Ouvrir le menu principal

Équipe du Portugal de football au Championnat d'Europe 2016

Équipe Nationale du Portugal de football au championnat d'Europe 2016
Drapeau du Portugal

Fédération FPF
Classement FIFA 6e

Organisateur(s) Drapeau de la France France
Participation 7e
Meilleure performance Médaille d'argent, Europe Finaliste en 2004
Classement Médaille d'or, Europe Vainqueur (1er)
Sélectionneur Drapeau : Portugal Fernando Santos
Capitaine Cristiano Ronaldo
Maillots
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur
Équipe du Portugal de football

Cet article relate le parcours du équipe du Portugal de football lors du Championnat d'Europe de football 2016 organisé en France du 10 juin au .

ContexteModifier

La sélection portugaise est en pleine reconstruction après le fiasco de la coupe du monde 2014 et l'élimination prématurée dès le premier tour[1] et le sélectionneur Paulo Bento ne fait pas l'unanimité. C'est toutefois lui qui dirige l'équipe pour son premier match de qualification à l'Euro 2016 face à l'Albanie le 7 septembre 2014, match qui sera finalement perdu 1-0[2] alors que l'équipe ne produit plus aucun jeu. Bento sera remercié 4 jours plus tard[3]. Fernando Santos dit "l'ingénieur" est nommé à sa succession[4] et doit relancer le Portugal dans le groupe I. Son premier match à la tête de la Seleçao l'opposera à l'équipe de France au Stade de France et se conclura par une défaite (2-1), l'équipe portugaise a toutefois retrouvé des couleurs et a produit plus de jeu que lors de ses précédentes sorties. À la suite de cette défaite, Santos dira qu'il sera de retour au Stade de France le 10 juillet 2016 (jour de la finale) et qu'il "[sera] reçu en fête" au Portugal le lendemain[5]. Le sélectionneur fait des paris forts en ne sélectionnant plus des joueurs en fin de cycle (Miguel Veloso, Raul Meireles, Hélder Postiga...), intégrant de nombreux jeunes à son effectif (Anthony Lopes, Renato Sanches, Rafa, Raphaël Guerreiro, João Mario...), rappelant d'anciens cadres (Ricardo Quaresma, Ricardo Carvalho) et même parfois des joueurs qu'il a lui-même mis sur la touche (Miguel Veloso). Ces choix s'avèrent payants car le Portugal finira premier de son groupe avec une seule défaite au compteur[6] (face à l'Albanie sous la direction de Paulo Bento) en dominant notamment le Danemark (0-1; 1-0), l'Arménie (1-0; 2-3), la Serbie (2-1, 1-2) et l'Albanie (0-1). Ses seules défaites lors de cette période auront lieu lors de matchs amicaux face au Cap-Vert (0-2), face à la France (0-1), la Russie (1-0) et la Bulgarie (0-1). Toujours en match amicaux, le Portugal sortira toutefois victorieux d'un match de gala face à l'Argentine à Old Trafford (victoire 1-0), battra l'Italie (0-1), Luxembourg (0-2) et la Belgique (2-1) quelques jours après les attentats de Bruxelles. L'équipe retrouve un niveau de jeu à la hauteur des attentes mais montre parfois quelques signes de fragilité mentale, parfois incapable de réagir après un but encaissé.

EffectifModifier

Le , le sélectionneur du Portugal Fernando Santos dévoile sa liste de 23 joueurs pré-sélectionnés pour participer à l'Euro.

Joueurs et encadrementModifier

Liste des 23Modifier

Effectif de l'équipe du Portugal
Joueurs     Encadrement technique
P. Nom Date de naissance Sél. But(s) Club Depuis
1 G Rui Patrício, Rui Patrício 11 564 15/2/1988 (31 ans) 39 0   Sporting Portugal 2010
12 G Lopes, AnthonyAnthony Lopes 10 605 1/10/1990 (29 ans) 4 0   Olympique lyonnais 2015
22 G Eduardo, Eduardo 13 539 19/9/1982 (37 ans) 35 0   Dinamo Zagreb 2009
2 D Alves, BrunoBruno Alves 13 835 27/11/1981 (37 ans) 84 10   Fenerbahçe 2007
3 D Pepe, Pepe 13 379 26/2/1983 (36 ans) 67 3   Real Madrid 2007
5 D Guerreiro, RaphaëlRaphaël Guerreiro 9 427 22/12/1993 (25 ans) 2 1   FC Lorient 2014
6 D Carvalho, RicardoRicardo Carvalho 15 124 18/5/1978 (41 ans) 82 6   AS Monaco 2003
11 D Vieirinha, Vieirinha 12 316 24/1/1986 (33 ans) 17 1   VfL Wolfsbourg 2013
4 D Fonte, JoséJosé Fonte 13 080 22/12/1983 (35 ans) 5 0   Southampton FC 2014
19 D Eliseu, Eliseu 13 162 1/10/1983 (36 ans) 11 1   Benfica Lisbonne 2009
21 D Soares, CédricCédric Soares 10 271 31/8/1991 (28 ans) 6 0   Southampton FC 2014
13 M Pereira, DaniloDanilo Pereira 10 262 9/9/1991 (28 ans) 4 0   FC Porto 2015
14 M Carvalho, WilliamWilliam Carvalho 10 051 7/4/1992 (27 ans) 17 0   Sporting Portugal 2013
15 M Gomes, AndréAndré Gomes 9 572 30/7/1993 (26 ans) 5 0   Valence 2014
10 M Mário, JoãoJoão Mário 9 764 19/1/1993 (26 ans) 4 0   Sporting Portugal 2014
16 M Sanches, RenatoRenato Sanches 8 214 18/4/1997 (22 ans) 2 0   Benfica Lisbonne 2016
8 M Moutinho, JoãoJoão Moutinho 12 089 8/9/1986 (33 ans) 81 4   AS Monaco 2005
23 M Silva, AdrienAdrien Silva 11 170 15/3/1989 (30 ans) 5 0   Sporting Portugal 2014
7 A Ronaldo, CristianoCristiano Ronaldo   12 669 5/2/1985 (34 ans) 122 55   Real Madrid 2003
9 A Éder, Éder 11 619 22/12/1987 (31 ans) 20 1   Lille OSC 2012
18 A , RafaRafa 9 646 17/5/1993 (26 ans) 6 0   SC Braga 2014
17 A Nani, Nani 12 019 17/11/1986 (32 ans) 88 14   Fenerbahçe 2006
20 A Quaresma, RicardoRicardo Quaresma 13 167 26/9/1983 (36 ans) 43 4   Beşiktaş 2003
Sélectionneur
Sélectionneur(s) adjoint(s)
Préparateur(s) physique(s)
  •   Ricardo Santos
  •   João Carlos Costa
Entraîneur(s) des gardiens
  •   Fernando Justino
Médecin(s)
  •   Henrique Jones



Légende


QualificationsModifier

Groupe IModifier

Classement
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff Résultats (▼ dom., ► ext.)          
1   Portugal 21 8 7 0 1 11 5 +6   Portugal 0-1 1-0 2-1 1-0
2   Albanie 14 8 4 2 2 10 5 +5   Albanie 0-1 1-1 0-2 2-1
3   Danemark 12 8 3 3 2 8 5 +3   Danemark 0-1 0-0 2-0 2-1
4   Serbie 4-3 8 2 1 5 8 13 -5   Serbie 1-2 0-3[7] 1-3 2-0
5   Arménie 2 8 0 2 6 5 14 -9   Arménie 2-3 0-3 0-0 1-1

Matchs de préparationModifier

Date Stade, ville Adversaire Résultat Buteurs portugais
Estádio do Dragão, Porto   Norvège 3 - 0 Quaresma (13e), Guerreiro (65e) et Éder (71e)
Stade de Wembley, Londres   Angleterre 0 - 1 Pas de buteur
Estádio da Luz, Lisbonne   Estonie 7 - 0 Cristiano Ronaldo (36e, 45e), Quaresma (39e, 77e), Danilo Pereira (55e), Karol Mets (61e - CSC), Éder (80e)

Phase finaleModifier

Premier tourModifier

Le Portugal se trouve dans le groupe F avec l'Autriche, l'Islande et la Hongrie.

Le Portugal se qualifie pour les huitièmes de finale de l'Euro en tant que meilleur troisième avec trois matches nuls : 1-1 contre l'Islande, 0-0 contre l'Autriche[8] et 3-3 contre la Hongrie.

Classement
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
1   Hongrie 5 3 1 2 0 6 4 +2
2   Islande 5 3 1 2 0 4 3 +1
3   Portugal 3 3 0 3 0 4 4 0
4   Autriche 1 3 0 1 2 1 4 -3

     Équipes directement qualifiées ;      Équipe qualifiée en tant que meilleure 3e ; Pts : points ; J : matchs joués ; G : matchs gagnés ; N : matchs nuls ; P : matchs perdus ;
Bp : buts pour ; Bc : buts contre ; Diff : différence de buts.


Match 12 Portugal   1 - 1   Islande Stade Geoffroy-Guichard, Saint-Étienne

21 h CEST
  Historique des rencontres
(  Gomes) Nani   31e (1 - 0)   50e B. Bjarnason (Guðmundsson  ) Spectateurs : 38 742[9]
Arbitrage :   Cüneyt Çakır
Rapport

Match 24 Portugal   0 - 0   Autriche Parc des Princes, Paris

21 h CEST
  Historique des rencontres
(0 - 0) Spectateurs : 44 291[10]
Arbitrage :   Nicola Rizzoli
Rapport

Match 34 Hongrie   3 - 3   Portugal Parc Olympique lyonnais, Décines-Charpieu

18 h CEST
  Historique des rencontres
Gera   19e
Dzsudzsák   47e   55e
(1 - 1)   42e Nani (Ronaldo  )
  50e Ronaldo (João Mário  )
  62e Ronaldo (Quaresma  )
Spectateurs : 55 514[11]
Arbitrage :   Martin Atkinson
Rapport

Huitième de finaleModifier

Match 39 Croatie   0 - 1 (ap)   Portugal Stade Bollaert-Delelis, Lens

21 h CEST
  Historique des rencontres
(0 - 0, 0 - 0, 0 - 0)   117e Quaresma Spectateurs : 33 523[12]
Arbitrage :   Carlos Velasco Carballo
Rapport
 
Croatie - Portugal à Lens.

  Cliquez sur un résultat pour accéder à la feuille de match

Quarts de finaleModifier

Match 45 Pologne   1 - 1 (ap)   Portugal Stade Vélodrome, Marseille

21 h CEST
  Historique des rencontres
(  Grosicki) Lewandowski   2e (1 - 1, 1 - 1, 1 - 1)   33e Sanches (Nani  ) Spectateurs : 62 940[13]
Arbitrage :   Felix Brych
Rapport
Lewandowski  
Milik  
Glik  
Błaszczykowski  
Tirs au but
3 - 5
  Ronaldo
  Sanches
  Moutinho
  Nani
  Quaresma

Demi-finalesModifier

Match 49 Portugal   2 - 0   Pays de Galles Parc Olympique lyonnais, Décines-Charpieu

21 h CEST
  Historique des rencontres
(  Guerreiro) Ronaldo   50e
(  Ronaldo) Nani   53e
(0 - 0) Spectateurs : 55 679[14]
Arbitrage :   Jonas Eriksson
Rapport

FinaleModifier

Match 51 Portugal   1 - 0 (ap)   France Stade de France, Saint-Denis

21 h CEST
  Historique des rencontres
(  Moutinho) Éder   109e (0 - 0, 0 - 0, 0 - 0) Spectateurs : 75 868[15]
Arbitrage :   Mark Clattenburg
Rapport
Portugal
France
 
Portugal :
  1 Rui Patrício   120+3e
3 Pepe
4 José Fonte   119e
5 Raphaël Guerreiro   95e
7 Cristiano Ronaldo     25e
10 João Mário   62e
14 William Carvalho   98e
16 Renato Sanches   79e
17 Nani
21 Cédric   34e
23 Adrien Silva   66e
Remplaçants :
20 Ricardo Quaresma   25e 
8 João Moutinho   66e 
9 Éder   79e 
Sélectionneur :
  Fernando Santos
 
 
France :
  1 Hugo Lloris  
3 Patrice Evra
7 Antoine Griezmann
8 Dimitri Payet   58e
9 Olivier Giroud   78e
14 Blaise Matuidi   97e
15 Paul Pogba   115e
18 Moussa Sissoko   110e
19 Bacary Sagna
21 Laurent Koscielny   107e
22 Samuel Umtiti   80e
Remplaçants :
20 Kingsley Coman   58e 
10 André-Pierre Gignac   78e 
11 Anthony Martial   110e 
Sélectionneur :
  Didier Deschamps

Assistants :
  Simon Beck
  Jake Collin
Quatrième arbitre :
  Viktor Kassai
Arbitres assistants additionnels :
  Anthony Taylor (en)
  Andre Marriner (en)

Homme du match :
  Pepe

Séjour et hébergementModifier

Durant la compétition, l'équipe de Portugal séjourna à Marcoussis dans l'Essonne dans les installations du Centre national du rugby.

Voir aussiModifier

RéférencesModifier

  1. « Résultats Coupe du Monde 2014: Groupe G », sur lequipe.fr,
  2. « Portugal: crash d'Aveiro », sur uefa.com,
  3. (pt) « Comunicado | FPF », sur fpf.pt,
  4. « Santos sélectionneur du Portugal » [archive], sur uefa.com
  5. « Euro 2016: Ce doux dingue de Fernando Santos avait planifié sa place en finale dès 2014 », sur 20minutes.fr,
  6. « UEFA EURO 2016 - Portugal - Matches », sur uefa.com
  7. Des débordements de spectateurs serbes ont eu lieu à la suite d’un acte nationaliste albanais (jets sur le terrain de fumigènes rouges, couleur du drapeau albanais, accompagnés d’un drone quadricoptère, portant un message revendiquant un Kosovo albanais). Le match entre la Serbie et l’Albanie est alors logiquement interrompu. L’arbitre appelle au retour au vestiaire comme c’est la règle mais le match n’a jamais repris, les joueurs albanais refusant de continuer la rencontre. Les autorités serbes estiment que l’auteur de l’incident n’est autre que le frère du premier ministre albanais, seule personne albanaise (avec son escorte) présente dans le stade, la rencontre étant classée à haut risque. Les deux fédérations se virent infligées une amende de 100 000€ à titre de dédommagement et pour manquement à la sécurité, la fédération serbe étant également condamnées à jouer ses deux prochains matchs qualificatifs à domicile à huis clos.
  8. Le Portugal de Cristiano Ronaldo bute sur l'Autriche (0-0), www.tf1.fr, 18 juin 2016.
  9. « Full Time Report - Match 12 » [PDF], sur UEFA.com,
  10. « Full Time Report - Match 24 » [PDF], sur UEFA.com,
  11. « Full Time Report - Match 34 » [PDF], sur UEFA.com,
  12. « Full Time Report - Match 39 » [PDF], sur UEFA.com,
  13. « Full Time Report - Match 45 » [PDF], sur UEFA.com,
  14. « Full Time Report - Match 49 » [PDF], sur UEFA.com,
  15. « Full Time Report - Match 51 » [PDF], sur UEFA.com,