Villenauxe-la-Grande

commune française du département de l'Aube

Villenauxe-la-Grande est une commune française, située dans le département de l'Aube en région Grand Est.

Villenauxe-la-Grande
Villenauxe-la-Grande
Blason de Villenauxe-la-Grande
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Aube
Arrondissement Nogent-sur-Seine
Intercommunalité Communauté de communes du Nogentais
Maire
Mandat
Barbara Carpanèse
2020-2026
Code postal 10370
Code commune 10420
Démographie
Gentilé Villenauxois
Population
municipale
2 645 hab. (2021 en diminution de 3,26 % par rapport à 2015)
Densité 147 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 35′ 31″ nord, 3° 33′ 29″ est
Altitude Min. 72 m
Max. 186 m
Superficie 18,05 km2
Type Bourg rural
Unité urbaine Villenauxe-la-Grande
(ville isolée)
Aire d'attraction Hors attraction des villes
Élections
Départementales Canton de Nogent-sur-Seine
Législatives Troisième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
Villenauxe-la-Grande
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
Villenauxe-la-Grande
Géolocalisation sur la carte : Aube
Voir sur la carte topographique de l'Aube
Villenauxe-la-Grande
Géolocalisation sur la carte : Grand Est
Voir sur la carte administrative du Grand Est
Villenauxe-la-Grande
Liens
Site web villenauxelagrande.fr

Géographie

modifier

Situation

modifier

La ville est située à 15 km au nord-est de Nogent-sur-Seine aux confins des départements de Seine-et-Marne et de la Marne.

Communes limitrophes

modifier

Les communes limitrophes sont Barbuise, Montpothier, Plessis-Barbuise, Montgenost, Nesle-la-Reposte et Louan-Villegruis-Fontaine.

Lieux-dits et écarts

modifier
  • La Grange Guillaume, Les Mignons

Relief et géologie

modifier

Villenauxe-la-Grande est située au creux d’un vallon bâtie sur des couches argiles (qui partent de Sézanne dans la Marne et vont jusqu'à Montereau-Fault-Yonne en Seine-et-Marne) et un support crayeux (calcaire).

Hydrographie

modifier

Réseau hydrographique

modifier

La commune est dans la région hydrographique « la Seine de sa source au confluent de l'Oise (exclu) » au sein du bassin Seine-Normandie. Elle est drainée par la Noxe, le ruisseau de la Traconne, la Noxe, la Noxe et le ru du Grand Ravin[1],[Carte 1].

La Noxe, d'une longueur de 33 km, prend sa source dans la commune de Le Meix-Saint-Epoing et se jette dans la Seine à Nogent-sur-Seine, après avoir traversé huit communes[2].

 
Réseau hydrographique de Villenauxe-la-Grande[Note 1].

Gestion et qualité des eaux

modifier

Le territoire communal est couvert par le schéma d'aménagement et de gestion des eaux (SAGE) « Bassée Voulzie ». Ce document de planification concerne le territoire du bassin versant de l'Armançon qui s’étend sur 1 710 km2 et se répartit sur trois départements (l'Aube, l'Yonne et la Marne). Le périmètre a été arrêté le , le diagnostic a été validé le . La structure porteuse de l'élaboration et de la mise en œuvre est le Syndicat mixte ouvert de l’eau potable, de l’assainissement collectif, de l’assainissement non collectif, des milieux aquatiques et de la démoustication (SDDEA), dont le siège est à Troyes[3].

La qualité des cours d’eau peut être consultée sur un site dédié géré par les agences de l’eau et l’Agence française pour la biodiversité[Carte 2].

En 2010, le climat de la commune est de type climat océanique dégradé des plaines du Centre et du Nord, selon une étude du Centre national de la recherche scientifique s'appuyant sur une série de données couvrant la période 1971-2000[4]. En 2020, Météo-France publie une typologie des climats de la France métropolitaine dans laquelle la commune est exposée à un climat océanique altéré et est dans la région climatique Nord-est du bassin Parisien, caractérisée par un ensoleillement médiocre, une pluviométrie moyenne régulièrement répartie au cours de l’année et un hiver froid (°C)[5].

Pour la période 1971-2000, la température annuelle moyenne est de 10,8 °C, avec une amplitude thermique annuelle de 15,2 °C. Le cumul annuel moyen de précipitations est de 717 mm, avec 11,9 jours de précipitations en janvier et 7,9 jours en juillet[4]. Pour la période 1991-2020, la température moyenne annuelle observée sur la station météorologique de Météo-France la plus proche, « Romilly », sur la commune de Romilly-sur-Seine à 15 km à vol d'oiseau[6], est de 11,2 °C et le cumul annuel moyen de précipitations est de 619,5 mm. La température maximale relevée sur cette station est de 42,3 °C, atteinte le ; la température minimale est de −25,2 °C, atteinte le [Note 2],[7],[8].

Les paramètres climatiques de la commune ont été estimés pour le milieu du siècle (2041-2070) selon différents scénarios d'émission de gaz à effet de serre à partir des nouvelles projections climatiques de référence DRIAS-2020[9]. Ils sont consultables sur un site dédié publié par Météo-France en novembre 2022[10].

Urbanisme

modifier

Typologie

modifier

Au , Villenauxe-la-Grande est catégorisée bourg rural, selon la nouvelle grille communale de densité à 7 niveaux définie par l'Insee en 2022[11]. Elle appartient à l'unité urbaine de Villenauxe-la-Grande, une unité urbaine monocommunale constituant une ville isolée[12],[13]. La commune est en outre hors attraction des villes[14],[15].

Occupation des sols

modifier

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des territoires agricoles (78,7 % en 2018), une proportion identique à celle de 1990 (78,9 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : terres arables (69,8 %), forêts (12,8 %), zones urbanisées (8,4 %), cultures permanentes (6,9 %), zones agricoles hétérogènes (2 %)[16]. L'évolution de l’occupation des sols de la commune et de ses infrastructures peut être observée sur les différentes représentations cartographiques du territoire : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et les cartes ou photos aériennes de l'IGN pour la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[Carte 3].

 
Carte des infrastructures et de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

Toponymie

modifier
  • Villenaux en 1793, Villenauxe en 1801, Villenauxe-la-Grande en 1957[17].

Histoire

modifier

Issue d'une antique Villonisa, le bourg de Villenauxe, devenu Villenauxe-la-Grande lors de son rapprochement avec le bourg voisin de Dival, se développa à partir du XVIe siècle, lorsque François Ier autorisa la cité à se fortifier[18] en 1537, elle avait quatre portes : Saint-Jean, Saint-Martin, de Provins et du faubourg de Nesle[19].

Elle servit de refuge aux moines de l'abbaye de Nesle-la-Reposte en leur maison de la rue du Perey, elle y fut transférée à partir de 1674 et y installèrent leur portail roman qui venait de Nesle, des écuries, une boulangerie, des celliers, cuverie et pressoir. Une maison seigneuriale est dite Maison de l'Epée.

Dans le village se trouvaient un pressoir seigneurial, une prison Grande rue, une halle et une fourche de justice place de l'église.

Au XIXè siècle découverte par les mineurs d'argile, d'une argile pouvant servir à la fabrication de faïence[20]

Le , le centre de détention de Villenauxe-le-Grande, composé de deux bâtiments de 200 places, est ouvert. En 2009, un troisième bâtiment est inauguré faisant passer la capacité à 600 places[21]. Le centre de détention représente à lui seul un quart de la population de Villenauxe-la-Grande.

Les communes de Villenauxe-la-Grande, dans l'Aube, et de Nesle-la-Reposte, dans la Marne, ont émis le souhait de fusionner sous le régime de la commune nouvelle[22], mais cette éventualité a été rejetée par la population en 2015[23].

Politique et administration

modifier

Au milieu du XVIIe siècle, Villenauxe était le siège d'une élection qui dépendait de Troyes à laquelle elle fut réunie à la fin du XVIIe siècle. Elle avait une brigade de maréchaussée au XVIIIe siècle, une poste où les lettres arrivaient et partaient trois fois par semaine.

En 1789, le village dépendait de l'intendance et de la généralité de Châlons, de l'élection de Troyes et du bailliage de Sézanne.

Tendances politiques et résultats

modifier

Liste des maires

modifier
 
La mairie.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1790 1791 Claude Louis Naret    
1791 1792 Claude Edme Poupelier   Marchand épicier
1792 1795 Nicolas François Jacob   Avocat au Parlement
1795 1800 Charles Théodore Geslin   Marchand tanneur
1800 1808 Claude Edme Poupelier   Marchand épicier
1808 1814 Charles Théodore Geslin   Marchand tanneur
1814 1816 Théodore Joseph Alexandre Geslin   Marchand tanneur
1816 1825 Nicolas Joseph Corrard   Marchand drapier
1825 1830 Théodore Joseph Alexandre Geslin   Marchand tanneur
1830 1830 Augustin Jeanson   Notaire
1830 1831 Nicolas Louis Jacob   Notaire
1831 1835 François Antoine Marie Pierre Verrier   Propriétaire
1835 1840 Pierre Joseph Poupelier   Propriétaire
1840 1846 Nicolas Louis Jacob   Notaire
1846 1859 Victor Marie Guyon   Négociant
1859 1863 Jean Ambroise Lignon   Notaire
1863 1863 Gustave Antoine Ronssin   Propriétaire
1863 1869 Charles Antoine Gabriel Roch   Enseignant
1869 1877 Charles Alexandre Chenuat   Propriétaire
1877 1886 Charles Joseph Pigot   Pharmacien
1886 1892 Claude Joseph Gatelier   Notaire
1892 1892 Isaïe Arsène Biche   Instituteur
1893 1908 Prosper Eloi Guillon   Greffier de paix
1908 1919 Louis Gaillard   Instituteur
1919 1925 Henri Gabriel Beaugrand   Agent d'assurances
1925 1929 Camille Pierre Eugène Arbinet   Notaire
1929 1932 Henri Gabriel Beaugrand   Agent d'assurances
1932 1935 Jules Léon Villuis   Entrepreneur de maçonnerie
1935 1937 Daniel Pierre Joseph Jacquier   Exploitant de carrières
1937 1940 Georges Louis Mirat   Retraité
1940 1947 Marcel Edmond Delahaye   Meunier
1947 1953 Germaine Adrienne Bernot   Secrétaire
1953 1977 Marcel Edmond Delahaye   Meunier
1977 1983 Jacques Victor Charles Geslin   Géomètre
1983 2008 Jean-Louis Waibel   Agent d'assurances
2008 2014 Christophe Dham   Cadre supérieur
2014 2020 Paul Bujar   Retraité
2020 en cours Barbara Carpanese   Cadre

Jumelages

modifier

La commune est jumelée avec Flonheim dans la région de Hesse-rhénane RFA.

Politique environnementale

modifier

Population et société

modifier

Démographie

modifier

Évolution démographique

modifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[24]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[25].

En 2021, la commune comptait 2 645 habitants[Note 3], en diminution de 3,26 % par rapport à 2015 (Aube : +0,74 %, France hors Mayotte : +1,84 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
2 4932 7912 6422 6392 4302 7132 6692 5532 504
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
2 4352 5082 5302 3612 2872 2592 3442 3472 339
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
2 2392 2102 1681 8672 0352 0072 0101 7911 773
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
1 9252 0171 8521 8182 1352 6662 7602 8082 724
2021 - - - - - - - -
2 645--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[17] puis Insee à partir de 2006[26].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges

modifier

En 2018, le taux de personnes d'un âge inférieur à 30 ans s'élève à 35,4 %, soit au-dessus de la moyenne départementale (35,2 %). À l'inverse, le taux de personnes d'âge supérieur à 60 ans est de 26,3 % la même année, alors qu'il est de 27,7 % au niveau départemental.

En 2018, la commune comptait 1 498 hommes pour 1 229 femmes, soit un taux de 54,93 % d'hommes, largement supérieur au taux départemental (48,59 %).

Les pyramides des âges de la commune et du département s'établissent comme suit.

Pyramide des âges de la commune en 2018 en pourcentage[27]
HommesClasse d’âgeFemmes
1,0 
90 ou +
2,7 
6,3 
75-89 ans
13,4 
13,4 
60-74 ans
17,1 
16,3 
45-59 ans
18,6 
24,2 
30-44 ans
17,2 
24,7 
15-29 ans
11,1 
14,2 
0-14 ans
20,0 
Pyramide des âges du département de l'Aube en 2021 en pourcentage[28]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,8 
90 ou +
2,1 
7,4 
75-89 ans
10,2 
17,4 
60-74 ans
18,4 
19,4 
45-59 ans
19 
17,8 
30-44 ans
17,3 
18,3 
15-29 ans
15,9 
19 
0-14 ans
17,1 

Manifestations culturelles et festivités

modifier

Le bourg propose tout au long de l'année des manifestations culturelles d'échelle locale (expositions, spectacles, pièces de théâtre...) et des rendez-vous récurrents.

On peut citer :

  • Le Printemps des Poètes

Depuis 2015, Villenauxe-la-Grande propose durant le mois de mars des événements autour de l'art poétique pour petits et grands (ateliers poésie, déclamations de poèmes en musique, concerts...) dans le cadre de la manifestation nationale "Le printemps des Poètes".

  • La foire de Pâques

Fête foraine et foire traditionnelle héritière des grandes foires médiévales, la Foire de Pâques a lieu chaque année en centre-ville le week-end de Pâques.

  • La fête de Dival

La première édition de la fête de Dival eut lieu en 1945. Depuis, chaque premier week-end du mois de mai, le quartier de Dival propose une fête patronale conviviale dans la veine des festivités d'autrefois, avec concours de pétanque, expositions, manèges, randonnées, etc.

  • Éco-Festival en Noxe

Chaque année depuis 2008 a lieu l'Éco-Festival en Noxe, dont le but est de promouvoir des "idées vertes" ainsi que la protection de l'environnement, sans élitisme et dans une ambiance festive. L'événement a lieu le premier week-end du mois de juin et s'organise autour d'un thème pour proposer ateliers, exposition, concerts, activités ludiques ou sportives, conférences et spectacles ainsi qu'un marché éco-commerçant et une restauration bio sur place.

En 2015, l'événement a eu lieu les 5, 6 et . En son occasion ont été remis des prix du fleurissement ; une visite des vignes bio de la maison de champagne Barrat-Masson a également été organisée. Une randonnée nocturne a également été organisée par l'USV Rando, association sportive locale. Une brocante solidaire de l'association Le Foyer Aubois a aussi eu lieu.

  • Festival Les Rockaldo's

Le Festival « Les Rockaldo's » a vu le jour en 2005. Il est organisé chaque été par l’association Les Rockaldo's et propose des concerts de groupes de genres musicaux variés : rock, funk, reggae, rock celtique. Le festival réunit chaque été plusieurs centaines de personnes. Depuis 2015, il est possible pour les festivaliers de camper sur le site.

  • Fête de la Gastronomie

Dans le cadre de la Fête de la Gastronomie, en septembre, la municipalité organise chaque année depuis 2013 une randonnée gourmande nocturne autour d'un thème, de préférence en lien avec l'actualité culturelle locale.

En 2014 le thème était : « Napoléon dans l'Aube » à l'occasion du bicentenaire Napoléon 2014 et en 2015 le thème était « Vitrail » pour célébrer le dixième anniversaire des vitraux de l'église de Villenauxe-la-Grande, réalisés en 2005 par l'artiste britannique David Tremlett et les maîtres verriers de l'atelier rémois Simon-Marq.

  • Noël Magique

Depuis 2014, la municipalité, l'association des commerçants UCAV, le comité des Fêtes et les associations villenauxoises s'associent pour proposer durant tous les weekends de décembre jusqu'à Noël divers événements : Marché de Noël proposant exclusivement des produits du terroir, de l'artisanat et de l'art, concerts, salon de la gastronomie, spectacles pour enfants, portes-ouvertes des maisons de Champagne, etc.

Économie

modifier

Économie liée à l'extraction et au travail de l'argile

modifier

Du milieu du XIXe siècle à la fin du XXe, l'économie de Villenauxe-la-Grande s'appuyait sur l'exploitation du sous-sol local, riche en argile. Des mines d'argiles et une manufacture de porcelaine existaient sur le territoire de la commune et étaient le bassin d'emploi principal du bourg. On estime qu'au premier quart du XXe siècle, la manufacture de Villenauxe-la-Grande était un acteur majeur dans la fabrication de « souvenirs du bord de mer » et autres objets de souvenir pour sites touristiques. La production locale était distribuée dans presque toutes les stations balnéaires et stations de ski de France, ainsi qu'en Espagne et en Italie.

Ces deux secteurs d'activité ont périclité en raison de la mécanisation du travail de mineur pour l'extraction d'argile et en raison d'un défaut d'adaptation aux nouvelles exigences du marché pour la manufacture de porcelaine, qui a subi la concurrence rude des usines de production de masse, en particulier asiatiques.

Aujourd'hui, l'exploitation de l'argile de Villenauxe-la-Grande et la poterie emploient moins de dix personnes (contre près de la moitié des actifs au début du XXe siècle).

Vignoble de champagne

modifier

Le vignoble de Villenauxe-la-Grande a reçu l'appellation « Champagne » dans les années 1970, ce qui a fait de Villenauxe-la-Grande la première Ville de Champagne sur la route de Paris à Épernay.

Quatre maisons de Champagne sont établies dans la commune, dont une exploitation produisant du vin issu de l'agriculture biologique.

Culture locale et patrimoine

modifier
 
L'église Saint-Pierre-et-Saint-Paul.
 
L'église Saint-Jacques.
 
Maison du XVIIe siècle.

Lieux et monuments

modifier
Le a lieu l'inauguration des vitraux de l'église Saint-Pierre-et-Saint-Paul, créés par David Tremlett et réalisés par les maîtres-verriers Benoît et Stéphanie Marq (Atelier Simon Marq/Reims). Cette réalisation concerne l’ensemble des 24 baies de l’église, soit une surface d’environ 200 m2. Le concept de la création repose, pour David Tremlett, sur l’association entre formes architectoniques et couleurs. Doter cette église du XVe siècle de vitraux contemporains s’inscrit dans la continuité d’une tradition solidement ancrée en Champagne-Ardenne. Cette région est, en effet, riche en verrières anciennes.
  • L'église Saint-Jacques-le-Majeur inscrite au titre des monuments historiques en 1927[31] et utilisée comme centre culturel depuis 1985.
  • Maison 44 rue du Perrey du XVIIe siècle inscrite partiellement au titre des monuments historiques en 1996[32].
  • Écomusée consacré à la céramique et à l'exploitation d'argile à Villenauxe et alentours situé place Georges-Clémenceau.

Personnalités liées à la commune

modifier
  • Émile Taillebois (1841-1892), archéologue et numismate.
  • Jean Girault (1924-1982), réalisateur et scénariste de film.
  • Hervé Bazin (1911-1996), écrivain français, y posséda une maison de 1949 à 1952 et brigua, sans succès, le poste de maire dans les mêmes années[33],[34].
  • Joseph Le Guluche (1849-1915), sculpteur français.
  • Juliette Mills (née en 1946), actrice et artiste peintre française, anime un atelier d'art et de création artistique.

Héraldique, devise et logotype

modifier

Les armes de la ville portent :

D’azur au chef denché d’or chargé d’un lion léopardé de sable, armé et lampassé de gueules.

Voir aussi

modifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes

modifier

Liens externes

modifier

Notes et références

modifier
  1. Les ruisseaux intermittents sont représentés en traits pointillés.
  2. Les records sont établis sur la période du au .
  3. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2024, millésimée 2021, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2023, date de référence statistique : 1er janvier 2021.
  1. « Réseau hydrographique de Villenauxe-la-Grande » sur Géoportail (consulté le 18 mai 2024).
  2. « Qualité des eaux de rivière et de baignade. », sur qualite-riviere.lesagencesdeleau.fr/ (consulté le )
  3. IGN, « Évolution comparée de l'occupation des sols de la commune sur cartes anciennes », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le ).

Références

modifier
  1. « Fiche communale de Villenauxe-la-Grande », sur le système d'information pour la gestion des eaux souterraines dans le bassin Seine-Normandie (consulté le )
  2. Sandre, « la Noxe »
  3. « SAGE Bassée Voulzie », sur https://www.gesteau.fr/ (consulté le )
  4. a et b Daniel Joly, Thierry Brossard, Hervé Cardot, Jean Cavailhes, Mohamed Hilal et Pierre Wavresky, « Les types de climats en France, une construction spatiale », Cybergéo, revue européenne de géographie - European Journal of Geography, no 501,‎ (DOI 10.4000/cybergeo.23155, lire en ligne, consulté le )
  5. « Zonages climatiques en France métropolitaine. », sur pluiesextremes.meteo.fr (consulté le ).
  6. « Orthodromie entre Villenauxe-la-Grande et Romilly-sur-Seine », sur fr.distance.to (consulté le ).
  7. « Station Météo-France « Romilly », sur la commune de Romilly-sur-Seine - fiche climatologique - période 1991-2020. », sur donneespubliques.meteofrance.fr (consulté le ).
  8. « Station Météo-France « Romilly », sur la commune de Romilly-sur-Seine - fiche de métadonnées. », sur donneespubliques.meteofrance.fr (consulté le ).
  9. « Les nouvelles projections climatiques de référence DRIAS-2020. », sur drias-climat.fr (consulté le ).
  10. « Climadiag Commune : diagnostiquez les enjeux climatiques de votre collectivité. », sur meteofrance.com, (consulté le ).
  11. « La grille communale de densité », sur le site de l’Insee, (consulté le ).
  12. « Unité urbaine 2020 de Villenauxe-la-Grande », sur https://www.insee.fr/ (consulté le ).
  13. Insee, « Métadonnées de la commune ».
  14. « Base des aires d'attraction des villes 2020. », sur insee.fr, (consulté le ).
  15. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le ).
  16. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statistiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le ).
  17. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  18. Villenauxe la Grande et ses environs, association Archéonoxe, éditions Alan Sutton, p. 9 et sq
  19. Courtalon, Topo. Hist., III, 259.
  20. L'Est-Éclair du 5 août page 19 « Retracer l'histoire de la céramique à l'éco-musée » par Douglas Shepherd
  21. « Justice / Annuaires et contacts / Villenauxe-la-Grande »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur annuaires.justice.gouv.fr (consulté le ).
  22. « Bientôt une commune nouvelle incluant Villenauxe-la-Grande et Nesle-la-Reposte (51)? », L'Est-Éclair,‎ (lire en ligne).
  23. « Les habitants de Nesle-la-Reposte ont tranché: ils resteront marnais! », Libération Champagne,‎ (lire en ligne).
  24. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  25. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  26. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018, 2019, 2020 et 2021.
  27. Insee, « Évolution et structure de la population en 2018 - Commune de Villenauxe-la-Grande (10420) », (consulté le ).
  28. Insee, « Évolution et structure de la population en 2021 - Département de l'Aube (10) », (consulté le ).
  29. « L'église Saint-Pierre-et-Saint-Paul », notice no PA00078307, sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Mérimée, ministère français de la Culture
  30. « Le mobilier de l'église Saint-Pierre-et-Saint-Paul », sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Palissy, ministère français de la Culture
  31. « L'église Saint-Jacques-le-Majeur », notice no PA00078308, sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Mérimée, ministère français de la Culture
  32. « Maison », notice no PA10000009, sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Mérimée, ministère français de la Culture
  33. Dans les pas d'Hervé Bazin ; Une Vie, Une Œuvre, Un Terroir, Philippe Nédélec, éditions du Petit Pavé, (ISBN 9782847121858)
  34. Aube : Un homme, un lieu, Valérie Alanièce, Jean-Michel Van Houtte, L'Est-Éclair, (ISBN 9782907894425)