Principauté épiscopale de Constance

(Redirigé depuis Évêché de Constance)
Principauté épiscopale de Constance
(de) Fürstbistum Konstanz

1155–1803

Blason
Description de cette image, également commentée ci-après
Le diocèse de Constance, la principauté épiscopale en rouge.
Informations générales
Statut Principauté épiscopale
- État du Drapeau du Saint-Empire Saint-Empire
Capitale Constance
Meersburg (à partir de 1527)
Religion Église catholique romaine
Histoire et événements
1155 Immédiateté impériale accordée à l’évêché.
1192 Constance devient une ville libre d'Empire.
1414-1418 Concile de Constance.
1500 La principauté rejoint le Cercle de Souabe
1803 Rattachement à l'électorat de Bade par le Recès d'Empire
Dissolution du Saint-Empire romain germanique

Entités précédentes :

Entités suivantes :

La principauté épiscopale de Constance (en allemand : Fürstbistum Konstanz) ou l'évêché de Constance (Hochstift Konstanz) fut un État du Saint-Empire romain germanique. Les évêques qui relevaient du duché de Souabe, obtinrent l'immédiateté impériale comme seigneurs temporels de la principauté épiscopale (Hochstift) des mains de l'empereur Frédéric Barberousse en 1155. Leur siège était la cathédrale Notre-Dame de Constance puis le château de Meersburg.

Les frontières de la principauté et de l'ancien diocèse fondé vers l'an 585 ne coïncidaient pas. Dans le périmètre du vaste diocèse, suffragant de la province ecclésiastique de Mayence, l'autorité spirituelle de l’évêque s’étendait sur une plus grande partie de la Souabe, du Haut-Danube jusqu'au massif du Saint-Gothard dans le sud. Le territoire de la principauté, au contraire, était non seulement de petite taille, mais aussi hautement fragmenté.

L’évêché fut sécularisé en 1803 et rattaché à l'électorat de Bade. Le diocèse a été dissout en 1821 en faveur de l'archidiocèse de Fribourg-en-Brisgau et du diocèse de Rottenburg ; les territoires suisses devaient passer sous l'autorité des diocèses de Coire et de Bâle.

TerritoireModifier

La principauté épiscopale s'étendait sur les rives du lac de Constance et le long du Haut-Rhin. Vers l'an 1500, le territoire se compose d'une multitude de petits domaines :

Voir aussiModifier