Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir ALQ.
Académie des lettres du Québec
Logo de l’association
Cadre
Forme juridique Académie
But Servir et de défendre la langue et la culture d'expression française au Québec
Zone d’influence Drapeau : Québec Québec
Fondation
Fondation 1944
Identité
Siège Montréal
Membres 40
Site web Cliquez ici

L’Académie des lettres du Québec (ou ALQ) est une association québécoise réunissant des écrivains et des intellectuels de toutes disciplines et ayant pour objectifs de servir et de défendre la langue et la culture d'expression française ainsi que la place de la littérature dans la société québécoise. Le siège social est situé à Montréal.

Cette société compte 50 sièges dont 40 sont actuellement occupés.

HistoireModifier

Le , Victor Barbeau et un groupe d’écrivains en vue de l’époque fondent l’Académie canadienne-française ayant pour objectifs de servir et de défendre la langue et la culture d'expression française et la place de la littérature dans la société canadienne et québécoise.

L'organisation devient l'Académie des lettres du Québec en 1992.

Le fonds d'archives de l'Académie canadienne-française est conservé au centre d'archives de Montréal de Bibliothèque et Archives nationales du Québec[1].

Prix décernés par l'AcadémieModifier

MembresModifier

FondateursModifier

 
Membres de l'Académie canadienne-française lors de la réunion de fondation tenue à Montréal le 8 décembre 1944. De gauche à droite: Alain Grandbois, P. Gustave Lamarche c.s.v., Rina Lasnier, Robert Rumilly, l'abbé Lionel Groulx, Victor Barbeau, Philippe Panneton, Marie-Claire Daveluy, Léopold Desrosiers, Guy Frégault, Robert Charbonneau. Debout: Robert Choquette et François Hertel.

DécédésModifier

ActuelsModifier

HonorairesModifier

Notes et référencesModifier

  1. Fonds Académie canadienne-française (P702) - Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ).

Voir aussiModifier