Ouvrir le menu principal

Emmanuel Fontaine

sculpteur français
Emmanuel Fontaine
Naissance
Décès
Nationalité
Activité
Formation
Maître
Élève
Lieu de travail
Distinctions
Œuvres principales
À l'eau, Porthos ! (1893)

Emmanuel Fontaine, né à Abbeville le et mort à Commercy le , est un sculpteur français.

BiographieModifier

Actif dans le quartier du Montparnasse, Emmanuel Fontaine est est élève de François Jouffroy[1], Alexandre Falguière, Antonin Mercié et Louis Noël à l'École des beaux-arts de Paris[2]). Il expose des médaillons et des bustes au Salon de Paris de 1877 à 1882. Ses sculptures obtiennent une mention honorable en 1887, une médaille de troisième classe en 1893 (pour le marbre À l'eau, Porthos !), de deuxième classe en 1896, d'argent en 1900, de première classe en 1904. Il est nommé chevalier de la Légion d'honneur en 1910 et est classé hors-concours en 1922[1].

La statue de bronze de son Monument à Jacques Boucher de Perthes, érigée place du Pilori à Abbeville en 1907 et inaugurée le , sera fondue par l'occupant allemand au cours de la Seconde Guerre mondiale.

Prisca Hazebrouck retient dans l'œuvre le Gisant des amoureux, sépulture en bronze située au cimetière de la Chapelle à Abbeville (« le monument le plus étonnant du cimetière[3] ») et représentant « des amoureux se tenant par la main », côte à côte, auxquels Emmanuel Fontaine a dessiné des traits expressifs et apaisés : « Un sourire à peine esquissé flotte sur les lèvres de la jeune femme qui tourne légèrement la tête vers son époux ». S'il est établi que la concession a été achetée en 1866 par l'Abbevillois Adolphe Masse, l'absence totale de mention d'inhumation pour cet emplacement, l'absence de toute inscription sur la sépulture, en font un monument où la beauté s'allie au mystère[4].

Emmanuel Fontaine a conçu des monuments aux morts pour le département de la Somme après la Première Guerre mondiale. Mort le , il repose au cimetière de la Chapelle d'Abbeville[2].

Œuvres dans les collections publiquesModifier

 
Le Monument à Antonio José de Sucre (1908) au centre et le Monument à José Bernardo de Monteagudo (1906) à droite, Sucre (Bolivie), plaza 25 de Mayo (es).

BolivieModifier

États-UnisModifier

FranceModifier

 
Monument aux morts de Rue (détail).

GalerieModifier

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

ExpositionsModifier

ÉlèvesModifier

Notes et référencesModifier

  1. a et b Dictionnaire Bénézit, vol.5, Gründ, 1999, p. 550.
  2. a et b « Emmanuel Fontaine », Cimetières de France et d'ailleurs.
  3. a et b Cimetières de France et d'ailleurs, Le cimetière de la Chapelle à Abbeville
  4. a et b Prisca Hazebrouck, « Le Gisant des amoureux », bulletin de la Société d'émulation d'Abbeville, juillet 1988.
  5. Sucre (Bolivie), Monument à José Bernardo Monteagudo, notice sur e-monumen.net.
  6. Sucre (Bolivie), Monument à Antonio José de Sucre, notice sur e-monumen.net.
  7. a b et c Musée d'Orsay, « À l'eau, Porthos ! », œuvre d'Emmanuel Fontaine
  8. Notice sur patrimoine-histoire.fr.
  9. « Monument funéraire de l’Amiral Courbet – Abbeville », notice sur e-monumen.net.
  10. Tombeau de l'amiral Courbet dans le cimetière d'Abbeville, dessin de Henri Meyer, une du Journal illustré, 31 août 1890.
  11. Hither & Thither, Le buste d'Ernest Prarond, parc d'Émonville
  12. Musée Boucher de Perthes, Emmanuel Fontaine dans les collections
  13. Hither & Thither, Le monument à Jean de Luxembourg de Crécy-en-Ponthieu
  14. a b et c Notice sur francegenweb.org.
  15. Henry Jouin, La Sculpture dans les cimetières de Paris, Nouvelles archives de l’art français, 3e série, tome 13, 1897 (pp.  346-348), sur fr.wikisource.org.
  16. Les tombes du Père-Lachaise, Henri de La Pommeraye
  17. Notice sur la base Arcade.
  18. Musée Carnavalet, « Portrait de Louis Auguste, Roi de France » dans les collections
  19. Musée Carnavalet, « Marie-Antoinette » par Emmanuel Fontaine dans les collections
  20. Musée Carnavalet, « Portrait de César Le Tellier, Duc d'Estrées » dans les collections
  21. Musée d'Art moderne et contemporain de Saint-Étienne Métropole, Emmanuel Fontaine dans les collections
  22. Musée d'Archéologie nationale, Emmanuel Fontaine dans les collections
  23. ActuaCity, Monuments aux morts de la guerre de 1914-1918 : Terramesnil
  24. Vers-sur-Selle, le monument à Emmanuel Bourgeois
  25. « Le renouveau de l'art sacré - L'exemple de l'atelier parisien Barillet », dans dossier de presse Vitraux de Normandie, une histoire de la Grande Guerre, région Normandie, académie de Caen
  26. Pierre Dehaye, L'art, arme des âmes - Essais sur la beauté, voir chapitre « Lucien Lafaye, chevalier du visage humain », Promothea Éditions, 1994.

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  • Fernand Bertaux, Les artistes picard - Études sur Hippolyte Berteaux, Louis Debras, Jules Lefebvre, Francis Tattegrain, peintre ; Emmanuel Fontaine, statuaire, Paris, E. Lechevalier, 1894.
  • Maurice Thiery, Silhouettes Picardes, 1900.
  • Anne Pingeot, Antoinette Le Normand-Romain, Laure de Margerie, Musée d'Orsay. Catalogue sommaire illustré des sculptures, Paris, 1986.
  • Pierre Kjellberg, Les bronzes du XIXe siècle : dictionnaire des sculpteurs, Paris, Éditions de l'Amateur, (1re éd. 1987) (ISBN 2-859-17422-2).
  • Emmanuel Bénézit, Dictionnaire des peintres, sculpteurs, dessinateurs et graveurs, Gründ, 1999.

Liens externesModifier