Ouvrir le menu principal

Canton d'Annemasse
Canton d'Annemasse
Situation du canton d'Annemasse dans le département de Haute-Savoie.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Haute-Savoie
Arrondissement(s) Saint-Julien-en-Genevois
Bureau centralisateur Annemasse
Conseillers
départementaux
Raymond Bardet
Estelle Bouchet
2015-2021
Code canton 74 04
Histoire de la division
Création 1793, 1860[1], 22 mars 2015[2]
Disparition 1816, 1973
Démographie
Population 49 952 hab. (2016)
Densité 4 660 hab./km2
Géographie
Superficie 10,72 km2
Subdivisions
Communes 3

Le canton d'Annemasse est un canton français du département de la Haute-Savoie.

Sommaire

GéographieModifier

Le territoire cantonal, de 1793 puis de 1860 jusqu'en 2015, correspondait à la basse vallée de l'Arve[3]. Le canton associait l'espace urbain autour du centre urbain d'Annemasse et sa banlieue ainsi que les alentours marqués par la ruralité[3]. L'ensemble se trouvait dans l'aire urbaine de Genève–Annemasse, fortement polarisé par la cité voisine de Genève[3]. En effet, le canton est limitrophe avec la Suisse.

En 2015, la réforme limite le nouveau canton à la ville d'Annemasse et les deux communes d'Ambilly et de Ville-la-Grand[2]. Les communes de l'ancien canton se retrouve dans le canton de Gaillard[2].

Histoire administrativeModifier

Lors de l'annexion du duché de Savoie à la France révolutionnaire en 1792, la région d'Annemasse est organisée en canton avec Annemasse pour chef-lieu, au sein du département du Mont-Blanc, dans le district de Carouge[4]. Ce nouveau canton comptait treize communes : Ambilly ; Annemasse ; Choulex ; Collonges-Bellerive ; Corsier ; Les Esserts ; Etrembières ; Juvigny ; Monnetier et Mornex ; Monthoux ; Thonex et Chêne ; Vétraz et Villagrand et Presingy, avec 6 230 habitants[4]. Avec la réforme de 1800, le canton disparait au profit de celui de Chêne-Thonex et ses 22 communes de l'arrondissement communal de Genève, dans le nouveau département du Léman[1],[5].

En 1814, le duché de Savoie retourne dans le giron de la maison de Savoie, sauf pour la partie nord du duché qui ne revient qu'en 1816. Le mandement sarde d'Annemasse est créé au sein de la province de Carouge et comprend 18 communes : Ambilly ; Annemasse ; Arthaz-Pont-Notre-Dame ; Bonne ; Cranves-Sales ; Fillinges ; Juvigny ; Loex ; Lucinges ; Etrembières ; Gaillard ; Machilly ; Marcellaz ; Nangy ; Saint-Cergues ; Vétraz-Monthoux ; Veigy-Foncenex et Ville-la-Grand[6]. Une nouvelle réforme de 1818 fait passer le mandement à quinze communes avec la fusion de Ambilly-Gaillard ; l'ajout de Collonges-Archamps et le retrait de Fillinges, Marcellaz et Nangy[6]. En 1837, le mandement d'Annemasse passe à la province du Faucigny, dans la division administrative d'Annecy, et le nombre de communes passe à 17 : séparations d'Ambilly et Gaillard ainsi qu'Archamps et Collonges[6].

Au lendemain de l'Annexion de 1860, le duché de Savoie est réunis à la France et retrouve une organisation cantonale, au sein du nouveau département de la Haute-Savoie (créé par décret impérial le 15 juin 1860)[7]. Le nouveau canton d'Annemasse est créé à cette occasion[1]. En 1973, le canton est divisé en canton d'Annemasse-Nord et canton d'Annemasse-Sud[1],[3].

Un nouveau découpage territorial de la Haute-Savoie entre en vigueur à l'occasion des premières élections départementales suivant le décret du 13 février 2014[2]. Les conseillers départementaux sont, à compter de ces élections, élus au scrutin majoritaire binominal mixte. Les électeurs de chaque canton élisent au Conseil départemental, nouvelle appellation du Conseil général, deux membres de sexe différent, qui se présentent en binôme de candidats. Les conseillers départementaux sont élus pour 6 ans au scrutin binominal majoritaire à deux tours, l'accès au second tour nécessitant 12,5 % des inscrits au 1er tour. En outre la totalité des conseillers départementaux est renouvelée. Ce nouveau mode de scrutin nécessite un redécoupage des cantons dont le nombre est divisé par deux avec arrondi à l'unité impaire supérieure si ce nombre n'est pas entier impair, assorti de conditions de seuils minimaux[8]. Dans la Haute-Savoie, le nombre de cantons passe ainsi de 34 à 17.

Le canton d'Annemasse est formé de communes des anciens cantons d'Annemasse-Nord (2 communes + 1 fraction) et d'Annemasse-Sud (1 fraction). Il est entièrement inclus dans l'arrondissement de Saint-Julien-en-Genevois. Le bureau centralisateur est situé à Annemasse.

CompositionModifier

De 1793 à 1816Modifier

De 1860 à 1973Modifier

Lors de sa disparition de 1973, le canton comprenait 14 communes[9] :

Depuis 2015Modifier

Le canton d'Annemasse comprend désormais les trois communes suivantes[2] :

Liste des communes du canton
Nom Code
Insee
Intercommunalité Population
(dernière pop. légale)
Annemasse
(bureau centralisateur)
74012 Annemasse - Les Voirons Agglomération 34 953 (2014)
Ambilly 74008 Annemasse - Les Voirons Agglomération 6 134 (2014)
Ville-la-Grand 74305 Annemasse - Les Voirons Agglomération 8 521 (2014)

DémographieModifier

           Évolution de la population  [modifier]
2013 2014
48 70449 608
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962 puis population municipale à partir de 2006[10])
Histogramme de l'évolution démographique
 

En 2014, la population municipale du canton était de 49 608 habitants[11].

ReprésentationModifier

À partir de 2015Modifier

Conseillers départementaux successifs
Période élective Mandat Identité Nuance Qualité
2015 2021 2015 en cours Raymond Bardet   DVD Ancien conseiller général du Canton d'Annemasse-Nord (1985-2015)
Maire de Ville-la-Grand (1981-2016)
Président de la 1ère Commission Enfance, Famille, Grand Âge, Handicap
2015 en cours Estelle Bouchet   DVD Formatrice
Première adjointe au Maire d'Ambilly

À l'issue du 1er tour des élections départementales de 2015, deux binômes sont en ballotage : Raymond Bardet et Estelle Bouchet (DVD, 34,57 %) et Martin Beer et Muriel Lebrun (PS, 30,02 %). Le taux de participation est de 33,76 % (8 580 votants sur 25 417 inscrits)[12] contre 45,4 % au niveau départemental[13] et 50,17 % au niveau national[14]. Au second tour, Raymond Bardet et Estelle Bouchet (DVD) sont élus avec 59,23 % des suffrages exprimés et un taux de participation de 31,99 % (4 459 voix pour 8 130 votants et 25 417 inscrits)[15].

De 1973 à 2015Modifier

Voir Canton d'Annemasse-Nord et Canton d'Annemasse-Sud.

De 1861 à 1973Modifier

Conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1861 1871 Achille Babuty[16]   Juge de paix à Saint-Julien-en-Genevois, Reignier et Annemasse
1871 1889 Alexandre Péréard[16] Républicain Notaire - Maire d'Annemasse (1882-1900)
1889 1895 Albert Dupuis[16] Républicain Docteur en médecine à Annemasse
1895 1901 François Périllat[16] Socialiste Pharmacien à Annemasse
1901 1919 Fernand David[16] Rad. Avocat à Saint-Julien-en-Genevois
Conseiller municipal d'Annemasse
Député (1898-1919)
Ministre (entre 1913 et 1930)
1919 1925 Henri Moret[16] RG Notaire
Conseiller municipal d'Annemasse
1925 1931 Claudius Francoz[16] RG Docteur en pharmacie
Adjoint au maire d'Annemasse
1931 1934 Étienne Antonelli[16] SFIO Professeur d'université à Lyon
Député (1924-1932)
1934 1940 Claudius Montessuit[16] Rad. Instituteur puis chef d'entreprise
Maire d'Annemasse (1929-1940)
1942 1945 Marcel Collardey   Maire d'Annemasse (1941-1944)
Nommé conseiller départemental en 1942[17]
1945 1951 Jean Vittoz PCF Préparateur en pharmacie
1951 1958 Claudius Montessuit RGR Instituteur puis chef d'entreprise
Maire d'Annemasse (1929-1940 et 1947-1953)
1958 1966
(décès)
Joseph Philippe MRP Agriculteur - Député (1958-1966)
Maire de Ville-la-Grand
1966 1973 Charles Xambeu CD Chirurgien
Elu en 1973 dans le Canton d'Annemasse-Sud

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Guy Gavard (préf. Paul Guichonnet), Histoire d'Annemasse et des communes voisines : les relations avec Genève de l'époque romaine à l'an 2000, La Fontaine de Siloé, coll. « Les Savoisiennes », , 439 p. (ISBN 978-2-8420-6342-9).
  • Henri Baud, Jean-Yves Mariotte, Histoire des communes savoyardes : Le Chablais, Roanne, Éditions Horvath, , 422 p. (ISBN 978-2-7171-0099-0), p. 79-131, « Le canton d'Annemasse ».

Articles connexesModifier

Notes et référencesModifier

  1. a b c et d Notice communale d'Annemasse sur le site de l'EHESS.
  2. a b c d et e Décret no 2014-153 du 13 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département de la Haute-Savoie.
  3. a b c et d Le Faucigny, 1980, p. 79.
  4. a et b Jules-Joseph Vernier, Étude historique et géographique sur la Savoie, Le Livre d'Histoire - Res Universis (réimpr. 1993) (1re éd. 1896), 185 p. (ISBN 2-7428-0039-5, ISSN 0993-7129), p. 101-103, « II- Le district de Carouge ».
  5. Jules-Joseph Vernier, Étude historique et géographique sur la Savoie, Le Livre d'Histoire - Res Universis (réimpr. 1993) (1re éd. 1896), 185 p. (ISBN 2-7428-0039-5, ISSN 0993-7129), p. 109-114.
  6. a b et c Jules-Joseph Vernier, Étude historique et géographique sur la Savoie, Le Livre d'Histoire - Res Universis (réimpr. 1993) (1re éd. 1896), 185 p. (ISBN 2-7428-0039-5, ISSN 0993-7129), p. 117- 147.
  7. Jules-Joseph Vernier, Étude historique et géographique sur la Savoie, Le Livre d'Histoire - Res Universis (réimpr. 1993) (1re éd. 1896), 185 p. (ISBN 2-7428-0039-5, ISSN 0993-7129), p. 147-154.
  8. Article 4 de la loi du 17 mai 2013 modifiant l'article L 191 -1 du code électoral.
  9. Décret n°73-820 du 16 août 1973 portant création de cantons dans le département de la Haute-Savoie
  10. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années [ 2006], [ 2014]
  11. Populations légales des cantons de la Haute-Savoie, publiées par l'INSEE.
  12. « Résultats du premier tour pour le canton d'Annemasse », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 27 mars 2015)
  13. « Résultats du premier tour pour le département de la Haute-Savoie », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 27 mars 2015)
  14. « Résultats du 1er tour pour la France entière », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 23 mars 2015)
  15. « Résultats du second tour pour le canton d'Annemasse », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 1er avril 2015)
  16. a b c d e f g h et i Danièle Nicoud, sous la direction d'Elisabeht Rabut, directeur des Archives départementales de la Haute-Savoie, « Inventaire des archives de la préfecture relatives aux plébiscites et élections », sur site des Archives départementales de la Haute-Savoie - archives.cg74.fr, (consulté le 15 mars 2015).
  17. Journal officiel de la République française. Lois et décrets, parution 4 décembre 1942, (https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k9771781m/f5.item.r=canton.zoom lire en ligne]).