Belforêt-en-Perche

commune française du département de l'Orne

Belforêt-en-Perche
Belforêt-en-Perche
La rue de Mamers au Gué-de-la-Chaîne.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Orne
Arrondissement Mortagne-au-Perche
Intercommunalité Communauté de communes des Collines du Perche Normand
Maire
Mandat
David Boulay
2020-2026
Code postal 61130, 61360 et 61400
Code commune 61196
Démographie
Population
municipale
1 621 hab. (2018)
Densité 22 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 22′ 31″ nord, 0° 31′ 22″ est
Altitude Min. 107 m
Max. 252 m
Superficie 74,53 km2
Type Commune rurale
Aire d'attraction Commune hors attraction des villes
Élections
Départementales Canton de Ceton
Législatives Deuxième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Normandie
Voir sur la carte administrative de Normandie
City locator 14.svg
Belforêt-en-Perche
Géolocalisation sur la carte : Orne
Voir sur la carte topographique de l'Orne
City locator 14.svg
Belforêt-en-Perche
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Belforêt-en-Perche
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Belforêt-en-Perche

Belforêt-en-Perche est, depuis le , une commune nouvelle française située dans le département de l'Orne en région Normandie, peuplée de 1 621 habitants[Note 1].

GéographieModifier

UrbanismeModifier

TypologieModifier

Belforêt-en-Perche est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 2],[1],[2],[3]. La commune est en outre hors attraction des villes[4],[5].

ToponymieModifier

Belforêt-en-Perche est un néo-toponyme.
Le Perche est une région naturelle française qui désignait au VIe siècle une zone forestière connue sous le nom de Silva Pertica, avec le sens de « forêt de perches ».

HistoireModifier

La commune est née du regroupement des communes d'Eperrais, du Gué-de-la-Chaîne, d'Origny-le-Butin, de La Perrière, de Saint-Ouen-de-la-Cour, de Sérigny, qui deviennent des communes déléguées, le [6]. Son chef-lieu se situe au Gué-de-la-Chaîne.

Politique et administrationModifier

Liste des communes déléguées
Nom Code
Insee
Intercommunalité Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Le Gué-de-la-Chaîne
(siège)
61196 CC du Pays Bellêmois 18,64 741 (2018) 40


Eperrais 61154 CC du Pays Bellêmois 14,12 115 (2018) 8,1
Origny-le-Butin 61318 CC du Pays Bellêmois 4,57 96 (2018) 21
La Perrière 61325 CC du Pays Bellêmois 16,16 235 (2018) 15
Saint-Ouen-de-la-Cour 61437 CC du Pays Bellêmois 6,04 59 (2018) 9,8
Sérigny 61471 CC du Pays Bellêmois 15,00 378 (2018) 25

Liste des mairesModifier

Période Identité Étiquette Qualité
janvier 2017[7] juin 2019 Didier Fiocca Agir Maire délégué de Saint-Ouen-de-la-Cour
juin 2019[8] en cours Michel Hérouin   Maire délégué du Gué-de-la-Chaîne

Population et sociétéModifier

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis sa création.

En 2018, la commune comptait 1 621 habitants[Note 3].

Évolution de la population  [ modifier ]
2015 2016 2017 2018
1 6741 6721 6781 621
(Sources : Insee à partir de 2015[9].)


ÉconomieModifier

Culture locale et patrimoineModifier

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale 2018, légale en 2021.
  2. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  3. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

RéférencesModifier

  1. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 2 avril 2021).
  2. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le 2 avril 2021).
  3. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 2 avril 2021).
  4. « Base des aires d'attraction des villes 2020. », sur insee.fr, (consulté le 2 avril 2021).
  5. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le 2 avril 2021).
  6. « Recueil des actes administratifs de l'Orne » (consulté le 12 septembre 2016).
  7. « Didier Fiocca, premier maire de Belforêt-en-Perche », sur pressreader.com, Le Perche (consulté le 7 janvier 2018).
  8. « Michel Hérouin élu maire de Belforêt-en-Perche jusqu’en 2020 », sur pressreader.com, Le Perche (consulté le 7 janvier 2018).
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2015, 2016, 2017 et 2018.