Ouvrir le menu principal

Wikipédia β

Casco Antiguo de Pampelune

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Casco Antiguo.
'Casco Antiguo/Alde Zaharra'
Navarra - Mapa municipal Pamplona.svg
Barrios de Pamplona-Casco Viejo.svg
Information
Municipalité
Bandera de Pamplona/Iruñea
     Pampelune
Province
Bandera de Navarra
     Navarre
Communauté autonome
Bandera de Navarra
     Navarre
Pays
Bandera de España
     Espagne
Année fondation
Population 12 260 habitants (2006)
Code postal 31001
Préfixe telephonique 948
Altitude moyenne: 449 m
Gentilé
  • (castillan)
  • (basque)
Site Web

Le Casco Antiguo ou Casco Viejo (Alde Zaharra en basque) est le quartier historique de la ville de Pampelune, capitale de la Communauté forale de Navarre (Espagne). Il est situé dans le cœur de la ville dans la portion la plus haute du plateau et où se trouvent les principaux monuments de la ville.

Il ne s'agit pas d'un grand quartier, son schéma est médiéval, avec des rues étroites, pommes irrégulières, une grande densité, des bâtiments étroits et profonds avec des cavités verticales, balcons, miradors, avant-toits de bois etc. Jusqu'en 1890, il formait toute l'extension de la ville (à l'exception de la Rochapea) raison pour laquelle il concentre la plupart des monuments de la ville.

Sommaire

SituationModifier

 
Calle Calceteros, près de la mairie de Pampelune.

On apprécie les trois bourgs qui donnèrent naissance à la ville unifiée en 1423 au moyen du Privilège de l'Unión[1]. Celui de Navarrería arrivait jusqu'aux actuelles rues Chapitela et Mañueta. Celui de San Cernin limité par les rues Saint-Domingue et Nueva et celui de San Nicolás. Quand cette union s'est produite on a construit la mairie et les petites places du quartier, comme celle del Castillo sur des terres de personne. D'autres, plus petites, restent dans l'intérieur ou ont été créés à partir de la démolition de constructions. On conserve pratiquement complètes les parois nord et les ouest du XVIe siècle (construites après la conquête de la Navarre).

Ce quartier souffre de nos jours de graves des problèmes par rapport au vieillissement de la population, la détérioration et le manque de conditions des logements, concentration de marginalité sociale, trafic entouré par des rues étroites… qu'on essaye de corriger avec diverses activités. Il est encore une importante zone commerciale et de loisir de la ville, qui attire beaucoup de gens par son dynamisme et sa position dans la ville, et où on trouve une grande quantité de magasins de tout type (bazars, bars à pintxos[2], restaurants, etc.). Le cœur du quartier est la Plaza del Castillo, qui se trouve dans la connexion du Casco Antiguo avec le Segundo Ensanche, et qui est la place principale de la ville et où déroulent d'importants spectacles, concerts, foires, etc.

 
Marché Municipal (1876).

Le Casco Antiguo de Pampelune a été totalement refait suivant un plan décidé il y a une décennie et les rues sont devenues piétonnes. Des galeries ont été installées pour desservir des sous-sol, avec des dotations comme le nouveau Centre Civique qui se situe dans le Palacio du Condestable, réhabilité durant l'année 2008. Cette année on a inauguré aussi des élévateurs dans la rue Descalzos qui la relie directement avec le quartier de la Rochapea en plus d'adapter les "villavesas" (autobus urbains) pour sa connexion avec les différents quartiers la ville, etc.

 
Façade de la mairie de Pampelune en 2006.

12 260 personnes (données de juillet 2006) vivent actuellement dans le vieux casque de Pampelune, avec une population étrangère de 1 938 personnes, ce qui suppose 15,8 % du total de la population du quartier.

Les principaux monuments situées dans le Casco Antiguo sont :

 
Roncón del Redín, près des murailles où se situe el mesón del Caballo Blanco.
 
Plan du Casco Viejo de Pampelune.

Le Casco Antiguo (ou Casco Viejo) de Pampelune se situe dans le centre de la ville et sur un plateau sur lequel s'est installée une grande partie de la ville, dominant la Cuenca de Pampelune. Il est bien desservi avec les quartiers plus récents, puisque la majorité des Villavesas (gentilé des habitants de cet ancien bourg) qui traversent la ville ont des arrêts dans la limite du Casco Viejo (dans le Paseo de Sarasate). Un rapprochement de quelques lignes à d'autres points du Casco Antiguo, à la demande des commerçants, est actuellement à l'étude.

Le Casco Antiguo est une zone piétonne, et ne circulent seulement que les véhicules destinés à la propreté, au transport, des voitures privées dont le stationnement se situe dans le quartier et les véhicules de maintenance. Il est interdit à tous les autres véhicules afin de maintenir ce caractère piétonnier de la zone.

HistoireModifier

 
Plaza Consistorial avec les références aux bourgs médiévaux.

L'ancienne ville, a été développée depuis l'époque romaine dans l'espace que nous connaissons aujourd'hui comme la Navarrería, sur une petite élévation, protégée au nord et au nord-est par l'environnement du Rio Arga. Ce placement stratégique, a crû et dans le haut Moyen Âge, on a formé avec lui deux nouveaux noyaux de population, un composé principalement d'immigrants d'Occitanie et du sud de la France et l'autre avec des gens de diverses origines.

Ces trois noyaux, la Villa de la Nabarrería, le Bourg de San Cernin et le village de San Nicolás, sont ceux qui après des siècles de confrontations, ont été unifiés pendant le règne de Charles III le Noble, en 1423, par le Privilège appelé de l' Unión, en une seule ville et une seule administration municipale. C'est cette zone, qui constitue aujourd'hui le Casco Antiguo de Pampelune, dans laquelle on peut encore percevoir les vieilles divisions de bourgs / cités.

Patrimoine civilModifier

 
Vue de la Plaza del Castillo
 
Édifice de La Agrícola, actuelle Bibliothèque Municipale.
 
Les écoles de San Francisco, en face, la statue de saint François d'Assise.
  • Casa Consistorial (Mairie) : Il conserve la façade baroque du XVIIIe siècle. La première mairie, a été construite avec le Privilegio de l'Unión par Charles III le Noble, sur des terre n'appartenant à personne, pour éviter d'être jugé de partialité, et ainsi éviter des confrontations entre ces bourgs.
  • Chambre de Comptos Reales (Tribunal de Cuentas) dans la rue d'Ansoleaga. C'est une maisonnette gothique du XIVe siècle.
Article détaillé : Plaza del Castillo.
  • Plaza del Castillo: est considérée comme "la place où il faut être" par les Pamplonais. Le premier château, a été construit dans le centre de la place, par le roi Louis X dit le Hutin, entre 1308 et 1311. Quand on a reconstruit les parois, pour entourer toute la ville, ce château se trouvait trop dans la ville, et Ferdinand le Catholique, commande l'édification en 1513, en utilisant les pierres du vieux château, disparu vers 1540. Finalement, vers 1590, avec la citadelle en construction avancée, on a démoli ce dernier château.
  • Place de San Francisco: sur les terrains constructibles libérés après la démolition de l'ancienne Audiencia et la prison, on a construit la place de San Francisco et deux bâtiments qui président cette place, La Agrícola et les Escuelas de San Francisco. En face du collège, il y a une statue de Saint François d'Assise du sculpteur Argaya.
    • Edificio La Agrícola : construit pour la banque et les assurances La Agrícola. C'est une conception de Francisco de Urcola de 1910 et achevé en 1913. Des années plus tard ce fut le Gran Hotel de luxe, fermé en 1934, et pendant une période, entre 1914 et 1924, le Gobierno Civil avec entrée par la nouvelle rue. C'est depuis 1972 la bibliothèque municipale . C'est un bâtiment aux proportions inhabituelles dans l'architecture civile du Casco Viejo de Pampelune. Il a une grande richesse et une variété d'éléments, avec la singularité de ses angles arrondis couronnés avec des coupoles et mosaïque au coloris de dessin végétal sur son fronton central. Un exemple d'architecture éclectique avec quelques touches modernistes.
    • Escuelas de San Francisco : sur ce terrain se trouvait le couvent de franciscains jusqu'au désamortissement du XIXe siècle, avec la démolition de ce dernier en 1849. Le bâtiment actuel de l'école a été construit en 1902 par l'architecte Julian Arteaga. Le bâtiment est de grandes dimensions avec seulement trois étages. Le corps central est de pierre et le reste de brique rouge.
  • Palais de Ezpeleta : Palais baroque (XVIIIe siècle) à la façade très spectaculaire. Il est situé dans la calle Mayor. Dans un de ses balcons on trouve encore la balle tirée depuis San Cristobal durant les guerres carlistes (1875). Sa partie arrière, présente une magnifique galerie d'arcs.
  • Palacio del Condestable : unique démonstration de l'architecture Renaissance à Pampelune. Situé entre la calle Mayor et Jarauta, il a été palais épiscopal, jusqu'à la construction de l'actuel évêché en 1736. Il a aussi été utilisé comme mairie, tandis qu'on construisait l'actuel hôtel de ville baroque, de 1752 à 1760. Il a été récemment restauré, et est le centre culturel du Casco Antiguo.

Patrimoine religieuxModifier

  • Cathédrale Santa María : est de facture gothique (1387-1525) et composée de trois nefs de six tronçons, d'une croisée, et d'abside polygonale entourée d'une girola. La façade est néoclassique, œuvre de Ventura Rodríguez (1783)[3]. La cathédrale qu'ont connu les premiers pèlerins était romane, mais après l'effondrement du chœur, le roi Charles III le Noble, a décidé d'attaquer une restructuration complète de tout le bâtiment conforme au style régnant.

Dans son intérieur se trouve le magnifique mausolée du roi Charles III le Noble de et son épouse Éléonore de Trastámara (œuvre de Jean Lomme de Tournai, 1416), composé de deux figures assises sous auvent, et entouré de 28 figures de pleureuses, tout cela en albâtre avec des détails polychromes et en métal.

Chapelle de l'abside, avec un frontal d'autel, du XVe siècle et bonnes pierres de taille du chœur de 1530. On accède au cloître depuis le côté droit de la croisière à travers "la Puerta Preciosa" qui a des chapitaux historiés et une Vierge dans le meneau et dans le tympan la Dormition de Marie, polychrome, du XIVe siècle.

Cloître gothique, œuvre maîtresse du gothique. Arcs quadruples élégants avec traceries percées. Plusieurs chapelles et le Musée Diocésain.

  • Église San Saturnino : (ou San Cernin, ou San Sernin), évangélisateur de la ville. Celle d'une plus grande tradition jacobine, du XIIIe siècle. Elle a un aspect de forteresse flanquée par des tours robustes. Le portail a un tympan du Jugement dernier. Une statue de Saint Jacques avec un enfant pèlerin agenouillé à ses pieds dans le porche de la façade. Dans le lieu de l'ancien cloître de cette église on a construit au XVIIIe siècle la Chapelle de la Vierge du Chemin. Elle a aussi une statue de Saint Saturnin.
  • Chapelle San Felipe Neri : avec un portail baroque précieux, du XVIIIe siècle près de l'église Saint Saturnin.
  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et référencesModifier

  1. Traité constitutif de la commune de Pampelune, Navarre (Espagne). Ce traité a été signé en 1423 par le roi Charles III, et suppose l'union des trois bourgs (Navarrería, San Cernin et San Nicolás) dans l'actuelle ville de Pampelune.
  2. Les pintxos (prononcer pintchos) sont des micro-sandwichs que l'on déguste à l'apéritif, tout comme les tapas.
  3. Buenaventura Rodriguez Tizón, connu comme Ventura Rodríguez, (Ciempozuelos, Madrid, 1717 - Madrid, 1785), est un architecte espagnol du XVIIIe siècle. Il est considéré comme le principal architecte espagnol de son époque avec Juan de Villanueva, et le dernier baroque. Sa trajectoire se trouve à cheval entre deux grands courants artistiques : le baroque et le néoclassicisme.

Voir aussiModifier

Sources et bibliographieModifier