Vol UPS Airlines 6

(Redirigé depuis Vol 6 UPS Airlines)

Vol UPS Airlines 6
Le 747-400F immatriculé N751UP, impliqué dans l'accident, ici photographié en novembre 2008.
Le 747-400F immatriculé N751UP, impliqué dans l'accident, ici photographié en novembre 2008.
Caractéristiques de l'accident
Date
TypeIncendie en vol, perte de contrôle
CausesAuto-allumage d'une importante quantité de batteries au lithium et d'autres combustibles dans la soute cargo
SitePrès du camp militaire de Nad Al Sheba (en), Dubaï, Émirats arabes unis
Coordonnées 25° 05′ 53″ nord, 55° 21′ 36″ est
Caractéristiques de l'appareil
Type d'appareil747-400F
CompagnieUPS Airlines
No  d'identificationN571UP
Lieu d'origineAéroport international de Dubaï, Émirats arabes unis
Lieu de destinationAéroport Konrad-Adenauer de Cologne/Bonn, Allemagne
PhaseCroisière
Passagers0
Équipage2
Morts2
Survivants0

Géolocalisation sur la carte : Émirats arabes unis
(Voir situation sur carte : Émirats arabes unis)
Point carte.svg

Le , un Boeing 747-400F assurant le vol UPS Airlines 6 reliant Dubaï aux Émirats arabes unis et Cologne en Allemagne a subi un incendie en vol qui a provoqué l'écrasement de l'avion, tuant les deux membres d'équipage, les seules personnes à bord[1],[2],[3]. Il s'agissait du premier accident mortel pour UPS Airlines[4].

Avion et équipageModifier

L'avion impliqué dans l'accident était un Boeing 747-400F immatriculé N571UP[5], livré à UPS Airlines en 2007[6],[7]. Il avait volé pendant plus de 10 000 heures et avait fait l'objet d'une inspection majeure en [8].

Aux commandes se trouvaient le commandant de bord Douglas Lampe, 48 ans, et le copilote Matthew Bell, 38 ans[9],[10].

Déroulement du volModifier

Le vol 6 a décollé de l'aéroport international de Dubaï à 14 h 53 UTC le , à destination de l'aéroport de Cologne Bonn[11].

À 15 h 15, le message " FIRE MAIN DK FWD " (Feu pont principal avant) apparaît sur l'affichage supérieur de l'EICAS (en), et l'équipage signale un incendie dans le cockpit lorsque l'avion se trouve à environ 120 milles nautiques (222 kilomètres) à l'ouest-nord-ouest de Dubaï. Une urgence a été déclarée peu après[2]. Les pilotes étaient sous la responsabilité du contrôle de la circulation aérienne de Bahreïn, et ils n'ont pas pu initialement contacter le contrôleur de Dubaï en raison de la fumée épaisse dans le cockpit obscurcissant le panneau radio[12]. Bien qu'on leur ait proposé une diversion vers Doha, au Qatar, le commandant Douglas Lampe a pris la décision de retourner à Dubaï[13],[14]. L'épaisse fumée a obligé les pilotes à communiquer avec les avions à proximité sur VHF pour relayer les messages au contrôle de Bahreïn, car les pilotes ne pouvaient pas voir la radio à travers la fumée[15].

Le commandant Lampe a rapidement choisi de désengager le pilote automatique et de piloter l'avion manuellement. Ce faisant, il a découvert qu'il n'avait aucun contrôle sur la gouverne de profondeur. L'incendie avait brûlé à travers le revêtement protecteur résistant au feu qui recouvrait la soute et a détruit le système de commande de vol principal, paralysant le 747. À 15 h 20, la fumée s'est répandue dans le cockpit et l'incendie a détruit le câble d'alimentation en oxygène du commandant de bord. Ce dernier a laissé le commandement de l'avion au copilote Matthew Bell et a quitté son siège pour obtenir le masque à oxygène EROS (Emergency Reserve Oxygen System), qui était rangé derrière son siège, mais a rapidement été incapacité par la fumée âcre et a perdu conscience, s'effondrant sur le plancher du cockpit[16]. Pendant ce temps, le copilote Matthew Bell a reçu l'ordre d'atterrir sur la piste 12L de l'aéroport mais la fumée l'empêche de voir ses instruments[17] et il est contraint de se servir de la tour de contrôle pour connaître sa vitesse, son altitude et son cap[2].

 
Trajectoire du vol UPS 6.

L'avion était trop haut lors de son approche et le train d'atterrissage ne s'est pas sorti. L'avion a survolé l'aéroport avant d'effectuer un virage serré. Le copilote Bell a tenté de se tourner vers l'aéroport international de Sharjah, mais a inconsciemment tourné dans la mauvaise direction. En effet, le contrôleur propose au pilote d'effectuer un virage au cap 95 mais à cause de la fumée, il entre par erreur le cap 195 dans le pilote automatique. S'en rendant compte, il débranche le pilote automatique mais les flammes ont détruit les câbles de commande. Le contact radar a été perdu peu après à 15 h 42 UTC. L'avion a finalement percuté le sol à un angle assez faible mais à une grande vitesse dans une zone peu peuplée entre Emirates Road (en) et Al Ain Highway, près du camp militaire de Nad Al Sheba (en)[18],[19]. L'aile droite a touché le sol en premier et le 747 en feu a dérapé sur quelques mètres et a explosé dans une boule de feu, tuant le copilote instantanément[20],[21],[22].

EnquêteModifier

L'Autorité générale de l'aviation civile (en) des Émirats arabes unis (GCAA) a ouvert une enquête sur l'accident, assistée par le conseil national de la sécurité des transports américain (NTSB)[23]. Le gouvernement de Bahreïn a décidé de mener sa propre enquête sur l'accident[24]. UPS a également envoyé sa propre équipe d'enquête[10]. L'enregistreur de données de vol (FDR)[25] et l'enregistreur vocal du poste de pilotage (CVR) ont été récupérés et envoyés aux États-Unis pour analyse par le NTSB[26],[27].

Malgré la revendication du groupe terroriste Al-Qaïda quant à son implication dans l'accident[28], les enquêteurs n'ont finalement trouvé aucun élément ne permettant d'affirmer que l'avion avait subi un acte criminel[29],[30],[31].

La GCAA a publié son rapport d'enquête final en [32],[33],[34]. Le rapport indiquait que l'incendie était dû à l'auto-inflammation du contenu d'une palette de chargement, qui contenait plus de 81 000 batteries au lithium et autres matériaux combustibles[35],[36]. L'arrêt du pack de climatisation (en) numéro 1 (les packs 2 et 3 étaient coupés) pour des raisons inconnues a conduit à de la fumée dans le cockpit[11](p24),[37].

L'enquête a également révélé que le revêtement de la soute cargo n'avait pas été suffisamment résistant au début de l'incendie, ce qui avait contribué à la gravité des dommages[11](p120).

42 recommandations de sécurité ont été émises par le GCAA et le NTSB à la suite de l'accident et de la publication du rapport final[38].

ConséquencesModifier

En , la Federal Aviation Administration (FAA) a émis une alerte de sécurité pour les opérateurs soulignant le fait que le fret à bord du vol 6 contenait une grande quantité de batteries au lithium[39],[2]. La FAA a émis une restriction sur le transport de batteries au lithium en vrac sur les vols de passagers[40],[41],[11](p120). Boeing a annoncé que les check-lists incendie du 747-400F devaient être modifiées pour indiquer aux pilotes qu'au moins un des trois systèmes de climatisation devait rester en service afin d'éviter une accumulation excessive de fumée dans le poste de pilotage[2].

L'accident a ravivé les inquiétudes concernant les effets de la fumée dans le cockpit, soulevant la question de savoir si des masques anti-fumée (en) devraient être introduits dans l'aviation commerciale[42]. Au moment de l'accident, le NTSB américain avait demandé à la FAA de rendre obligatoire l'installation de systèmes d'extincteurs automatiques dans les cales des avions-cargos. UPS Airlines a suivi les règlements de la FAA, qui stipulaient que les pilotes devraient dépressuriser la cabine principale et monter à une altitude d'au moins 20 000 pieds (6 100 mètres) lors de la détection d'un incendie afin de priver les flammes d'oxygène[43].

MédiasModifier

L'accident a fait l'objet d'un épisode dans la série télé Air Crash nommé « Livraison mortelle » (saison 15 - épisode 4)[44].

RéférencesModifier

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « UPS Airlines Flight 6 » (voir la liste des auteurs).
  1. (en) « UPS cargo plane crashes in Dubai, killing two » [« Un avion cargo d'UPS s'écrase à Dubaï, faisant deux morts »], sur www.bbc.com, BBC News, (consulté le ).
  2. a b c d et e (en) Simon Hradecky, « Crash: UPS B744 at Dubai on Sep 3rd 2010, cargo fire » [« Accident : UPS B744 à Dubaï le 3 septembre 2010, incendie de cargaison »], sur avherald.com, The Aviation Herald, (consulté le ).
  3. (en) United Parcel Service, « UPS Issues Statement on Dubai Accident » [« Déclaration d'UPS sur l'accident de Dubaï »], sur www.investors.ups.com, (consulté le ).
  4. (en) Chip Cummins et Andy Pasztor, « UPS Cargo Plane Crashes Near Dubai » [« Un avion cargo d'UPS s'écrase près de Dubaï »], sur www.wsj.com, The Wall Street Journal, (consulté le ).  
  5. (en) JetPhotos (photogr. Paul Y. M. Chow), « Photo of N571UP - Boeing 747-44AF(SCD) - United Parcel Service (UPS) », sur www.jetphotos.com, (consulté le ).
  6. (en) Lori Ranson, « UPS confirms Dubai 747-400 crash » [« UPS confirme l'accident à Dubai d'un 747-400 »], sur www.flightglobal.com, FlightGlobal, (consulté le ).
  7. (en) Plane Spotters, « N571UP United Parcel Service (UPS) Boeing 747-400F », sur www.planespotters.net (consulté le ).
  8. (en) David Kaminski-Morrow, « UPS: Crashed 747 was three years old » (version du 9 septembre 2010 sur l'Internet Archive), sur web.archive.org, FlightGlobal, .
  9. (en) Brent Adams, « UPS flight crashes in Dubai » [« Un vol d'UPS s'écrase à Dubaï »], sur www.bizjournals.com, Louisville Business First, (consulté le ).
  10. a et b (en) Associated Press, « UAE: UPS 747 had smoke in cockpit before crash » [« Émirats arabes unis : le 747 d'UPS avait de la fumée dans le cockpit avant l'accident »], sur archive.is, Las Vegas Sun, (consulté le ).
  11. a b c et d (en) General Civil Aviation Authority, Air accident investigation report : Uncontained cargo fire leading to loss of control inflight and uncontrolled descent into terrain, Boeing 747-44AF, N571UP, Dubai, United Arab Emirates, 03 September 2010 [« Rapport d'enquête sur un accident d'avion : Incendie de cargaison non contrôlé entraînant une perte de contrôle en vol et une descente incontrôlée vers le relief, Boeing 747-44AF, N571UP, Dubaï, Émirats arabes unis, 03 septembre 2010 »] (rapport no AAIS-13/2010), Abou Dabi, Émirats arabes unis, , 319 p. (OCLC 876859395, lire en ligne [PDF]).
  12. (en) Arabian Aerospace, « UPS freighter had radio failure and fire before fatal crash » [« Le cargo UPS a subi une panne radio et un incendie avant l'accident mortel »], sur www.arabianaerospace.aero, (consulté le ).
  13. Emilie Drab, « Accident de Dubaï : le 747 d’UPS pouvait se poser à Doha », sur www.journal-aviation.com, Le Journal de l'Aviation, (consulté le ).  
  14. (en) David Kaminski-Morrow, « Ill-fated UPS crew offered Doha alternate after fire alarm » [« L'équipage de l'avion écrasé d'UPS avait reçu la proposition d'un déroutement vers Doha après l'alarme incendie »], sur www.flightglobal.com, FlightGlobal, (consulté le ).
  15. Joël Ricci, « Crash de Dubaï : le cockpit était enfumé », sur www.air-journal.fr, Air Journal, (consulté le ).
  16. (en) David Kaminski-Morrow, « Oxygen problems, control loss led to UPS 747 crash » [« Des problèmes d'oxygène et une perte de contrôle ont provoqué l'accident du 747 d'UPS »], sur www.flightglobal.com, FlightGlobal, (consulté le ).
  17. (en) Associated Press, « UPS plane's 'black boxes' show pilots faced visibility issues in Dubai as smoke filled cockpit » [« Les « boîtes noires » de l'avion d'UPS montrent que les pilotes ont rencontré des problèmes de visibilité à Dubaï alors que le cockpit se remplissait de fumée »], sur www.foxnews.com, Fox News Channel, (consulté le ).
  18. Groupe La Dépêche du Midi, « Un avion-cargo d'UPS s'écrase à Dubaï », sur www.france24.com, France 24, (consulté le ).
  19. (en) CBS et Associated Press, « UPS Cargo Plane Crash Kills 2 in Dubai » [« Le crash d'un avion cargo d'UPS fait 2 morts à Dubaï »], sur www.cbsnews.com, CBS News, (consulté le ).
  20. Le Figaro et Agence France-Presse, « Deux morts dans le crash d'un avion cargo américain à Dubaï », sur www.lefigaro.fr, (consulté le ).
  21. Agence France-Presse, « Deux morts dans le crash d'un avion cargo d'UPS à Dubaï », sur www.lepoint.fr, Le Point, (consulté le ).
  22. (en) General Civil Aviation Authority, « GCAA Announces the Preliminary Report on the ACCIDENT INVOLVING UPS6 Boeing 747 – 400 on 3rd September, 2010 » [« La GCAA annonce son rapport préliminaire sur l'accident impliquant un Boeing 747-400 sur le vol UPS 6 le 3 septembre 2010 »], sur www.gcaa.ae, (consulté le ).
  23. (en) Conseil national de la sécurité des transports, « NTSB Assists Government of the United Arab Emirates in Aviation Accident » [« Le NTSB assiste le gouvernement des Émirats arabes unis dans un accident d'avion »], sur www.ntsb.gov, (consulté le ).
  24. (en) Mandeep Singh, « Bahrain probes crash... » (version du 7 novembre 2017 sur l'Internet Archive), sur web.archive.org, Gulf Daily News, .
  25. (en) General Civil Aviation Authority, « GCAA Announces the recovery of Digital Flight Data Recorder From UPS6 Boeing 747 – 400 » [« La GCAA annonce la récupération de l'enregistreur numérique de données de vol du Boeing 747-400 du vol UPS6 »], sur www.gcaa.ae, (consulté le ).
  26. (en) Reuters, « Recorders from UPS plane crash in Dubai sent to US » [« Les enregistreurs de vol de l'avion accidenté d'UPS à Dubaï envoyés aux États-Unis »], sur www.reuters.com, (consulté le ).
  27. (en) General Civil Aviation Authority, « GCAA reveals more details regarding the Crash of UPS Boeing 747 - 400 Cargo investigation » [« La GCAA révèle plus de détails concernant l'enquête sur l'accident du Boeing 747-400 cargo d'UPS »], sur www.gcaa.ae, (consulté le ).
  28. (en) Carmen Cox, « Al Qaeda Group Claims Responsibility for UPS Plane Crash in Dubai » [« Le groupe Al-Qaïda revendique la responsabilité de l'accident d'avion d'UPS à Dubaï »], sur abcnewsradioonline.com, ABC News, (consulté le ).
  29. (en) General Civil Aviation Authority, « GCAA eliminates the possibility of an onboard explosion regarding the crash of UPS Boeing 747 - 400 Cargo investigation » [« GCAA élimine la possibilité d'une explosion à bord concernant l'enquête sur l'accident du Boeing 747-400 cargo d'UPS »], sur www.gcaa.gov.ae, (consulté le ).
  30. (en) Mike M. Ahlers, « No terror link so far in UPS crash in Dubai, official says » [« Pas de lien terroriste jusqu'à présent dans le crash d'UPS à Dubaï, selon un responsable »], sur www.cnn.com, CNN, (consulté le ).
  31. (en) CNN, « Dubai officials dismiss claim of blast on plane » [« Des responsables à Dubaï rejettent la thèse de l'explosion à bord de l'avion »], sur www.cnn.com, (consulté le ).
  32. (en) Eugene Harnan, « Investigations into UPS crash in Dubai near end » [« Les enquêtes sur l'accident d'UPS à Dubaï sont presque terminées »], sur www.thenational.ae, The National, (consulté le ).
  33. (en) Vicky Kapur, « UPS Dubai crash: GCAA final report links accident to lithium batteries » [« Accident d'UPS à Dubaï : le rapport final de la GCAA relie l'accident aux batteries au lithium »], sur www.emirates247.com, Emirates 24/7, (consulté le ).
  34. Romain Guillot, « Les Émirats publient leur rapport final sur l’accident du 747 cargo d’UPS à Dubaï », sur www.journal-aviation.com, Le Journal de l'Aviation, (consulté le ).
  35. (en) Josie Garthwaite, « Lithium Ion Batteries Faulted for Jet Crash » [« Des batteries au lithium-ion défectueuses blâmés pour l'accident d'avion »], sur gigaom.com (blog), (consulté le ).
  36. (en) Zahar Bitar, « UPS cargo plane crash in Dubai caused by lithium batteries: report » [« Accident d'un avion-cargo d'UPS à Dubaï causé par des batteries au lithium : rapport »], sur gulfnews.com, Gulf News, (consulté le ).
  37. (en) Sylvia Wrigley, « UPS Flight 6 Uncontained Cargo Fire » [« Incendie de fret non confiné du vol 6 d'UPS »], sur fearoflanding.com (blog), (consulté le ).
  38. (en) Aviation Safety Network, « Accident description - UPS Airlines 6 », sur aviation-safety.net (consulté le ).
  39. (en) Bart Jansen, « Crash investigators trace UPS plane fire to batteries » [« Les enquêteurs sur les accidents retracent l'incendie d'un avion d'UPS aux batteries »], sur www.usatoday.com, USA Today, (consulté le ).
  40. (en) Simon Hradecky, « The risks of lithium batteries in aircraft cargo » [« Les risques des batteries au lithium dans le fret aérien »], sur avherald.com, The Aviation Herald, (consulté le ).
  41. (en) Stephen Pope, « UPS 747 Crash Highlights Lithium Battery Danger » [« L'accident du 747 d'UPS met en évidence les dangers des batteries au lithium »], sur www.flyingmag.com, Flying, (consulté le ).
  42. (en) Nour Malas et Andy Pasztor, « UPS Crash Puts Focus on Smoke in Cockpit » [« L'accident d'UPS place une attention sur la fumée dans le cockpit »], sur www.wsj.com, The Wall Street Journal, (consulté le ).  
  43. (en) Jere Downs, « UPS crash comes as regulators debate fire fighting on cargo planes » [« L'accident d'UPS survient alors que les régulateurs débattent de la lutte contre les incendies à bord des avions-cargos »], sur archive.is, The Courier-Journal, (consulté le ).
  44. « Livraison mortelle, vol 006 UPS Airlines (Documentaire) », sur www.programme.tv (consulté le ).

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

  • « Rapport préliminaire », .
    • (en) General Civil Aviation Authority, Air Accident Preliminary Report : Boeing 747-400F/N571UP [« Rapport préliminaire d'accident aérien : Boeing 747-400F/N571UP »] (rapport no 13/2010), Abou Dabi, Émirats arabes unis, , 22 p. (lire en ligne [PDF]).
  • « Rapport intérimaire », .
    • (en) General Civil Aviation Authority, Air Accident Investigation Interim Report : Boeing 747-44AF, N571UP, Dubai, United Arab Emirates, 03 September 2010 [« Rapport intérimaire d'enquête sur un accident d'avion : Boeing 747-44AF, N571UP, Dubaï, Émirats arabes unis, 03 septembre 2010 »] (no 13/2010), Abou Dabi, Émirats arabes unis, , 51 p. (lire en ligne [PDF]).
  • « Rapport final d'enquête », .
    • (en) General Civil Aviation Authority, Air accident investigation report : Uncontained cargo fire leading to loss of control inflight and uncontrolled descent into terrain, Boeing 747-44AF, N571UP, Dubai, United Arab Emirates, 03 September 2010 [« Rapport d'enquête sur un accident d'avion : Incendie de cargaison non contrôlé entraînant une perte de contrôle en vol et une descente incontrôlée vers le relief, Boeing 747-44AF, N571UP, Dubaï, Émirats arabes unis, 03 septembre 2010 »] (rapport no AAIS-13/2010), Abou Dabi, Émirats arabes unis, , 319 p. (OCLC 876859395, lire en ligne [PDF]).