Brian Adams

(Redirigé depuis Brian Adams (catcheur))

Brian Keith Adams (né le à Kailua et mort le à Tampa), est un catcheur américain. Il est connu pour son travail à la World Wrestling Federation (WWF), à la World Championship Wrestling (WCW) et à la All Japan Pro Wrestling (AJPW).

Brian Adams
Brian Adams (cropped).jpg
Brian Adams.
Données générales
Nom de naissance
Brian Keith Adams
Nom de ring
Crush
Nationalité
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 43 ans)
TampaVoir et modifier les données sur Wikidata
Taille
6 6 (1,98 m)[1]
Poids
310 lb (141 kg)[1]
Catcheur mort
Fédération
Entraîneur
Carrière pro.

Il s'entraîne au dojo de la New Japan Pro Wrestling avant de retourner en Amérique. Il rejoint la WWF en 1990 où il lutte sous le nom de Crush. Il est alors membre de l'équipe Demolition avec Ax et Smash. qui sont alors les champions du monde par équipes de la WWF. Demolition cesse d'exister en 1991 et Crush lutte seul. En 1996, il est un des membres du clan Nation of Domination jusqu'en 1997. Il rejoint la WCW en 1998 où il lutte sous son véritable nom. Au début des années 2000, il forme l'équipe KroniK avec Bryan Clark et remportent à deux reprises le championnat du monde par équipes de la WCW. Il retourne brièvement à la WWF en 2001 avant de partir avec Clark au Japon en 2002 pour rejoindre l'AJPW. Ils y remportent une fois le championnat du monde par équipes de l'AJPW. Fin 2002, Adams met entre parenthèse sa carrière de catcheur pour devenir boxeur. Cependant il ne fait aucun combat car il se blesse avant son premier match. Il meurt d'une overdose d'analgésiques le .

Carrière de catcheurModifier

Débuts au Japon puis passage à la Pacific Northwest Wrestling (1986-1990)Modifier

Avant de devenir catcheur, Brian Keith Adams est militaire au sein de l'U.S. Air Force[2]. Il est dans une base japonaise où il fait des combats de boxe ce qui lui permet de rencontrer Antonio Inoki qui le persuade de quitter l'armée pour devenir catcheur[2]. Il commence à travailler à la New Japan Pro Wrestling et quitte cette fédération quelques semaines plus tard à la suite de problèmes de visa[3].

Il retourne alors aux États-Unis et lutte à la Pacific Northwest Wrestling, une fédération de l'Oregon et de l'état de Washington[3]. Il y devient champion par équipes de la Pacific Northwest avec The Grappler du au [4]. Il est ensuite champion poids lourd de cette fédération du où il bat Larry Oliver en finale d'un tournoi jusqu'à sa défaite face à Scott Norton le [3],[5].

World Wrestling Federation (1990-1991)Modifier

Adams rejoint la World Wrestling Federation (WWF) en et prend le nom de Crush[3]. Il intègre l'équipe Demolition qui sont alors champion du monde par équipes de la WWF car Ax est indisponible après avoir fait un choc anaphylactique au cours de la tournée au Japon de la WWF[3]. Son premier combat télévisé a lieu le où avec Smash ils battent rapidement Paul Diamond et Joe Champ[6]. Ils défendent ensuite leur titre face à The Rockers le à Saturday Night's Main Event XXVII[7]. Le à SummerSlam, Demolition perd le championnat du monde par équipe après leur défaite face à la Hart Foundation dans un match au meilleur des trois tombés[8]. Le durant Saturday Night's Main Event XXVIII, Demolition perd un match face à Legion of Doom et l'Ultimate Warrior[9]. Demolition s'allie avec Mr Perfect et ils affronte à nouveau Legion of Doom, l'Ultimate Warrior et The Texas Tornado le durant les Survivor Series[10]. Ce jour là, il se fait disqualifier pour s'être bagarrer sur le ring face à Legion of Doom[10].

Le durant le Royal Rumble, il entre en 20e position dans le Royal Rumble match et se fait éliminer par Hulk Hogan[11]. Le au cours Superstars of Wrestling (en), Smash et Crush participent à une bataille royale par équipes pour désigner les challengers pour le championnat du monde par équipes de la WWF où ils se font éliminer par The Rockers (Marty Jannetty et Shawn Michaels)[12]. Le au cours de WrestleMania VII, Smash et Crush perdent un match face à Genichiro Tenryu et Koji Kitao[13]. Il part au Japon pour une tournée de la WWF en partenariat avec Super World of Sports avant de quitter la WWF[14],[15].

Retour à la Pacific Northwest Wrestling (1991-1992)Modifier

Après son départ de la WWF, Adams retourne à la Pacific Northwest Wrestling et lutte sous le nom de Crush Demolition[15]. Il y fait équipe avec Steve Doll et ensemble ils remportent le championnat par équipes de la Pacific Northwest le après leur victoire face aux Bruise Brothers (en) (Ron et Don Harris)[15]. Ce règne prend fin le après leur défaite face à The Grappler et Don Harris[4]. Il est ensuite champion poids lourd de la Pacific Northwest le après sa victoire face à Rip Oliver[5]. Ce second règne s'arrête après sa défaite face à Ron Harris le [5].

Retour à la World Wrestling Federation (1992-1997)Modifier

Kona Crush (1992-1993)Modifier

En 1992, Brian Adams retourne à la World Wrestling Federation (WWF) et reprend le nom de Crush[15]. Cependant, le personnage de Crush change radicalement puisqu'il troque la tenue en cuir noire et sa peinture faciale de Demolition pour une combinaison moulante colorée[15]. Pour son retour, il bat rapidement Kato le à Superstars of Wrestling (en)[16]. Il est un face et devient le rival du Repo Man qui incarne un voleur[3]. Ils s'affrontent le à SummerSlam où Crush l'emporte[17].

En 1993, il devient le rival de Doink the Clown après diverses blagues de ce dernier[3]. Ils s'affrontent le à WrestleMania IX où Doink l'emporte après avoir frappé Crush avec une prothèse de bras en plastique[18]. Une semaine plus tard au cours de WWF UK Rampage, il remporte par décompte à l'extérieur un match pour le championnat intercontinental de la WWF face à Shawn Michaels[19]. Ils se retrouvent le dans un match de qualification pour le tournoi King of the Ring où ils se font tous deux compter à l'extérieur[20]. Il fait partie des catcheurs tentant de porter un body slam à Yokozuna qui est alors champion du monde poids lourd de la WWF le sur l'USS Intrepid[3]. Huit jours plus tard, ils s'affrontent dans un match de champion où Yokozuna conserve son titre et ce dernier continue à s'en prendre à Crush après le combat[21]. Cela a pour but de faire croire au public que Crush est blessé afin qu'il change son personnage[3].

Evil Crush (1993-1996)Modifier

Crush revient à la WWF à l'automne et fait un heel-turn le où il s'en prend verbalement à Randy Savage[22]. Il présente Savage comme un mentor jaloux du talent de Crush et l'accuse de lui avoir fait affronter Yokozuna et de ne pas l'avoir appelé au cours de sa convalescence[22]. Il prend Mr. Fuji comme manager car ce dernier a pris des nouvelles de lui et devient un sympathisant japonais[15]. Il modifie aussi son look en abandonnant ses tenue colorées pour une tenue noire et violette et a le visage partiellement peint[3]. Le 24 novembre au cours des Survivor Series, il vient provoquer Savage qui participe à un match par équipes à élimination et cette distraction permet à Irwin R. Schyster de l'éliminer[23]. Plus tard, il fait équipe avec Yokozuna, Ludvig Borga et Jacques et ils affrontent Lex Luger, Rick et Scott Steiner et l'Undertaker[24]. Au cours du combat, Randy Savage vient aux abords du ring et Crush l'attaque puis le poursuit dans les vestiaires se faisant ainsi compter à l'extérieur[25]. Sa rivalité avec Randy Savage continue en 1994[3]. Le durant le Royal Rumble, Crush participe au Royal Rumble match où il élimine Savage[26]. Il fait aussi partie des groupes de catcheurs qui font tomber Diesel puis Mabel avant de se faire sortir par Lex Luger[26]. Le , Todd Pettengil annonce que Savage et Crush vont s'affronter à WrestleMania X dans un Falls Count Anywhere match[27]. Cette rivalité se termine le à WrestleMania X avec la victoire de Savage[28].

Après cela, il tente de se qualifier pour le tournoi King of the Ring[29],[30]. Le , il affronte Tatanka dans un match de qualification où ils se font tous les deux compter à l'extérieur[29]. Ils s'affrontent à nouveau la semaine suivante dans un Lumberjack match que Tatanka remporte[30].

Vie privéeModifier

Brian Adams est marié à une femme qui s'appelle Irene[31]. Ils ont deux fils Royce et Tre[31].

MortModifier

Le , Irene Adams trouve son mari inconscient et il ne respire pas[2]. Elle appelle le 911 mais les médecins ne parviennent pas à le réanimer[2]. La police demande une autopsie afin de déterminer la cause de sa mort[32]. Celle ci révèle qu'il est mort d'une overdose médicamenteuse en prenant des antidouleurs, des relaxants musculaires et des sédatifs[33].

Caractéristiques au catchModifier

Musiques d'entrée de Brian Adams[36]
# Titre Compositeur Période Fédération
1 Rockhouse Frank Shelley NC NC
2 In This World Beyond Loudness NC NC
3 Ainsi parlait Zarathoustra Richard Strauss NC NC
4 Kona Crush Jim Johnston 1992-1993 WWF
5 Evil Crush 1994-1995
6 Jailbird 1996-...
7 Nation of Domination 1997
8 Disciples of Apocalypse 1997-1999
9 Slacker WCW Theme Library NC WCW
10 Kronik Theme 2000-2001
Jeux vidéo où on peut incarner Brian Adams[36],[37]
# Titre Développeur Date de sortie Plateforme Notes
1 WWF WrestleFest Technos Japan Corporation Borne d'arcade Sous le nom de Crush
2 WWF Royal Rumble Sculptured Software Megadrive et Super Nintendo
3 WWF Rage in the Cage Mega-CD
4 WWF Raw Acclaim Entertainment, LJN Game Boy, Game Gear, Megadrive, Sega 32x et Super Nintendo
5 WCW Nitro Inland Productions Nintendo 64 et PC Sous le nom de Brian Adams
6 WCW/nWo Revenge AKI Corporation, Asmik Ace Entertainment Nintendo 64
7 WCW/nWo Thunder Inland Productions PlayStation
8 WCW Backstage Assault Kodiak Interactive Nintendo 64 et PlayStation

PalmarèsModifier

Récompenses des magazinesModifier

Classement PWI 500 de Brian Adams[45]
Année 1991 1992 1993 1994 1995 à 1996 1997 1998 1999 2000 2001
Rang 294  76  35  53 Non classé 137  228  246  178  185

Notes et référencesModifier

  1. a et b (en) « Profil de Brian Adams », sur Online World of Wrestling (consulté le 1er octobre 2016).
  2. a b c et d (en) Greg Oliver, « "Crush" Brian Adams dead at 44 », sur Slam! Wrestling, (consulté le 15 octobre 2016).
  3. a b c d e f g h i j et k (en) M. M. Stilko, « Shaka Brah – The Story of Wrestler Brian Adams » [archive], sur www.prowrestlingstories.com (consulté le 4 novembre 2018)
  4. a b et c (en) « NWA Pacific Northwest Tag Team Title », sur Wrestling-Titles.com (consulté le 4 novembre 2018)
  5. a b c et d (en) « NWA Pacific Northwest Heavyweight Title », sur Wrestling-Titles.com (consulté le 4 novembre 2018)
  6. (en) Brian Bayless, « WWF Superstars of Wrestling – June 23rd, 1990 » [archive], sur www.blogofdoom.com, (consulté le 24 novembre 2018)
  7. (en) « WWF SATURDAY NIGHT'S MAIN EVENT EPISODE 27: ULTIMATE WARRIOR VS. RICK RUDE, MR. PERFECT VS. TITO SANTANA, KERRY VON ERICH DEBUTS » [archive], sur www.f4wonline.com, (consulté le 26 novembre 2018)
  8. (en-US) Vintage Vault, « Scott & Justin’s Vintage Vault Refresh: SummerSlam 1990 – Place to Be Nation » [archive], (consulté le 9 décembre 2019)
  9. (en-US) Scott Keith, « The SmarK Rant for WWF Saturday Night’s Main Event #28 – 10.13.90 », sur Inside Pulse, (consulté le 9 avril 2020)
  10. a et b (en-US) J.D. Dunn, « Dark Pegasus Video Review: Survivor Series 1990 » [archive], sur 411MANIA, (consulté le 12 avril 2020)
  11. (en-US) Sage Cortez, « Through the Years: WWF Royal Rumble 1991 » [archive], sur Culture Crossfire, (consulté le 12 avril 2020)
  12. (en-US) Brian Bayless, « WWF Superstars of Wrestling – February 16th, 1991 » [archive], sur Scotts Blog of Doom!, (consulté le 14 avril 2020)
  13. (en) Jonathan Wilson, « WWE Wrestlemania Seven Review » [archive], sur Bleacher Report, (consulté le 14 avril 2020)
  14. (en-US) « Brian Adams » [archive], sur Gerweck.net, (consulté le 14 avril 2020)
  15. a b c d e et f (en) Steve McLaren, « RIP Brian Crush Adams » [archive], sur www.wrestling101.com, (consulté le 14 avril 2020)
  16. (en-US) Brian Bayless, « WWF Superstars – May 9th, 1992 » [archive], sur Scotts Blog of Doom!, (consulté le 15 avril 2020)
  17. (en) Dan, « WWF SummerSlam 1992 Classic Review » [archive], sur Cult of Whatever, (consulté le 15 avril 2020)
  18. (en-GB) Cody Brooks, « Drunken Review: Wrestlemania IX » [archive], sur WrestleTalk, (consulté le 16 avril 2020)
  19. (en-US) J.D. Dunn, « Dark Pegasus Video Review: UK Rampage ’93 » [archive], sur 411MANIA, (consulté le 17 avril 2020)
  20. (en-US) Brian Bayless, « WWF Superstars – May 22nd, 1993 » [archive], sur Scotts Blog of Doom!, (consulté le 17 avril 2020)
  21. (en-US) Scott Keith, « The SmarK Legacy Rant for Monday Night RAW – July 12 1993 » [archive], sur Inside Pulse, (consulté le 8 mai 2020)
  22. a et b (en-US) Scott Keith, « The SmarK Legacy Rant for Monday Night RAW – October 18 1993 » [archive], sur Inside Pulse, (consulté le 8 mai 2020)
  23. (en) Scott Keith, « The SmarK Retro Repost – Survivor Series 1993 », sur 411mania, (consulté le 3 mai 2017)
  24. (en) Scott Keith, « The SmarK Retro Repost – Survivor Series 1993 », sur 411mania, (consulté le 3 mai 2017)
  25. (en) Scott Keith, « The SmarK Retro Repost – Survivor Series 1993 », sur 411mania, (consulté le 3 mai 2017)
  26. a et b (en-US) Sage Cortez, « Through the Years: WWF Royal Rumble 1994 » [archive], sur Culture Crossfire, (consulté le 3 juin 2020)
  27. (en-US) « Scott & JT’s Vintage Vault Refresh: Monday Night Raw 2/7/94 – Place to Be Nation » [archive], sur placetobenation.com, (consulté le 3 juin 2020)
  28. (en-US) Bryan Rose, « Depths of 'Mania: WWE Wrestlemania X Review », sur Voices of Wrestling, (consulté le 8 juin 2020)
  29. a et b (en) Haydn Gleed, « WWE Raw Retro Coverage - May 30, 1994: Tatanka against Crush in a KOTR qualifying match, Bret Hart on The King's Court, Jeff Jarrett, 1-2-3 Kid, and The Smoking Gunns », sur prowrestling.net, (consulté le 22 avril 2018)
  30. a et b (en) Haydn Gleed, « WWE Raw Retro Coverage - June 6, 1994: Jeff Hardy makes his Raw Debut, Tatanka vs. Crush in a lengthy lumberjack match, Bam Bigelow and Razor Ramon in action », sur prowrestling.net, (consulté le 22 avril 2018)
  31. a et b (en-US) « Brian Adams Obituary », sur legacy.com, Tampa Bay Times, (consulté le 11 avril 2020)
  32. (en) Raj Giri, « Brian 'Crush' Adams found dead » [archive], sur Wrestling Inc., (consulté le 2 juin 2020)
  33. (en) Associated Press, « Brian 'Crush' Adams Autopsy Results Are In - Details », sur Wrestling Inc., (consulté le 2 juin 2020)
  34. a b c d e f et g (en) Brian Adams sur Wrestlingdata
  35. a b c et d (en + de) « Entourage « Brian Adams Wrestlers Database », sur www.cagematch.net (consulté le 8 mai 2020)
  36. a et b (de) « Brian Adams », sur genickbruch.com (consulté le 11 avril 2020)
  37. (en + de) « Wrestling Games Brian Adams », sur www.cagematch.net (consulté le 11 avril 2020)
  38. (en) « World Tag Team Title (All Japan Pro-Wrestling) », sur Wrestling-Titles.com (consulté le 4 novembre 2018)
  39. (en) « USWA Heavyweight Title », sur Wrestling-Titles.com (consulté le 4 novembre 2018)
  40. (en) « WCW World Tag Team Title », sur Wrestling-Titles.com (consulté le 4 novembre 2018)
  41. (en) « WWWF/WWF/WWE World Tag Team Title », sur Wrestling-Titles.com (consulté le 4 novembre 2018)
  42. (en) « Most Improved Wrestle », sur www.cagematch.net (consulté le 4 novembre 2018)
  43. (en) « Feud Of The Year », sur www.cagematch.net (consulté le 4 novembre 2018)
  44. (en) « Tag Team Of The Year », sur www.cagematch.net (consulté le 4 novembre 2018)
  45. (en) « PWI Ratings for Brian Adams », sur Internet Wrestling Data Base (consulté le 4 novembre 2018)
  46. (de) « Observer-Awards des Jahres 1997 », sur www.genickbruch.com (consulté le 4 novembre 2018)
  47. (de) « Observer-Awards des Jahres 2000 », sur www.genickbruch.com (consulté le 4 novembre 2018)
  48. a et b (de) « Observer-Awards des Jahres 2001 », sur www.genickbruch.com (consulté le 4 novembre 2018)

Liens externesModifier