Cuisine laotienne

Peau de buffle en amuse-gueule.

L'alimentation laotienne est à base de riz, agrémenté de viandes (porc, bœuf), volailles (canard, poulet) et poissons. Les légumes sont très nombreux et variés. C'est une cuisine ordinairement très pimentée.

Base et condimentsModifier

 
Pa dek : sauce de poisson fermenté.

Les ustensiles et récipientsModifier

  • Khôh et sak : respectivement le mortier et le pilon[1].

Recettes saléesModifier

 
Sauterelles frites.
  • Lap : salade de viande ou poisson au citron vert et piment. Il en existe une grande variété.
  • Luk sine : viande de bœuf séchée.
  • Mok : pâté de viande ou de poisson cuit à la vapeur.
  • Nem thadeua : spécialité lao, salade de riz croustillant, porc fermenté (som mou), légumes, cacahuètes… à manger enroulé dans une feuille de salade avec de la menthe, de la coriandre, etc.
  • Say houaa : saucisse lao à base de porc.
  • Tam mak hung (thaï : ตำหมากหุ่ง) : salade de papaye verte épicée.
  • Tom yam : sorte de soupe avec de la viande ou du poisson, des feuilles de citronnelle, du lait de coco, de l'ananas

Recettes sucréesModifier

GrilladesModifier

  • Ping gai : poulet grillé ou mariné.
  • Ping pa : poisson grillé mélangé avec des épices et des herbes.

FruitsModifier

BoissonsModifier

Notes et référencesModifier

  1. Florence Strigler, L’Alimentation des Laotiens. Cuisine, recettes et traditions au Laos et en France, p. 89.

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  • Khamla Phankongsy, L'Essentiel de la cuisine laotienne, économique, facile, équilibrée, Chevagny-sur-Guye (Saône-et-Loire), Orphie, 2013, 70 p. (ISBN 9782877638531).
  • Florence Strigler, L'Alimentation des Laotiens. Cuisine, recettes et traditions au Laos et en France, Paris, Karthala, coll. « Hommes et Sociétés », 2011, 360 p. (ISBN 9782811133672).

Article connexeModifier

Lien externeModifier

Sur les autres projets Wikimedia :