Ouvrir le menu principal

François Mugnier

juge français, président de la Société Savoisienne d'Histoire et d'Archéologie, spécialiste de l'histoire littéraire et politique de la Savoie
François Mugnier
Fonction
Président
Société savoisienne d'histoire et d'archéologie
-
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 72 ans)
ChambéryVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Duché de Savoie ( - ), Français (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Autres informations
Membre de
Distinctions

François Mugnier, né le à Rumilly et mort le à Chambéry, est un magistrat savoyard, puis français qui termine sa carrière comme conseiller à la Cour d'Appel de Chambéry. Spécialiste de l'histoire littéraire et politique de la Savoie, il devient président de la Société savoisienne d'histoire et d'archéologie (1882-1904).

Sommaire

BiographieModifier

François Mugnier naît le à Rumilly[1], dans le duché de Savoie. Il est le fils de François Mugnier[2]. Il entreprend des études classiques au collège de la capitale de l'Albanais avant de poursuivre en seconde année de philosophie au collège national de Chambéry[3].

Il poursuit ses études de droit à Turin, capitale du royaume de Sardaigne, où il obtient son doctorat en droit civil et canon de l'Université de Turin, le [1],[3].

Il commence sa carrière en tant que juge dans le mandement de Lanslebourg (1856), puis magistrat du royaume, en tant que juge adjoint au tribunal civil de Chambéry (1857)[1],[3]. À la veille de l'union du duché de Savoie à la France (juin 1860), il est fait substitut de Procureur du roi, le [1],[3].

François Mugnier poursuit sa carrière dans l'administration française. Il obtient divers postes en dehors de sa province : substitut à Valence (Drôme), puis procureur impérial à Embrun (1863), à Die (1866), à Vienne (1867), procureur de la République à Annecy (1870), substitut du procureur général (1874) puis conseiller (1875) à Aix[1],[3],[4]. Il revient en 1878 en Savoie, où il devient conseiller à la Cour d'Appel de Chambéry[1],[3].

Membre de la Société savoisienne d'histoire et d'archéologie depuis 1855[1], il en devient président à partir du jusqu'à sa mort. Il est d'ailleurs l'auteur d'ouvrages sur la Savoie, notamment dans le bulletin de la Société.

En retraite en 1902, il quitte ses fonctions avec le titre de président honoraire.

Il meurt le à Chambéry. Son gendre, le colonel Roux, fait don aux Archives de la Haute-Savoie des papiers de son beau-père.

OuvragesModifier

  • Nouvelles lettres de Madame de Warens : Suisse et Savoie, 1722-1760, H. Champion, Paris, 1900, 144 pages (disponible sur Gallica).
  • La vie et les poésies de Jean de Boyssoné, professeur de droit à Toulouse et à Grenoble, conseiller au Parlement de Chambéry, H. Champion, Paris, 1897, 508 pages.
  • Marc-Claude de Buttet, poète savoisien (XVIe siècle). Sa vie, ses oeuvres poétiques en prose et en français. L'Apologie Pour la Savoie, H. Champion, Paris, 1896, 232 pages (réédition Slatkine Reprint, Genève, 1971).
  • Les manuscrits à miniatures de la maison de Savoie : le bréviaire de Marie de Savoie, duchesse de Milan, les heures des ducs Louis et Amédée IX, F. Ducloz, Moutiers, 1894, 124 pages (disponible sur Gallica).
  • Les Savoyards en Angleterre au XIIIe siècle et Pierre d'Aigueblanche évêque d'Héreford, Imprimerie Ménard, Chambéry, 1890, 324 pages
  • Petites Annales d'Annecy (1598-1628) , publiées et annotées, Impr. de F. Abry, Annecy, 1885 (disponible sur Gallica).
  • Chronologies pour les études historiques en Savoie, Impr. de Ménard (Chambéry), 1884, 118 pages (disponible sur Gallica).

DistinctionModifier

Il est fait officier de l'Ordre de la Couronne d'Italie et d'Académie, chevalier de la Légion d'honneur[3].

Voir aussiModifier

Notes et référencesModifier

  1. a b c d e f et g Miquet, 1896, p. 208.
  2. « Notice nécrologique sur M. Mugnier », Mémoires et documents publiés par la Société savoisienne d'histoire et d'archéologie, 1905, p. LXXXV-C (lire en ligne).
  3. a b c d e f et g Notice, Mémoires et documents publiés par la Société savoisienne d'histoire et d'archéologie, 1886, p.395-396.
  4. Michel Germain, Personnages illustres des Savoie, Autre Vue, , 619 p. (ISBN 978-2-9156-8815-3), p. 407.