Christian Hutin

homme politique français
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hutin.

Christian Hutin
Illustration.
Fonctions
Député français
En fonction depuis le
(12 ans, 6 mois et 30 jours)
Élection 17 juin 2007
Réélection 17 juin 2012
18 juin 2017
Circonscription 12e du Nord (2007-2012)
13e du Nord (depuis 2012)
Législature XIIIe, XIVe et XVe (Cinquième République)
Groupe politique App. SOC, NG, puis SOC
Prédécesseur Jean Le Garrec (12e du Nord)
Michel Delebarre (13e du Nord)
Successeur Christian Bataille (12e du Nord)
Maire de Saint-Pol-sur-Mer
(Maire délégué à partir du 9 décembre 2010)
[1]
(22 ans, 1 mois et 12 jours)
Élection 18 juin 1995
Réélection 18 mars 2001, 16 mars 2008, 30 mars 2014.
Prédécesseur Gaston Tirmarche
Successeur Jean-Pierre Clicq
Conseiller régional du Nord-Pas-de-Calais

(12 ans et 5 jours)
Biographie
Date de naissance (59 ans)
Lieu de naissance Lille (Nord)
Nationalité Français
Parti politique RPR (avant 1999)
MRC (2003-2018)
MDC (1999-2003, depuis 2019)
Diplômé de Faculté de médecine de Lille
Profession Médecin

Christian Hutin
Maires de Saint-Pol-sur-Mer

Christian Hutin, né le à Lille (Nord) est un médecin et un homme politique français

BiographieModifier

Élu maire de Saint-Pol-sur-Mer en 1995 sous l'étiquette du Rassemblement pour la République, il adhère au Mouvement des Citoyens en 1999. Il soutient la candidature de Jean-Pierre Chevènement à l'élection présidentielle de 2002 et rejoint le Pôle républicain.

Vice-président de Dunkerque Grand Littoral dès 1995, il devient conseiller régional du Nord-Pas-de-Calais en 1998 avant d'être élu député du Nord lors des élections législatives de 2007. Il devient le seul élu du MRC à l'Assemblée nationale.

Évoqué comme siégeant au groupe communiste, il confirme qu'il siègera au groupe socialiste[2]. En 2008, il est réélu maire de Saint-Pol-sur-Mer dès le premier tour, sa liste n'ayant aucune concurrence.

Aux élections législatives de juin 2017, il gagne les élections (63%) contre son adversaire du Front national, le candidat Philippe Eymery (37%)[3],[4]. Il est actuellement membre de la commission des Affaires étrangères de l'Assemblée nationale.

Il est également Vice-président des groupes d'amitié France-Ghana, France-Irlande et France-Qatar[5].

Membre du MRC, il refuse le choix de la direction de se rapprocher de La France insoumise et de fusionner avec le mouvement APRÉS. il rejoint le nouveau Mouvement des citoyens refondé le 12 novembre 2018[6].

MandatsModifier

Anciens mandats locauxModifier

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier