Ouvrir le menu principal

ÉvénementsModifier

  • 351 : bataille de Mursa.
  • 351-352 : révolte juive en Galilée, durement réprimée[1].
  • 352-358 : incursions des Alamans et des Francs en Gaule.
  • 353-357 : persécution des païens dans l'Empire romain[2].
  • Vers 355 : après la mort de l'évêque schismatique de Casae Nigrae en Numidie Donat (en Gaule ou en Espagne), son successeur Parmenianus poursuit son combat en Afrique contre l’Église officielle. Il lutte aux côtés du prince berbère Firmus qui s’est dressé contre l’autorité romaine, en particulier contre le comte d’Afrique Romanus. La Maurétanie entre en dissidence et Firmus occupe Caesarea et Icosium (Alger).
  • 357-359 : triomphe de l’Arianisme aux conciles de Sirmium (357-359) et de Rimini (359).

Personnages significatifsModifier

Notes et référencesModifier

  1. Joseph-Rhéal Laurin, Orientations maîtresses des apologistes chrétiens de 270 à 361, Gregorian&Biblical BookShop, (ISBN 9788876520396, présentation en ligne)
  2. Benjamin Gras, La destruction du Paganisme dans l'Empire Romain : De Constantin a Charlemagne, Éditions Publibook (ISBN 9782748366495, présentation en ligne)
  3. Vadim Mikhaĭlovich Masson, History of Civilizations of Central Asia : The crossroads of civilizations : A.D. 250 to 750, vol. 3, UNESCO, (ISBN 9789231032110, présentation en ligne)
  4. Université de Paris X, Droit et cultures : revue semestrielle d'anthropologie et d'histoire, vol. 52, Éditions L'Harmattan, (ISBN 9782296019324, présentation en ligne)
  5. a et b Yves Denis Papin, Chronologie de l'histoire ancienne, Éditions Jean-paul Gisserot, (ISBN 9782877473460, présentation en ligne)