Consécration

action consistant à rendre sacré

Une consécration consiste à rendre sacré, c'est-à-dire faire passer du domaine profane au domaine sacré (appartenant à Dieu) une personne, un objet ou un lieu. Un rite religieux est nécessaire à toute consécration.

Pierre de consécration d'église (Huy).

Monde romainModifier

Dans le monde romain, la consécration était accordée aux personnages politiques importants comme Jules César, puis aux empereurs appréciés et aux membres de la famille impériale et ce, après leur mort. Cette pratique avait pour but de renforcer la légitimité du successeur ou de commémorer la mort d'un être cher à l'empereur. Parmi les exemples les plus représentatifs, on peut citer la consécration d'Auguste par Tibère, celle de Faustine l'Ancienne par Antonin le Pieux ou celle de Faustine la Jeune par Marc-Aurèle.

Lorsque l'empereur mort était détesté, il subissait la damnatio memoriae, l'exact opposé de la consécration.

ChristianismeModifier

Consécration religieuse. Dans le monachisme chrétien quelqu’un qui fait sa consécration désigne une personne qui s'offre par amour et conviction de foi à l’église et au service de Dieu. (du latin consecrationem, consacrer) Il peut s'agir de laïcs ou de clercs, qui vivent dans le monde ou dans un monastère. La volonté de se consacrer nécessite un suivi et des démarches particulières par un représentant de l’Église envers le futur consacré. On appelle cela le discernement. Il existe plusieurs types de consécrations qui peuvent être soit avec des vœux, soit sans vœux. Ce choix se fait au cours du discernement du chrétien.

 
Consécration de l'autel d'une église catholique.

Exemples : consécration à Jésus par Marie, consécration au Sacré-Cœur de Jésus, consécration au cœur immaculé de Marie, etc. Il est souvent de tradition dans le catholicisme de consacrer l'enfant baptisé à la Vierge, juste après la cérémonie du baptême. Dans ce cas, les parents et parrain et marraine récitent une prière de consécration pour l'enfant.

Liens internesModifier

Notes et référencesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. Sébastien Fath, Une autre manière d'être chrétien en France: socio-histoire de l'implantation baptiste, 1810-1950, Editions Labor et Fides, France, 2001, p. 578
  2. William H. Brackney, Historical Dictionary of the Baptists, Scarecrow Press, USA, 2009, p. 431
  3. Shane Clifton, Pentecostal Churches in Transition: Analysing the Developing Ecclesiology of the Assemblies of God in Australia, BRILL, Netherlands, 2009, p. 134
  4. Homélie pour la Dédicace de la Cathédrale de Nantes