Ouvrir le menu principal

Chefs de corpsModifier

Première Guerre mondialeModifier

CompositionModifier

  • Infanterie
171e régiment d'infanterie de juin 1915 à janvier 1917
172e régiment d'infanterie de juin 1915 à novembre 1918
355e régiment d'infanterie de janvier 1917 à novembre 1918
19e bataillon de chasseurs à pied de juin 1915 à janvier 1917
26e bataillon de chasseurs à pied de juin 1915 à janvier 1917
25e bataillon de chasseurs à pied de juin 1915 à novembre 1918
29e bataillon de chasseurs à pied de juin 1915 à novembre 1918
  • Cavalerie
1 escadron du 9e régiment de chasseurs à cheval de juin 1915 à janvier 1917
1 escadron du 12e régiment de chasseurs à cheval de janvier 1917 à novembre 1918
  • Artillerie
2 groupes de 75 du 37e régiment d'artillerie de campagne de juin 1915 à juillet 1917
1 groupe de 90 du 34e régiment d'artillerie de campagne de janvier à juillet 1916
1 groupe de 75 du 34e régiment d'artillerie de campagne de juillet 1916 à juillet 1917
3 groupes de 75 du 237e régiment d'artillerie de campagne du 1er avril 1917 à novembre 1918
122e batterie de 58 du 46e régiment d'artillerie de campagne de juillet 1916 à janvier 1918
101e batterie de 58 du 237e régiment d'artillerie de campagne de janvier à novembre 1918
11e groupe de 155c du 106e régiment d'artillerie lourde de janvier à juillet 1918
7e groupe de 155c du 106e régiment d'artillerie lourde de juillet à novembre 1918
  • Génie
compagnies 26/5 et 26/55 du 10e régiment du génie
1 bataillon du 86e régiment d'infanterie territoriale d'août à novembre 1918

HistoriqueModifier

Constituée le 15 juin 1915, dans la région de Génicourt-sur-Meuse.

1915Modifier

  • 15 juin – 5 août : occupation d'un secteur vers Seuzey et Vaux-lès-Palameix.
  • 5 août – 2 septembre : retrait du front et repos vers Rosnes.
  • 2 – 20 septembre : mouvement par étapes vers la région de Cheppes-la-Prairie ; repos et instruction.
  • 20 septembre – 4 octobre : mouvement vers le camp de Noblette. À partir du 25 septembre, engagée dans la 2e Bataille de Champagne. Combats dans la région butte de Souain, ferme Navarin. Puis occupation du terrain conquis, à l'est de la route de Souain à Sommepy.
  • 4 – 27 octobre : retrait du front ; tenue prête à intervenir, du 4 au 8 octobre, puis mouvement vers le camp de la Noblette ; repos.
  • 27 octobre 1915 – 3 juin 1916 : occupation d'un secteur vers la butte de Souain et le nord de la ferme des Wacques :
27 février 1916 : attaque allemande.
14 avril : extension du front, à gauche, au nord-est de Saint-Hilaire-le-Grand.
19 mai : attaque allemande par gaz.
1er juin : nouvelle extension du front, à gauche, jusque vers l'Epine de Védegrange.

1916Modifier

  • 3 – 22 juin : retrait du front, transport par camions dans la région de Vadenay ; repos. À partir du 15 juin, transport par camions dans la région de Vaubécourt ; repos.
  • 22 juin – 6 juillet : transport par camions à Verdun. À partir du 24 juin, engagé dans la Bataille de Verdun, vers le bois Fumin et le sud de Damloup :
3 juillet : attaque allemande sur la batterie de Damloup.
4 juillet : contre-attaque française.
  • 6 – 22 juillet : retrait du front, transport par camions dans la région de Bar-le-Duc. À partir du 17 juillet, transport par V.F. dans la région de Fère-en-Tardenois, puis mouvement vers Soissons.
  • 22 juillet – 26 août : occupation d'un secteur vers Pernant et Soissons.
  • 26 août – 16 septembre : retrait du front, repos et instruction vers Fère-en-Tardenois. À partir du 6 septembre, transport par V.F. dans la région d'Amiens ; repos et instruction.
  • 16 septembre – 3 octobre : mouvement vers le front, engagée dans la Bataille de la Somme, vers Bouchavesnes et la ferme de Bois l'Abbé :
20, 22 septembre : attaques allemandes.
25, 26 et 27 septembre : attaques françaises
  • 3 – 18 octobre : retrait du front (éléments maintenus en secteur jusqu'au 8 octobre) ; transport par camions dans la région de Méricourt-sur-Somme ; repos.
  • 18 octobre – 12 novembre : mouvement vers le front. À partir du 19 octobre, engagée à nouveau dans la Bataille de la Somme vers Bouchavesnes et la ferme de Bois l'Abbé.
  • 12 – 19 novembre : retrait du front ; repos vers Formerie.
  • 19 novembre – 10 décembre : mouvement vers le front et occupation d'un secteur vers Rancourt et le nord de Bouchavesnes.
  • 10 – 24 décembre : retrait du front (relève par l'armée britannique) ; transport par camions dans la région de Crépy-en-Valois, puis dans celle de la Ferté-Milon : repos.
  • 24 décembre 1916 – 17 janvier 1917 : mouvement par étapes vers la région de Ville en Tardenois ; instruction.

1917Modifier

  • 17 janvier – 8 février : mouvement vers Longueval, puis occupation d'un secteur vers Chavonne et Troyon, réduit à droite, le 23 janvier, jusqu'à Moussy-sur-Aisne, puis étendu à droite, le 30, jusqu'à Chivy.
  • 8 février – 7 mars : retrait du front, repos vers Lizy-sur-Ourcq.
  • 7 – 29 mars : occupation d'un secteur vers Chavonne et Pernant. À partir du 18 mars, poursuite des troupes allemandes (repli allemand) : progression vers Margival, le Pont Rouge et Missy-sur-Aisne.
  • 29 mars – 6 avril : retrait du front ; repos vers Écuiry.
  • 6 – 21 avril : occupation d'un secteur vers Soupir et Condé-sur-Aisne.
15 avril : Bataille du Chemin des Dames. Attaques vers Chavonne ; avance vers le nord. Puis organisation des positions conquises, vers le Panthéon et l'Epine de Chevregny.
  • 21 avril – 8 mai : retrait du front ; repos vers Chacrise.
  • 8 – 23 mai : occupation d'un secteur entre l'Epine de Chevregny et le Panthéon.
  • 23 – 28 mai : retrait du front ; repos vers Vierzy.
  • 28 mai – 29 juin : transport par camions vers Rozay-en-Brie. À partir du 6 juin, transport par V.F., de Provins, vers la région de Remiremont ; repos vers Gérardmer. À partir du 22 juin, repos et instruction vers Remiremont (éléments en secteur).
  • 29 juin – 23 décembre : occupation d'un secteur entre le col de Sainte-Marie et Metzeral, réduit à gauche, le 13 juillet, jusqu'au col du Bonhomme.
  • 23 décembre 1917 – 13 janvier 1918 : retrait du front ; repos vers Vagney : à partir du 28 décembre, mouvement vers Villersexel ; repos et instruction.

1918Modifier

13 octobre : prise de Laon.
23 octobre : franchissement de la Souche et avance jusque vers la ferme Caumont.
  • 30 octobre – 11 novembre : retrait du front ; à partir du 4 novembre, transport par V.F. dans la région de Charmes : préparatifs d'offensive.

RattachementsModifier

Affectation organique 6e corps d'armée de juin 1915 à novembre 1918

15 juin – 3 septembre 1915
10 – 17 décembre 1916
28 mai – 6 juin 1917
27 mars – 3 mai 1918
15 juin – 17 juillet 1916
3 mai – 27 juillet 1918
27 octobre – 4 novembre 1918
3 septembre 1915 – 15 juin 1916
27 juillet –
17 juillet – 6 septembre 1916
17 décembre 1916 – 15 janvier 1917
6 septembre – 10 décembre 1916
15 janvier – 28 mai 1917
6 juin 1917 – 27 mars 1918
4 – 10 novembre 1918
1er août- 27 octobre 1918
10 – 11 novembre 1918

L'Entre-deux-guerresModifier

En 1919, était dans la Sarre comme force d'occupation.

Seconde Guerre mondialeModifier

L'après Seconde Guerre mondialeModifier

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier