://www.holtzwihr.fr/

Holtzwihr [(ʔ)ɔlt͡sviʁ] (Holzwìhr en alsacien, Holzweier en allemand) est une ancienne commune française située dans le département du Haut-Rhin, en région Grand Est.

Cette commune se trouve dans la région historique et culturelle d'Alsace et est devenue, le , une commune déléguée de la commune nouvelle de Porte-du-Ried.

Un des surnoms donnés aux Holtzwihriens était les « choucroutiers », surnom donné en raison de la présence de des grandes plantations de choux présentes autour du village.

GéographieModifier

Holtzwihr est situé dans la plaine d'Alsace, à 2 kilomètres au nord-est de Colmar. Holtzwihr est aussi très proche du village de Wickerschwihr, qui dépendait de Holtzwihr de 1794 à 1837.

Au nord du village se trouve une forêt, composée de trois parties :

  • la forêt domaniale de l'Orch, qui en constitue la majeure partie ;
  • la forêt communale de Holtzwihr ;
  • la forêt communale de Wickerschwihr, qui est située entre les deux dernières.

Cette forêt est traversée par le ruisseau de l'Orchbach, sur lequel sont situés une multitude de petits étangs qui se trouve sur une résurgence de la nappe phréatique, qui est située à une profondeur de 1 mètre sous terre, ce qui est typique de la région du Ried.

Au sud passe le canal de Colmar, qui fait la jonction entre le canal du Rhône au Rhin et l'Ill.

Communes limitrophesModifier

Histoire [1]Modifier

Les origines de HoltzwihrModifier

Le village de Holtzwihr est fondé par les Francs.

En 735, il est mentionné pour la première fois sous le nom pré-germanique de Lilenselida lors d’une donation du Comte d’Eberhard à l’abbaye de Murbach.

Le nom, Heloldowilare, apparaît en 760 et signifie « ferme de Helold » (prénom germanique).

À compter du XIIe siècle, le village fait partie du Landgraviat de Haute-Alsace sous l’autorité des Habsbourg qui le donnèrent en fief à leurs vassaux. Puis en 1597, il revint au baron de Montjoie. Durant le Moyen Âge, les terres fertiles autour du village sont administrées par différents couvents et ordres religieux tels les abbayes d’Unterlinden, de Pairis et de Sainte-Catherine.

La guerre de Trente Ans frappe durement Holtzwihr et en 1634, le village est confié en administration à la ville de Colmar. La population, aidée d’une forte immigration suisse, s’attache à reconstruire le village. La famille strasbourgeoise de Klingin administrera le village par la suite.

En janvier 1945, lors de l’offensive française pour la libération de Colmar, le village fut détruit en grande partie ; il fut libéré par les troupes américaines et françaises après de durs combats le .

La commune a été décorée, le 11 novembre 1948, de la croix de guerre 1939-1945[2].

JumelagesModifier

HéraldiqueModifier

Les armes d'Holtzwihr se blasonnent ainsi :
« D'or au sautoir de sable, au chef d'azur à trois fleurs de lys d'argent. »[3]

Création d’armoiries en 1977. Elles s’inspirent de celles que la grande-maîtrise, chargée sous Louis XIV de l’établissement de l’Armorial général, avait attribuées à Holtzwihr et Wickerschwihr qui ne formaient alors qu’une seule communauté villageoise, à savoir « d’or à un sautoir alézé formant la lettre X de sable, accompagné en chef des lettres H et W de même ».

Les fleurs de lys rappellent la famille de Klinglin qui fut seigneur du lieu de 1713 à la Révolution et portait « d’azur à une fasce d’argent accompagnée de trois fleurs de lys d’or ».

Politique et administrationModifier

Liste des mairesModifier

Liste des maires successifs
Nom Parti Période Qualité
Eugène Ritzenthaler RS 1947 1979 Sénateur de 1959 à 1968
Bernard Gerber UMP / LR mars 2001 en cours Président du Ried Brun

Finances localesModifier

En 2015, les finances communales était constituées ainsi[4] :

  • total des produits de fonctionnement : 1 090 000 , soit 783  par habitant ;
  • total des charges de fonctionnement : 951 000 , soit 683  par habitant ;
  • total des ressources d’investissement : 551 000 , soit 396  par habitant ;
  • total des emplois d’investissement : 338 000 , soit 243  par habitant ;
  • endettement : 538 000 , soit 387  par habitant.

Avec les taux de fiscalité suivants :

  • taxe d'habitation : 10,61 % ;
  • taxe foncière sur le bâti : 5,60 % ;
  • taxe foncière sur les propriétés non bâties : 26,95 % ;
  • taxe additionnelle à la taxe foncière sur les propriétés non bâties : 50,60 % ;
  • cotisation foncière des entreprises : 13,41 %.

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[6],[Note 1].

En 2013, la commune comptait 1 353 habitants, en augmentation de 2,5 % par rapport à 2008 (Haut-Rhin : 1,52 %, France hors Mayotte : 2,49 %).

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
4874926568001 1101 244723707752
1856 1861 1866 1871 1875 1880 1885 1890 1895
690727760736643626613656618
1900 1905 1910 1921 1926 1931 1936 1946 1954
568525520502492531529450468
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2013
4825276317288311 0641 2701 3531 353
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

Lieux et monumentsModifier

Mémorial Audie MurphyModifier

Article détaillé : Mémorial Audie Murphy.

Ce mémorial, situé à l'entrée de la forêt communale, rend hommage au courage et à la bravoure du soldat Audie Murphy.

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Mémorial dédié à un équipage d'un avion anglais du type Lancaster (PB 765) [9]Modifier

Tombé dans la forêt du village dans la nuit du 4 au 5 décembre 1944, deux membres d'équipage furent tués et un troisième fut porté disparu. Trois des survivants revinrent sur place en 1989 grâce à des recherches faites par Patrick Baumann et Joseph Barthelemy.
4 décembre 1944 : le journal de l'Escadron rapporte que les rapports ont signalé leur première observation de l'avion ennemi de combat à réaction, un Me 262, lors d'un raid de 19 avions sur la gare de triage d'Heilbronn, mais aucun combat n'a eu lieu. Cela a été considéré comme un succès bien que deux Lancaster, P/O G.L. Wall (EM PB765-B) et F/O M.J. Lovett (LL968 EM-K) ne sont pas revenus...
L'avion est touché par la flak au niveau du centre du fuselage, blessant mortellement le Sgt Sharp. Partiellement abandonné, l'avion s'écrase vers Holtzwhir à 6 km nord-est du centre de Colmar.
En décembre 1990, Patrick Baumann, le frère de Marc, qui avait pris contact avec l'association des chasseurs de nuit, et avec des chercheurs, a communiqué avec Roy Hill pour lui dire qu'il avait trouvé des preuves que le Lancaster PB765 n'a pas été abattu par flak, mais par un chasseur de nuit. Le pilote, Karl Friedrich Müller, de la Luftwaffe était l'un de leurs as, le CO d'une unité basée à Darmstadt[10]. Il aurait eu leur plus haut score de pilote de chasse pour avions monoplaces de nuit. Le PB 765 était le 27e sur un total de 30. Il avait réussi à obtenir la hausse de tir des canons montés dans son Me 109 G - généralement ils étaient montés dans un moteur à double avions comme Ju88s[11] ou Me210 (Messerschmitt Me 210). Une entrée dans son journal de bord donne l'emplacement exact et l'heure de la destruction de deux Lancaster à quelques minutes les uns des autres dans la nuit du 4 au 5 décembre 1944. L'un d'eux correspond au PB 765.

L'église particulière du villageModifier

 
Église Saint-Martin.

Initialement construite en 1662, l'église pui rénovée en 1765 et agrandie en 1890. Elle est détruite lors de combats de janvier 1945. Le projet de reconstruction de l'édifice est engagé par Eugène Ritzenthaler et son équipe. La première pierre de l'église est bénie par l'évêque de Strasbourg en 1953 et les travaux se terminent en 1956. L’église actuelle fut construite selon les plans de l’architecte Jean du Cailar, originaire de Colmar. Les plans se sont basés sur ceux de l’église d’Ottmarsheim. L'église est particulièrement originale : celle-ci est en effet octogonale et le clocher est un bâtiment isolé, à quelques mètres de l'église[12]. Cette architecture est unique en France.
En 2007, l'église a subi de grands travaux de rafraîchissement.

L'orgue a été réalisé par Georges Schwenkedel en 1956[13],[14].

En 2010, le clocher subit à son tour une rénovation pendant laquelle le lierre, qui recouvrait presque tout le bâtiment, est enlevé.

Les monuments commémoratifsModifier

  • Le monument aux morts[15],[16].
  • Le mémorial d'Audy Léon Murphy[17],[18].
  • La fontaine de Holtzwihr[19].

Voies de communicationsModifier

Holtzwihr est traversé par la départementale 4, qui va de Bennwihr à Kunheim. Dans le village débutent aussi la route de la maison rouge, qui va en direction d'Illhaeusern et la route de Wihr-en-Plaine. Une piste cyclable longe le canal de Colmar et rejoint l'itinéraire de la coulée verte qui longe le canal du Rhône au Rhin.

Les bus TraceModifier

Article détaillé : Trace.

Cette commune est desservie par les lignes et arrêts suivants :

Parcours Arrêts dans la commune
24
Grussenheim / Riedwihr – Théâtre - Gare
Rue Principale, Holtzwihr Mairie, Ritzenthaler, Choucrouterie

SportsModifier

FootballModifier

 
RACING H.W. 96.

Le club de football de Holtzwihr était le FC Holtzwihr jusqu'au , où il a fusionné avec le club voisin l'AS Wickerschwihr, pour créer le RACING Holtzwihr Wickerschwihr 96, qui joue actuellement en Régional 3.

KaratéModifier

Le club de karaté de Holtzwihr est Aruzasu Karaté.

Personnalités liées à la communeModifier

Eugène RitzenhalterModifier

Article détaillé : Eugène Ritzenthaler.

Eugène Ritzenthaler (1906-1986), natif de Holtzwihr, maire de la commune (1947-1979), député du Haut-Rhin de 1951 à 1956, sénateur du Haut-Rhin de 1959 à 1968[20].

Audie MurphyModifier

Article détaillé : Audie Murphy.

MémorialModifier

Le mémorial situé à l'entrée de la forêt communale de Holtzwihr, rend hommage à la courage et à la bravoure du soldat Audie Murphy.
En voici l'histoire.
Le , pendant l'opération Anvil dragoon, son meilleur ami Lattie Tipton fut tué par un soldat allemand faisant semblant de se rendre alors qu'il quittait sa position de mitrailleuse. Audie rentra dans une rage immense et tua l'Allemand. Puis, occupant l'ancienne position du soldat allemand, il détruisit d'autres positions allemandes proches et reçut pour cet acte la Distinguished Service Cross. Quelque temps plus tard, en Alsace, durant la bataille de la poche de Colmar, il défendit seul une position contre une offensive allemande appuyée par des blindés. Un blindé U.S arriva mais fut tout de suite détruit par un obus HEAT allemand. L'engin en flammes attira l'attention d'Audie qui se servit de la mitrailleuse de cal.50 du blindé pour repousser les vagues d'infanterie ennemies alors que celui-ci menaçait d'exploser. Il dirigea aussi les tirs d'artillerie U.S sur les positions allemandes avant d'être blessé et de devoir se retirer, nécessitant un appui médical qu'il refusa, afin d'organiser ses hommes dans le but de mener une contre-offensive. Les blindés allemands, ne disposant plus du soutien de l'infanterie, durent se retirer. Ainsi, Audie Murphy empêcha tout seul l'encerclement et la destruction probable de son unité. Au cours de cette bataille il tua 50 soldats allemands. Murphy a été décoré de la Medal of Honor pour ces actions.

FilmModifier

Holtzwihr est mentionné dans le film autobiographique L'Enfer des hommes de Audie Murphy, l'acteur le plus décoré des États-Unis durant la Seconde Guerre mondiale.

IntrigueModifier

L'action pour laquelle on a attribué la Médaille d'honneur à Murphy est dépeinte vers la fin du film. En janvier 1945, près de Holtzwihr, l'unité de Murphy est forcée de reculer face à une attaque allemande. Cependant, Murphy reste derrière, au bord d'une forêt, et dirige l'artillerie sur l'infanterie ennemie qui s'avance. Comme les Allemands s’approchent de sa position, Murphy saute sur un char M4 Sherman abandonné (il a en réalité exécuté cette action sur un char M10 destroyer) et utilise sa mitrailleuse .50-calibre pour tenir à distance l'ennemi, bien que le véhicule soit en feu et peut éclater à tout moment. Bien que blessé et dangereusement exposé au feu ennemi, Murphy retient à lui seul l'attaque allemande, sauvant ainsi son unité. Tandis que le film dépeint cette action comme ayant eu lieu avec une bonne visibilité météorologique, elle a en réalité eu lieu en l'hiver 1945, au bord d'une forêt sur la plaine alsacienne dans des conditions de visibilité pauvre.

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

Articles connexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

RéférencesModifier