Ouvrir le menu principal

Aéroport international Prince Saïd Ibrahim

aéroport desservant Moroni, Comores

Aéroport international Moroni Prince Said Ibrahim
Image illustrative de l’article Aéroport international Prince Saïd Ibrahim
Localisation
Pays Drapeau des Comores Comores
Île Drapeau de Grande Comore Grande Comore
Ville Moroni
Coordonnées 11° 32′ 12″ sud, 43° 16′ 17″ est
Altitude 28 m (92 ft)

Géolocalisation sur la carte : Comores

(Voir situation sur carte : Comores)
HAH
HAH
Pistes
Direction Longueur Surface
02/20 2 900 m (9 514 ft) Bitume
Informations aéronautiques
Code AITA HAH
Code OACI FMCH
Type d'aéroport public
Gestionnaire Union des Comores
Site web gestionnaire Consulter

L'aéroport international Moroni Prince Said Ibrahim (AIMPSI[1]), anciennement Hahaya (code AITA : HAH ; code OACI : FMCH) est un aéroport international au nord de la Grande Comore, situé à Hahaya à environ 20 km au nord de Moroni, la capitale des Comores. Mais la ville qui en est la plus proche, Hahaya , se trouve à environ 2 km au sud . Son nom lui a été donné en l'honneur de Said Ibrahim.

De cet aéroport, en plus de la compagnie Comores Aviation International qui y est basée, plusieurs compagnies étrangères permettent la desserte de plusieurs destinations dans la région : Unguja (archipel de Zanzibar), Mayotte, Anjouan, Mohéli, Majunga, Antananarivo, Saint-Denis de La Réunion, l'île Maurice, Dar-es-Salam, Nairobi, Mombasa, Addis Abeba, Sanaa, Djibouti et Marseille (Paris-Charles de Gaulle n'étant plus desservi depuis qu'Air France a cessé ses opérations sur l'archipel).

Sommaire

HistoriqueModifier

En 2003, la France décide de mettre l'aéroport aux normes de l'Organisation de l'aviation civile internationale afin de lui permettre d'adhérer à l'Agence pour la sécurité de la navigation aérienne en Afrique et à Madagascar. En septembre 2006, l'Agence française de développement injecte 3 millions d'euros dans la deuxième phase de mise à niveau de l'aéroport, qui concerne les équipements de navigation, réfection de la tour de contrôle, construction d'une rampe d'approche[2]...

En parallèle, une entreprise chinoise se charge de construire une nouvelle extension pour les vols internationaux et des agrandissements de l'aéroport pour un budget de 6 millions d'euros[2].

Fin janvier 2012, le conseil des ministres acte le lancement des travaux d'extension et d'aménagement de l'aéroport. Une délégation d'ingénieurs irakiens procèdent aux études de faisabilité[3].

Une rénovation majeure a permis à cet aéroport de se doter d'un terminal répondant à la demande croissante en matière de trafic passagers et d'une piste capable d’accueillir aussi bien des aéronefs de taille moyenne (tels que le Boeing 737 ou l'Airbus A320) que des gros porteurs (tels que le Boeing 777, le Boeing 747 ou les Airbus A330 A340 et Boeing 787.

En mai 2017, un nouveau contrat de réhabilitation et d'extension de l'aéroport est signé avec la société chinoise Sinohydro Coropration Limited. La durée des travaux est estimée à 3 ans, et son budget s'élève à 77 milliards de francs comoriens. Les travaux visent une capacité d'accueil de 4,5 millions de passagers/an, et la réception de 19 avions en même temps. La piste doit être rallongée, passant de 2900m à 3600m de long[4].

En janvier 2018, la délégation régionale de l'ASECNA s'installe dans de nouveaux locaux au bord des pistes de l'aéroport[5]. En juin 2018, Turkish Airlines devient la première compagnie aérienne non-régionale à desservir les Comores et l'aéroport Saïd Ibrahim[6].

En 2018, les capacités d'enregistrement des passagers sont toujours limitées à deux comptoirs, ce qui provoque parfois des heures d'attente pour les passagers[7].

SituationModifier

Compagnies aériennes et destinationsModifier

TraficModifier

Trafic annuel[11]
Année 2017 2018 2019
Nombre de passagers 259 427 446 789
Évolution   inconnu

Notes et référencesModifier

  1. "HISTORIQUE DE L'ANACM." (Archive) Agence nationale de l'aviation civile et de la météorologie. Consulté le 24 juillet 2013.
  2. a et b « Comores Remise aux normes de l’aéroport international », Témoignages,‎ (lire en ligne)
  3. Anli Saendou, « Comores : Travaux d'extension et d'aménagement de l'aéroport international de Moroni financé par l'Irak », Indian Ocean Times,‎ (lire en ligne)
  4. Mohamed Youssouf, « Construction d'une nouvelle aérogare à Hayaha / le contrat est signé avec la société Sinohydro », La Gazette des Comores,‎ (lire en ligne)
  5. « Inauguration du siège de la nouvelle représentation de l'ASECNA », Gouvernement de l'Union des Comores,‎ (lire en ligne)
  6. « Comores : Turkish Airlines s’envole vers Moroni », ANAC Gabon,‎ (lire en ligne)
  7. Ali Abdou, « Aéroport Moroni prince Saïd Ibrahim / La galère à l’enregistrement », Al-Watwan,‎ (lire en ligne)
  8. « Comores-Maurice: signature d'un accord de coopération - Le Mauricien », (consulté le 10 mai 2018)
  9. UBM (UK) Ltd. 2017, « Ethiopian Airlines adds Comores operation from Nov 2016 » (consulté le 7 septembre 2017)
  10. UBM (UK) Ltd. 2018, « Turkish Airlines adds En saison Comoros service in S18 » (consulté le 10 mai 2018)
  11. Source : [1]