Ouvrir le menu principal

Alain Suguenot

homme politique français

Alain Suguenot
Illustration.
Alain Suguenot.
Fonctions
Député de la 5e circonscription de la Côte-d'Or

(15 ans et 1 jour)
Élection 16 juin 2002
Réélection 17 juin 2007
17 juin 2012
Législature XIIe législature
XIIIe législature
XIVe législature
Groupe politique UMP puis LR
Prédécesseur François Patriat
Successeur Didier Paris

(4 ans et 19 jours)
Élection 28 mars 1993
Législature Xe législature
Prédécesseur François Patriat
Successeur François Patriat
Maire de Beaune
En fonction depuis le
(23 ans, 11 mois et 26 jours)
Élection 18 juin 1995
Prédécesseur Henri Moine
Conseiller régional de Bourgogne

(16 ans, 3 mois et 11 jours)
Élection 16 mars 1986
Biographie
Date de naissance (67 ans)
Lieu de naissance Troyes (Aube)
Nationalité Française
Parti politique RPR
UMP
Les Républicains
Profession Avocat

Alain Suguenot, né le à Troyes (Aube), est un homme politique français.

Sommaire

BiographieModifier

Maître ès sciences criminelles (1976)[1], il s'installe comme avocat à Nevers puis à Beaune[2]. En 2010, a été désigné par les militants UMP pour être la tête de liste du parti pour les régionales 2010 en Bourgogne par 1782 voix contre 1317 à Jean-Paul Anciaux. La participation s'est élevée à 46,50 %[3].

Il est élu maire de Beaune en 1995.

Il est réélu président de la Fédération UMP de Côte d'Or le 22 novembre 2010.

Il est élu député le , pour la XIIe législature (2002-2007), dans la 5e circonscription de la Côte-d'Or. Il fait partie du groupe LR, réélu en 2007 et en 2012.

Remarqué à l'assemblée par sa position contre le projet de loi sur le droit à la copie numérique proposé par Renaud Donnedieu de Vabres.

Il a combattu la loi Evin, pour la publicité des grands vins de Bourgogne.

Son épouse Isabelle est architecte. Ils possèdent le château de Durtal en Maine-et-Loire, qu'ils ont aménagé en chambres d'hôte. Son épouse est propriétaire depuis 2014 de l'abbaye d'Asnière, en Maine-et-Loire également[4], et du château de Chalmazel dans la Loire[5].

Il soutient Nicolas Sarkozy pour la primaire présidentielle des Républicains de 2016[6].

Il ne se représente pas lors des élections législatives de 2017[7].

Le 4 décembre 2018, il est placé en garde à vue dans le cadre d'une information judiciaire portant sur des chefs de « détournements de fonds publics par dépositaire de l’autorité publique, recel habituel de détournement de fonds publics et blanchiment »; puis mis en examen le 5 décembre[7].

Mandat parlementaireModifier

Député

  • 02/04/1993 - 21/04/1997 : député de la 5e circonscription de la Côte-d'Or
  • 19/06/2002 - 20/06/2017 : député de la 5e circonscription de la Côte-d'Or

Mandats locauxModifier

Conseil municipal

  • Depuis le 19/06/1995 : maire de Beaune

Conseil régional

Intercommunalité

Autres fonctions

  • Président du Conseil de Surveillance des Hospices Civils de Beaune
  • Co-Président du Pays Beaunois
  • Co-Président du Club de la Table Française

Notes et référencesModifier

Article connexeModifier

Liens externesModifier