Hochstatt

commune française du département du Haut-Rhin

Hochstatt (pron. Horchtatt) est une commune française située dans la banlieue sud de Mulhouse. Elle fait partie de la circonscription administrative du Haut-Rhin et, depuis le , du territoire de la Collectivité européenne d'Alsace, en région Grand Est.

Hochstatt
Hochstatt
La mairie.
Blason de Hochstatt
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Collectivité territoriale Collectivité européenne d'Alsace
Circonscription départementale Haut-Rhin
Arrondissement Altkirch
Intercommunalité Communauté de communes Sundgau
Maire
Mandat
Matthieu Hecklen
2020-2026
Code postal 68720
Code commune 68141
Démographie
Gentilé Hochstattois
Population
municipale
2 177 hab. (2021 en augmentation de 3,91 % par rapport à 2015)
Densité 255 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 42′ 10″ nord, 7° 16′ 36″ est
Altitude Min. 248 m
Max. 320 m
Superficie 8,55 km2
Type Ceinture urbaine
Unité urbaine Hochstatt
(ville-centre)
Aire d'attraction Mulhouse
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton d'Altkirch
Législatives Troisième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
Hochstatt
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
Hochstatt
Géolocalisation sur la carte : Haut-Rhin
Voir sur la carte topographique du Haut-Rhin
Hochstatt
Géolocalisation sur la carte : Grand Est
Voir sur la carte administrative du Grand Est
Hochstatt

Cette commune se trouve dans la région historique et culturelle d'Alsace.

Ses habitants sont appelés les Hochstattois et Hochstattoises.

Géographie

modifier
Représentations cartographiques de la commune
Carte OpenStreetMap
Carte topographique

Communes limitrophes

modifier

Hydrographie

modifier

Réseau hydrographique

modifier

La commune est dans le bassin versant du Rhin au sein du bassin Rhin-Meuse. Elle est drainée par le ruisseau de l'Étang Rittweiher[1],[Carte 1].

 
Réseau hydrographique de Hochstatt[Note 1].

Gestion et qualité des eaux

modifier

Le territoire communal est couvert par le schéma d'aménagement et de gestion des eaux (SAGE) « Largue ». Ce document de planification concerne le bassin versant de la Largue et une zone située à l'ouest du périmètre (la région de Montreux). Ce territoire s'étend sur 385 km2. Le périmètre a été arrêté le 4 mars 1996 et le SAGE proprement dit a été approuvé le puis révisé le . La structure porteuse de l'élaboration et de la mise en œuvre est le Syndicat mixte pour l'aménagement et la renaturation du bassin versant de la Largue et du secteur de Montreux, qui a évolué en Epage le , sous le nom de Epage Largue[2].

La qualité des cours d’eau peut être consultée sur un site dédié géré par les agences de l’eau et l’Agence française pour la biodiversité[Carte 2].

En 2010, le climat de la commune est de type climat des marges montargnardes, selon une étude du Centre national de la recherche scientifique s'appuyant sur une série de données couvrant la période 1971-2000[3]. En 2020, Météo-France publie une typologie des climats de la France métropolitaine dans laquelle la commune est exposée à un climat semi-continental et est dans la région climatique Vosges, caractérisée par une pluviométrie très élevée (1 500 à 2 000 mm/an) en toutes saisons et un hiver rude (moins de °C)[4].

Pour la période 1971-2000, la température annuelle moyenne est de 10,3 °C, avec une amplitude thermique annuelle de 17,7 °C. Le cumul annuel moyen de précipitations est de 707 mm, avec 9,2 jours de précipitations en janvier et 9,2 jours en juillet[3]. Pour la période 1991-2020, la température moyenne annuelle observée sur la station météorologique de Météo-France la plus proche, « Mulhouse », sur la commune de Mulhouse à 7 km à vol d'oiseau[5], est de 11,1 °C et le cumul annuel moyen de précipitations est de 747,6 mm. La température maximale relevée sur cette station est de 39,4 °C, atteinte le ; la température minimale est de −21,5 °C, atteinte le [Note 2],[6],[7].

Les paramètres climatiques de la commune ont été estimés pour le milieu du siècle (2041-2070) selon différents scénarios d'émission de gaz à effet de serre à partir des nouvelles projections climatiques de référence DRIAS-2020[8]. Ils sont consultables sur un site dédié publié par Météo-France en novembre 2022[9].

Urbanisme

modifier

Typologie

modifier

Au , Hochstatt est catégorisée ceinture urbaine, selon la nouvelle grille communale de densité à sept niveaux définie par l'Insee en 2022[10]. Elle appartient à l'unité urbaine de Hochstatt[Note 3], une agglomération intra-départementale regroupant deux communes, dont elle est ville-centre[Note 4],[11],[12]. Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Mulhouse, dont elle est une commune de la couronne[Note 5],[12]. Cette aire, qui regroupe 132 communes, est catégorisée dans les aires de 200 000 à moins de 700 000 habitants[13],[14].

Occupation des sols

modifier

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des territoires agricoles (59,1 % en 2018), néanmoins en diminution par rapport à 1990 (62,5 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : terres arables (41,8 %), forêts (27,8 %), zones agricoles hétérogènes (17,3 %), zones urbanisées (13,1 %)[15]. L'évolution de l’occupation des sols de la commune et de ses infrastructures peut être observée sur les différentes représentations cartographiques du territoire : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et les cartes ou photos aériennes de l'IGN pour la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[Carte 3].

 
Carte des infrastructures et de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

Histoire

modifier

Dès le XIe siècle, Hochstatt relève du comté de Ferrette. Aux XIIe et XIIIe siècles, une famille noble, vassale des Ferrette, y réside. Le village est bientôt si important, qu’il constitue à lui seul une mairie de la seigneurie d’Altkirch. Au XVe siècle, le fief de Hochstatt compte 238 maisons, chiffre considérable pour l’époque.

Héraldique

modifier


Les armes de Hochstatt se blasonnent ainsi :
« De gueules à deux clés d'argent, rangées en pal, les pannetons en dedans vers la pointe. »[16]

La commune possédait ces armoiries dès la fin du XVIIe siècle. Les clés sont celles de saint Pierre auquel est dédiée la chapelle du village.

Politique et administration

modifier

Tendances politiques et résultats

modifier

Liste des maires

modifier
Liste des maires successifs[17]
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
Jean Neyer    
Jean Adam Foltzer    
Jacques Higelin    
Joseph Foltzer    
Antoine Schyrr    
Joseph Foltzer    
Charles Brunner    
Nicolas Claden    
Joseph Foltzer    
Ignace Muller    
Jean Deyber    
Jean Oswald    
Jean Gerber    
Jacques Gaugler    
Joseph Claden    
Émile Riedinger    
Jean Eichinger    
Louis Haenlin    
Émile Osswald    
Antoine Stoffel[18]    
Jean-Paul Weissbeck    
Raymond Gully    
Hubert Marschall    
Michel Willemann UDI Technicien en bâtiment
Président de la CC du secteur d'Illfurth (2014 → 2016)
Président de la CC Sundgau (2017 → 2020)
En cours
(au 19 janvier 2021)
Matthieu Hecklen[19]   Responsable de production, ancien 1er adjoint

Démographie

modifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[20]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[21].

En 2021, la commune comptait 2 177 habitants[Note 6], en augmentation de 3,91 % par rapport à 2015 (Haut-Rhin : +0,59 %, France hors Mayotte : +1,84 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
8139279079741 0681 1461 2411 2521 312
1856 1861 1866 1871 1875 1880 1885 1890 1895
1 2701 3201 3411 3101 2731 2411 3261 3341 308
1900 1905 1910 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 2791 2351 2071 0181 0901 0961 1171 0921 066
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
1 1131 1681 5761 9131 8311 8762 0532 0782 085
2017 2021 - - - - - - -
2 1432 177-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[22] puis Insee à partir de 2006[23].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments

modifier
  • Chapelle de 1781 - Grand’Rue – édifiée par un villageois en guise d’ex-voto.
  • Croix du Geisbuhl de 1803 – à l’ouest du village, direction Galfingue, en lisière de forêt ; l’une des belles croix, parmi d’autres calvaires érigés alentour, elle a été érigée pour bénéficier d'une indulgence[24].
 
L'église Saint-Pierre-et-Saint-Paul.
  • Église Saint-Pierre-et-Saint-Paul – l’éloignement de Didenheim, paroisse d’origine, incite fin du XVIe siècle à la construction d’une église à Hochstatt. Celle-ci obtient en 1626 la présence d’un vicaire résident, puis devient paroisse autonome en 1731. Devenu trop étroit, l’édifice est rebâti en 1832. On y remarque entre autres une clef de voûte en grès rose de l’ancien édifice du XVIIIe à l’entrée du chœur, et l’orgue Callinet datant de 1836.

Personnalités liées à la commune

modifier

Voir aussi

modifier

Notes et références

modifier
  1. Les ruisseaux intermittents sont représentés en traits pointillés.
  2. Les records sont établis sur la période du au .
  3. Une unité urbaine est, en France, une commune ou un ensemble de communes présentant une zone de bâti continu (pas de coupure de plus de 200 mètres entre deux constructions) et comptant au moins 2 000 habitants. Une commune doit avoir plus de la moitié de sa population dans cette zone bâtie.
  4. Dans une agglomération multicommunale, une commune est dite ville-centre lorsque sa population représente plus de 50 % de la population de l’agglomération ou de la population de la commune la plus peuplée. L'unité urbaine de Hochstatt comprend une ville-centre et une commune de banlieue.
  5. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  6. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2024, millésimée 2021, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2023, date de référence statistique : 1er janvier 2021.
  1. « Réseau hydrographique de Hochstatt » sur Géoportail (consulté le 14 juin 2024).
  2. « Qualité des eaux de rivière et de baignade. », sur qualite-riviere.lesagencesdeleau.fr/ (consulté le )
  3. IGN, « Évolution comparée de l'occupation des sols de la commune sur cartes anciennes », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le ).

Références

modifier
  1. « Fiche communale de Hochstatt », sur le système d'information pour la gestion des eaux souterraines Rhin-Meuse (consulté le )
  2. « SAGE Largue », sur https://www.gesteau.fr/ (consulté le )
  3. a et b Daniel Joly, Thierry Brossard, Hervé Cardot, Jean Cavailhes, Mohamed Hilal et Pierre Wavresky, « Les types de climats en France, une construction spatiale », Cybergéo, revue européenne de géographie - European Journal of Geography, no 501,‎ (DOI 10.4000/cybergeo.23155, lire en ligne, consulté le )
  4. « Zonages climatiques en France métropolitaine. », sur pluiesextremes.meteo.fr (consulté le ).
  5. « Orthodromie entre Hochstatt et Mulhouse », sur fr.distance.to (consulté le ).
  6. « Station Météo-France « Mulhouse », sur la commune de Mulhouse - fiche climatologique - période 1991-2020. », sur donneespubliques.meteofrance.fr (consulté le )
  7. « Station Météo-France « Mulhouse », sur la commune de Mulhouse - fiche de métadonnées. », sur donneespubliques.meteofrance.fr (consulté le )
  8. « Les nouvelles projections climatiques de référence DRIAS-2020. », sur drias-climat.fr (consulté le )
  9. « Climadiag Commune : diagnostiquez les enjeux climatiques de votre collectivité. », sur meteofrance.com, (consulté le )
  10. « La grille communale de densité », sur le site de l'Insee, (consulté le ).
  11. « Unité urbaine 2020 de Hochstatt », sur le site de l'Insee (consulté le ).
  12. a et b Insee, « Métadonnées de la commune de Hochstatt ».
  13. « Liste des communes composant l'aire d'attraction de Mulhouse », sur le site de l'Insee (consulté le ).
  14. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur le site de l'Insee, (consulté le ).
  15. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statistiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le ).
  16. « Archives Départementales du Haut-Rhin »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?).
  17. Les maires successifs de 1792 à ce jour, sur hochstatt.fr
  18. H.B., « Antoine Stoffel et la famille Schyrr ont marqué le passé du village », L'Alsace,‎ (lire en ligne)
  19. « Répertoire national des élus (RNE) - version du 24 juillet 2020 », sur le portail des données publiques de l'État (consulté le ).
  20. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  21. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  22. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  23. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018, 2019, 2020 et 2021.
  24. https://www.pop.culture.gouv.fr/notice/palissy/IM68008782

Liens externes

modifier

Sur les autres projets Wikimedia :