Gouvernement Netanyahou V

35e gouvernement de l'État d'Israël
Gouvernement Netanyahou V

État d'Israël

Description de cette image, également commentée ci-après
Rencontre tripartite entre le président d’Israël Reuven Rivlin, le chef du Likoud Benjamin Netanyahou, et le chef du parti Bleu et blanc Benny Gantz.
Président de l'État Reuven Rivlin
Premier ministre Benyamin Netanyahou
Premier ministre alternant Benny Gantz
Élection 2 mars 2020
Législature 23e
Formation
Fin
Durée 1 an et 27 jours
Composition initiale
Coalition Likoud
Le Foyer juif (2020-2021)
Shas
Judaïsme unifié de la Torah
Bleu et blanc
Gesher (2020-2021)
Parti travailliste israélien (2020-2021)
Derekh Eretz (2020)
Ministres 34
Femmes 8
Hommes 26
Représentation
Knesset (2020)
72  /  120
Knesset (2021)
66  /  120
Drapeau d’Israël

Le 35e gouvernement de l'État d'Israël, ou cinquième gouvernement Netanyahou, est un gouvernement israélien formé à l'issue des élections législatives du . Il s'agit d'une coalition composée initialement de quatre partis de droite : le Likoud, Le Foyer juif, Shas, Judaïsme unifié de la Torah, et de quatre partis centristes : Bleu et blanc, Gesher, le Parti travailliste israélien, Derekh Eretz.

Historique et coalitionModifier

Formation de la coalitionModifier

Le 20 avril 2020, Benny Gantz et Benyamin Netanyahou annoncent la formation d'un gouvernement d'union nationale[1]. Il est prévu que Benyamin Netanyahou reste Premier ministre pendant 18 mois, avant que Gantz ne lui succède pour 18 mois[2] dans le cadre d’un accord de rotation légalement contraignant. En attendant, celui-ci serait ministre de la Défense[3],[4]. L'accord prévoit également que des législatives anticipées seront convoquées si Netanyahou est disqualifié dans les six mois par la Haute Cour de justice, son procès débutant le 24 mai[5]. Enfin, la rotation intervient automatiquement sans nouveau vote, et en cas d'élections anticipées, Gantz serait investi Premier ministre pour assurer l'intérim[6]. Le 26 avril, le Parti travailliste vote son entrée au gouvernement[7]. Les nombreuses clauses contenues dans l'accord découlent ainsi de la méfiance des deux partenaires l'un envers l'autre, tous deux convaincus d'être trahis à la première occasion. Le gouvernement doit être formé d'ici le 7 mai, faute de quoi la Knesset sera dissoute[8].

Recours à la Cour suprêmeModifier

Le 3 mai, la Cour suprême se penche sur un recours relatif à la possibilité pour Netanyahou, inculpé, de former un gouvernement. Le lendemain, l'institution devra trancher si l'accord de coalition est légal[9]. Pour la première question, les juges estiment, sans avoir rendu de décision à ce stade, que les plaignants n'ont pas fourni d'arguments légaux ou de jurisprudence pour motiver leur demande[10]. Pour le volet lié à l'accord, les magistrats estiment qu'ils pourraient invalider le gel des nominations à la tête de la fonction publique et le non-vote de lois non liées à la lutte contre le coronavirus[11] ; mais que pour envisager une telle décision, les clauses devraient être matérialisées en lois[12]. Le Likoud considère que toute entorse à l'accord rendrait celui-ci caduc et provoquerait de nouvelles élections, Netanyahou étant le principal bénéficiaire du futur poste de Premier ministre suppléant, censé lui procurer une immunité. L'opposition tente de son côté de différer l'approbation du gouvernement par obstruction parlementaire et ainsi d'empêcher sa formation. Gantz, à la tête de la Knesset, déclenche une procédure parlementaire accélérée[13]. Finalement, face aux réserves de la Cour suprême, les deux partis acceptent de réduire le gel des nominations et de la non-adoption de lois n’étant pas liées au coronavirus de six mois à cent jours. Par ailleurs, est censurée la loi permettant de remplacer les députés nommés ministres par de nouveaux députés sans respecter l'ordre de la liste Bleu et Blanc, et empêcher ainsi que les partis Yesh Atid et Telem, qui ont rompu avec Bleu et Blanc, obtiennent de nouveaux députés aux dépens de Hosen L'Yisrael[14]. Le 6 mai, la Cour suprême valide l'accord et autorise Netenyahou à former le prochain gouvernement[15],[16].

Formation du gouvernementModifier

Le 7 mai, l'accord est approuvé par la Knesset et Netanyahou, ayant obtenu le soutien de 72 députés, est formellement chargé de former un gouvernement. Celui-ci est constitué le 17 mai[17],[18],[19], après des jours de reports liés à des désaccords au sein du Likoud et de son bloc de droite pour l'attribution des portefeuilles ministériels[20]. Les ministres délégués sont, quant à eux, nommés le 25 mai.

SuccessionModifier

Le 3 décembre 2020, Benny Gantz apporte son soutien à une motion de l'opposition visant à dissoudre la Knesset[21]. L'accord de coalition prévoit une rotation à la condition qu'un budget unique soit adopté d'ici le 23 décembre 2020. Alors que la date butoir s'approche, la Knesset rejette une proposition de Bleu et blanc de séparer les deux budget et de différer leur adoption, provoquant la dissolution du Parlement[22].

CompositionModifier

Initiale (17 mai 2020)Modifier

Portefeuille Titulaire Parti
Premier ministre Benyamin Netanyahou Likoud
Premier ministre alternant
Ministre de la Défense
Benny Gantz Hosen L'Yisrael
Ministre de l'Agriculture et du Développement rural Alon Schuster Hosen L'Yisrael
Ministre de l'Immigration et de l'Intégration Pnina Tamano-Shata Hosen L'Yisrael
Ministre du Renforcement des communautés Orly Levy Gesher/Likoud
Ministre des Communications Yoaz Hendel (jusqu'au 16/12/2020) Derekh Eretz
Benny Gantz Hosen L'Yisrael
Ministre de la Construction et du Logement Yaakov Litzman (jusqu'au 15/09/2020) Judaïsme unifié de la Torah
Benyamin Netanyahou (jusqu'au 14/10/2020) Likoud
Yitzhak Cohen (jusqu'au 18/11/2020) Shas
Yaakov Litzman Judaïsme unifié de la Torah
Ministre de la Culture et du Sport Hili Tropper Hosen L'Yisrael
Ministre des Affaires nationales électroniques et numériques Dudi Amsalem Likoud
Ministre chargé de la Défense Michael Biton Hosen L'Yisrael
Ministre des Affaires de la Diaspora Omer Yankelevich Hosen L'Yisrael
Ministre de l'Économie Amir Peretz Travailliste
Ministre de l'Éducation Yoav Galant Likoud
Ministre de la Protection environnementale Gila Gamliel Likoud
Ministre des Finances Israël Katz Likoud
Ministre des Affaires étrangères Gabi Ashkenazi Hosen L'Yisrael
Ministre des Affaires religieuses Yaakov Avitan Shas
Ministre de la Santé Yuli-Yoel Edelstein Likoud
Ministre de l'Enseignement supérieur
Ministre des Ressources en eau
Ze'ev Elkin (jusqu'au 27/12/2020)
Yoav Galant a.i.
Likoud
Ministre du Renseignement Eli Cohen Likoud
Ministre de l'Intérieur Aryé Dery Shas
Ministre des Affaires de Jérusalem et du Patrimoine Rafi Peretz Le Foyer juif
Ministre de la Justice Avi Nissenkorn (jusqu'au 01/01/2021)
Benny Gantz (a.i. jusqu'au 28/04/2021)
Hosen L'Yisrael
Ministre du Travail et de la Protection sociale Itzik Shmuli Travailliste
Ministre de l'Infrastructure nationale, de l'Énergie et de l'Eau Yuval Steinitz Likoud
Ministre de la Sécurité intérieure Amir Ohana Likoud
Ministre de la Coopération régionale Guilad Erdan (jusqu'au 05/07/2020)
Ofir Akunis (à partir du 06/07/2020)
Likoud
Ministre des Sciences et de la Technologie Yizhar Shai (jusqu'au 12/01/2021)
Benny Gantz a.i.
Hosen L'Yisrael
Ministre des Affaires des Implantations Tzipi Hotovely (jusqu'au 02/08/2020)
Tzachi Hanegbi (à partir du 03/08/2020)
Likoud
Ministre de l'Égalité sociale Meirav Cohen (jusqu'au 08/01/2021) Hosen L'Yisrael
Itzik Shmuli a.i. Travailliste
Ministre des Affaires stratégiques Orit Farkash-Hacohen (jusqu'au 30/11/2020)
Michael Biton
Hosen L'Yisrael
Ministre du Tourisme Asaf Zamir (jusqu'au 06/10/2020)
Orit Farkash-Hacohen
Hosen L'Yisrael
Ministre des Transports Miri Regev Likoud
Ministre chargé des Finances Yitzhak Cohen (14/10/2020-18/11/2020) Shas
Ministre délégué au Cabinet du Premier ministre Fateen Mulla Likoud
Ministre délégué à l'Éducation Meir Porush Judaïsme unifié de la Torah
Ministre délégué à la Santé Yoav Kisch Likoud
Ministre délégué au Travail, aux Affaires sociales et aux Services sociaux Meshulam Nahari Shas
Ministre délégué à la Sécurité publique Desta Yevarken Likoud
Ministre délégué au Développement de la périphérie, du Néguev et de Galil
Ministre délégué à l'Intérieur
Yoav Ben Tzur Shas
Ministre délégué aux Transports et à la Sécurité routière Uri Maklev Judaïsme unifié de la Torah
Ministre délégué aux Finances Yitzhak Cohen (25/05/2020-14/10/2020 ;
à partir du 23/11/2020)
Shas

Remaniement du 3 mai 2021Modifier

Portefeuille Titulaire Parti
Premier ministre Benyamin Netanyahou Likoud
Premier ministre par alternance
Ministre de la Défense
Ministre de la Justice
Benny Gantz Hosen L'Yisrael
Ministre de l'Agriculture et du Développement rural Alon Schuster Hosen L'Yisrael
Ministre de l'Immigration et de l'Intégration Pnina Tamano-Shata Hosen L'Yisrael
Ministre du Renforcement des communautés Orly Levy Likoud
Ministre des Communications Eitan Ginzburg Hosen L'Yisrael
Ministre de la Construction et du Logement Yaakov Litzman Judaïsme unifié de la Torah
Ministre de la Culture et du Sport
Ministre des Sciences et de la Technologie
Hili Tropper Hosen L'Yisrael
Ministre des Affaires nationales électroniques et numériques Dudi Amsalem Likoud
Ministre des Affaires de la Diaspora Omer Yankelevich Hosen L'Yisrael
Ministre de l'Économie Amir Peretz Sans
Ministre de l'Éducation
Ministre de l'Enseignement supérieur
Ministre des Ressources en eau
Yoav Galant Likoud
Ministre de la Protection environnementale Gila Gamliel Likoud
Ministre des Finances Israel Katz Likoud
Ministre des Affaires étrangères Gabi Ashkenazi Hosen L'Yisrael
Ministre des Affaires religieuses Yaakov Avitan Shas
Ministre de la Santé Yuli-Yoel Edelstein Likoud
Ministre du Renseignement Eli Cohen Likoud
Ministre de l'Intérieur Aryé Dery Shas
Ministre des Affaires de Jérusalem et du Patrimoine Rafi Peretz Sans
Ministre du Travail et de la Protection sociale Itzik Shmuli Sans
Ministre de l'Infrastructure nationale, de l'Énergie et de l'Eau Yuval Steinitz Likoud
Ministre de la Sécurité intérieure Amir Ohana Likoud
Ministre de la Coopération régionale Ofir Akunis Likoud
Ministre des Affaires des Implantations Tzachi Hanegbi Likoud
Ministre chargé de la Défense
Ministre des Affaires stratégiques
Ministre de l'Égalité sociale
Michael Biton Hosen L'Yisrael
Ministre du Tourisme Orit Farkash-Hacohen Hosen L'Yisrael
Ministre des Transports Miri Regev Likoud
Ministre délégué au Cabinet du Premier ministre Fateen Mulla Likoud
Ministre délégué à l'Éducation Meir Porush Judaïsme unifié de la Torah
Ministre délégué à la Santé Yoav Kisch Likoud
Ministre délégué à la Sécurité publique Desta Yevarken Likoud
Ministre délégué au Développement de la périphérie, du Néguev et de Galil
Ministre délégué à l'Intérieur
Yoav Ben Tzur Shas
Ministre délégué aux Transports et à la Sécurité routière Uri Maklev Judaïsme unifié de la Torah

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

  1. « En Israël, Benjamin Netanyahu et Benny Gantz forment un gouvernement d'union nationale », sur France 24, FRANCE24, (consulté le ).
  2. « Israël: Netanyahu et Gantz s'entendent enfin sur un gouvernement d'union - Le Point », sur Le Point, lepoint.fr, (consulté le ).
  3. « En Israël, Netanyahou et Gantz forment enfin un gouvernement d’union », sur Le Monde, (consulté le )
  4. « Netanyahu and Gantz sign unity government deal », sur The Times of Israel, (consulté le )
  5. Danièle Kriegel, « Israël : le nouveau tour de « Bibi le magicien » », sur Le Point, lepoint.fr, (consulté le ).
  6. « Après « l’accord d’unité », Gantz pense être un jour Premier ministre », sur The Times of Israël, (consulté le ).
  7. « Israël : les travaillistes se joignent au gouvernement de MM. Nétanyahou et Gantz », sur Le Monde.fr, Le Monde, (ISSN 1950-6244, consulté le ).
  8. « Contre la montre et la constitution, la coalition est loin d’être acquise », sur The Times of Israël, (consulté le ).
  9. « Israël: la Cour suprême se penche sur l'accord entre Netanyahu et Gantz - Le Point », sur Le Point, lepoint.fr, (consulté le ).
  10. (en) i24NEWS, « i24NEWS », sur www.i24news.tv (consulté le ).
  11. i24NEWS, « i24NEWS », sur www.i24news.tv (consulté le ).
  12. « Israël: l'accord de gouvernement Netanyahu/Gantz entre les mains de la Cour suprême - Le Point », sur lepoint.fr, (consulté le ).
  13. « En Israël, la Cour suprême otage et partie du jeu politique », sur Libération.fr, Libération, (consulté le ).
  14. i24NEWS, « i24NEWS », sur www.i24news.tv (consulté le ).
  15. « La Cour Suprême israélienne valide l’accord de gouvernement entre Benyamin Nétanyahou et Benny Gantz », sur Le Monde.fr, Le Monde, (ISSN 1950-6244, consulté le ).
  16. « Débat marathon au Parlement sur l'accord de coalition Netanyahu/Gantz - L'Orient-Le Jour », sur www.lorientlejour.com, (consulté le ).
  17. « Israël: Netanyahu mandaté pour former le gouvernement d'union avec Gantz - Le Point », sur Le Point, lepoint.fr, (consulté le ).
  18. « Gabi Ashkenazi, de chef de l'armée à patron de la diplomatie israélienne - Le Point », sur Le Point, lepoint.fr, (consulté le ).
  19. « L’investiture du gouvernement reportée une fois de plus en Israël », sur www.lorientlejour.com, (consulté le ).
  20. « Israël : après 500 jours de crise, le pays se dote enfin d'un gouvernement - Le Point », sur Le Point, lepoint.fr, (consulté le ).
  21. « La coalition Netanyahu-Gantz sur le point d’imploser », sur www.lorientlejour.com, (consulté le ).
  22. « Israël : le parlement dissous, les électeurs vont voter pour la 4e fois en deux ans », sur leparisien.fr, (consulté le ).