Ouvrir le menu principal

Benny Gantz

militaire et homme politique israélien
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gantz (homonymie).

Binyamin « Benny » Gantz
(בנימין "בני" גנץ)
Benny Gantz
Benny Gantz en 2019.

Surnom Benny
Naissance (60 ans)
Kfar Ahim (en), Israël
Origine Drapeau d’Israël Israël
Allégeance Flag of the Israel Defense Forces.svg Tsahal
Arme État-major
Grade IDF rav aluf rotated.svg Ramatkal
Années de service 1977-
Commandement Ef’a 890 Bataillon aéroporté (1987-1989), Unité Shaldag (1989-1992), Brigade parachutistes de Réserve (1992-1994), Brigade régional de Judée (1994-1995), Brigade Parachutiste (1995-1997), Division "Etgar" (1998-1999), Unité de liaison du Liban (1999-2000), Division du nord (2001), Division de Judée et Samarie (2000-2002), Commandement du nord (2002-2005), Commandement des forces terrestres (2005-2007), Attaché militaire aux États-Unis (2007-2009), Sous-Chef d'état-major (2009-novembre 2010), Chef d'état-major (14 février 2011 - )
Conflits Guerre du Liban, Guerre du Sud Liban, Première Intifada, Seconde Intifada, Guerre de Gaza
Distinctions Lebanon war ribbon.jpg Première guerre du Liban
Lebanon2ribon.jpg Deuxième guerre du Liban
Autres fonctions Député
Famille Gantz est marié et père de quatre enfants.

Emblème Emblème 2

Binyamin « Benny » Gantz (hébreu : בנימין "בני" גנץ, né le à Kfar Ahim en Israël) est un militaire et homme politique israélien. Il exerce la fonction de chef d'état-major de Tsahal de 2011 à 2015. Quelques mois après être entré en politique, il conduit la coalition centriste Bleu et blanc aux élections législatives d'avril 2019 et de septembre 2019.

BiographieModifier

Origines et formationModifier

Sa mère, Malka, est une survivante de l'holocauste orginaire de Mezőkovácsháza, en Hongrie[réf. nécessaire]. Son père, Nahum, vient de Roumanie ; il est arrêté par les autorités britanniques pour avoir tenté d'entrer illégalement en Israël[Quand ?].

Benny Gantz naît le à Kfar Ahim. Il obtient une licence en histoire de l'université de Tel Aviv, un master en sciences politiques de l'université de Haïfa et un master en gestion des ressources nationales de la National Defense University, aux États-Unis.

Carrière militaireModifier

Recruté par l'armée israélienne en 1977, il intègre directement la Brigade parachutiste. En 1979, il est diplômé de l’École des Officiers de Tsahal, affecté au poste de commandant de compagnie puis de vice commandant de section au sein de la Brigade Parachutiste. De 1987 à 1989, il devient commandant du bataillon « Tséfa » » (vipère) dans la Brigade parachutiste. En 1989, il est commandant de l’unité d’élite « Shaldag » dans l’Armée de l'air israélienne, jusqu’en 1992 et dirige l'opération Salomon, en 1991 de rapatriement des Falashas en Israël. En 1992 : il devient commandant de l’Unité de réserve de la Brigade parachutiste.

De 1994 à 1995, il commande la Brigade de Judée dans la Division de Judée-Samarie puis de 1995 à 1997, la Brigade parachutiste. En 1997, il quitte momentanément l’armée pour étudier aux États-Unis et en 1998, reçoit le grade de général de brigade et commande une division de réserve du Commandement de la Région Nord. De 1999 à 2000, il sert en tant que commandant de l’unité de liaison avec le Liban. Il fut le dernier commandant de Tsahal à se retirer du Liban.

Il est nommé en 2001 commandant de la Base de Réserve du Commandement de la Région Nord et reçoit le grade de général de division. De 2000à 2002, pendant le début de la seconde Intifada, il sert en tant que commandant de la Division de Judée-Samarie. En 2002, il devient commandant du Commandement de la Région Nord, position qu’il occupe jusqu’en 2005. De 2005 à 2007, il sert en tant que commandant des Forces terrestres.

En 2007, il est nommé attaché militaire de l’armée israélienne aux États-Unis. En 2009, le ministre de la Défense et le chef d’État-major lui demandent de servir en tant que vice chef d’État-major, une position qu’il occupe jusqu’en novembre 2010. Le 14 février 2011, Benny Gantz devient le 20e chef d’État-major de l'Armée de défense d'Israël et reçoit le grade de lieutenant-général, succédant ainsi au Chef d’État-major sortant, le lieutenant-général Gabi Ashkenazi.

Activités civilesModifier

Benny Gantz a dirigé une société de sécurité informatique,The Fifth Dimension en tant que président-directeur général. La société a fermé ses portes suite à une faillite financière après que son investisseur russe ait été sanctionné par les États-Unis lors de l'enquête sur les tentatives russes d'interférer avec les élections américaines en 2016[1].

Parcours politiqueModifier

Le 27 décembre 2018, Benny Gantz annonce la création d'un nouveau parti politique israélien, Hossen L'Yisrael (« Résilience pour Israël »). Il entre ainsi en politique quelques mois avant la tenue des élections législatives anticipées d'avril 2019. Les positions politiques du parti sont floues mais les sondages prédisent rapidement la deuxième ou la première place à sa coalition électorale centriste, Bleu et blanc, au coude-à-coude avec le Likoud du Premier ministre sortant, Benyamin Netanyahou[2]. Bleu et blanc sort de ces élections avec autant de sièges que le Likoud (35 sur 120), mais n'est pas en mesure de former une coalition. À partir du 30 avril 2019, il fait partie de 21e législature de la Knesset et prend la tête de l'opposition.

Aux élections législatives de septembre 2019, qui font suite à l'échec de Netanyahou de former un nouveau gouvernement à l'issue des élections d'avril, sa coalition arrive à quasi-égalité avec le Likoud[3].

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier