Ouvrir le menu principal

Bryan Clark

catcheur américain
Bryan Clark
AdamBomb1995.png
Adam Bomb en 1995.
Données générales
Nom de naissance
Bryan Emmet Clark, Jr.
Nom de ring
Adam Bomb
Wrath
Nightstalker
Nationalité
Naissance
Taille
6 6 (1,98 m)[1]
Poids
290 lb (132 kg)[1]
Catcheur retraité
Fédération
Entraîneur
Carrière pro.

Bryan Emmet Clark, Jr. (né le à Tallahassee) aussi connu sous le nom d'Adam Bomb est un catcheur américain. Il est principalement connu pour son travail à World Wrestling Federation de 1993 à 1994 sous le nom d'Adam Bomb et à la World Championship Wrestling (WCW) à la fin des années 1990 sous son véritable nom.

Il commence sa carrière à la WCW puis à la Smoky Mountain Wrestling (SMW) sous le nom de The Nightstalker. Il remporte une fois le championnat Beat the Champ Television de la SMW. En 1993, il rejoint la WWF où il prend le nom d'Adam Bomb. Il y reste jusqu'en 1995 avant de retourner à la WCW en 1997. Il y prend le nom de Wrath et y fait équipe avec Mortis. En 2000, il se met à lutter sous son véritable nom et forme l'équipe Kronik avec Brian Adams. Ensemble, ils remportent à deux reprises le championnat du monde par équipes de la WCW. Après le rachat de la WCW par la WWF en 2001, Clark et Adams font un bref passage à la WWF avant de partir au Japon. Ils y luttent à la All Japan Pro Wrestling et ils y deviennent champions du monde par équipes de la WCW. Ils doivent rendre ce titre vacant à l'automne 2002 car Brian Adams veut devenir boxeur. Il reste dans cette fédération jusqu'au début de l'année 2003 avant d'arrêter sa carrière.

JeunesseModifier

Bryan Emmet Clark, Jr. fait partie de l'équipe de football américain de son lycée puis à l'Université du centre du Missouri (en)[3].

Carrière de catcheurModifier

Débuts à la World Championship Wrestling (1990-1991)Modifier

Bryan Emmet Clark, Jr. commence sa carrière à l'American Wrestling Association[3]. la World Championship Wrestling (WCW) sous le nom de The Nightstalker[4]. Il apparaît à deux reprises dans des émissions télévisés de cette fédération sous ce nom : d'abord le au cours de Clash of the Champions XIII Thanksgiving Thunder où il perd rapidement face à Sid Vicious puis le à Starrcade où avec Rick Steiner il connait une seconde défaite face à Vader et Mr. Hughes (en)[5],[6].

Smoky Mountain Wrestling (1992-1993)Modifier

Bryan Emmet Clark, Jr. rejoint la Smoky Mountain Wrestling (SMW) en 1992 où il garde le nom de ring de The Nightstalker[7]. Il apparait pour la première fois dans l'émission télévisé de la SMW le où il perd un combat face à Brian Lee[8].

Le au cours d'une session d'enregistrement d'émission diffusé le , The Nightstalker remporte le championnat Beat the Champ Television de la SMW après sa victoire face à Tracy Smothers[9],[10]. Son règne prend fin le même jour après sa défaite face à Tim Horner (en) diffusé le [9],[11].

World Wrestling Federation (1993-1995)Modifier

En , Bryan Emmet Clark, Jr. arrive à la World Wrestling Federation (WWF) où il incarne Adam Bom, un survivant de l'accident nucléaire de Three Mile Island[12]. Il aJohnny Polo comme manager[12]. Il apparaît pour la première fois dans une émission de la WWF le dans WWF Superstars of Wrestling (en) où il bat rapidement Burt Centeno[13]. Au cours de l'année il enchaîne les victoires face à des jobbers[1]. Parmi elles, il y a notamment une face à l'ancien champion intercontinental de la WWF El Matador le [14]. Le au cours de Monday Night RAW, il participe à une bataille royale pour désigner les challengers pour le championnat intercontinental remporté par Razor Ramon et Rick Martel[15]. La semaine suivante, il change de manager et se fait accompagner par Harvey Wippleman qui vient de racheter le contrat liant Johnny Polo à Adam Bomb[16],[17]. Le , Joe Fowler annonce qu'Adam Bomb va faire équipe avec Rick Martel, IRS et Diesel et ils vont affronter Razor Ramon, Mr. Perfect, Marty Jannetty et le 1-2-3 Kid le durant les Survivor Series[18].

World Championship Wrestling (1997-2000)Modifier

En 1997, Clark rejoint la World Championship Wrestling sous le nom de Wrath, avec Mortis, ils battent contre Glacier et Ernest Miller. Les quatre personnages sont connus sous « Blood Runs Cold », cette bataille ressemble à Mortal Kombat. En 1998, Clark se blesse.

En avril 2000, Clark remonte sur les rings, en utilisant son vrai nom. Il forme une équipe avec Brian Adams connu sous le nom de Kronik. Le 15 mai 2000, ils battent Shane Douglas et The Wall pour remporter le titre WCW World Tag Team Championship. Le 30 mai 2000 après un match face à Shawn Stasiak et Chuck Palumbo, ils perdent leur titres.

Kronik à Bash at the Beach, ils remportent un match revanche. Le Natural Born Thrillers commence une guerre avec KroniK. Le 13 août 2000 ils battent Vampiro and The Great Muta.

A Halloween Havoc, Clark et Adams sont battus par Bill Goldberg dans un Handicap Match.

Retour à la WWE, circuit indépendant et retraite (2001-2003)Modifier

Clark and Adams retournent à la WWE est portent un Double Chokeslamming The Undertaker. Manager par Steven Richards, ils rencontrent Undertaker et Kane à Unforgiven, et perdent la rencontre.

KroniK fait quelques apparitions à la World Wrestling All-Stars et à la All Japan Pro Wrestling.

En février 2003, Clark quitte le catch.

Caractéristiques au catchModifier

Musiques d'entrée de Bryan Clark[20],[21]
# Titre Interprète / Compositeur Période Fédération
1 Dark Tension WCW Theme Library 1990 WCW
2 War Machine Kiss 1992-1993 SMW
3 Ainsi parlait Zarathoustra Richard Strauss NC NC
4 Meltdown Jim Johnston NC WWF
5 Nuclear Winter NC
6 Wrath Theme WCW Theme Library NC WCW
7 Wrath Theme (New Version) NC
8 Kronik Theme 2000-2001
Jeux vidéo où on peut incarner Bryan Clark[22]
# Titre Développeur Date de sortie Plateforme Notes
1 WCW vs. nWo: World Tour AKI Corporation et Asmik Ace Entertainment Nintendo 64 Sous le nom de Wrath.
2 WCW/nWo Revenge
3 WCW/nWo Thunder Inland Productions (en) PlayStation
4 WCW Nitro 1999 Nintendo 64 et PC
5 WCW Mayhem Kodiak Interactive Nintendo 64, Game Boy Color et PlayStation
6 WCW Backstage Assault Nintendo 64 et PlayStation Sous le nom de Bryan Clark.

PalmarèsModifier

Récompenses des magazinesModifier

Classement PWI 500 de Bryan Clark[26]
Année 1993 1994 1995 1996 1997 1998 à 1999 2000 2001
Rang 144  142  47  158  128 Non classé 245  188

FilmographieModifier

CinémaModifier

  • 2017 : Axeman 2: Overkill de Joston Theney : Bill Talbert / The Axeman

TélévisionModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

RéférencesModifier

  1. a b et c (en) « Bryan Clarke », sur Online World of Wrestling (consulté le 10 janvier 2017).
  2. a et b (en) « Adam Bomb », sur Cagematch (consulté le 10 janvier 2017).
  3. a et b (en) Daniel Pena, « Bryan Clark On Why He Dislikes Vince McMahon, How Adam Bomb Was Created, WCW, More » [archive], sur Wrestling Inc., (consulté le 9 novembre 2019)
  4. (en-US) Bob Colling, « Colling’s Corner: Brian Clark – A Mishandled Talent » [archive], sur crazymax.org, (consulté le 8 novembre 2019)
  5. (en-US) J.D. Dunn, « Dark Pegasus Video Review: Clash of the Champions XIII: Thanksgiving Thunder » [archive], sur 411MANIA, (consulté le 8 novembre 2019)
  6. (en) Sage Cortez, « Through the Years: WCW Starrcade 1991 » [archive], sur CXF | Culture Crossfire | culturecrossfire.com, (consulté le 8 novembre 2019)
  7. (it) Marco Toini et Michele M. Ippolito, « Biografia di Adam Bomb » [archive], sur www.tuttowrestling.com (consulté le 8 novembre 2019)
  8. (en-US) Adam Nedeff, « The Name on the Marquee: Smoky Mountain Wrestling (10.31.1992) » [archive], sur 411MANIA, (consulté le 8 novembre 2019)
  9. a b et c (en) « SMW Beat the Champ Television Title (E. Tennessee) », sur Wrestling-Titles.com (consulté le 9 novembre 2019)
  10. (en) Adam Nedeff, « The Name on the Marquee: Smoky Mountain Wrestling (2.20.1993) », sur 411mania.com, (consulté le 30 mars 2018)
  11. (en) Adam Nedeff, « The Name on the Marquee: Smoky Mountain Wrestling (3.6.1993) », sur 411mania.com, (consulté le 30 mars 2018)
  12. a et b (en-US) Ash Rose, « Gorilla Position's Guilty Pleasures #1; Adam Bomb » [archive], sur talkSPORT, (consulté le 9 novembre 2019)
  13. (en-US) Brian Bayless, « WWF Superstars – May 22nd, 1993 – Scotts Blog of Doom! » [archive], sur blogofdoom.com, (consulté le 10 novembre 2019)
  14. (en-US) Scott Keith, « The SmarK Legacy Rant for Monday Night RAW – June 7 1993 | Inside Pulse » [archive], sur insidepulse.com, (consulté le 10 novembre 2019)
  15. (en-US) Scott Keith, « The SmarK Legacy Rant for Monday Night RAW – October 4 1993 | Inside Pulse » [archive], sur insidepulse.com, (consulté le 10 novembre 2019)
  16. (en-US) Trace Aber, « Raw Retrospective: Monday Night Raw 10.11.93 » [archive], sur 411MANIA, (consulté le 10 novembre 2019)
  17. (en-US) Tony Cameron, « The Best Clients of Harvey Wippleman » [archive], sur WWF Old School, (consulté le 10 novembre 2019)
  18. (en-US) « Rock Star Gary reflects on WWF Monday Night RAW 10-25-1993 – Scotts Blog of Doom! » [archive], sur blogofdoom.com, (consulté le 11 novembre 2019)
  19. a b c d e f g h i j k et l (en) Bryan Clark sur Wrestlingdata
  20. (de) « Bryan Emmett Clark », sur genickbruch.com (consulté le 9 novembre 2019)
  21. (en) « Themes Adam Bomb », sur www.cagematch.net (consulté le 9 novembre 2019)
  22. (en) « Wrestling Games Adam Bomb », sur www.cagematch.net (consulté le 9 novembre 2019)
  23. (en) « World Tag Team Title (All Japan Pro-Wrestling) », sur Wrestling-Titles.com (consulté le 9 novembre 2019)
  24. (en) « WCW World Tag Team Title », sur Wrestling-Titles.com (consulté le 9 novembre 2019)
  25. (en) « Tag Team Of The Year », sur cagematch.net (consulté le 9 novembre 2019)
  26. (en) « PWI Ratings for Bryan Clark », sur Internet Wrestling Data Base (consulté le 9 novembre 2019)
  27. (de) « Observer-Awards des Jahres 1990 », sur genickbruch.com (consulté le 9 novembre 2019)
  28. (de) « Observer-Awards des Jahres 2000 », sur genickbruch.com (consulté le 9 novembre 2019)
  29. a et b (de) « Observer-Awards des Jahres 2001 », sur genickbruch.com (consulté le 9 novembre 2019)

Liens externesModifier