Ouvrir le menu principal

Années 360

décennie

ÉvénementsModifier

  • 360 - 361 : concile de Paris contre l’arianisme et pour la Trinité. Déclin de l’arianisme.
  • 362-363 :
    • campagne de Julien contre Shapur II.
    • rétablissement de la liberté des cultes par Julien. Il supprime les privilèges de l’Église chrétienne, lui interdit de recevoir des legs, enlève aux évêques leur droit de juridiction, ferme aux chrétiens l’enseignement des belles-lettres et l’accès des fonctions publiques. Le paganisme reprend son caractère de religion officielle, sous la forme du culte solaire. Julien rouvre les temples païens, permet aux païens de revendiquer les biens que Constantin et Constance leur ont enlevés au profit des chrétiens. Il constitue un clergé officiel, avec un pontife par province chargé d’en assurer la direction.
  • 362 : synode d'Alexandrie. Publication du Tome aux Antiochiens. L'évêque Athanase d'Alexandrie y fixe les conditions de l'unité des Nicéens pour créer un front commun contre l'Arianisme[1].
  • 363-364 : raids des Austuriens qui envahissent le territoire de Leptis Magna en Tripolitaine[2].


Personnages significatifsModifier

Notes et référencesModifier

  1. Charles Kannengiesser, Politique et théologie chez Athanase d'Alexandrie : actes du colloque de Chantilly, 23-25 septembre 1973, Éditions Beauchesne, (présentation en ligne)
  2. Pierre Pinta, Libye, Éditions Olizane, (ISBN 9782880863500, présentation en ligne)
  3. Ephrem-Isa Yousif, Les chroniqueurs syriaques, Éditions L'Harmattan, (ISBN 9782747527095, présentation en ligne)
  4. Léon Homo, Nouvelle histoire romaine, Fayard, (présentation en ligne)
  5. Georges Bordonove, Clovis et les Mérovingiens, Pygmalion, (ISBN 9782756400471, présentation en ligne)
  6. Denis Sinor, The Cambridge history of early Inner Asia, vol. 1, Cambridge University Press, (ISBN 9780521243049, présentation en ligne)