Ouvrir le menu principal

Campagne présidentielle de Joe Biden de 2020

Le logo officiel de la campagne de Joe Biden de 2020
Biden en campagne à Marshalltown (Iowa)

Le 25 avril 2019, Joe Biden annonce sa candidature à l'élection présidentielle américaine de 2020. Ancien vice-président des États-Unis et ex-sénateur démocrate du Delaware, Biden a été fortement pressenti pour être candidat, après avoir décliné sa candidature à l'élection présidentielle de 2016.

Sommaire

ContexteModifier

La campagne de 2020 est la troisième campagne présidentielle de Joe Biden, après celles de 1988 et de 2008.

Le vice-président Biden a été vu comme un successeur potentiel à Barack Obama pour l'élection de 2016. Cependant, après la mort de son fils Beau en 2015, il a refusé de postuler aux primaires démocrates de 2016[1],[2].

Joe Biden annonce sa candidature à l'élection présidentielle de 2020 dans une vidéo publiée sur Internet[3],[4].

FinancementModifier

Le 26 avril 2019, le groupe de campagne de Biden annonce avoir rassemblé 6,3 millions de dollars dans les 24 premières heures, soit plus que n'importe quel autre candidat démocrate à ce stade[5]. Les financements proviennent de 128 000 donateurs différents, soit plus que Beto O'Rourke mais 40 % de moins que Bernie Sanders (223 000 donateurs dans les 24 premières heures)[6].

StratégieModifier

Selon Natasha Korecki (en) et Marc Caputo de Politico, la campagne de Biden est fondée sur la conviction que l'électorat démocrate n'est pas aussi jeune et autant à gauche qu'il le paraît. Plusieurs conseillers de Biden, dont la théorie serait basée sur des résultats de sondages et des tendances de vote, affirment que les médias donnent une image hyper-progressiste de l'électorat démocrate, loin du profil du sympathisant démocrate moyen.

Du 25 avril au 25 mai 2019, le groupe de campagne de Biden consacre 83 % de son 1,2 million de dollars de dépenses publicitaires Facebook au ciblage des plus de 45 ans. Aucun autre candidat majeur du Parti démocrate à l'élection de 2020 n'a adopté de stratégie similaire[7].

Équipe de campagneModifier

Soutiens officielsModifier

Positions politiquesModifier

Article détaillé : Positions politiques de Joe Biden.

Bien que généralement généralement qualifié de modéré, Biden se décrit comme le candidat au passé le plus progressiste[8].

Le 29 avril 2019, Biden se déclare favorable à la création d'une option publique de l'assurance santé (en), ainsi qu'à l'interdiction des clauses de non-concurrence proposées aux travailleurs pauvres dans les contrats d'assurance[9].

Le 21 mai 2019, une assistante de campagne de Biden affirme à l'Associated Press que le candidat soutiendrait toute décision fédérale visant à transformer l'arrêt Roe v. Wade en loi[10].

Le 1er juin 2019, lors d'une allocution donnée au gala annuel de la Human Rights Campaign dans l'Ohio, Biden déclare que sa priorité législative est d'adopter l'Equality Act (en). Il critique le président Donald Trump pour la directive (en) interdisant aux personnes transgenres de servir dans l'Armée américaine[11].

Trois jours plus tard, Biden publie un plan pour le climat de 1 700 milliards de dollars fondé sur l'idée du Green New Deal[12],[13].

Le 5 juin, il annonce sur NBC News qu'il soutient toujours l'amendement Hyde (en), qui interdit au gouvernement fédéral de financer des interruptions de grossesse sauf en cas de danger de la mère. Il est alors le seul candidat démocrate à tenir cette position. Cependant, son groupe de campagne affirme sur NBC que Biden souhaite l'abrogation de l'amendement Hyde si les garanties de l'accès à l'avortement sont menacées[14]. Mais le 6 juin, devant une assemblée afro-américaine du Comité national démocrate, Biden déclare vouloir abroger l'amendement Hyde, en raison des dernières lois anti-avortement adoptées par des États républicains, qu'il qualifie d'« extrêmes »[15],[16].

Le 11 juin 2019, Biden déclare que s'il est élu président, son administration trouvera un remède contre le cancer[17].

En août 2019, après les fusillades d'El Paso et Dayton, Biden souhaite rétablir l'interdiction des fusils d'assaut sur le territoire américain[18].

Notes et référencesModifier

  1. (en-GB) Tom McCarthy, Lauren Gambino et Dan Roberts, « Joe Biden announces he will not run for president in 2016 », The Guardian,‎ (ISSN 0261-3077, lire en ligne[archive du ]).
  2. (en-US) Peter Baker et Maggie Haberman, « Joe Biden Concludes There’s No Time for a 2016 Run », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne[archive du ]).
  3. (en) Arlette Saenz et Jeff Zeleny, « Joe Biden to announce his 2020 presidential bid on Thursday », CNN,‎ (lire en ligne[archive du ]).
  4. (en) Arlette Saenz, « Joe Biden announces he is running for president in 2020 », CNN,‎ (lire en ligne[archive du ]).
  5. (en) Marc Caputo et Scott Bland, « Biden crushes it in first-day fundraising: $6.3 million », Politico,‎ (lire en ligne[archive du ]).
  6. (en) Gideon Resnick, « Joe Biden Tops Bernie Sanders’ First-Day Fundraising Tally », Daily Beast,‎ (lire en ligne).
  7. (en) Natasha Korecki et Marc Caputo, « Biden gambles on high-risk primary strategy », sur Politico, (consulté le 13 août 2019).
  8. (en) John Bowden, « Biden: 'I have the most progressive record of anybody running ... anybody who would run' » [archive du ], sur The Hill, (consulté le 26 avril 2019).
  9. (en) « Joe Biden Backs A Public Option — Not Medicare For All — As He Argues For Electability », sur BuzzFeed.
  10. (en) « Biden: Congress should protect abortion rights, if necessary », Associated Press.
  11. (en) « Biden declares LGBTQ rights his No. 1 legislative priority », AP.
  12. (en) « Joe’s Plan for a Clean Energy Revolution and Environmental Justice », sur joebiden.com.
  13. (en) « Joe Biden embraces Green New Deal he releases climate change », The Washington Post, .
  14. (en) « Joe Biden's long evolution on abortion rights still holds surprises », NBC News.
  15. (en) « Joe Biden Denounces Hyde Amendment, Reversing His Position », The New York Times, .
  16. (en) « Black Democrats push abortion rights over impeachment as 2020 heats up », The Guardian, .
  17. (en) Nicholas Wu, « Joe Biden says 'we're gonna cure cancer' if he's elected president », sur USA Today, (consulté le 3 août 2019).
  18. (en) « Présidentielle américaine: après les fusillades, le candidat Joe Biden veut se débarrasser des fusils d’assaut », Le Soir, (consulté le 13 août 2019).

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :