Ouvrir le menu principal

François Patriat

personnalité politique française

François Patriat
Illustration.
François Patriat en 2008.
Fonctions
Président du groupe LREM au Sénat
En fonction depuis le
(2 ans, 1 mois et 25 jours)
Élection
Réélection
Prédécesseur Création du groupe
Sénateur
En fonction depuis le
(10 ans, 10 mois et 20 jours)
Élection 21 septembre 2008
Réélection 28 septembre 2014
Circonscription Côte-d'Or
Groupe politique SOC (2008-2017)
LREM (depuis 2017)
Président du conseil régional de Bourgogne

(11 ans, 8 mois et 29 jours)
Élection 28 mars 2004
Réélection 26 mars 2010
Prédécesseur Jean-Pierre Soisson
Successeur Marie-Guite Dufay
(fusion des régions Bourgogne et Franche-Comté)
Ministre de l'Agriculture et de la Pêche

(2 mois et 11 jours)
Président Jacques Chirac
Gouvernement Lionel Jospin
Prédécesseur Jean Glavany
Successeur Hervé Gaymard
Secrétaire d'État chargé des PME, du Commerce et de l’Artisanat

(1 an, 4 mois et 7 jours)
Président Jacques Chirac
Gouvernement Lionel Jospin
Prédécesseur Marylise Lebranchu
Successeur Christian Pierret
Député

(3 ans, 5 mois et 6 jours)
Réélection 1er juin 1997
Circonscription 5e de la Côte-d'Or

(11 ans, 8 mois et 30 jours)
Élection 21 juin 1981
Réélection 16 mars 1986
12 juin 1988
Circonscription 3e de la Côte-d'Or (1981-1986)
Côte-d'Or (1986-1988)
5e de la Côte-d'Or (1988-1993)
Maire de Chailly-sur-Armançon

(11 ans, 11 mois et 22 jours)
Élection 12 mars 1989
Réélection 11 juin 1995
Successeur André Loizon
Conseiller général de la Côte-d'Or

(32 ans et 2 jours)
Circonscription Canton de Pouilly-en-Auxois
Prédécesseur Yves Courtot
Successeur Paul Gourier
Biographie
Date de naissance (76 ans)
Lieu de naissance Semur-en-Auxois
Nationalité française
Parti politique PSU
PS (1974-2017)
LREM (depuis 2017)
Diplômé de ENVA
Profession Vétérinaire

François Patriat, né le à Semur-en-Auxois en France, est un homme politique français. Député entre 1981 et 2000, sénateur depuis 2008, il est président du groupe La République en marche depuis sa création, en 2017.

Sommaire

BiographieModifier

Vétérinaire de formation, sorti de l'École nationale vétérinaire d'Alfort en 1968, major de promotion[1], François Patriat a exercé à Pouilly-en-Auxois. Il milite depuis 1974 au PS après avoir quitté, en compagnie de Michel Rocard, le Parti socialiste unifié (PSU).

Le , après la victoire de sa liste face à celle de Jean-Pierre Soisson aux élections régionales, il est élu président du conseil régional de Bourgogne. Réélu le 26 mars 2010[2], il cède sa place à Marie-Guite Dufay après la création de la région Bourgogne-Franche-Comté, en 2015.

Depuis le , il est sénateur, élu dans la Côte-d'Or.

En 2010, il est un fervent soutien de Dominique Strauss-Kahn en vue de l'élection présidentielle de 2012[3].

Alors qu'il est membre du Parti socialiste, il annonce en novembre 2013 qu'il conduira une liste indépendante lors des élections sénatoriales de 2014[4]. Finalement tête de la liste socialiste, il est réélu, sa liste, avec 34,1 % des voix, lui octroyant un siège.

À partir de 2016, il est l'un des principaux soutiens du mouvement politique « En marche ! » lancé par Emmanuel Macron[5].

Lors de la campagne pour l'élection présidentielle de 2017, il donne son parrainage à Emmanuel Macron. Il est alors menacé d'expulsion du PS. Il annonce donc se mettre « en marge du PS » et « en marche pour Emmanuel Macron »[6].

En novembre 2017, à l'occasion du conseil national de La République en marche, il intègre le bureau exécutif du parti[7].

François Patriat est marié et père de deux enfants.

Son frère, Claude Patriat[8], est politologue, professeur émérite de l'université de Bourgogne, spécialiste de la culture[9].

Prises de positionModifier

Dans le cadre de la réforme constitutionnelle décidée par le gouvernement en 2018, il propose d'augmenter à trois la limite du nombre de mandats consécutifs pour le président de la République, avançant l’idée qu’Emmanuel Macron puisse être réélu à deux reprises[10].

Détail des mandats et fonctionsModifier

Fonctions gouvernementalesModifier

Au niveau nationalModifier

Au niveau localModifier

Autres fonctionsModifier

DécorationsModifier

Notes et référencesModifier

  1. Marcelo Wesfreid, « François Patriat », L'Express.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 2 août 2017)
  2. http://www.europe1.fr/politique/bourgogne-francois-patriat-reelu-president-164254
  3. « L'offensive médiatique tous azimuts de Dominique Strauss-Kahn », lemonde.fr, 6 mai 2010
  4. « Sénat : François Patriat en solo », in Le Figaro, encart « Culture », lundi 25 novembre 2013, page 42.
  5. « "En Marche!", le mouvement politique lancé par Emmanuel Macron », sur Le Huffington Post,
  6. « François Patriat prend ses distances avec le PS et se rapproche d'Emmanuel Macron », sur BFMTV.com,
  7. Laurent de Boissieu, « En Marche (EM) », sur france-politique.fr (consulté le 27 août 2018).
  8. Eric Sicaud, « Régionales : et un et deux et trois Patriat ! », sur Politique en Bourgogne, (consulté le 1er août 2019)
  9. « Soixante ans après Malraux, vers la privatisation de la culture », sur France Culture, (consulté le 1er août 2019)
  10. « Elysée: Emmanuel Macron pourra-t-il se présenter trois fois? », sur BFMTV (consulté le 5 avril 2018)
  11. Cyril Hofstein, « Les chasses présidentielles, un retour fantasmé », Le Figaro, samedi 24 / dimanche 25 février 2018, page 15.
  12. Alexia Lanta Maestrati, « François Patriat nouveau président du conseil d’orientation de Chambord », lejournaldesarts.fr, 9 janvier 2018.
  13. Décret n°2002-88 du 17 janvier 2002 relatif à l'ordre du Mérite maritime

Voir aussiModifier