Ouvrir le menu principal

Amédée de Montmayeur

évêque de Maurienne (1410-1422)
Amédée VI de Montmayeur
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonctions
Évêque de Maurienne
-
Abbé
Saint-Michel-de-la-Cluse
avant
Biographie
Naissance
Date et lieu inconnusVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Activité
Famille
Père
Fratrie
Autres informations
Ordre religieux
Blason fr montmayeur.svg
blason

Amédée de Montmayeur dit Amédée VI, mort en octobre 1422, est un évêque de Maurienne du début du XVe siècle, issu du lignage noble des Montmayeur.

Un Amédée (V) de Montmayeur a été donné, par erreur, pour évêque à la suite d'Amédée V de Savoie-Achaïe par Joseph-Antoine Besson[1], repris par Grillet[2] ou encore Timoléon Chapperon[3].

BiographieModifier

OriginesModifier

Amédée (Aymon[4]) de Montmayeur (Montmaieur) est issu du lignage noble des Montmayeur. Angley indique qu'il est le fils du maréchal de Savoie, Gaspard de Montmayeur[5], sans que cela ne soit précisé chez Besson[4] ou Grillet[2]. L'abbé Joseph Garin, qui produit une notice sur le maréchal, ne le mentionne pas[6]. Les auteurs de La Savoie de l'an mil à la Réforme (1984) indiquent qu'il est le fils d'un maréchal de Savoie, sans précision duquel[7]. Enfin, Félix Bernard (1883-1972) indique clairement « Amédée de Montmayeur fils de Gaspard Ier »[8]. L'abbé et historien Saturnin Truchet (1828-1904) précise d'ailleurs qu'il est le frère du maréchal Gaspard II de Montmayeur[9].

CarrièreModifier

Moine bénédiction, il est abbé de Saint-Michel-de-la-Cluse[4],[7]. Il est nommé en 1410 au siège de Maurienne[7]. Toutefois, le pape Jean XXIII souhaite son transfert sur le siège de Lausanne afin de remplacer Guillaume de Challant, promu sur le siège de Maurienne[4],[5]. À la suite du Concile de Constance, le pape est déposé. Le nouveau pape Martin V annule l'action de transfert[4]. Amédée de Montmayeur reste en Maurienne. En 1413, il confirme les anciens statuts du Chapitre[5].

Le , la ville épiscopale accueille le pape Martin V[10]. Le souverain pontif visite la cathédrale Saint-Jean-Baptiste où on lui présente les reliques de Jean le Baptiste[10].

Mort et sépultureModifier

Amédée de Montmayeur meurt le 8, selon l'obituaire du chapitre de Maurienne (Angley[11]Mugnier[12]), ou le [13].

Son corps est enseveli au pied de l'autel de l'ancienne chapelle Sainte Thècle de la cathédrale Saint-Jean-Baptiste[13],[14]. La chapelle possède notamment les armes de Montmayeur tenues par des archanges[13] ou anges, en dessous d'un crosse épiscopale[15]. Ces deux anges représentent le bien[15]. Au-dessous, « deux animaux apocalyptiques à double tête [...] s'attaquent au bien, mordent et tirent en bas le blason et les robes des anges qui les écrasent sous leurs pieds »[15]. Une niche contenait une sculpture de son corps allongée, mais qui a disparu[13].

Alors qu'il était abbé de Saint-Michel-de-la-Cluse, il avait fait un don pour des réparations pour cette chapelle et il avait déjà fait la demande d'y être enterré[15].

Une plaquette, publiée en 1856, indiquait qu'il s'agissait du tombeau de Amédée V de Savoie-Achaïe[15]. Un sondage a permis de distinguer deux corps au sein de la sépulture[15].

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Chanoine Ambroise Angley (18xx-18xx, historien et prêtre), Histoire du diocèse de Maurienne, Saint-Jean-de-Maurienne, impr. de J.-B. Héritier, , 500 p. (lire en ligne), « LXIV. Amédée VI de Montmayeur », p. 210-214.
  • Alexis Billiet, Chartes du diocèse de Maurienne, vol. 1, Chambéry, imp. de Puthod fils, , 446 p. (lire en ligne).

Articles connexesModifier

RéférencesModifier

  1. Joseph-Antoine Besson, Mémoires pour l'histoire ecclésiastique des diocèses de Genève, Tarentaise, Aoste et Maurienne et du décanat de Savoye, S. Hénault, 1759 (copie de l'exemplaire bibliotheque cant. et univ. lausanne), 506 p. (lire en ligne), p. 297.
  2. a et b Jean-Louis Grillet, Dictionnaire historique, littéraire et statistique des départements du Mont-Blanc et du Léman, contenant l'histoire ancienne et moderne de la Savoie, vol. 3, t. 2, Chambéry, J.F. Puthod, , p. 109. (vol.3, lire en ligne).
  3. Timoléon Chapperon, « Jacques de Montmayeur. Étude historique », Mémoires de l'Académie des sciences, belles-lettres et arts de Savoie, t. 8,‎ , p. 243 et suivantes (lire en ligne).
  4. a b c d et e Joseph-Antoine Besson, Mémoires pour l'histoire ecclésiastique des diocèses de Genève, Tarentaise, Aoste et Maurienne et du décanat de Savoye, S. Hénault, 1759 (copie de l'exemplaire bibliotheque cant. et univ. lausanne), 506 p. (lire en ligne), p. 298.
  5. a b et c Histoire du diocèse de Maurienne, 1846, p. 210 (lire en ligne).
  6. Joseph Garin, Histoire féodale des seigneurs de Briançon, Savoie (996-1530), t. XII, Besançon, Imprimerie de l'Est, coll. « Recueil des mémoires et documents de l'Académie de la Val d'Isère », (lire en ligne), p. 187 et suivantes
  7. a b et c Réjane Brondy, Bernard Demotz, Jean-Pierre Leguay, Histoire de Savoie - La Savoie de l'an mil à la Réforme, XIe-début XVIe siècle, Ouest France Université, , 626 p. (ISBN 2-85882-536-X), p. 382-384.
  8. Félix Bernard, Les Origines féodales en Savoie-Dauphiné : la vie et les rapports sociaux d'alors, Imprimerie Guirimand, , 596 p., p. 354.
  9. Saturnin Truchet, « La cathédrale Saint-Jean-Baptiste et ses dépendances à Saint-Jean-de-Maurienne », Mémoires de l'Académie des sciences, belles-lettres et arts de Savoie, no série 4, tome X,‎ , p. 591 (lire en ligne).
  10. a et b Histoire du diocèse de Maurienne, 1846, p. 212-213 (lire en ligne).
  11. Histoire du diocèse de Maurienne, 1846, p. 214 (lire en ligne).
  12. François Mugnier, Chronologies pour les études historiques en Savoie, Imprimerie de Ménard (Chambéry), 1884, p. 77 (lire en ligne).
  13. a b c et d François Rabut, « Notice sur quelques inscriptions funéraires trouvées en Savoie », Mémoires de l'Académie des sciences, belles-lettres et arts de Savoie, Chambéry, no série 2, tome 1,‎ (lire en ligne).
  14. Abbé Saturnin Truchet (1828-1904, historien et prêtre), Histoire hagiologique du Diocèse de Maurienne, Chambéry, F. Puthod, , 343 p. (lire en ligne), p. 36.
  15. a b c d e et f Jean Bellet, La cathédrale de Saint-Jean-de-Maurienne et ses dépendances : étude historique et archéologique, Jean Bellet (1899-1978), , 169 p. (lire en ligne), p. 81-82
    Chanoine Jean Bellet (1899-1978), Président de la Société d'histoire et d'archéologie de Maurienne.