Aleksandr Sevidov

joueur de football russe

Aleksandr Sevidov
Image illustrative de l’article Aleksandr Sevidov
Biographie
Nom Aleksandr Aleksandrovitch Sevidov
Nationalité Drapeau : URSS Soviétique
Naissance
Lieu Moscou (Union soviétique)
Décès (à 70 ans)
Lieu Moscou (Russie)
Taille 1,78 m (5 10)
Période pro. 19391946
Poste Attaquant
Parcours junior
Années Club
1936-1938Drapeau : URSS Start Moscou
Parcours senior1
AnnéesClub 0M.0(B.)
1939Drapeau : URSS Dinamo Kazan015 0(8)
1940Drapeau : URSS Pichtchevik Moscou022 (10)
1941Drapeau : URSS Dinamo Minsk007 0(1)
1942-1945Drapeau : URSS Krylia Sovetov Moscou020 (13)
1946Drapeau : URSS Torpedo Moscou006 0(2)
Équipes entraînées
AnnéesÉquipe Stats
1951-1957Drapeau : URSS Troud Stoupino
1958-1960Drapeau : URSS Moldova Kichinev14v 19n 35d
1961Drapeau : URSS FSM Moscou
1962-1969Drapeau : URSS Dinamo Minsk107v 95n 85d
1970Drapeau : URSS Kaïrat Almaty26v 12n 7d
1971-1973Drapeau : URSS Dynamo Kiev59v 34n 21d
1974Drapeau : URSS FSM Moscou
1975-1979Drapeau : URSS Dynamo Moscou69v 49n 28d
1981-1982Drapeau : URSS Lokomotiv Moscou46v 31n 20d
1984-1985Drapeau : URSS Dynamo Moscou23v 16n 22d
1987Drapeau : URSS Neftchi Bakou3v 4n 6d
1989-1990Drapeau : URSS Rotor Volgograd16v 11n 22d
1 Compétitions officielles nationales et internationales.

Aleksandr Aleksandrovitch Sevidov (en russe : Александр Александрович Севидов) est un footballeur et entraîneur de football soviétique né le à Moscou et mort le dans la même ville.

BiographieModifier

Carrière de joueurModifier

Aleksandr Sevidov commence la pratique du football en 1936 à l'âge de 15 ans, évoluant alors au sein de l'équipe du Start dans sa ville natale de Moscou qui évolue au niveau local. Il rejoint en 1939 le Dinamo Kazan (ru) avec qui il découvre la deuxième division soviétique puis le Pichtchevik Moscou (ru) l'année suivante au sein du même échelon. Signant en 1941 au Dinamo Minsk, il fait avec cette dernière équipe ses débuts en première division, disputant sept rencontres pour un but avant que le championnat ne soit stoppé en raison du déclenchement de la Seconde Guerre mondiale.

Affilié à partir de 1942 avec l'équipe moscovite du Krylia Sovetov Moscou, c'est avec elle qu'il dispute le premier championnat d'après-guerre en 1945, inscrivant alors dix buts en seize rencontres. Ses performances lui valent d'être invité par l'entraîneur du CDKA Moscou Boris Arkadiev à l'occasion d'une tournée en Yougoslavie, au cours de laquelle il affronte notamment l'Étoile rouge de Belgrade[1],[2]. Considéré comme l'un des avant-centres les plus talentueux de sa génération, Sevidov est notamment comparé par Arkadiev avec Grigori Fedotov, Mikhaïl Boutoussov (en) ou encore Vsevolod Bobrov[3].

Alors qu'il vient de rejoindre le Torpedo Moscou en début d'année 1946 où il est notamment associé avec Oleksandr Ponomarov à la pointe de l'attaque, il est victime le 23 mai 1946 d'une grave blessure au genou au cours d'une rencontre de championnat face au Dinamo Léningrad à la suite d'un tacle d'Arkadi Alov (en). Ne parvenant par la suite pas à se remettre de cette blessure, ce match est le dernier de sa carrière à l'âge de 25 ans[3]. Il reste malgré tout sous contrat avec le Torpedo jusqu'en 1948 puis avec le Lokomotiv Moscou entre 1949 et 1950 mais ne parvient jamais à revenir sur les terrains[2],[4].

Carrière d'entraîneurModifier

Début de carrière et passage au Dinamo Minsk (1951-1970)Modifier

Profitant de ses années de blessures pour entamer des études d'entraîneur à la fin des années 1940, Sevidov sort diplômé de l'institut central de la culture physique de Moscou en 1950 et prend dès l'année suivante la tête du Troud Stoupino (ru), qui évolue alors dans le championnat de la RSFS de Russie et avec qui il monte notamment en deuxième division soviétique en 1955. Il entraîne par la suite le Moldova Kichinev en première division entre 1958 et août 1960, terminant onzième puis dixième du championnat avant d'être renvoyé au cours de l'exercice 1960 qui voit le club se battre pour son maintien.

Après un bref passage à la tête du FSM Moscou (en) en 1961, Sevidov est nommé en début d'année 1962 à la tête du Belarus Minsk, qui devient le Dinamo dès l'année suivante. Dirigeant par la suite l'équipe pendant sept saisons, il reprend un club qui s'est battu pour monter et se maintenir dans l'élite les années précédentes et l'amène à plusieurs places de rang, dont une troisième place en 1963, ainsi qu'à la finale de la coupe nationale en 1965. Il s’appuie notamment pour ce faire sur plusieurs anciens remplaçants du Spartak Moscou, les plus notables étant Igor Riomine (en), Iouri Pogalnikov (ru), Viktor Konovalov (ru), Leonard Adamov (en), Eduard Malofeev ou encore Albert Denissenko (ru), ainsi que sur un jeu de pressing haut et intense[5]. Il quitte finalement ses fonctions à l'issue de la saison 1969 en raison d'un désaccord avec les dirigeants du club, qui souhaitaient donner une plus grande place aux joueurs biélorusses au sein de l'effectif au détriment des autres[6].

Il rejoint par la suite le Kaïrat Almaty en deuxième division, avec qui il termine second de la compétition et obtient la promotion au premier échelon, notamment aidé par les performances de son fils Iouri (en) qui termine cette saison-là meilleur buteur du club avec 19 buts.

Passages au Dynamo Kiev puis au Dynamo Moscou (1971-1979)Modifier

Sa saison réussie avec le Kaïrat lui permet d'être appelé par le Dynamo Kiev en 1971 afin de prendre la tête de l'équipe à la place de Viktor Maslov, que Sevidov avait notamment côtoyé au Torpedo Moscou durant ses dernières années de joueur[2]. Sous ses ordres, le club remporte le championnat soviétique en 1971 et atteint les quarts de finale de la Coupe des clubs champions, où il est éliminé par le Real Madrid. Il termine également vice-champion en 1972 et atteint la finale de la coupe d'Union soviétique l'année suivante. Cette dernière rencontre, perdue face à l'Ararat Erevan, lui vaut d'être renvoyé par sa direction à trois journées de la fin du championnat tandis que l'équipe termine une nouvelle fois deuxième[7].

Après un nouveau bref passage au FSM Moscou (en) en 1974, Sevidov est nommé à la tête du Dynamo Moscou en début d'année 1975. Après avoir amené l'équipe à la troisième place du championnat pour sa première saison, il remporte la compétition lors du printemps 1976 avant de remporter la coupe nationale l'année suivante. Il connaît également de bons résultats au niveau européen, atteignant notamment les demi-finales de la Coupe des coupes en 1978, avant d'être éliminé par l'Austria Vienne aux tirs au but. Au cours d'une tournée aux États-Unis en début d'année 1979, Sevidov quitte sans autorisation le camp de l'équipe pour aller dîner chez une ancienne connaissance de Kiev ayant depuis émigrée à Los Angeles, ce fait est par la suite rapporté à la direction du club qui décide de démettre l'entraîneur de ses fonctions pour « violation grave du règlement »[2],[6],[8].

Dernières années et mort (1981-1992)Modifier

Inactif par la suite pendant deux ans, en raison notamment de l'état de santé de sa femme, Sevidov reprend finalement du service en 1981 en prenant la tête du Lokomotiv Moscou, tout juste relégué en deuxième division. Au club pendant deux saisons, il échoue cependant à le faire remonter dans l'élite, terminant successivement troisième puis quatrième du championnat[6].

Il fait ensuite son retour au Dynamo Moscou à l'automne 1983, alors que l'équipe est en mauvaise passe en championnat et lutte pour se maintenir. Victorieux lors des deux dernières rencontres de la saison, il permet au club de terminer quinzième et l'amène dans la foulée à une victoire en coupe dès l'année suivante contre le Zénith Léningrad, bien que les résultats en championnat restent médiocres avec une seizième position en 1984. L'année 1985 est marquée par de bonnes prestations en Coupe des coupes où le club atteint le stade des demi-finales avant d'être éliminé par le Rapid Vienne. Les prestations en championnat ne s'améliorent cependant pas et, alors que les dirigeants une partie des joueurs de lâcher certains matchs, une défaite contre le SKA Rostov au mois de mai se conclut par la suspension de certains cadres tels qu'Aleksandr Novikov et Valeri Gazzaev tandis que Sevidov est démis de ses fonctions[2],[6].

Se mettant par la suite à l'écart du métier d'entraîneur pendant un temps, il devient consultant pour le magazine Football-Hockey (en)[9] avant de reprendre du service en début d'année 1987 en prenant brièvement la tête du Neftchi Bakou avant d'être renvoyé dès le mois de mai alors que le club est relégable en première division. Il connaît son dernier poste d'entraîneur principal à la tête du Rotor Volgograd entre les mois d'avril 1989 et de juin 1990, durant lesquelles il termine dixième de la première division en 1989 avant d'être renvoyé à la mi-saison 1990 alors que l'équipe se place dernière du championnat. Il devient par la suite consultant pour le Spartak Vladikavkaz à partir de 1991 jusqu'à sa mort le 15 avril 1992 des suites d'un cancer[4].

StatistiquesModifier

Statistiques de joueurModifier

Statistiques de joueur d'Aleksandr Sevidov
Saison Club Championnat Coupe(s) nationale(s) Total
Division M B M B M B
1939   Dinamo Kazan D2 15 8 - - 15 8
1940   Pichtchevik Moscou D2 22 10 - - 22 10
1941   Dinamo Minsk D1 7 1 - - 7 1
1944   Krylia Sovetov Moscou - - - 2 1 2 1
1945   Krylia Sovetov Moscou D1 16 10 2 2 18 12
1946   Torpedo Moscou D1 6 2 - - 6 2
Total sur la carrière 66 31 4 3 70 34

Statistiques d'entraîneurModifier

Statistiques d'entraîneur d'Aleksandr Sevidov
Club Début Fin Résultats
M V N D V. %
  Moldova Kichinev 68 14 19 35 20,6
  Dinamo Minsk 287 107 95 85 37,3
  Kaïrat Almaty 45 26 12 7 57,8
  Dynamo Kiev 114 59 34 21 51,8
  Dynamo Moscou 146 69 49 28 47,3
  Lokomotiv Moscou 97 46 31 20 47,4
  Dynamo Moscou 61 23 16 22 37,7
  Neftchi Bakou 13 3 4 6 23,1
  Rotor Volgograd 49 16 11 22 32,7
Total 880 363 271 246 41,3

Palmarès d'entraîneurModifier

  Dynamo Kiev
  Dynamo Moscou

Notes et référencesModifier

  1. (ru) « Разговор с Александром Севидовым », sur agalinsky.narod.ru,‎ (consulté le 14 mars 2020)
  2. a b c d et e (ru) « Севидов Александр Александрович тренер от 1975 - до 1979 май », sur fc-dynamo.ru,‎ (consulté le 14 mars 2020)
  3. a et b (ru) « ЛЕТОПИСЬ Акселя ВАРТАНЯНА. 1946 год. Часть вторая », sur sport-express.ru,‎ (consulté le 14 mars 2020)
  4. a et b (ru) « Александр Севидов «сгорел» за месяц », sur sovsport.ru,‎ (consulté le 14 mars 2020)
  5. (ru) « ЛЕТОПИСЬ Акселя ВАРТАНЯНА. 1963 год. Часть восьмая », sur sport-express.ru,‎ (consulté le 14 mars 2020)
  6. a b c et d (ru) « Жизнь и судьба Александра Севидова », sur agalinsky.narod.ru,‎ (consulté le 14 mars 2020)
  7. (ru) « Футбол вверх ногами », sur agalinsky.narod.ru,‎ (consulté le 14 mars 2020)
  8. (ru) « После возвращения из США «Динамо» обезглавили », sur sport-express.ru,‎ (consulté le 29 juin 2020)
  9. (ru) « Виктор ПОНЕДЕЛЬНИК: "СТУКАЧА "ПРОБИЛ" Лев ЯШИН" », sur sport-express.ru,‎ (consulté le 14 mars 2020)

Liens externesModifier