Ouvrir le menu principal

Championnat de Belgique de football D2 1972-1973

Division 2
1972-1973
Généralités
Sport Football
Organisateur(s) URBSFA
Édition 56e
Lieu(x) Drapeau de la Belgique Belgique
Date du
au
Participants 16
Matchs joués 240 matches
Statut des participants Amateur
Hiérarchie
Hiérarchie 2e niveau
Niveau supérieur Division 1
Niveau inférieur Division 3

Palmarès
Tenant du titre K. Berchem Sport
Promu(s) en début de saison 2:
K. SC Lokeren
K. FC Winterslag
Relégué(s) en début de saison 2:
K. SV Waregem
SK Beveren-Waas
Vainqueur SK Beveren-Waas
Promu(s) 2:
SK Beveren-Waas
K. SV Waregem
Relégué(s) 2:
R. Tilleur FC
R. AA Louviéroise
Buts 630 buts
Meilleur(s) buteur(s) Drapeau : Pays-Bas Hans Posthumus (K. RC Mechelen)
Drapeau : Pays-Bas Aad Koudijzer (K. SV Waregem)
21 buts

Navigation

Le Championnat de Belgique de football de Division 2 1972-1973 est la 56e édition du championnat de deuxième niveau national en Belgique. Il oppose 16 équipes, qui s'affrontent deux fois chacune en matches aller-retour. Au terme de la saison, le champion et son dauphin sont promus en Division 1, alors que les deux derniers classés sont relégués en Division 3.

La compétition ne laisse guère de place au suspense. Les deux clubs relégués de Division 1, le SK Beveren-Waas et le KSV Waregem, malgré la vaine résistance du Sporting de Charleroi dominent les débats et s'emparent des deux premières places. Fort logiquement, ils remontent directement parmi l'élite.

En fin de parcours, Tilleur perd de peu le duel qui l'oppose à l'Olympic de Montignies, qui inaugure mal sa nouvelle appellation, à Boom, à St-Nicolas et à Eupen et doit descendre en Division 3. C'est la première fois que le matricule 21 va devoir jouer sous les deux plus haut niveaux hiérarchiques. Il a toujours évolué à un des deux premiers étages depuis 64 ans !

La R. AA Louvièroise voit sa première aventure en « D2 » se terminer après trois exercices.

Sommaire

Changement d'appellationModifier

À la recherche de solutions pour sortir des difficultés financières, le R. Olympic Club de Charleroi (matricule 246) se trouve un nouveau président en la personne de l'industriel Jacques Lamotte. Celui-ci voulant donner une nouvelle image au club décide de changement d'appellation du club qui devient le Royal Olympic de Montignies.

Le choix de la nouvelle dénomination est orientée, d'une part, par les rapprochements effectués par la nouvelle présidence, vis-à-vis des autorités communales de Montignies-sur-Sambre (la fusion des Communes n'intervient que près de cinq ans plus tard) et d'autre part avec le souhait de faire penser au club français de l'Olympique de Marseille qui possède les mêmes initiales (« OM ») .

Notons que ce changement d'appellation s'accompagne aussi d'un changement de couleurs officielles. Le traditionnel « Noir et Blanc » cède la place au « Rouge et Blanc » (couleurs de la commune de Montignies).

Clubs participantsModifier

Les matricules en gras indiquent les clubs qui existent toujours aujourd'hui, les autres ont disparu.

Clubs participant à la saison 1972-1973 du championnat de Division 2
# Nom[note 1] Mat. Ville Stades En D2 depuis (série) Total
en D2
Saison
précéd.
1 Sport Kring Beveren-Waas 2300 Beveren Freethiel  1972-1973 (1re) 2e Division 1 : 15e
2 Koninklijke Sport Vereninging Waregem 4451 Waregem Regenboog  1972-1973 (1re) 4e Division 1 : 15e
3 R. Daring Club de Molenbeek 2 Molenbeek-Saint-Jean Stade Oscar Bossaert   1969-1970 (4e) 14e 4e
1 Koninklijke Athletische Associatie Gent 7 Gand Stade Jules Otten   1971-1972 (2e) 14e 8e
5 Royal Tilleur Football Club 21 Tilleur Stade de Buraufosse   1967-1968 (6e) 35e 14e
2 Royal Charleroi Sporting Club 22 Charleroi Mambourg   1971-1972 (2e) 22e 3e
6 Koninklijke Racing Club Mechelen 24 Malines Stade Oscar Van Kesbeeck   1969-1970 (4e) 24e 13e
15 Koninklijke Sportklub Tongeren 54 Tongres Stedelijke   1971-1972 (2e) 14e 9e
16 Koninklijke Boom Football Club 58 Boom du Parc communal de Boom   1971-1972 (2e) 28e 12e
8 Royale Association Athlétique Louviéroise 93 La Louvière Stade du Tivoli   1970-1971 (3e) 3e 6e
9 Koninklijke Football Club Turnhout 148 Turnhout Stade Villapark   1968-1969 (5e) 32e 7e
10 Koninklijke Sint-Niklaasse Sportkring 221 Saint-Nicolas Stade Puyenbeke   1964-1965 (9e) 26e 11e
11 Royal Olympic de Montignies 246 Charleroi de La Neuville   1968-1969 (5e) 11e 5e
14 Allgemeine Sportvereinigung Eupen 4276 Eupen Stade du Kehrweg   1970-1971 (3e) 3e 10e
15 Koninklijke Football Club Winterslag 322 Winterslag Noordlaan   1972-1973 (1re) 4e Division 3B : 1er
16 Koninklijke Sporting Club Lokeren 282 Lokeren Daknam   1972-1973 (1re) 3e Division 3A : 1er

Localisation des clubsModifier

Localisation des clubs engagés en Division 2 1972-1973

Classements et RésultatsModifier

Légende
Abréviations

  : club promu de Division 3 depuis la saison précédente
  : club relégué de Division 1 depuis la saison précédente

Classement finalModifier

Classement
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
1 SK BEVEREN-WAAS   43 30 17 9 4 51 26 +25
2 K. SV Waregem   37 30 14 9 7 53 30 +23
3 R. Charleroi SC 36 30 15 6 9 54 39 +15
4 K. RC Mechelen 33 30 13 7 10 49 35 +14
5 K. SK Tongeren 33 30 13 7 10 50 43 +7
6 K. FC Turnhout 32 30 13 6 11 36 31 +5
7 R. Daring Club de Molenbeek 32 30 11 10 9 42 32 +10
8 K. SC Lokeren   31 30 11 9 10 45 44 +1
9 K. FC Winterslag   29 30 10 9 11 32 39 -7
10 K. AA Gent 28 30 10 8 12 28 38 -10
11 K. Boom FC 26 30 10 6 14 37 48 -11
12 R. Olympic Montignies 26 30 7 12 11 27 36 -9
13 AS Eupen 25 30 7 11 12 39 44 -5
14 K. Sint-Niklaasse SK 25 30 7 11 12 29 40 -11
15 R. Tilleur FC 24 30 8 8 14 34 51 -17
16 R. AA Louviéroise 20 30 5 10 15 24 54 -30

Leader du classement journée par journéeModifier

Résultats des rencontresModifier

Avec seize clubs engagés, 240 matches sont au programme de la saison.

Tableau de résultats
Résultats (▼dom., ►ext.) AAG BEV BOO CHA DAR EUP LOU LOK OLY RCM NIK TIL TON TUR WAR WIN
K. AA Gent 0-0 2-0 1-2 2-1 1-0 1-1 0-4 0-2 0-0 1-1 3-0 1-0 0-2 1-1 3-1
KS Beveren-Waes 2-0 2-0 2-1 1-3 2-0 3-0 3-2 2-0 1-1 1-1 1-1 4-2 4-0 1-5 1-1
K. Boom FC 1-2 1-1 0-3 1-1 1-0 3-1 3-1 0-1 1-1 2-0 3-1 2-2 2-0 1-1 3-1
R. Charleroi SC 2-1 2-1 1-0 3-3 2-0 3-0 2-3 1-1 1-4 1-1 3-0 2-2 1-2 3-0 2-3
R. Daring Cl. Molenbeek 0-0 0-0 2-0 2-1 5-0 3-2 1-1 1-1 2-1 4-1 2-1 3-0 0-0 1-2 1-0
AS Eupen 2-0 1-2 2-2 3-1 2-0 1-1 5-1 1-1 2-4 0-0 1-1 2-2 1-1 1-1 2-0
R. AA Louviéroise 0-0 1-4 1-0 1-2 1-0 1-1 0-1 3-1 1-1 1-4 0-0 1-3 1-0 1-2 1-1
K. SC Lokeren 0-1 0-0 2-3 2-4 2-2 1-1 1-1 3-2 4-0 2-0 1-1 2-1 2-1 0-0 4-0
R. Olympic Montignies 0-1 0-0 2-0 0-2 1-0 0-0 1-1 2-1 1-3 2-0 1-0 1-1 1-1 1-1 0-0
K. RC Mechelen 4-0 0-1 1-0 2-1 2-0 3-2 5-0 1-1 3-0 0-0 4-0 1-2 0-0 2-4 2-1
K. St-Niklaasse SK 1-0 0-1 1-3 1-1 2-1 3-2 2-0 0-1 1-1 3-1 1-1 1-1 1-2 0-0 1-0
R. Tilleur FC 1-2 0-6 3-1 3-0 1-0 3-2 0-1 1-1 2-2 2-1 4-1 2-0 0-2 2-0 1-3
K. SK Tongeren 4-3 3-1 2-3 0-2 2-1 0-3 4-1 0-1 3-1 0-1 3-1 2-0 3-0 2-0 0-0
K. FC Turnhout 1-1 0-1 4-0 1-4 0-1 4-0 0-0 1-0 2-1 1-0 1-0 2-1 1-2 4-1 2-0
SV Waregem 3-0 0-1 5-0 0-1 0-0 1-0 6-1 5-1 2-0 2-0 2-0 4-1 1-1 2-1 1-1
K. FC Winterslag 2-1 1-2 2-1 0-0 2-2 0-2 1-0 3-0 1-0 2-1 1-1 1-1 1-3 1-0 2-1
  • Victoire à domicile
  • Match nul
  • Victoire à l'extérieur

Meilleur buteurModifier

Classement des buteurs (top 10)Modifier

Récapitulatif de la saisonModifier

Répartition des clubs partitipants par province
  Région flamande (10) Province de Brabant (1)[noteDuModele 1]   Région wallonne (5)
  Province d'Anvers 3   Région de Bruxelles-Capitale 1   Province de Hainaut 3
  Province de Flandre-Occidentale 1   Province du Brabant flamand 0   Province de Liège 2
  Province de Flandre-Orientale 4   Province du Brabant wallon 0   Province de Luxembourg 0
  Province de Limbourg 2     Province de Namur 0
  1. Au niveau footballistique, la province de Brabant est toujours unitaire malgré sa partition territoriale en 1995.


Admission et relégationModifier

Les deux clubs relégués de Division 1 la saison précédente, le SK Beveren-Waas et le K. SV Waregem, terminent dans cet ordre aux deux premières places et remontent en première division.

Les deux relégués sont le Royal Tilleur Football Club et la Royale Association Athlétique Louviéroise, qui descendent en Division 3 après respectivement six et trois saisons en deuxième division. Pour Tilleur, c'est une première descente à ce niveau, le club évoluant depuis 56 saisons dans les deux plus hautes divisions nationales. Ils sont remplacés par les deux champions de troisième division, le K. OLSE Merksem SC et l'AS Ostende.

De plus, le Daring Club de Molenbeek fusionne avec le Royal Racing White, qui évolue en Division 1, pour former le Racing White Daring de Molenbeek. Le matricule 47 du Racing White est conservé, le 2 du Daring étant radié. Cette disparition libère une place supplémentaire pour la saison prochaine, que décroche le KV Courtrai après avoir remporté le test-match entre les deux deuxièmes des séries de D3 face au Waterschei THOR.

Fusion/DisparitionModifier

Après la fin de cette saison, le R. Daring Club de Molenbeek (matricule 2) fusionne avec le R. Racing White (matricule 47), qui évolue en D1, pour former le Racing White Daring de Molenbeek sous le matricule 47. Le « matricule 2 » disparaît. Il est remplacé au 2e niveau par un montant supplémentaire de D3 (Courtrai).

Bilan de la saisonModifier

AnnexesModifier

NotesModifier

  1. Le nom des clubs est celui employé à l'époque.
  2. Le Daring Club de Molenbeek fusionne avec le Royal Racing White pour former le Racing White Daring de Molenbeek.

RéférencesModifier


Sources et liens externesModifier