Ouvrir le menu principal

Wikipédia β

Charles Templon

acteur français
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Templon (homonymie).
Charles Templon
Naissance (30 ans)
Paris
Nationalité Flag of France.svg Française
Profession Acteur
Films notables Espace Détente
Blockbuster
Les grands esprits
Séries notables Foudre
Que du bonheur !

Charles Templon est un acteur et metteur en scène français, né le . Il est connu pour avoir joué dans les séries Foudre et Que du bonheur !.

Sommaire

BiographieModifier

Charles Templon s'est formé en faisant un stage aux côtés de Jack Waltzer, puis au cours de théâtre avec Jean-Laurent Cochet au cours Florent. Il fait ses premiers pas sur scène dans une pièce de Sacha Guitry (Deux couverts)[1].

Années 2000Modifier

Il apparaît en 2001 dans Commissariat Bastille et en 2002 dans Famille d'accueil[1].

À 18 ans, en 2003, Charles obtient un rôle au cinéma dans le film Monsieur Ibrahim et les Fleurs du Coran aux côtés d’Omar Sharif. Tout en continuant ses études, mais sans véritable conviction, Charles tourne dans quelques publicités et joue les seconds rôles dans les séries Commissaire Valence, Joséphine, ange gardien et Le Proc, dans le téléfilm La bonté d’Alice et au cinéma dans le film Espace Détente de Bruno Solo et Yvan Le Bolloc'h. Après son Bac, Charles s’inscrit en droit à Nanterre, mais il n’y restera qu’une journée[réf. nécessaire].

En 2006, il fait une apparition dans le court métrage Décroche de Manuel Schapira, ainsi que dans le téléfilm Les Camarades[1].

En 2007, Charles joue dans le téléfilm Un passé trouble et le film L'Âge d'homme... maintenant ou jamais !. Il obtient un rôle récurrent dans la série Foudre diffusée sur France 2 (saisons 1, 2 et 4) : celui d'Alex aux côtés de Joséphine Jobert et David Tournay. En 2008, il apparait dans d’autres séries comme Commissaire Cordier et Duval et Moretti avant d’intégrer la mini-série Que du bonheur ! où il interprète le rôle de Julien (saisons 1 et 2)[1]. Après quatre ans de participation à Foudre, l'acteur décide de se consacrer à des projets cinématographiques et théâtraux[2].

Années 2010Modifier

En 2010, Charles est dans la scène théâtre Push up de Roland Schimmelpfennig. Deux ans plus tard, il participe à la comédie théâtrale Roméo et Juliette de Hubert Benhamdine, et tourne dans la saison 5 de la série Fais pas ci, fais pas ça[3].

En 2013, il joue dans Il faut marier maman. Il est invité dans la série Scènes de ménages et continue le théâtre avec Les 39 Marches de John Buchan et Alfred Hitchcock[4].

En 2015, il joue dans Les Petits Meurtres d'Agatha Christie. Il signe une mise en scène vive de théâtre Les escargots[Quoi ?] d'Andy Cocq et Juliette Blanche[5]. Il met également en scène le spectacle Hypersensible d'Axelle Laffont[6].

En 2016, il joue dans la pièce de théâtre M’MAN de Fabrice Melquiot dont il est le metteur en scène.

En 2017, il rejoint le tournage du film Les grands esprits d'Olivier Ayache-Vidal.

FilmographieModifier

CinémaModifier

TélévisionModifier

Publicités téléviséesModifier

ThéâtreModifier

Court-métrageModifier

  • 2003 : Martin, court métrage : Martin
  • 2006 : Répond ! : petite apparition
  • 2007 : Décroche de Manuel Schapira
  • 2009 : À quelle heure tu rentres ? de Lise Anhoury
  • 2010 : Bang bang de F.Scotlande
  • 2014 : Au souvenir d'une lune : Stéphane

RadiosModifier

RécompensesModifier

Notes et référencesModifier

  1. a, b, c et d « Charles Templon », sur leslielesite.free.fr (consulté le 20 janvier 2017).
  2. « Foudre saison 5 ... Alex (Charles Templon) fait une révélation fracassante » (consulté le 1er août 2016).
  3. CC.Communication/CanalCast.Com, « Charles Templon », sur www.agencesartistiques.com (consulté le 14 juin 2016).
  4. « Les 39 marches de John Buchan, Alfred Hitchcock » (consulté le 1er août 2016).
  5. « Les escargots sans... », sur www.lesdechargeurs.fr (consulté le 1er août 2016).
  6. « Axelle Laffont, girl next door hypersensible », sur Hier au théâtre, (consulté le 1er août 2016).
  7. « Le palmarès 2016 de l'équipe de sceneweb ! », Sceneweb,‎ (lire en ligne)

Liens externesModifier