Ouvrir le menu principal

André Brochu

écrivain et professeur québécois
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Brochu.
André Brochu
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Distinctions

André Brochu, né le à Saint-Eustache, est un poète, romancier, essayiste et professeur de littérature québécois.

Sommaire

BiographieModifier

Après des études au Collège Sainte-Marie de Montréal, il obtient une maîtrise de l'Université de Montréal en 1961 et un doctorat de troisième cycle en lettres de l'Université Paris VIII sur l’œuvre de Victor Hugo[1]. De 1963 à 1997, il est professeur de littérature au Département d'études françaises de l'Université de Montréal.

Privilèges de l'ombre (1961), un recueil de poésie, marque le début de sa carrière littéraire. À partir de cette date, il publie en alternance des romans, essais, ouvrages d'études et de critique littéraire, ainsi que plusieurs recueils de poèmes. Il remporte à trois reprises le Prix du Gouverneur général, pour les romans La croix du Nord (1991) et La vie aux trousses (1993), puis pour les poèmes réunis dans Les jours à vif (2004).

En 1963, il est l'un des fondateurs de la revue Parti pris et siège à son comité de rédaction pendant deux ans. Il est ensuite membre du comité de rédaction de la revue universitaire Voix et images, où il a longtemps tenu une chronique sur la poésie québécoise. Il a également collaboré au magazine Lettres québécoises[2]. De 1991 à 1997, il est directeur de la collection « Poésie » aux Éditions de l'Hexagone.

Il est membre de l'Académie des lettres du Québec depuis septembre 1996.

PublicationsModifier

LivresModifier

PoésieModifier

  • Privilèges de l'ombre, Montréal, L'Hexagone, 1961.
  • Les matins nus, le vent, Laval, Éditions Trois, 1989.
  • Particulièrement la vie change, Montréal, L'Hexagone, 1990.
  • Dans les chances de l'air, Montréal, (Québec), Canada, Éditions de L'Hexagone, , 171 p. (ISBN 978-2890065215).
  • Delà, Montréal, (Québec), Canada, Éditions de L'Hexagone, (réimpr. 2005), 171 p. (ISBN 978-2890065215).
  • L'inconcevable, Laval, Éditions Trois, 1998.
  • Je t'aime, je t'écris, Montréal, Québec-Amérique, 2001.
  • Les jours à vif, Laval, (Québec), Canada, Éditions Trois, coll. « Opale », , 109 p. (ISBN 978-2-89516-063-2).
  • Élégies de lumière, Laval, Éditions Trois, 2005.
  • Cahiers d’Icare, Montréal, (Québec), Canada, Éditions Triptyque, , 160 p. (ISBN 978-2-89031-668-3).

RomansModifier

Recueil de nouvellesModifier

Essais et ouvrages d'études littérairesModifier

Articles et chapitres de livres (sélection)Modifier

  • « Gilles Marcotte, critique et romancier. Entretien », Voix et images, vol. 6, no 1, automne 1980, p. 5-34.[2]
  • « Poussière sur la ville : le destin n’était pas au rendez-vous », Revue d’histoire littéraire du Québec et du Canada français, no 11, hiver-printemps 1986, p. 57-64. (ISSN 0713-7958) (ISBN 2-7603-0095-1)
  • « Saint-Denys Garneau : de l’homme d’ici à l’homme total », dans Benoît Melançon et Pierre Popovic (sous la dir. de), Saint-Denys Garneau et La Relève. Actes du colloque tenu à Montréal le 12 novembre 1993, Montréal, Fides — CÉTUQ, coll. « Nouvelles études québécoises », 1995, p. 25-34. (ISBN 2-7621-1746-1)
  • « The medium is the message », dans Benoît Melançon et Pierre Popovic (sous la dir. de), Miscellanées en l’honneur de Gilles Marcotte, Montréal, Fides, 1995, p. 389-394. (ISBN 2-7621-1849-2)
  • « Littérature, théorie, cul-de-sac », Liberté, no 220, août 1995, p. 7-13. (ISSN 0024-2020)
  • « Hommage à André Langevin », Les Écrits, no 95, avril 1999, p. 5-10. (ISSN 1200-7935)
  • « Écrire le réel », Les Écrits, no 95, avril 1999, p. 175-184. (ISSN 1200-7935)
  • « L’un des plus grands », Études françaises, vol. 53, no 1, 2017, p. 125-130. Sur Gilles Marcotte. (ISSN 0014-2085) (ISBN 978-2-7606-3740-5)

HonneursModifier

SourcesModifier

  • Dion, Robert, « Critique universitaire et critique d’écrivain. Le cas d’André Brochu », Études littéraires, vol. 25, nos 1-2, été-automne 1992, p. 193-203. (ISSN 0014-214X)
  • Dion, Robert, « Les stratégies cognitives dans L’instance critique d’André Brochu », Protée, vol. 21, no 1, hiver 1993, p. 102-108.
  • Lettres québécoises, no 75, automne 1994 : dossier sur André Brochu.[3]
  • Gallays, François, « Essai de critique littéraire : de 1961 à 1980 », dans François Gallays, Sylvain Simard et Paul Wyczynski (sous la dir. de), L’essai et la prose d’idées au Québec, Montréal, Fides, coll. « Archives des lettres canadiennes », no 6, 1985, p. 109-141. (ISBN 2-7621-1279-6)
  • André Brochu, écrivain, sous la dir. de Micheline Cambron et Laurent Mailhot, Montréal, Hurtubise HMH, coll. « Cahiers du Québec. Littérature », 2006, 223 p. (ISBN 2-89428-886-7)

Liens externesModifier

RéférencesModifier

  1. Hamel, Réginald, John Hare et Paul Wyczynski, Dictionnaire des auteurs de langue française en Amérique du Nord, Montréal, Fides, 1989, p. 205-206.
  2. Article « André Brochu » de l’Encyclopédie canadienne[1].