Grand Armorial équestre de la Toison d'or

manuscrit enluminé représentant les membres de l'ordre de la Toison d'or entre 1429 et 1461

Le Grand Armorial équestre de la Toison d'or est un manuscrit enluminé contenant un armorial représentant les membres de l'ordre de la Toison d'or entre et . Il s'agit de l'un des plus célèbres armoriaux médiévaux. Il est actuellement conservé à la Bibliothèque de l'Arsenal sous la cote Ms.4790.

Grand Armorial équestre de la Toison d'or
Philippe le Bon, fondateur de l'ordre de la Toison d'or (f.149v).
Artiste
Date
vers 1430-1461
Technique
enluminures sur papier
Dimensions (H × L)
29 × 21 cm
Format
167 folios reliés
No d’inventaire
Ms.4790
Localisation

Historique

modifier

Le manuscrit a sans doute été commandé par un héraut d'une province dépendant du duc de Bourgogne. Il pourrait s'agir d'un proche de Jean Le Fèvre de Saint-Remy, premier héraut de l'ordre de chevalerie. Il a été régulièrement mis à jour entre la date de la fondation de l'ordre en par Philippe III de Bourgogne et . Quelques blasons et figures ont été ajoutés au cours du XVIe siècle. Le manuscrit subit des mutilations au cours du siècle suivant. Au XVIIIe siècle, le manuscrit appartient à Antoine-René de Voyer de Paulmy d'Argenson, dont la bibliothèque est à l'origine des collections de la bibliothèque de l'Arsenal[1].

La première publication de l'armorial en fac-similé date de par le bibliothécaire Lorédan Larchey, conservateur honoraire de la bibliothèque de l'Arsenal[2],[3]. La Bibliothèque nationale de France, dont la bibliothèque de l'Arsenal est un département, le numérise en et le met en ligne sur Gallica, sa bibliothèque numérique[4],[5].

Description

modifier

Le manuscrit est composé de deux parties :

  • une première partie contenant le portrait en pleine page de 79 chevaliers de l'ordre, à cheval, en grande tenue héraldique et armés pour la joute.
  • une deuxième partie contenant 942 écus provenant de toute l'Europe.

Les écus et les chevaliers sont tracés à la plume et colorés à la gouache sur papier. Certaines pages ont été laissées sans couleur. Certains chevaliers sont représentés plusieurs fois.

Les évêques et archevêques sont également représentés à cheval et en armes, ce qui constitue un motif purement conventionnel dans la mesure où les ecclésiastiques ne joutaient pas dans la réalité[6]. D'autres manuscrits enluminés de l'époque faisaient de même, mais ils représentaient la mitre par dessus le heaume, en lieu et place d'un cimier, tandis que dans cet armorial, la mitre est tenue derrière l'évêque par des angelots[6].

Portraits de chevaliers

modifier

Notes et références

modifier
  1. Notice de la BNF.
  2. Larchey 1890.
  3. Léopold Delisle, « Ancien Armorial équestre de la Toison d'or et de l'Europe au XVe siècle. Fac-similé contenant 942 écus, 74 figures équestres, en 114 planches chromotypographiées reproduites et publiées pour la première fois d'après le manuscrit 4790 de la Bibliothèque de l'Arsenal, par Lorédan Larchet, l'un de ses conservateurs honoraires. Paris, Berger-Levrault, . Grand in-folio, XXVI-292 pages, avec 106 planches en couleur » (compte-rendu), Bibliothèque de l'École des chartes, t. 52,‎ , p. 466–467 (lire en ligne).
  4. Reproduction sur Gallica.
  5. Alexandre Tur, « Bilan de la numérisation des manuscrits médievaux de la BNF en 2016 », Manuscripta, sur Hypothèses.org, .
  6. a et b Fabien Roucole, Prélats et hommes de guerre dans la France du XVe siècle (texte remanié d'une thèse de doctorat en histoire, université d'Aix-Marseille, 2014, no 2014AIXM3090), Aix-en-Provence, Presses universitaires de Provence, coll. « Le Temps de l'histoire », , 307 p. (ISBN 979-10-320-0255-1 et 979-10-365-7744-4, DOI 10.4000/books.pup.47418), p. 98 [lire en ligne].

Voir aussi

modifier

Bibliographie

modifier

Monographies et fac-similés

modifier
  • Lorédan Larchey, Ancien armorial équestre de la Toison d'or et de l'Europe au 15e siècle : Fac-similé contenant 942 écus, 74 figures équestres, en 114 planches chromotypographiées, reproduites et publiées pour la première fois d'après le manuscrit 4790 de la bibliothèque de l'Arsenal, Paris, Berger-Levrault, , XXVI-292 p.-106 p. de pl. (BNF 33241236, lire en ligne).
  • Lorédan Larchey, Costumes vrais : Fac-similé de 50 mannequins de cavaliers en grande tenue héraldique, d'après le manuscrit d'un officier d'armes de Philippe le Bon, duc de Bourgogne, 1429-1467, Paris, E. Plon, Nourrit et Cie, coll. « Monde féodal / Europe, XVe siècle », , XII-102 p. (BNF 32349326).
  • Jacques Dubois et Jean Deconinck, Armorial de la Toison d'or, Bruxelles, Le Cimier, .
  • Michel Pastoureau et Christian de Mérindol, Chevaliers de la Toison d'or : Portraits équestres du XVe siècle, d'après le manuscrit no 4790 de la Bibliothèque de l'Arsenal, Paris, Le Léopard d'or, 1986 (2e éd. 1999), 154 p. (ISBN 2-86377-007-1).
  • Michel Pastoureau et Michel Popoff, Le Grand Armorial équestre de la Toison d'Or (vol. 1 : reprod. en fac-sim. du manuscrit, vol. 2 : introduction, étude et édition), Saint-Jorioz, éditions du Gui, , c. 340 p. et 338 p. (ISBN 2-9517417-0-7).
  • Michel Pastoureau et Michel Popoff, L'Univers du blason : L'Armorial de la Toison d'Or, Paris, BNF, Hexagramm et SDI, coll. « L'œil de l'historien », , CD-ROM (ISBN 2-7177-2253-X).
  • Michel Pastoureau (préf. Jean-Charles de Castelbajac), Le Grand Armorial équestre de la Toison d'Or (contient une reprod. en fac-sim. du manuscrit), Paris, Seuil et BNF, , 256 p. (ISBN 978-2-02-137325-7 et 978-2-7177-2762-3, présentation en ligne).

Articles et chapitres

modifier
  • Jean-Claude Garreta, « L'Armorial de la Toison d'or », Dossier de l'art, no 44,‎ décembre 1997-janvier 1998, p. 80–89.
  • Christian de Mérindol, « Observations sur trois armoriaux de l'ordre de la Toison d'Or » (séance du ), Bulletin de la Société nationale des antiquaires de France, SNAF,‎ , p. 112–130 et pl. VIVII (DOI 10.3406/bsnaf.1986.9071, lire en ligne).
  • Christian de Mérindol, « Le Grand Armorial équestre de la Toison d'or, le Petit Armorial équestre, l'armorial Gaignières », dans Pierre Cockshaw (dir.) et Christiane Van den Bergen-Pantens (dir.), L'ordre de la Toison d'or de Philippe le Bon à Philippe le Beau (1430-1505) : Idéal ou reflet d'une société ? (catalogue de l'exposition à la Bibliothèque royale de Belgique, Bruxelles, ), Bruxelles, Brepols et Bibliothèque royale de Belgique, , 255 p. (ISBN 2-503-50535-X, HAL hal-03303789), p. 56–61.
  • Michel Pastoureau, « Le Grand Armorial équestre de la Toison d'or », Revue de la Bibliothèque nationale, BNF, no 8,‎ , p. 34–38.

Articles connexes

modifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes

modifier