Ouvrir le menu principal

Canton de Saint-Lô-1
Canton de Saint-Lô-1
Situation du canton de Saint-Lô-1 dans le département de Manche.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie (région administrative)
Département Manche
Arrondissement(s) Coutances (1)
Saint-Lô (11 + fraction Saint-Lô)
Bureau centralisateur Saint-Lô
Conseillers
départementaux
François Brière
Adèle Hommet-Lelièvre
2015-2021
Code canton 50 22
Histoire de la division
Création 22 mars 2015[1]
Démographie
Population 18 754 hab. (2016)
Subdivisions
Communes 8 + fraction Saint-Lô + fraction Remilly-les-Marais

Le canton de Saint-Lô-1 est une division administrative française du département de la Manche créée par le décret du 25 février 2014 et entrant en vigueur lors des premières élections départementales suivant la publication du décret.

HistoireModifier

Un nouveau découpage territorial de la Manche (département) entre en vigueur à l'occasion des élections départementales de 2015. Il est défini par le décret du 25 février 2014[1], en application des lois du (loi organique 2013-402 et loi 2013-403)[2]. Les conseillers départementaux sont, à compter de ces élections, élus au scrutin majoritaire binominal mixte. Les électeurs de chaque canton élisent au Conseil départemental, nouvelle appellation du Conseil général, deux membres de sexe différent, qui se présentent en binôme de candidats. Les conseillers départementaux sont élus pour 6 ans au scrutin binominal majoritaire à deux tours, l'accès au second tour nécessitant 12,5 % des inscrits au 1er tour. En outre la totalité des conseillers départementaux est renouvelée. Ce nouveau mode de scrutin nécessite un redécoupage des cantons dont le nombre est divisé par deux avec arrondi à l'unité impaire supérieure si ce nombre n'est pas entier impair, assorti de conditions de seuils minimaux[3]. Dans la Manche, le nombre de cantons passe ainsi de 52 à 27.

Le canton de Saint-Lô-1 est formé de communes des anciens cantons de Saint-Lô-Ouest (1 commune et une fraction de la commune de Saint-Lô), de Marigny (10 communes) et de Saint-Sauveur-Lendelin (1 commune). Avec ce redécoupage administratif, le territoire du canton s'affranchit des limites d'arrondissements, avec 11 communes incluses dans l'arrondissement de Saint-Lô et 1 dans l'arrondissement de Coutances. Le bureau centralisateur est situé à Saint-Lô.

CompositionModifier

Lors de sa création, le canton de Saint-Lô-1 comprend douze communes et une fraction de la commune de Saint-Lô[1].

Suite à la création de la commune de Thèreval par fusion de deux communes et de la commune de Marigny-Le-Lozon par fusion de deux communes au , puis de la commune de Remilly Les Marais par fusion de trois communes (dont deux du canton) au , le canton est désormais composé de huit communes entières et de deux fractions de commune :

Liste des communes du canton
Nom Code
Insee
Intercommunalité Population
(dernière pop. légale)
Saint-Lô
(chef-lieu)
50502 Saint-Lô Agglo Fraction : 7 628(2014)
Commune : 19 426 (2014)
Agneaux 50002 Saint-Lô Agglo 4 054 (2014)
Le Lorey 50279 Saint-Lô Agglo 619 (2014)
Marigny-Le-Lozon 50292 Saint-Lô Agglo 2 598 (2014)
Le Mesnil-Amey 50302 Saint-Lô Agglo 264 (2014)
Le Mesnil-Eury 50310 Saint-Lô Agglo 181 (2014)
Montreuil-sur-Lozon 50352 Saint-Lô Agglo 328 (2014)
Saint-Gilles 50483 Saint-Lô Agglo 880 (2014)
Thèreval 50239 Saint-Lô Agglo 1 777 (2014)
Remilly Les Marais 50431 Saint-Lô Agglo 1 078 (2014)

La partie de la commune de Saint-Lô intégrée dans le canton est celle située à l'ouest d'une ligne définie par l'axe des voies et limites suivantes : depuis la limite territoriale de la commune de Saint-Georges-Montcocq, rue de la Cabale, rue Saint-Georges, rue des Pénitents, chemin des Moines, rue de l'Ombrée, rue du Pré-de-Bas, montée du Bois-André, boulevard de la Dollée, rue du Mont-Russel, avenue de Verdun, place du Champ-de-Mars, rue du Docteur-Leturc, rue Jean-Dubois, rue Octave-Feuillet, place Léo-Ferré, rue de la Marne, rue des 80e-et-136e-Territorial, rue de Grimouville, boulevard du Midi, rue des Abreuvoirs, rue du Général-Lemarois, rue Nicolas-Houël, rue de la Ferronnière, sentier dans le prolongement de la rue de la Ferronnière, rue du Bois-Ardent, rue de l'Exode, rue du Père-Popielujko, ligne droite dans le prolongement de la rue du Père-Popielujko, boulevard de la Commune, chemin de la Ferronnière, rue Louise-Michel, route départementale 86, jusqu'à la limite territoriale de la commune de Baudre.

La conseil municipal de Remilly Les Marais, dont la fraction de Remilly-sur-Lozon et Le Mesnil-Vigot était déjà sur le canton, s'est prononcé favorablement en décembre 2018[4]pour modifier les limites cantonales en y rattachant le te territoire de la commune déléguée des Champs-de-Losque quittant le canton de Pont-Hébert.

DémographieModifier

En 2016, le canton comptait 18 754 habitants[Note 1].

Évolution de la population  [ modifier ]
2015 2016
19 06518 754
(Sources : Base Insee, population municipale à partir de 2015[5].)


ReprésentationModifier

Conseillers départementaux successifs
Période élective Mandat Identité Nuance Qualité
2015 2021 2015 en cours François Brière   DVD Formateur en droit public, maire de Saint-Lô, ancien conseiller général du canton de Saint-Lô-Ouest (2004-2015), vice-président du conseil départemental
2015 en cours Adèle Hommet-Lelièvre   DVD Directrice, ancienne suppléante du conseiller général du canton de Marigny (2011-2015)

À l'issue du 1er tour des élections départementales de 2015, deux binômes sont en ballotage : François Brière et Adèle Hommet-Lelièvre (DVD, 41,53 %) et Nadège Daniel et Roland Derbez (FN, 20,27 %). Le taux de participation est de 48,61 % (6 850 votants sur 14 093 inscrits)[6] contre 50,67 % au niveau départemental[7] et 50,17 % au niveau national[8].

Au second tour, François Brière et Adèle Hommet-Lelièvre (DVD) sont élus avec 76,78 % des suffrages exprimés et un taux de participation de 48,61 % (4 700 voix pour 6 850 votants et 14 093 inscrits)[9].

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

RéférencesModifier

  1. a b et c Décret no 2014-246 du 25 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département de la Manche.
  2. « Loi no  2013-403 du 17 mai 2013 relative à l'élection des conseillers départementaux, des conseillers municipaux et des conseillers communautaires, et modifiant le calendrier électoral », JORF no 0114 du 18 mai 2013 p. 8242, (consulté le 20 mai 2014)
  3. Article 4 de la loi du 17 mai 2013 modifiant l'article L 191 -1 du code électoral.
  4. Ouest-France Saint-Lô, 27 décembre 2018
  5. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années 2015 et 2016.
  6. « Résultats du premier tour pour le canton de Saint-Lô-1 », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 27 mars 2015)
  7. « Résultats du premier tour pour le département de la Manche », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 27 mars 2015)
  8. « Résultats du 1er tour pour la France entière », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 23 mars 2015)
  9. « Résultats du second tour pour le canton de Saint-Lô-1 », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 1er avril 2015)