Armand Duplantis

athlète suédo-américain

Armand Duplantis
Image illustrative de l’article Armand Duplantis
Armand Duplantis en 2019.
Informations
Disciplines Saut à la perche
Période d'activité Depuis 2015
Nationalité Drapeau de Suède Suédois
Naissance (21 ans)
Lieu Lafayette (Louisiane, États-Unis)
Taille 1,81 m
Poids 79 kg
Surnom Mondo
Club Lafayette High School puis LSU (2018)
Entraîneur Greg Duplantis
Records
Détenteur du record du monde du saut à la perche (6,18 m, 2020)
Distinctions
Trophée IAAF de l'athlète de l'année en 2020
Palmarès
Jeux olympiques 1 - -
Championnats du monde - 1 -
Champ. du monde juniors 1 - 1
Champ. du monde cadets 1 - -
Championnats d'Europe 1 - -
Champ. d'Europe en salle 1 - -
Champ. d'Europe juniors 1 - -

Armand Gustav Duplantis[1], également dit Mondo Duplantis, est un athlète américano-suédois spécialiste du saut à la perche, né le à Lafayette, en Louisiane. Possédant la double nationalité, il représente seulement la Suède lors des compétitions internationales.

Il devient en 2018 champion du monde junior puis champion d'Europe senior, en portant son record à 6,05 m et en devenant alors le plus jeune champion d'Europe dans un concours. Il est ensuite vice-champion du monde en 2019 à Doha puis champion d'Europe en salle en 2021 à Torun. La même année, il remporte le titre olympique à Tokyo avec 6,02 m.

Le , il bat le record du monde de la discipline (6,16 m en salle, qui était détenu par Renaud Lavillenie) en passant 6,17 m à Toruń, avant de l'améliorer à 6,18 m une semaine plus tard à Glasgow. Le 17 septembre de la même année, il franchit 6,15 m en plein air à Rome, ce qui constitue la meilleure performance de tous les temps en plein air, 26 ans après les 6,14 m de Sergueï Bubka.

BiographieModifier

Origines et débutsModifier

Armand Duplantis est le fils de Greg Duplantis, perchiste américain capable de sauter 5,80 m durant sa carrière et considéré alors comme le plus petit des perchistes avec une taille de 1,68 m[2], et de Helena Hedlund, une heptathlète et volleyeuse suédoise. Son père est aussi son entraîneur.

Armand Duplantis commence la perche à seulement quatre ans à son domicile de Lafayette en Louisiane. Il bat les records du monde de catégorie dès l'âge de dix ans (3,86 m).

Américain, ayant des ancêtres cajun[3] et français, il opte en 2015 pour la nationalité sportive de sa mère avant ses premières compétitions internationales. Après avoir remporté le titre lors des championnats du monde cadets 2015 à Cali, il remporte la médaille de bronze lors des championnats du monde juniors 2016 à Bydgoszcz, en Pologne.

2017 : premier record du monde juniorModifier

Début janvier 2017, il établit un nouveau record de Suède junior à 5,61 m, tout proche du record du monde junior (5,80 m par Raphael Holzdeppe). Le 4 février, Duplantis bat ce record du monde junior à Fayetteville avec une barre à 5,72 m au 1er essai[4]. Une semaine plus tard, à New York, l'adolescent ajoute encore 3 centimètres à ce record, franchissant dès son 1er essai 5,75 m lors du meeting des Millrose Games[5]. Un mois plus tard, il améliore également le record du monde junior en plein air de Maksim Tarasov et de Raphael Holzdeppe (5,80 m) et franchit 5,82 m, performance qui est également le nouveau record de Suède sénior en salle, détenu jusque-là par Alhaji Jeng avec 5,81 m (2009)[6].

Le 1er avril, à l'occasion des Texas Relays, le Suédois améliore encore cette marque en passant 5,90 m, établissant un nouveau record du monde junior, mais battant aussi le record de Suède en plein air d'Oscar Janson de 5,87 m[7]. Le 6 août, aux championnats du monde de Londres, il réalise un concours de qualifications très compliqué (5,30 m au 3e, 5,45 et 5,60 m au 2e puis 5,70 m au 3e) mais parvient malgré tout à se qualifier pour la finale. Il y termine 9e avec 5,50 m[8].

2018 : année de recordsModifier

Le 12 janvier 2018 à Reno, il ouvre sa saison hivernale avec un saut à 5,83 m, record du monde junior et national en salle, améliorant par la même occasion la meilleure performance mondiale de l'année[9]. Quelques jours plus tard, ce record est invalidé par l'IAAF pour deux raisons : il n'y a pas eu de contrôle anti-dopage, ainsi qu'une règle ayant été modifiée en 2003 concernant la longueur des taquets sur lequel repose la barre (55 millimètres au lieu de 75) mais toujours pas approuvée par la NFSH, la Fédération Nationale des Ecoles Secondaires[10],[11].

Battu par Emmanouíl Karalís avec 5,78 m lors des championnats de Grèce en salle, Armand Duplantis reprend le record en franchissant 5,88 m lors du All Star Perche de Clermont-Ferrand, un des concours les plus relevés de l'histoire, avec 7 athlètes à 5,88 m ou plus. Duplantis termine à la 5e place, derrière Sam Kendricks et Renaud Lavillenie à 5,93 m, et Paweł Wojciechowski et Axel Chapelle à 5,88 m[12]. Le 4 mars, aux championnats du monde en salle de Birmingham, il termine 8e avec 5,70 m[13].

Le 31 mars, pour sa rentrée estivale à Austin, aux Texas Relays, Duplantis améliore son propre record du monde junior en effaçant une barre à 5,92 m à son 3e essai. Il termine 3e du concours derrière Renaud Lavillenie et Shawn Barber, auteurs également de 5,92 m. Il s'agit du meilleur concours pour une 3e place depuis 1999[14]. Le 5 mai 2018, en revêtant pour la dernière fois son maillot de la Lafayette High School, à Baton Rouge, il porte le record du monde junior à 5,93 m. 2e de son premier meeting de ligue de diamant le 26 mai à Eugene, lors du Prefontaine Classic (5,71 m), il remporte le 10 juin l'étape de Stockholm avec 5,86 m, pour battre le champion du monde Sam Kendricks (5,81 m)[15]. Le 19 juin, à Montreuil, il bat Renaud Lavillenie avec 5,91 m, contre 5,86 m pour le Français, devenant le nouveau détenteur du record du meeting. Il échoue à 5,96 m, barre qui aurait été un nouveau record du monde junior[16].

Le 30 juin, il termine avec 5,90 m à la 2e place du Meeting de Paris, derrière Sam Kendricks, auteur de la MPMA avec 5,96 m[17]. Le 17 juillet, il remporte aisément les championnats du monde juniors de Tampere avec un saut à 5,82 m, record des championnats. Il devance très largement Zachary Bradford (5,55 m) et Masaki Ejima (5,55 m)[18].

Titre européen à Berlin avec 6,05 mModifier

 
Armand Duplantis lors des Championnats d'Europe 2018.

Le 12 août, Armand Duplantis participe à la finale des championnats d'Europe de Berlin où il s'est qualifié en terminant 6e ex-æquo avec un saut au premier essai à 5,61 m (mais après un échec à son premier essai à 5,51 m). Parmi les favoris pour monter sur le podium, le Suédois réalise alors une incroyable performance en remportant la médaille d'or à 18 ans, devenant le plus jeune champion d’Europe dans tous types de concours, avec un dernier saut à 6,05 m, dans ce qui est le concours le plus élevé de l'histoire[19]. Dans cette finale d'anthologie, l'adolescent améliore par trois fois son propre record du monde junior avec 5,95 m, puis 6,00 m et enfin 6,05 m, tandis que le Russe Timur Morgunov, 21 ans, devient le premier athlète à ne remporter que la médaille d'argent avec un saut à 6,00 m. Le Français Renaud Lavillenie, 31 ans soit 13 ans plus âgé que Duplantis, réalise quant à lui la plus haute barre jamais passée pour décrocher le bronze, avec 5,95 m[20]. Armand Duplantis devient le premier Suédois champion d'Europe du saut à la perche depuis Ragnar Lundberg en 1950 à Bruxelles[21], devient le premier adolescent à effacer 6,00 mètres, mais est également le premier athlète de l'histoire à effacer 6 fois 5,80 m et plus dans la même compétition, performance que Sergueï Bubka, Jeff Hartwig, Romain Mesnil, Tim Lobinger, Tye Harvey, Steven Hooker et Renaud Lavillenie n'ont réalisée au mieux que 4 fois[22]. Il est également le premier athlète à franchir deux fois la marque de 6 m lors du même concours en plein air, ce que même la légende Sergueï Bubka n'a jamais fait[23]. Avec ses 6,05 m, Armand Duplantis devient le 2e meilleur performeur mondial de tous les temps en plein air derrière Sergueï Bubka et ses 6,14 m, ex-æquo avec Maksim Tarasov, Dmitri Markov et Renaud Lavillenie[24]. Cette marque constitue en outre le nouveau record du monde junior, le nouveau record de Suède, mais devient également le record des États-Unis, car la fédération américaine dispose qu'un athlète peut détenir le record national s'il possède la citoyenneté américaine, même s'il concourt sous les couleurs d'un autre pays[25],[26] ; il améliore ainsi d'un centimètre l'ancienne marque détenue par Brad Walker depuis 2008[27].

Grâce à ces performances, il est nommé révélation de l'année 2018 par l'IAAF[28]. Par ailleurs, à la suite de son record des États-Unis, l'USA Track and Field met à jour ses règles fin 2018, prescrivant ainsi qu'il améliore ce record[pas clair], et met également à jour trois autres records, dont le 1 500 mètres masculin, en reconnaissant un temps établi en 2004 par Bernard Lagat, antérieur à son appartenance à l'équipe américaine mais postérieur à l'obtention de sa citoyenneté, et le 60 m haies en salle féminin, où la Suédoise Susanna Kallur, détentrice du record du monde, hérite également du record des États-Unis puisqu'elle est citoyenne américaine de naissance[26].

2019 : vice-champion du monde à DohaModifier

 
Armand Duplantis à Finnkampen en 2019.

Le 25 janvier 2019, Armand « Mondo » Duplantis commence sa saison en salle à Fayetteville en Arkansas avec un saut à 5,83 m, soit la meilleure performance mondiale de l'année qu'il co-détient alors avec l'Américain Matt Ludwig[Qui ?], auteur lui aussi de 5,83 m à Akron[précision nécessaire][29][source insuffisante]. Le 2 février, il améliore la meilleure marque mondiale de la saison hivernale en passant 5,87 m à Baton Rouge[30], puis décide de ne pas participer aux championnats d'Europe en salle de Glasgow afin de se concentrer sur la saison estivale et la préparation des championnats du monde de Doha[31].

Le 12 mai 2019, il franchit 6,00 m en plein air à Fayetteville : cette barre constitue le nouveau record universitaire américain et la deuxième performance personnelle du Suédois[32]. Lors des championnats universitaires américains organisés à Austin le 5 juin, il est toutefois battu à la surprise générale par l'Américain Chris Nielsen qui bat son record personnel avec un saut à 5,95 m, contre 5,80 m pour Duplantis[33]. Le 13 juin, il effectue sa rentrée en Ligue de Diamant à l'occasion du meeting d'Oslo où il passe 5,81 m, battu de dix centimètres par Sam Kendricks[34]. Le 24 août, il franchit à nouveau 6,00 m lors d'un match opposant la Suède à la Finlande à Stockholm[35], puis se classe deuxième des finales de la Ligue de Diamant à Zurich le 29 août, encore une fois derrière le champion du monde Sam Kendricks[36]. Le 1er septembre, il bat enfin l'Américain lors du meeting de Berlin grâce à un bond à 5,80 m ; c'est la première fois depuis dix concours que le Suédois ne dépasse pas au moins 5,82 m[37].

Lors de la finale du saut à la perche des championnats du monde de Doha le 1er octobre, il efface 5,97 m à son troisième essai, mais est devancé par Sam Kendricks qui passe également 5,97 m lors de sa troisième tentative et qui a eu besoin de moins d'essais que lui pour franchir 5,92 m[38]. Armand « Mondo » Duplantis remporte tout de même la médaille d'argent à l'âge de 19 ans devant le Polonais Piotr Lisek[39].

2020 : records du mondeModifier

Lors du PSD Bank Meeting à Düsseldorf, il réalise le 5e saut de sa carrière au-dessus des 6 m en compétition avant de tenter par trois fois, sans succès, de battre le record du monde avec une barre à 6,17 m[40].

Mais quatre jours plus tard, le 8 février 2020 à Toruń (Pologne), Armand Duplantis efface à son deuxième essai la barre des 6,17 m, et améliore d'un centimètre le record du monde qui était détenu depuis février 2014 par Renaud Lavillenie, et qui avait été détenu durant trente ans (1984-2014) par Serguei Bubka[41]. La semaine suivante, le 15 février 2020 au meeting de Glasgow, il établit un nouveau record du monde avec un bond à 6,18 m à son premier essai avec une facilité déconcertante[42]. Peu après ces deux records du monde, il remporte le World Indoor Tour de Liévin avec un saut à 6,07 m. C'est la première fois qu'il tente des sauts à 6,19 m, qu'il rate successivement[43]. Le 23 février, pour sa dernière compétition en salle de la saison au All-Star Perche de Clermont-Ferrand, il s'impose de nouveau grâce à un saut à 6,01 m, son cinquième concours d'affilée au-delà des 6 m, puis échoue trois fois à 6,19 m, malgré trois tentatives très engagées[44].

Le 3 mai, durant la période de confinement due au la pandémie de Covid-19 il participe à l'Ultimate Garden Clash avec Renaud Lavillenie et Sam Kendricks, dont le but est de franchir le plus de fois possible les 5 mètres en 30 minutes, sur un sautoir dans leurs jardins respectifs. Avec 36 essais réalisés, le Suédois termine premier à égalité avec le Français.

Le 11 juin, il revient à la "vraie" compétition à l'occasion des "Impossible Games" d'Oslo, où il doit concourir dans un stade vide en raison de la pandémie de coronavirus, tandis que son principal adversaire Renaud Lavillenie saute depuis chez lui à Clermont-Ferrand. Le Suédois, moins facile que lors de la saison hivernale, s'impose avec un saut à 5,86 m réussi à son troisième essai[45], avant d'améliorer le 4 juillet à Göteborg la meilleure performance mondiale de l'année en plein air, en effaçant à son dernier essai une barre à 5,94 m, sans aucune marge[46]. Le 14 août lors du meeting de Ligue de diamant de Monaco, il remporte le concours en franchissant une barre à 6 m, sa première de la saison estivale[47]. Neuf jours plus tard, il efface 6,01 m à Stockholm, record du meeting, avant d'échouer de peu à 6,15 m, barre synonyme de record du monde en plein air[48]. Le 2 septembre, il bat son record personnel en plein air en s'envolant à 6,07 m lors du meeting de Lausanne, devenant ainsi le deuxième sauteur de l'histoire en plein air derrière Sergueï Bubka[49], puis passe une nouvelle barre à 6 m (sa quatrième de l'été) deux jours plus tard à Bruxelles[50].

Le , il établit la meilleure performance mondiale de tous les temps en plein air[Note 1] détenue depuis 1994 par Sergueï Bubka, en franchissant 6,15 m à Rome à son deuxième essai[51].

Le 5 décembre, il reçoit le Trophée IAAF de l'athlète de l'année, tandis que ses parents, Greg et Helena Duplantis, reçoivent le Prix des entraineurs de l'année[52]. Il devient le plus jeune athlète de l'histoire à recevoir cette récompense[52].

2021 : titre européen en salle et titre olympique à TokyoModifier

Pour sa rentrée 2021 au meeting de Düsseldorf le 31 janvier, le Suédois efface une barre à 6,01 m, avant de tenter un saut à 6,19 m, synonyme de record du monde, qu'il n'engage pas[53]. La semaine suivante au Perche Elite Tour de Rouen, il franchit 6,03 m avant d'échouer à trois reprises à 6,19 m, ce qui lui permet néanmoins de prendre possession de la meilleure performance mondiale de l'année[54]. Le 24 février à Belgrade, il passe avec succès une barre à 6,10 m dès son premier essai, avec 40 centimètres de marge sur ses principaux adversaires[55].

Le 7 mars à Torun, il est sacré champion d'Europe en salle avec un saut à 6,05 m, record des Championnats, devant Valentin Lavillenie et Piotr Lisek[56]. Il s'agit de son premier titre international indoor chez les seniors.

La série de 23 victoires consécutives de Duplantis prend fin le 23 mai lors du meeting de Gateshead, où il est vaincu par Sam Kendricks, qui était d'ailleurs le dernier perchiste à l'avoir battu dans un concours lors des Mondiaux 2019 de Doha. Le meeting, disputé sous la pluie, voit l'Américain triompher du Suédois avec 5,74 m, contre 5,55 m seulement pour Duplantis[57]. Ce dernier se reprend rapidement lors de son concours suivant à Hengelo, aux Pays-Bas, où il réalise la meilleure performance mondiale de l'année en plein air avec 6,10 m, déjà sa deuxième barre de l'année à cette hauteur[58].

Il devient champion olympique le 3 août 2021 à Tokyo avec 6,02 m mais échoue dans sa tentative d'améliorer son record du monde à 6,19 m[59].

PalmarèsModifier

Date Compétition Lieu Résultat Marque
2015 Championnats du monde cadets   Cali 1er 5,30 m
2016 Championnats du monde juniors   Bydgoszcz 3e 5,45 m
2017 Championnats d'Europe juniors   Grosseto 1er 5,65 m
Championnats du monde   Londres 9e 5,50 m
2018 Championnats du monde en salle   Birmingham 8e 5,70 m
Championnats du monde juniors   Tampere 1er 5,82 m
Championnats d'Europe   Berlin 1er 6,05 m
Ligue de diamant 7e 5,68 m
2019 Ligue de diamant 2e 5,83 m
Championnats du monde   Doha 2e 5,97 m
2020 Circuit mondial en salle de l'IAAF 1er détails
2021 Championnats d'Europe en salle   Toruń 1er 6,05 m
Jeux olympiques   Tokyo 1er 6,02 m

Meilleures performancesModifier

RecordsModifier

Épreuve Marque Lieu Date Record
Saut à la perche Plein air 6,15 m   Rome
En salle 6,18 m (WR)   Glasgow Record du monde
Record d'Europe
Record de Suède

Meilleure performance par annéeModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Depuis , la notion de record du monde en plein air n'existe plus car la performance peut être établie dans une enceinte couverte ou non couverte. Duplantis détient par conséquent, en date du , le record du monde (plein air et salle confondus) avec 6,18 m.

RéférencesModifier

  1. "Franska avslöjandet: Mondos okända mellannamn"
  2. (en) « Profil de Greg Duplantis », sur iaaf.org
  3. https://gw.geneanet.org/gntstarduplantisar?lang=en&pz=armand+mondo&nz=duplantis&ocz=0&m=A&p=armand+mondo&n=duplantis&sosab=10&color=&t=G&siblings=on&rel=on&witn=on&notes=on&src=on&inline=on&comm=on&v=16
  4. « IAAF: Lisek joins the six-metre club in Potsdam – indoor round-up| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le )
  5. (sv) « Nytt världsrekord igen av Duplantis », Aftonbladet,‎ (lire en ligne, consulté le )
  6. (sv) « Armand Duplantis, 17, slog världsrekordet », Expressen,‎ (lire en ligne, consulté le )
  7. « IAAF: Duplantis breaks world U20 pole vault record at Texas Relays| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le )
  8. (en) SHELDON MICKLES | smickles@theadvocate.com, « Armand Duplantis finishes ninth in pole vault finals at IAAF world championships », The Advocate,‎ (lire en ligne, consulté le )
  9. « IAAF: Duplantis breaks world U20 indoor pole vault record in Reno – indoor round-up| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le )
  10. (en) « Mondo's Swedish Indoor Record, Men's Pole Vault Summit Marks Invalidated », MileSplit United States,‎ (lire en ligne, consulté le )
  11. (it) « Invalidato il record del mondo junior di Duplantis: irregolari le staffe dell'asticella », Queen Atletica,‎ (lire en ligne, consulté le )
  12. « All Star Perche : L'histoire s'en souviendra - Track and Life », Track and Life,‎ (lire en ligne, consulté le )
  13. « IAAF: Pole Vault Series Result | IAAF World Indoor Championships | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le )
  14. Rédaction, « Renaud Lavillenie s'impose aux Texas Relays avec 5,92m », L'ÉQUIPE,‎ (lire en ligne, consulté le )
  15. « IAAF: Echevarria sails windy 8.83m in Stockholm - IAAF Diamond League| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le )
  16. « IAAF: Shubenkov and Duplantis victorious in Montreuil| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le )
  17. « IAAF: Semenya’s 1:54.25 one of seven world leads in Paris - IAAF Diamond League| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le )
  18. « IAAF: Report: men's pole vault – IAAF World U20 Championships Tampere 2018| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le )
  19. « IAAF: Duplantis vaults 6.05m while Asher-Smith completes sprint triple as European Championships conclude| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le ).
  20. Avec AFP, « Championnats d'Europe : Renaud Lavillenie médaillé de bronze au saut à la perche, le Suédois Armand Duplantis sacré », L'ÉQUIPE,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  21. « Duplantis om EM-guldet: "Det är galet" », unt.se,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  22. « Jon Mulkeen on Twitter », Twitter,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  23. « Jon Mulkeen on Twitter », Twitter,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  24. « IAAF: Pole Vault - men - senior - outdoor | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le ).
  25. Rédaction, « Le Suédois Armand Duplantis bat aussi le record des Etats-Unis », L'ÉQUIPE,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  26. a et b (en) Lincoln Shryack, « The Mondo Effect: Several U.S. Records Just Got A Lot Tougher », sur flotrack.org (consulté le )
  27. (en-US) « LSU signee Mondo Duplantis wins European championship in pole vault », NOLA.com,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  28. (en) « Kipchoge and Ibarguen named 2018 World Athletes of the Year », sur www.iaaf.org, (consulté le )
  29. « Karsten Warholm et Armand Duplantis déjà en forme - Athlé », sur L'Équipe (consulté le )
  30. « MPM pour Armand Duplantis (5,87 m) à Baton Rouge - Athlé - Baton Rouge », sur L'Équipe (consulté le )
  31. « Championnats d'Europe : Pawel Wojciechowski remporte le titre à la perche - Athlé - Euro (Indoor) », sur L'Équipe (consulté le )
  32. « Perche : Armand Duplantis déjà à 6 mètres - Athlé - Perche », sur L'Équipe (consulté le )
  33. « Athlétisme : Chris Nilsen devance Mondo Duplantis à la perche avec 5,95 m à Austin - Athlé - NCAA », sur L'Équipe (consulté le )
  34. « Kendricks passe 5m91 à Oslo et domine Duplantis », sur Eurosport, (consulté le )
  35. « Armand Duplantis atteint de nouveau les six mètres à la perche - Athlé - SUE », sur L'Équipe (consulté le )
  36. « Meeting de Zurich : Renaud Lavillenie se classe cinquième à la perche - Athlé - LD - Zurich », sur L'Équipe (consulté le )
  37. « Meeting de Berlin : Armand Duplantis bat Kendricks à la perche - Athlé - Berlin », sur L'Équipe (consulté le )
  38. « Mondiaux : Sam Kendricks conserve son titre au saut à la perche - Athlé - Mondiaux (H) », sur L'Équipe (consulté le )
  39. « Mondiaux d’athlétisme : Sam Kendricks conserve son titre au saut à la perche », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le )
  40. (en) « Duplantis tops 6.00m in Dusseldorf, narrowly misses 6.17m world record », World Athletics,‎ (lire en ligne)
  41. « Record du monde du saut à la perche : « Armand Duplantis n’a pas de limites, comme Usain Bolt » », sur lemonde.fr, (consulté le ).
  42. « Meeting de Glasgow : nouveau record du monde de la perche pour Armand Duplantis avec 6,18 m - Athlé - Perche », sur L'Équipe (consulté le )
  43. « Duplantis Lievin Indoor Tour preview 2020 », sur www.worldathletics.org (consulté le )
  44. Arthur Dirou, « All Star Perche : 6,01 m pour Duplantis, 5,94 m pour Lavillenie », sur STADION-ACTU, (consulté le )
  45. « Meilleure performance mondiale tout temps pour Karsten Warholm sur 300 m haies, 5,86 m pour Armand Duplantis à la perche - Athlé - Impossible Games », sur L'Équipe (consulté le )
  46. « Meeting de Göteborg : Duplantis déjà en tête des bilans à la perche avec 5,94 m - Athlé - Göteborg », sur L'Équipe (consulté le )
  47. « Doublé des frères Lyles sur 200 m à Monaco - Athlé - LD - Monaco », sur L'Équipe (consulté le )
  48. « Meeting de Stockholm : Armand Duplantis s'envole à 6,01m - Athlé - LD - Stockholm », sur L'Équipe (consulté le )
  49. « Lausanne : Mondo Duplantis s'impose avec 6,07 m (MPM) - Athlé - LD - Lausanne », sur L'Équipe (consulté le )
  50. « Meeting de Bruxelles : Duplantis encore à 6m - Athlé - LD - Bruxelles », sur L'Équipe (consulté le )
  51. (en) « Duplantis scales 6.15m in Rome, world's highest ever outdoor vault », sur worldathletics.org (consulté le )
  52. a et b (en) « Duplantis and Rojas named World Athletes of the Year », World Athletics,‎ (lire en ligne)
  53. « Mondo Duplantis franchit 6,01m au meeting de Düsseldorf », sur L'Équipe (consulté le )
  54. « Armand Duplantis remporte le Perche Élite Tour de Rouen avec un saut à 6,03 m, meilleure performance mondiale de l'année », sur L'Équipe (consulté le )
  55. « Armand Duplantis franchit 6,10 m à Belgrade et améliore la meilleure performance mondiale de l'année au saut à la perche », sur L'Équipe (consulté le )
  56. « Armand Duplantis sacré à la perche, Valentin Lavillenie deuxième de l'Euro indoor de Torun », sur L'Équipe (consulté le )
  57. « Armand Duplantis battu par Sam Kendricks à Gateshead », sur L'Équipe (consulté le )
  58. « Mondo Duplantis MPM avec 6,10 m à Hengelo, Augustin Bey vainqueur à la longueur avec 8,16 m », sur L'Équipe (consulté le )
  59. « Armand Duplantis titré à la perche aux JO de Tokyo, Renaud Lavillenie diminué et huitième », sur L'Équipe (consulté le )

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :