BMW M6 GT3

BMW M6 GT3
BMW M6 GT3
Une BMW M6 GT3 au couleur de l'écurie BMW Team Studie.
Présentation
Constructeur BMW
Année du modèle 2016
Spécifications techniques
Châssis Coque autoporteuse en acier + arceau de sécurité homologué FIA
Suspension avant Triangles superposés, amortisseur réglables, barres antiroulis
Suspension arrière Triangles superposés, amortisseur réglables, barres antiroulis
Nom du moteur BMW P63
Cylindrée 4 385 cm3
Configuration V8 turbocompressé (deux turbos)
Orientation du moteur Longitudinal
Position du moteur Avant
Boîte de vitesses Ricardo, à commande séquentielle au volant
Nombre de rapports 6
Électronique BMW
Cosworth
Système de carburant Réservoir de 130 L d'essence
Système de freinage Etrier à 6 pistons à l'avant et à 4 quatre piston à l'arrière + Système anti-blocage des roues
Cockpit Fermé
Poids 1 300 kg
Dimensions Longueur : 4944 mm
Largeur : 2046 mm
Empattement : 2901 mm
Histoire en compétition
Début ?
CoursesVictoiresPoleMeilleur tour
?
Championnat constructeur ?
Championnat pilote ?

Chronologie des modèles

La BMW M6 GT3 est une automobile de compétition fabriqué par le constructeur Allemand BMW. Dérivée de la BMW M6 (F12/F13) de série d'où elle tire son nom, elle est homologuée dans la catégorie GT3 de la Fédération internationale de l'automobile.

ConceptionModifier

Histoire en compétitionModifier

En 2016, le ROWE Racing remporte les 24 Heures de Spa 2016 avec la BMW M6 GT3 avec Maxime Martin, Philipp Eng et Alexander Sims à son volant.[1]. En 2018, le team Walkenhorst Motorsport offre la deuxième victoire de cette voiture aux 24 Heures de Spa avec Philipp Eng, Tom Blomqvist et Christian Krognes (de) au volant de la n° 34. La n° 99 du ROWE Racing termina la course à la deuxième place. [2]

Notes et référencesModifier

Infobox[3].

  1. Laurent Chauveau, « 24H Spa, le Rowe Motorsport offre sa 23ème victoire à BMW ! », sur endurance-info.com, (consulté le )
  2. Pierre Tassel, « 24H de Spa - 24e victoire pour BMW, triomphe de Walkenhorst Motorsport. », sur autohebdo.fr, (consulté le )
  3. Alain Pernot, « BANDE À PART », Sport Auto, no 647,‎ , p. 166-171