Distinguished Service Cross (États-Unis)

Décoration militaire des États-Unis

Distinguished Service Cross
Distinguished Service Cross (États-Unis)
Army Distinguished Service Cross
Décernée par Drapeau des États-Unis États-Unis
Département de la Défense des États-Unis
Seal of the US Department of the Army.svg United States Army
Type Distinction militaire américaine
Éligibilité Militaires américains
Décerné pour « Héroisme extraordinaire, ne justifiant cependant pas l'attribution de la Medal of Honor; L'acte ou les actes d'héroisme doivent avoir été si remarquables et avoir été faits malgré un péril de mort si extraordinaire qu'il distingue une personne de ses camarades. »
Statut Toujours décernée
Chiffres
Date de création
Total de récompensés ~ 13 400
Importance

Distinguished Service Cross ribbon.svg

US-DSC-OBVERSE-TWO.png    US-DSC-REVERSE.png
Ruban de la Distinguished Service Cross (au-dessus), recto (à gauche) et verso de la croix (à droite).

La Distinguished Service Cross (littéralement : « croix pour service distingué » ou « croix pour service remarquable ») est une décoration militaire des États-Unis créée le par une loi du Congrès.

La Distinguished Service Cross est décernée à toute personne qui a servi dans les forces des États-Unis et qui s'est distinguée par un acte héroïque ne pouvant cependant justifier l'attribution de la Medal of Honor.

La Distinguished Service Cross peut être décernée à une personne ne faisant pas partie des forces armées américaines mais qui est engagée dans les rangs d'une force amie combattant un ennemi contre lequel les États-Unis sont également en guerre.

L'acte ou les actes héroïques en question doivent avoir très clairement mis en péril la vie de l'intéressé au profit de l'intérêt général.

RécipiendairesModifier

À la suite de la destruction des canons allemands du Manoir de Brécourt le , le lieutenant Richard Winters se voit attribuer cette décoration.

En , près de Ramatuelle en France, le sergent Audy Murphy (19 ans) se rue seul à l'assaut d'une construction tenue par 20 soldats allemands les neutralisant tous dont 11 qu'il fait prisonniers. Il obtient cette décoration pour ce fait d'arme.

En , au moins 13 467 médailles ont été décernées, dont au général français Jean Gilles et au colonel français Roger Barberot.

Seules deux femmes ont obtenu cette décoration lors de la Seconde Guerre mondiale, dont la Française Jeannette Guyot[1].

Notes et référencesModifier

  1. (en) « Jeannette Guyot », The Hall of Valor Project (consulté le ).

Lien externeModifier