Frédéric de Birkenfeld-Gelnhausen

aristocrate allemand

Frédéric-Bernard, comte Palatin de Gelnhausen ( à Gelnhausen, ibid.) est Comte palatin et duc de Birkenfeld-Gelnhausen.

Frédéric de Birkenfeld-Gelnhausen
Titre de noblesse
Duc
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 42 ans)
GelnhausenVoir et modifier les données sur Wikidata
Famille
Père
Mère
Esther Maria von Witzleben (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Jean de Birkenfeld-Gelnhausen
Charlotte Katharina von Pfalz-Gelnhausen (d)
Guillaume de Birkenfeld-Gelnhausen
Reuss-Plauen, Jüngere Linie, Gräfin Sophia Maria (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Distinction

BiographieModifier

Frédéric-Bernard est le fils aîné du duc et comte Palatin Jean de Birkenfeld-Gelnhausen (1638-1704) de son second mariage avec Esther-Marie (1665-1725), la fille du baron Georges-Frédéric de Witzleben-Elgersburg.

En 1704, il sucède à son père en tant que comte Palatin de Birkenfeld-Gelnhausen. Il sert dans l'armée française en tant que colonel du Royal régiment d'Alsace. Il est chevalier de l'Ordre de Saint-Hubert. Un traité de 1736, avec Caroline de Nassau-Sarrebruck, la régente de Zweibrücken, accorde à Frédéric-Bernard une allocation annuelle de 12000florins12000guilders[1].

Frédéric-Bernard meurt en 1739 sans héritier mâle.[2] Gelnhause passe à son jeune frère Jean de Birkenfeld-Gelnhausen.

Mariage et descendanceModifier

Frédéric-Bernard épouse le 30 mai 1737 à Arolsen Ernestine-Louise (1705-1782), la fille du prince Frédéric-Antoine-Ulrich de Waldeck-Pyrmont. Frédéric-Bernard et Ernestine-Louise ont deux filles:

  • Caroline-Louise (1738-1782)
  • Ernestine-Frédérique-Auguste (1739-1746)

RéférencesModifier

  1. Andreas Sebastian Stumpf: Geschichte des hohen Kurhauses Pfalzbayern im Grundrisse, 1804, p. 113 en Ligne
  2. Hardt: Wilhelm Herzog Bayern, Verl. d.

Liens externesModifier