Ouvrir le menu principal
Bataille d'Horaniu
Description de cette image, également commentée ci-après
Un destroyer tire près de la côte de Vella Lavella au matin du .
Informations générales
Date nuit du 17 au
Lieu Près de Vella Lavella Salomon
Issue Victoire tactique japonaise
Belligérants
Drapeau des États-Unis États-UnisDrapeau de l'Empire du Japon Empire du Japon
Commandants
Drapeau des États-Unis États-Unis Capitaine Thomas J. RyanDrapeau de l'Empire du Japon Empire du Japon Contre-amiral Matsuji Ijuin
Forces en présence
4 destroyers4 destroyers
20 barges de débarquement et autres navires auxiliaires
Pertes
aucune4 navires auxiliaires coulés
2 destroyers légèrement endommagés

Seconde Guerre mondiale - Pacifique

Batailles

Campagne des îles Salomon
Terrestres :

Navales :



Coordonnées 7° 42′ 00″ sud, 156° 43′ 00″ est

Géolocalisation sur la carte : océan Pacifique

(Voir situation sur carte : océan Pacifique)
Bataille d'Horaniu

Géolocalisation sur la carte : Îles Salomon

(Voir situation sur carte : Îles Salomon)
Bataille d'Horaniu

La bataille d'Horaniu est une bataille navale de la guerre dans le Pacifique pendant la Seconde Guerre mondiale, qui a eu lieu la nuit du 17 au entre la Marine impériale japonaise et la marine américaine. La bataille, qui s'insère dans le cadre de la campagne des îles Salomon, a eu lieu au large de l'île de Vella Lavella dans les Salomon.

BatailleModifier

Après la chute de Munda et leur défaite dans la bataille du golfe de Vella, les Japonais avaient décidé d'évacuer leurs troupes des Salomon centrales. Un convoi d'évacuation escorté par quatre destroyers (Sazanami, Hamakaze, Isokaze, Shigure) et commandé par le contre-amiral Matsuji Ijuin fut mis en place et fit route vers Kolombangara. Vers 23 h 30, ils furent attaqués par des avions américains, puis repérés, vers h 29 par une force américaine composée de quatre destroyers (Nicholas (en), O'Bannon, Taylor et Chevalier) commandée par le capitaine Thomas J. Ryan. Après quelques échanges de coups de canon et de torpilles qui ne firent que quelques dommages mineurs, les Japonais se retirèrent vers h 0. Les Japonais avaient réussi à sauver leurs barges de transport et réussirent à évacuer 9 000 hommes de Kolombangara.

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Lien externeModifier