Ouvrir le menu principal

Grand Prix automobile de Singapour 2009

course de Formule 1

Grand Prix de Singapour 2009
Tracé de la course
Données de course
Nombre de tours 61
Longueur du circuit 5,073 km
Distance de course 309,316 km
Conditions de course
Résultats
Vainqueur Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton,
McLaren-Mercedes,
h 56 min 6 s 337
(vitesse moyenne : 159,845 km/h)
Pole position Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton,
McLaren-Mercedes,
min 47 s 891
(vitesse moyenne : 169,271 km/h)
Record du tour en course Drapeau de l'EspagneFernando Alonso,
Renault,
min 48 s 240
(vitesse moyenne : 168,725 km/h)

Lewis Hamilton décroche la onzième victoire de sa carrière à Singapour

Le Grand Prix de Singapour 2009, disputé sur le Circuit urbain de Singapour le 27 septembre 2009, est la 817e course du championnat du monde de Formule 1 courue depuis 1950 et la quatorzième manche du championnat 2009.

Sommaire

Déroulement de la courseModifier

Essais libresModifier

Vendredi soir (séance de 18 h 00)Modifier

Pos Pilote Voiture Chrono Écart
1   Rubens Barrichello Brawn-Mercedes 1 min 50 s 179
2   Jenson Button Brawn-Mercedes 1 min 50 s 356 0 s 177
3   Mark Webber Red Bull-Renault 1 min 50 s 416 0 s 237
4   Fernando Alonso Renault 1 min 50 s 567 0 s 388
5   Sebastian Vettel Red Bull-Renault 1 min 50 s 614 0 s 435
6   Heikki Kovalainen McLaren-Mercedes 1 min 50 s 699 0 s 520

Vendredi soir (séance de 21 h 30)Modifier

Pos Pilote Voiture Chrono Écart
1   Sebastian Vettel Red Bull-Renault 1 min 48 s 650
2   Fernando Alonso Renault 1 min 48 s 924 0 s 274
3   Heikki Kovalainen McLaren-Mercedes 1 min 48 s 952 0 s 302
4   Nick Heidfeld BMW Sauber 1 min 49 s 098 0 s 448
5   Jenson Button Brawn-Mercedes 1 min 49 s 311 0 s 661
6   Mark Webber Red Bull-Renault 1 min 49 s 317 0 s 667

Samedi soir (19 h 00)Modifier

Pos Pilote Voiture Chrono Écart
1   Lewis Hamilton McLaren-Mercedes 1 min 47 s 632
2   Sebastian Vettel Red Bull-Renault 1 min 47 s 909 0 s 277
3   Nico Rosberg Williams-Toyota 1 min 48 s 332 0 s 700
4   Heikki Kovalainen McLaren-Mercedes 1 min 48 s 420 0 s 788
5   Robert Kubica BMW Sauber 1 min 48 s 501 0 s 869
6   Nick Heidfeld BMW Sauber 1 min 48 s 526 0 s 894

Grille de départModifier

 
Lewis Hamilton signe sa troisième pole position de la saison
 
Giancarlo Fisichella a encore du mal à maîtriser la Ferrari F60
 
Nick Heidfeld termine septième des qualifications avant d'être rétrogradé pour poids non conforme
Pos Pilote Écurie Qualifications 1 Qualifications 2 Qualifications 3 Poids
des monoplaces
1   Lewis HamiltonSREC McLaren-Mercedes 1 min 46 s 977 1 min 46 s 657 1 min 47 s 891 660,5 kg
2   Sebastian Vettel Red Bull-Renault 1 min 47 s 541 1 min 46 s 362 1 min 48 s 204 651,0 kg
3   Nico Rosberg Williams-Toyota 1 min 47 s 390 1 min 46 s 197 1 min 48 s 348 657,5 kg
4   Mark Webber Red Bull-Renault 1 min 47 s 646 1 min 46 s 328 1 min 48 s 722 654,5 kg
5   Fernando Alonso Renault 1 min 47 s 757 1 min 46 s 767 1 min 49 s 054 658,0 kg
6   Timo Glock Toyota 1 min 47 s 770 1 min 46 s 707 1 min 49 s 180 660,5 kg
7   Robert Kubica BMW Sauber 1 min 47 s 615 1 min 46 s 813 1 min 49 s 514 664,0 kg
8   Heikki KovalainenSREC McLaren-Mercedes 1 min 47 s 542 1 min 46 s 842 1 min 49 s 778 664,5 kg
9   Rubens Barrichello Brawn-Mercedes 1 min 47 s 397 1 min 46 s 787 1 min 48 s 828 655,5 kg
10   Kazuki Nakajima Williams-Toyota 1 min 47 s 637 1 min 47 s 013 680,7 kg
11   Jenson Button Brawn-Mercedes 1 min 47 s 180 1 min 47 s 141 683,0 kg
12   Kimi RäikkönenSREC Ferrari 1 min 47 s 293 1 min 47 s 177 680,5 kg
13   Sébastien Buemi Toro Rosso-Ferrari 1 min 47 s 677 1 min 47 s 369 678,0 kg
14   Jarno Trulli Toyota 1 min 47 s 690 1 min 47 s 413 690,9 kg
15   Adrian Sutil Force India-Mercedes 1 min 48 s 231 693 kg
16   Jaime Alguersuari Toro Rosso-Ferrari 1 min 48 s 340 683,5 kg
17   Giancarlo FisichellaSREC Ferrari 1 min 48 s 350 678,5 kg
18   Romain Grosjean Renault 1 min 48 s 544 683,0 kg
19   Vitantonio Liuzzi Force India-Mercedes 1 min 48 s 792 656,0 kg
20   Nick Heidfeld BMW Sauber 1 min 47 s 347 1 min 46 s 832 1 min 49 s 307 650,0 kg


Notes :

  • Les pilotes prenant part aux essais avec le SREC sont signalés par la mention SREC.
  • La séance Q3 a été stoppée sur drapeau rouge à 26 secondes de son terme à la suite de la sortie de piste de Rubens Barrichello.
  • Nick Heidfeld, auteur du septième temps des qualifications est pénalisé à cause d'un poids non conforme de sa monoplace. Il a également changé de moteur et de boîte de vitesses. Rétrogradé à la dernière place, il s'élance depuis la pit-lane.
  • Rubens Barrichello, auteur du cinquième temps des qualifications, recule de cinq places sur la grille de départ à la suite d'un changement de boîte de vitesses et s'élance de la dixième place. Il part finalement neuvième à la suite du déclassement de Nick Heidfeld.
 
La grille de départ du Grand Prix.

Classement de la courseModifier

 
Les Renault courent sans le soutien d'ING et de Mutua Madrilena.
 
Jenson Button accroît son avance sur son coéquipier Rubens Barrichello au championnat du monde.
Pos No Pilote Écurie Tours Temps/Abandon Grille Points
1 1   Lewis HamiltonSREC McLaren-Mercedes 61 1 h 56 min 06 s 337 (159,845 km/h) 1 10
2 10   Timo Glock Toyota 61 + 9 s 634 6 8
3 7   Fernando Alonso Renault 61 + 16 s 624 5 6
4 15   Sebastian Vettel Red Bull-Renault 61 + 20 s 621 2 5
5 22   Jenson Button Brawn-Mercedes 61 + 30 s 015 11 4
6 23   Rubens Barrichello Brawn-Mercedes 61 + 31 s 858 9 3
7 2   Heikki KovalainenSREC McLaren-Mercedes 61 + 36 s 157 8 2
8 5   Robert Kubica BMW Sauber 61 + 55 s 054 7 1
9 17   Kazuki Nakajima Williams-Toyota 61 + 56 s 054 10
10 4   Kimi RäikkönenSREC Ferrari 61 + 58 s 892 12
11 16   Nico Rosberg Williams-Toyota 61 + 59 s 777 3
12 9   Jarno Trulli Toyota 61 + 1 min 13 s 009 14
13 3   Giancarlo FisichellaSREC Ferrari 61 + 1 min 19 s 890 17
14 9   Vitantonio Liuzzi Force India-Mercedes 61 + 1 min 33 s 502 19
Abd 11   Jaime Alguersuari Toro Rosso-Ferrari 47 Freins 16
Abd 12   Sébastien Buemi Toro Rosso-Ferrari 47 Boîte de vitesses 13
Abd 14   Mark Webber Red Bull-Renault 45 Freins 4
Abd 20   Adrian Sutil Force India-Mercedes 23 Collision 15
Abd 6   Nick Heidfeld BMW Sauber 19 Collision 20
Abd 8   Romain Grosjean Renault 3 Freins 18
  • Les pilotes prenant part au Grand Prix avec le SREC sont signalés par la mention SREC.

Bien que la nuit soit tombée à Singapour, le thermomètre affiche 30 °C dans l'air et 32 °C sur la piste lorsque les pilotes se rangent sur la grille de départ, à l'exception de Nick Heidfeld qui s'élance depuis la pitlane après que sa monoplace se soit révélée en dessous du poids minimum. À l'extinction des feux, Lewis Hamilton, en pole position et muni du SREC, file en tête devant Nico Rosberg qui a pris le meilleur sur Sebastian Vettel qui précède Fernando Alonso. Celui-ci est d'emblée pressé par Mark Webber, qui le dépasse, de même que Timo Glock. Les commissaires sportifs jugent toutefois la manœuvre trop osée et contraignent le pilote australien à rendre leurs positions à ses adversaires.

À la fin du premier tour, Hamilton possède près d'une seconde d'avance sur Rosberg qui maintient sa pression. Dès le troisième tour, Romain Grosjean abandonne à la suite de problèmes de freins. Après 10 tours, Hamilton précède Rosberg de 2 secondes, Vettel de 4 s, Glock de 14 s, Alonso de 19 s, Webber de 21 s, Rubens Barrichello de 23 s, Robert Kubica de 25 s, Heikki Kovalainen de 27 s et Jenson Button de 29 s.

Plus loin dans le peloton, Kimi Räikkönen profite d'un écart de trajectoire de Sébastien Buemi pour lui ravir la douzième place alors que Jaime Alguersuari, alors quatorzième, résiste à Adrian Sutil, Giancarlo Fisichella et au trio Vitantonio Liuzzi-Jarno Trulli-Heidfeld.

Au 17e tour, Vettel est le premier à repasser au stand, suivi au tour suivant par Rosberg. Surpris au freinage sur la voie de sortie des stands, l'Allemand coupe la ligne blanche et écope d'un drive-through qui va gâcher sa course. Hamilton stoppe au 20e tour, au moment où Sutil tente de passer Alguersuari : l'Espagnol repousse l'attaque et son rival allemand perd le contrôle de sa Force India. En reprenant la piste après ce tête-à-queue, Sutil, masqué par un virage en angle droit, est percuté par Nick Heidfeld.

Le carambolage laisse de nombreux débris sur la piste et provoque l'intervention de la voiture de sécurité. Revenu ravitailler, Alguersuari repart alors que ses mécaniciens n'ont pas encore retiré le tuyau. La course est relancée au 25e tour avec Hamilton aux commandes. À la suite de la sanction infligée à Rosberg reparti 14e Vettel hérite de la seconde place devant Glock, Alonso, Barrichello, Kovalainen, Button, Webber, Kubica et Kazuki Nakajima.

À mi-parcours, Hamilton et Vettel ne sont toujours séparés que de quelques dixièmes. Vettel préfère toutefois attendre la deuxième vague de ravitaillement pour tenter de prendre l'avantage sur son rival. Au 39e tour, alors qu'Hamilton occupe toujours la première place, Vettel effectue un deuxième passage par son stand mais un excès de vitesse en repartant lui vaut un drive-through, permettant à Timo Glock de prendre la seconde place devant Alonso.

En délicatesse avec ses freins, Mark Webber perd le contrôle de sa monoplace à la suite de l'explosion d'un disque avant et termine dans le mur. Hamilton et Glock effectuent leur dernier ravitaillement, laissant Alonso en tête pour quelques boucles avant son retour au stand à 10 tours de l'arrivée. Il repart en troisième position, mais désormais distancé, de même que Button, contraint de baisser sa cadence à la suite de soucis de freinage qui ont conduit les pilotes Toro Rosso à l'abandon.

Lewis Hamilton coupe la ligne en vainqueur pour la deuxième fois de la saison, accompagné par Glock et Alonso sur le podium. Vettel, malgré trois arrêts, inscrit les points de la quatrième place et devance Button et Barrichello. Kovalainen et Kubica se partagent les deux dernières places dans les points à Singapour.

Pole position et record du tourModifier

Tours en têteModifier

Classements généraux à l'issue de la courseModifier

StatistiquesModifier

  • 16e pole position de sa carrière pour Lewis Hamilton.
  • 11e victoire de sa carrière pour Lewis Hamilton.
  • 164e victoire pour McLaren en tant que constructeur.
  • 77e victoire pour Mercedes en tant que motoriste.
  • Sebastian Vettel atteint la barre des 100 points inscrits en championnat du monde
  • Fin de série pour Nick Heidfeld qui abandonne et n'est pas classé pour la première fois après 41 arrivées consécutives parmi les pilotes classés et 33 arrivées consécutives en recevant le drapeau à damier.
  • Bob Bell est le nouveau directeur de l'écurie Renault F1 Team en remplacement de Flavio Briatore. Il conserve néanmoins sa fonction initiale de directeur technique de l'écurie.
  • À la suite du scandale du « Singaporegate », Renault F1 Team perd deux de ses commanditaires majeurs, le sponsor-titre de l'écurie, ING et Mutua Madrilena. Les monoplaces n'arboreront plus ni les couleurs d'ING ni celles de Mutua Madrilena jusqu'à la fin de la saison.
  • À l'issue de cette course et à la suite de l'abandon de Mark Webber, Jenson Button, Rubens Barrichello et Sebastian Vettel sont désormais les seuls pilotes mathématiquement capables de remporter le championnat du monde. Ce titre serait le premier pour chacun des postulants encore en lice.
  • Pendant le week-end du Grand Prix, du 24 au 26 septembre, une série de concerts, « F1 Rocks », est organisée. Les artistes présents sont notamment ZZ Top, Beyonce, les Black Eyed Peas, Simple Minds, No Doubt[1].

Notes et référencesModifier

  1. (en) « F1 Rocks Artists (Singapore) », sur F1 Rocks (consulté le 24 septembre 2009)

Voir aussiModifier