Ouvrir le menu principal

Fantastic Mr. Fox

film américain réalisé par Wes Anderson et sorti en 2010
Fantastic Mr. Fox
Titre québécois Fantastique Maître Renard
Titre original Fantastic Mr. Fox
Réalisation Wes Anderson
Scénario Wes Anderson
Noah Baumbach
Roald Dahl (roman)
Acteurs principaux
Sociétés de production 20th Century Fox Animation
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Animation
Comédie
Durée 87 minutes
Sortie 2009

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Fantastic Mr. Fox ou Fantastique Maître Renard au Québec, est un film d'animation en volume américain réalisé par Wes Anderson, dont il a co-signé le scénario avec Noah Baumbach. Il s'agit de l'adaptation du livre de Roald Dahl Fantastique Maître Renard. Le film, produit par Regency Enterprises, Indian Paintbrush et la 20th Century Fox, est sorti aux États-Unis le de façon limitée, puis le sur le reste du territoire et en France le .

SynopsisModifier

Monsieur et madame Renard volent ensemble tout ce qu'ils peuvent ; mais ils décident de tout arrêter pour mener une vie de famille idyllique avec leur fils, Ash.

Après douze ans de vie familiale paisible, l'existence bucolique est trop pesante pour les instincts animaux de Foxy. Un jour, leur neveu Kristofferson vient en visite. Très rapidement, Fox revient à son ancienne vie de voleur et, ce faisant, met en péril non seulement sa famille bien-aimée, mais aussi la communauté animale tout entière. Mr Renard est en effet très attiré par le cidre, dont Boggis, Bunce et Bean sont de grands possesseurs. Coincés sous la terre, sans assez de nourriture pour tout le monde, les animaux commencent à se rassembler pour lutter contre Boggis, Bunce et Bean, trois fermiers déterminés à saisir l'audacieux monsieur Renard à tout prix. Qui plus est, Mr Renard est également recherché par une ancienne connaissance de Foxy, le dangereux et terrifiant Rat, qui depuis est devenu le gardien de sécurité personnel de Bean.

AnalyseModifier

Dans Fantastic Mr. Fox, Wes Anderson décide d’aborder le thème des relations familiales par la relation entre Renard et son fils Ash. Ash, fils unique de Maître Renard et personnage important dans le scénario, a été construit avec des traits physiques et psychologiques qui jalousent les nombreuses qualités de son cousin Kristofferson. Le film est rempli de répliques et de situations qui démontrent qu’Ash ne se sent pas reconnu et aimé par son père. D’abord, Maître Renard, journaliste et à la fois héros et anti-héros, ne semble pas donner l’attention que son fils a besoin. Puisque ce dernier ne lui ressemble pas et ne se comporte pas comme il le souhaiterait, Maître Renard n’essaye pas de le comprendre. L’arrivée du cousin Kristofferson va alimenter le sentiment de mal-être d’Ash. Grand, beau, doué et sportif, il ne tarde pas à étonner le père. Dans le film, Maître Renard et Kylie sont sur le point de se rendre chez un des fermiers pour voler des réserves de nourritures et Ash les rejoint aussitôt. Il est rapidement arrêté par son père. « Tu risques de m’attirer de gros ennuis. En plus, tu es trop petit et mal coordonné[1]». Un peu après, Maître Renard est ravi de voir arriver Kristofferson. « Ce gosse est doué comme c’est pas permis[2]», annonce le père. Durant le cours de chimie, Agnès, qui travaille avec Ash, voit son attention distraite par la présence de Kristofferson. Ash lui rappelle qu’elle travaille avec lui, et qu’en discutant avec Kristofferson, elle était déloyale. Ce sentiment de jalousie de la part d’Ash contribue à faire naître une rivalité entre les deux. Cependant, la rivalité entre Ash et Kristofferson laisse place à certains moments de fraternité. Alors que les deux cousins s’apprêtent à passer leur première nuit ensemble, ils se disputent au sujet de l’emplacement du matelas. Kristofferson se met à pleurer et Ash descend le voir et met son train électrique en marche pour le calmer. Vers la fin du film, Ash finit par trouver la reconnaissance et l’admiration de son père. Le film traite aussi de la mélancolie de la vie adulte d’aujourd’hui où les insécurités et les regrets privent les adultes de rêver, notamment lorsque Maître Renard se frustre car il veut un terrier plus grand qui risquera de mettre la vie de sa famille en danger. De plus, le personnage le plus important qui représente l’enfance, Ash, est souvent montré en complète opposition avec ses parents. Notamment, au début du film, lorsqu’Ash sort de sa chambre pour rejoindre ses parents dans la cuisine, il est mis à l’extrême gauche du cadre, alors que sa mère est à l’extrême droite et le père au milieu. Cette disposition des personnages sert donc à les séparer dans le décor. Un autre exemple bien évident de cette distanciation est lors du souper avec Kristofferson et Kylie. Dans cette scène, les enfants et Kylie mangent à leur table, alors que les parents mangent de leur bord, à une autre table.

Dans Fantastic Mr. Fox, Wes Anderson met en valeur l’importance du collectif. « Le film met en scène un monde qui, comme dans La Ferme des animaux de George Orwell, rassemble des animaux ressemblant à une race de bipèdes doués de langage d’un côté et des figures humaines viciées par leur cupidité primaire de l’autre. L’intérêt étant que différents groupes d’animaux et d’hommes coexistent a priori avec leurs différences mais qu’un instinct de survie va les pousser à s’affronter et rentrer en conflit[3]». Cette collectivité leur sert donc de rempart contre les trois fermiers qui tentent de les détruire. Au sein des problèmes familiaux entre Maître Renard, Ash et Kristofferson, l’ensemble des animaux finissent par se réunir et se protéger les uns les autres. La guerre des animaux contre les fermiers finit par réunir Ash avec son père puisque le petit renardeau finit par l’aider et sauver sa queue des méchants agriculteurs. Ash réussit alors à se prouver à son père et à trouver sa reconnaissance et son admiration. C’est dans cette condition de collectivité que les relations familiales, autant entre Ash et son père qu’entre Ash et son cousin Kristofferson, finissent par se réparées pour bâtir des liens plus solides. Dans Fantastic Mr. Fox, Wes Anderson décrit la collectivité à travers la disposition des personnages dans le décor. Ce faisant, il démontre l’importance de la solidarité et de la fraternité. Dans le film, lorsque les fermiers se mettent à déterrer la maison des renards, les personnages s’enfuient plus profondément dans le sol, pour se retrouver avec les autres animaux qui ont perdu leurs maisons aussi. Un véritable esprit de communauté – un camp de réfugiés – prend forme où tout le monde s’entraide. À travers ces scènes de collectivité, certains personnages se réunissent de plus proche. Notamment, Ash et son père se retrouvent seul, face à face, ce qu’on ne voyait pas, ou très rarement, au début du film. Aussi, lors du grand souper, tous les animaux sont réunis à la table, ce qui évoque le rassemblement, la solidarité. Finalement, Ash et Kristofferson développent une amitié qu’ils n’avaient pas avant. Ils iront même aller chercher la queue coupée du Maître Renard lorsque ce dernier l’avait perdue contre les fermiers. De plus, les personnages sont souvent montrés collés ensemble dans un décor serré.

Fiche techniqueModifier

 
Wes Anderson, Réalisateur du film

Sauf mention contraire, la liste indiqué ci-dessous est issue du site Internet Movie Database[4].

DistributionModifier

 
George Clooney : M. Renard.
 
Meryl Streep : Mme Renard.

ProductionModifier

Genèse du filmModifier

Le développement du projet d'adaptation cinématographique du roman pour enfants Fantastique Maître Renard, de Roald Dahl, paru en 1970 débute en 2004 quand Joe Roth et la société de production Revolution Studios achètent les droits du roman. Wes Anderson a signé pour le réaliser avec Henry Selick, avec lequel il avait déjà travaillé sur La Vie aquatique comme réalisateur de l'animation. Anderson a déclaré qu'il a signé car Roald Dahl était l'un de ses héros[9].

Mais en 2006, Selick quitta le projet pour tourner Coraline, autre film d'animation en volume[10] et est remplacé par Mark Gustafson. De plus, l'adaptation change de studio passant de Revolution Studios à la 20th Century Fox[11].

ScénarioModifier

Le scénario, adaptation du roman de Roald Dahl, est écrit par Wes Anderson, le réalisateur, et Noah Baumbach. Les deux hommes se connaissent déjà puisqu'ils avaient écrit le scénario d'un précédent long-métrage d'Anderson, La Vie aquatique.

Pour écrire le scénario, Anderson s'installa quelque temps à Gipsy House, propriété familiale de Dahl à Great Missenden, dans le Buckinghamshire (Angleterre), voulant s'imprégner de l'univers de l'auteur et des environnements dans lesquels il vivait et écrivait[12].

CastingModifier

Pour le casting vocal du film d'animation, Anderson a fait appel à des acteurs avec la plupart desquels il avait tourné auparavant tels Bill Murray, Jason Schwartzman, Owen Wilson, Adrien Brody, Willem Dafoe et Michael Gambon, mais a fait également appel à deux nouveaux venus : George Clooney et Meryl Streep. Cette dernière avait déjà participé au doublage de film d'animation (Lucas, fourmi malgré lui) et remplace Cate Blanchett, initialement prévue pour doubler madame Renard.

Pour ajouter une touche d'originalité, Anderson a souhaité enregistrer les voix des animaux dans les mêmes conditions que leurs personnages, c'est-à-dire en pleine nature, et a donc réuni tous les comédiens plusieurs jours durant dans une ferme du Connecticut [13].

TournageModifier

Le tournage de Fantastic Mr. Fox s'est déroulé au Three Mills Studios (en), à Londres[14]. 4000 accessoires, 500 marionnettes et 150 décors, dont certains ont mesuré plus de 10 mètres de long, ont été nécessaires pour réaliser le film. 5229 plans et 621 450 photos ont été enregistrées, et tous les jours 120 gigaoctets de données étaient générées (18,5 téraoctets de données ont été finalement conservés) [12].

Bande originaleModifier

Fantastic Mr. Fox

Album de Artistes variés
Sortie
Durée 43:41
Genre Musique de film, Pop rock
Format Disque compact
Producteur Randall Poster (en), Wes Anderson
Label ABKCO Records

La musique de Fantastic Mr. Fox est composé par Alexandre Desplat. Jarvis Cocker a fait remarquer qu'il a composé «trois, quatre » chansons pour le film, dont une fut incluse dans la bande originale[15].

La bande originale contient des titres notamment de Burl Ives, The Beach Boys, The Rolling Stones et de Georges Delerue, dont deux titres font partie des bandes originales des films Les Deux Anglaises et le Continent (Une Petite Île) et La Nuit Américaine (Le Grand Choral), réalisés par François Truffaut.

TitresModifier

  1. American Empirical Pictures
  2. La Ballade de Davy Crockett (The Ballad of Davy Crockett) - The Wellingtons (en)
  3. Mr. Fox in the Fields
  4. Heroes and Villains - The Beach Boys
  5. Fooba Wooba John - Burl Ives
  6. Boggis, Bunce, and Bean
  7. Jimmy Squirrel and Co.
  8. Love - Nancy Adams
  9. Buckeye Jim - Burl Ives
  10. High-Speed French Train
  11. Whack-Bat Majorette
  12. The Grey Goose - Burl Ives
  13. Bean's Secret Cider Cellar
  14. Une Petite Ile - Georges Delerue
  15. Street Fighting Man - The Rolling Stones
  16. Petey's Song - Jarvis Cocker
  17. Night and Day - Art Tatum
  18. Kristofferson's Theme
  19. Just Another Dead Rat in a Garbage Pail (behind a Chinese Restaurant)
  20. Le Grand Choral - Georges Delerue
  21. Great Harrowsford Square
  22. Stunt Expo 2004
  23. Canis Lupus
  24. Ol' Man River - The Beach Boys
  25. Let Her Dance - The Bobby Fuller Four (en)

RéceptionModifier

CritiqueModifier

Fantastic Mr. Fox a reçu dans l'ensemble des critiques favorables dans les pays anglophones, obtenant un pourcentage de 93 % sur le site Rotten Tomatoes, fondé sur 189 commentaires positifs et 14 commentaires négatifs et une note moyenne de 7.910[16] et une moyenne de 83100 sur le site Metacritic, fondé sur 31 commentaires positifs, 1 commentaire mitigé et 1 commentaire négatif[17], mais également en France, qui recueille une note moyenne de 4.35 de tous les commentaires de la presse sur AlloCiné[18]. Il est nommé 5e dans la liste des dix meilleurs films de l'année des Cahiers du cinéma[19].

Box-officeModifier

Pays ou région Box-office Date d'arrêt du box-office Nombre de semaines
  Mondial[20] 47 085 064 $
  États-Unis[6] 21 002 919 $ 21
  France[21] 520 912 entrées 12

Fantastic Mr. Fox ne rencontre pas de succès commercial lors de sa sortie en salles, rapportant que 47,1 millions $ de recettes mondiales dont 21 millions rien que sur le territoire américain[20], alors que le film a été tourné avec un budget de 40 millions $[6]. Le film fait ses meilleures recettes internationales au Royaume-Uni (14,3 millions $), en Australie (3,5 millions $) et en France (2,3 millions $)[6].

Au Royaume-Uni, le film totalise 1,7 million d'entrées[22]. En France, il enregistre 521 000 entrées[21],[23],[24].

DistinctionsModifier

RécompensesModifier

En 2010, le film a reçu le Cristal du meilleur long métrage au festival international du film d'animation d'Annecy[25].

NominationsModifier

En 2010, le film est nommé aux Oscars dans les catégories Meilleur film d'animation et Meilleure musique de film. Il est nommé également au Golden Globes dans la catégorie Meilleur film d'animation et au célèbre Grand Prix de l'Union de la critique de cinéma.

Notes et référencesModifier

  1. ANDERSON, Wes. Fantastique Maître Renard, Canada, 2009, 88 minutes
  2. ANDERSON, Wes. Fantastique Maître Renard, Canada, 2009, 88 minutes
  3. « Fantastic Mr. Fox », sur Critikat (consulté le 22 octobre 2019)
  4. (fr) « Fantastic Mr. Fox - Infos complètes », sur IMDb, .
  5. (fr) Fantastique Maître Renard sur AlloCiné (Section Casting complet) - Consulté le .
  6. a b c et d (en) « Fantastic Mr. Fox - Box-office US et Mondial », sur Box Office Mojo, .
  7. (fr) Fantastique maître Renard sur AlloCiné - Consulté le , initialement prévu le , puis repoussé au
  8. (fr) ProCinéma - Consulté le .
  9. (en) David Gritten, « The Darjeeling Limited: Who needs a film set in LA when you have a speeding train in India? », The Telegraph, London,‎ (lire en ligne)
  10. (en) « Selick no longer at work on The Fantastic Mr. Fox », Ain't It Cool News,‎ (lire en ligne)
  11. (en) Michael Fleming, « Fox catches Dahl's Fox », Variety,‎ (lire en ligne)
  12. a et b (fr) « section Secrets de tournage », .
  13. (fr) « Fantastic Mr. Fox : les chiffres-clés d’un film fou », .
  14. https://www.imdb.com/title/tt0432283/locations
  15. (en) Brent DiCrescenzo, « From the UK to the Magic Kingdom », Time Out,‎ (lire en ligne)
  16. (en) « Fantastic Mr. Fox », sur Rotten Tomatoes,
  17. (en) « Fantastic Mr. Fox », sur Metacritic, .
  18. (fr) « Fantastic Mr. Fox - critiques presse », sur Allociné, .
  19. Cahiers du cinéma no 662, décembre 2010
  20. a et b http://www.the-numbers.com/movies/2009/MRFOX.php
  21. a et b http://www.allocine.fr/article/fichearticle_gen_carticle=18631421.html
  22. http://lumiere.obs.coe.int/web/film_info/?id=30954&market=GB
  23. https://www.cbo-boxoffice.com/v4/page000.php3?inc=ficheart.php3&tid=6469
  24. http://www.leboxofficepourlesnuls.com/2014/03/13/the-grand-budapest-hotel-devient-le-plus-gros-succes-de-wes-anderson/
  25. (fr) Annecy 2010 : "Fantastic Mr. Fox" récompensé, publié le sur AlloCiné.

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier