Ouvrir le menu principal

Grand Prix automobile de la cité d'Imola

Autodromo Enzo e Dino Ferrari.
Vue globale de l'autodrome.

Le Grand Prix de la Cité d'Imola (Gran Premio Città di Imola, ou Grand Prix Shell d'Imola), était disputé sur l'autodromo di Imola inauguré en avril 1953 après des travaux commencé en mars 1950, en ville métropolitaine de Bologne.

Après quelques courses de motos en 1953, le 20 juin 1954 se déroule la Coppa d'oro Shell, première course automobile sur le site, gagnée par Umberto Maglioli, pour des voitures de sport de 2 000 cm3. Le circuit, peu utilisé pendant de nombreuses années, car ouvert seulement quelques jours par an, est alors composé de routes ouvertes à la circulation. En 1979, ses derniers aménagements et la suppression définitive de la signalétique routière au sol ainsi que sur les côtés permettent enfin une gestion plus ambitieuse du tracé par son directeur Roberto Nosetto.

Dino Ferrari décède en juin 1956, et le circuit est renommé le 8 septembre 1970 Autodromo Dino Ferrari, puis Autodromo Enzo e Dino Ferrari en 1988, à la mort de son père Enzo.

Palmarès de la course
Année Date Vainqueur Voiture Catégorie
1954 20 juin Drapeau : Italie Umberto Maglioli[1] Ferrari 500 Mondial Sport
1955 19 juin Drapeau : Italie Cesare Perdisa[2] Maserati A6GCS Sport
1956[3] 30 septembre Drapeau : Italie Eugenio Castellotti[4] Osca MT4 1500 Sport
1957-1962 Non disputé
1963 21 avril Drapeau : Royaume-Uni Jim Clark[5] Lotus 25-Climax FWMV V8 Formule 1
1964* ?
1965[6] 11 avril Drapeau : Italie Herbert Demetz Abarth-Simca 1300 Bialbero Sport GT
1966-1969* ?
1970[7] 27 septembre Drapeau : Suisse Clay Regazzoni Tecno 70-Cosworth FVA Formule 2
1971 25 juillet Drapeau : Brésil José Carlos Pace March 712M-Cosworth FVA/Lucas Formule 2
1972 23 juillet Drapeau : Royaume-Uni John Surtees Surtees TS10-Ford BDA/Brian Hart Formule 2

(* répartition de trois autres éditions sur cinq saisons?)

Nota Bene : en outre , après le Grand Prix Dino Ferrari 1979 gagné par Niki Lauda hors championnat du monde de Formule 1[8], le Grand Prix d'Italie 1980 gagné par Nelson Piquet, et les Grand Prix automobile de Saint-Marin de 1981 à 2006, d'autres Grand Prix se déroulèrent encore à Imola, cette fois en Formule 3000, en 1986 et 1987, puis à partir de 1998, les Formule 3 n'étant concernées que par la Coppa A.C. di Bologna à partir de 1964, ou Coppa Bruno Deserti, puis la Coppa Benaglia, apparue en 1971, la Coppa Bevilacqua en 1976, le Trofeo Autosprint en 1977…

Notes et référencesModifier

  1. Deuxième Ferruccio Musitelli, troisième Luigi Musso.
  2. Deuxième Umberto Maglioli, troisième Harry Schell.
  3. Épreuve appelée Coppa Shell cette année-là.
  4. Deuxième Jack Brabham, troisième Luigi Musso.
  5. Deuxième Joseph Siffert, troisième Bob Anderson.
  6. Ou Gran Premio Shell-Coppa Bologna cette année-là, en WSC, Bologne étant à 45 kilomètres d'Imola.
  7. Ou Gran Premio Shell, ainsi qu'en 1971 et 1972.
  8. Il était alors prévu d'alterner le Grand Prix d'Italie entre Monza et Imola, car en 1979 le circuit avait enfin une ouverture permanente.

Liens internesModifier

Liens externesModifier