Claude Perroud

historien français

Claude Perroud, né le à Villefranche-en-Beaujolais et mort le à Marseille, est un enseignant, journaliste, recteur d'académie et historien français.

Claude Perroud
C-P.jpg
Claude Perroud.
Biographie
Naissance
Décès
(à 80 ans)
Marseille
Nationalité
Activité

BiographieModifier

Claude Perroud est le fils d’un cordonnier illettré et républicain.

Il fréquente l’école mutuelle du Père Véran[1] qui, le trouvant particulièrement doué et opiniâtre, l’encourage à poursuivre ses études au collège de Villefranche-sur-Saône.

Il obtient ensuite une bourse et s'inscrit au lycée de Mâcon. Il est reçu premier à l’école normale supérieure de Paris. Il est nommé professeur d’histoire-géographie au lycée du Puy tout en prenant un emploi de rédacteur du journal le Moniteur de la Haute-Loire[1].

Après avoir réussi son agrégation, il est nommé à Clermont-Ferrand, où il fait connaissance de Justin Bourget futur recteur d’académie, père de Paul Bourget qui deviendra écrivain et père aussi d’Henry, futur astronome et directeur de l’observatoire de Marseille qui deviendra son gendre.

Républicain, il démissionne en 1866 de l’enseignement et devient journaliste à Bourg-en-Bresse, rédacteur en chef du Courrier de l'Ain jusqu'en 1871. Il se lie d’amitié avec Charles Jarrin dont il épouse la nièce, Zoé Berlie en 1870. Il réintègre l’enseignement à Bourg-en–Bresse puis est nommé à Lyon où il a fait la connaissance du poète Victor de Laprade.

Il soutient sa thèse de doctorat ès lettres à la Sorbonne le [1] avec grand succès et est nommé maître de conférence de géographie à la faculté de Douai [1].

Claude Perroud est recteur de l’académie de Toulouse de 1881 à 1908. Il crée l'université de Toulouse.

Il fait des études historique sur Bourg, La Dombes, Fareins et le Languedoc. Il s’est vu confier par ailleurs les écrits des révolutionnaires et a voué un intérêt particulier à Madame Roland et aux révolutionnaires modérés. C’est ainsi qu’il publie divers mémoires et correspondances sur les personnages de la Révolution de 1789, principalement les Girondins.

Il est officier de la Légion d'honneur[2]. Il meurt à Marseille le .

PostéritéModifier

  • Des rues de Toulouse, Villefranche-sur-Saône et Lagnieu portent son nom.

PublicationsModifier

OuvragesModifier

Édition de textesModifier

  • Lettres de Madame Roland de 1780 à 1793, Imprimerie nationale, 1900-1902 tome 1 ; tome 2 lire en ligne sur Gallica.
  • Lettres de Madame Roland de 1767 à 1780, Imprimerie nationale, 1913-1915 tome 1 ; tome 2 lire en ligne sur Gallica.
  • Lettres de Roland à Bosc, Paris, Noël Charavay, s.d., après 1902.
  • Dix-huit Lettres de Madame Roland, Paris, Noël Charavay, s.d., après 1905.
  • Mémoires de madame Roland : nouv. éd. critique contenant des fragments inédits et des lettres de la prison, Paris, Plon, 1905 tome 1 ; tome 2 lire en ligne sur Gallica.
  • Nouvelles lettres de Madame Roland, Paris, Noël Charavay, s.d., après 1909.
  • Jacques Pierre Brissot Mémoires, tomes I et II, Librairie Alphonse Picard & fils, 1910
  • Jacques Pierre Brissot Correspondance et papiers, Librairie Alphonse Picard & fils, 1911
  • La Proscription des Girondins, Librairies Edouard Privat Toulouse et Felix Alcan Paris, 1917
  • Correspondance et mémoires de Charles Barbaroux Posthume terminé par Alfred Chabaud Société de l'histoire de la Révolution française Paris 1923

RéférencesModifier

  1. a b c et d « PERROUD CLAUDE - Maître de conférences de géographie (1839-1919) », sur IRHIS-Univ. Lille 3 (consulté le 28 novembre 2019)
  2. Olivier Drut, « PERROUD Claude Marie », sur Comité des travaux historiques et scientifiques, (consulté le 28 novembre 2019)

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Notice sur Claude Perroud par Joseph Balloffet, 1930- Librairie Jean Guillermet, Villefranche-en-Beaujolais.
  • Revue universitaire no 8 d'octobre 1928, librairie Armand Colin.
  • La vie et l'œuvre d'un universitaire au XIXe siècle - Claude Perroud par Louis Rascol 1941, librairie H. Didier Paris.
  • Silhouettes caladoises par Joseph Balloffet, 1930 Librairie Jean Guillermet, Villefranche-en-Beaujolais.
  • Lettres manuscrites de Claude Perroud.

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :