Ouvrir le menu principal

Varrains

commune française du département de Maine-et-Loire

Varrains
Varrains
L'église Saint-Florent.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Département Maine-et-Loire
Arrondissement Saumur
Canton Saumur
Intercommunalité Communauté d'agglomération Saumur Val de Loire
Maire
Mandat
Pierre-Yves Delamare
2014-2020
Code postal 49400
Code commune 49362
Démographie
Gentilé Varrinois
Population
municipale
1 224 hab. (2016 en augmentation de 0,91 % par rapport à 2011)
Densité 360 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 13′ 25″ nord, 0° 03′ 42″ ouest
Altitude 39 m
Min. 25 m
Max. 81 m
Superficie 3,4 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Maine-et-Loire

Voir sur la carte administrative de Maine-et-Loire
City locator 14.svg
Varrains

Géolocalisation sur la carte : Maine-et-Loire

Voir sur la carte topographique de Maine-et-Loire
City locator 14.svg
Varrains

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Varrains

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Varrains

Varrains est une commune française située dans le département de Maine-et-Loire, en région Pays de la Loire.

Ses habitants sont les Varrinois et les Varrinoises.

Le centre-bourg historique est construit en « tuffeau » ou « pierre de Tuffe », dans le style classique de la région angevine.

GéographieModifier

Varrains est situé dans le Saumurois au sud-est de Saumur. La commune est traversée par la route départementale D 93. Cette route coupe la commune en deux parties : le centre-bourg à l'ouest et le quartier de la Grand'Rue à l'est. La place de l'Ormeau est le centre du village.

Communes limitrophes : Saumur, Chacé.

Varrains est desservi par la ligne 2 d'Agglobus de Saumur. On compte environ 10 allers/retours par jour en période normale. Il y a trois arrêts sur la commune : Varrains-Église, Varrains-Mairie et Varrains-Ormeau.

UrbanismeModifier

On compte trois projets de lotissement à Varrains :

  • la zone des Rogelins (rue de la Poterne) ;
  • la zone des Rivières (entre la rue des Marais et le chemin des Rivières) ;
  • le clos de Bacchus, terrain cédé par Langlois-Château situé Grand'Rue.

Toponymie et héraldiqueModifier

ToponymieModifier

HéraldiqueModifier

  Blason Écartelé: au 1er d'azur à trois fleurs de lis d'or, au 2e de gueules à la grappe de raisin feuillée d'or, au 3e de sable à l'entrée de cave d'or, maçonnée et ouverte du champ, l'ouverture chargée d'un tonneau d'argent sur son cul et surmonté d'un maillet d'or, au 4e d'argent à la rainette de sinople allumée d'or et de sable.
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

HistoireModifier

Politique et administrationModifier

Administration municipaleModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
8 juin 1816 4 février 1826 Louis-Jean Madeleine Pitatouin de La Coste    
4 février 1826 27 août 1830 Julien Pasquier    
27 août 1830 25 mai 1836 François Cousineau-Huard    
25 mai 1836 27 décembre 1837 René Girard    
27 décembre 1837 1846 Pierre Pasquier    
1846 23 août 1848 Florent Duveau    
23 août 1848 1861 Edouard Cousineau    
1861 1881 Jean Mollay    
1881 1884 Louis Gasnault    
1884 1898 Denis Mollay    
1892 1925 René Touche    
1925 1929 Armand Hullin    
5 mai 1929 mars 1945 René Hullin    
1945 mars 1959 Gabriel Deze    
1959 mars 1965 Louis Gilbert    
1965 mars 1977 Denis Duveau    
1977 mars 1983 Robert Clemot    
mars 1983 mars 1995 Armand Girard    
mars 1995 mars 2008 Roger Germain    
mars 2008 mars 2014 Nicole Fouquet    
mars 2014 mars 2018 Didier Legrand[1] DVD  
mars 2018 en cours Pierre-Yves Delamare[2]    
Les données manquantes sont à compléter.

IntercommunalitéModifier

La commune est membre de la communauté d'agglomération Saumur Val de Loire.

Population et sociétéModifier

Évolution démographiqueModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[4].

En 2016, la commune comptait 1 224 habitants[Note 1], en augmentation de 0,91 % par rapport à 2011 (Maine-et-Loire : +2,61 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
660678874915972943926945977
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
931920892900908868905888851
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
905940908867891916882918993
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
1 0121 1061 2281 2031 1791 1461 1881 2131 224
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

Pyramide des âgesModifier

La population de la commune est relativement âgée. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (25,8 %) est en effet supérieur au taux national (21,8 %) et au taux départemental (21,4 %). À l'instar des répartitions nationale et départementale, la population féminine de la commune est supérieure à la population masculine. Le taux (51 %) est du même ordre de grandeur que le taux national (51,9 %).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2008, la suivante :

  • 49 % d’hommes (0 à 14 ans = 18,6 %, 15 à 29 ans = 14,1 %, 30 à 44 ans = 20,1 %, 45 à 59 ans = 22,7 %, plus de 60 ans = 24,6 %) ;
  • 51 % de femmes (0 à 14 ans = 20,8 %, 15 à 29 ans = 13,5 %, 30 à 44 ans = 19,3 %, 45 à 59 ans = 19,5 %, plus de 60 ans = 26,9 %).
Pyramide des âges à Varrains en 2008 en pourcentage[7]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,0 
90  ans ou +
0,2 
6,9 
75 à 89 ans
8,4 
17,7 
60 à 74 ans
18,3 
22,7 
45 à 59 ans
19,5 
20,1 
30 à 44 ans
19,3 
14,1 
15 à 29 ans
13,5 
18,6 
0 à 14 ans
20,8 
Pyramide des âges du département de Maine-et-Loire en 2008 en pourcentage[8].
HommesClasse d’âgeFemmes
0,4 
90  ans ou +
1,1 
6,3 
75 à 89 ans
9,5 
12,1 
60 à 74 ans
13,1 
20,0 
45 à 59 ans
19,4 
20,3 
30 à 44 ans
19,3 
20,2 
15 à 29 ans
18,9 
20,7 
0 à 14 ans
18,7 

Structures localesModifier

La commune dispose de :

  • une école de musique, L'harmonie de Varrains-Chacé ;
  • un comité des fêtes
  • le tennis-club de Chacé-Varrains TCV (2 courts extérieurs + 1 court couvert en parquet extrêmement rapide) ;
  • un gymnase ;
  • une bibliothèque ;
  • deux salles des fêtes.

EnseignementModifier

  • Un groupe scolaire public Les Rogelins (maternelle et primaire) ;
  • une école privée Saint-Florent (maternelle et primaire).

Manifestations culturelles et festivitésModifier

  • Feu d'artifice à Chacé ou Varrains (1 année sur 2) avec retraite aux flambeaux (13 juillet) ;
  • Les Foulées du Saumur-Champigny (début septembre) ;
  • Fête des Ifs (début septembre) ;
  • Tuning (octobre-novembre) ;
  • La fête de la rue de la Poterne qui réunit les habitants de la rue de la Poterne (fin des vacances d'été).

ÉconomieModifier

Tissu économiqueModifier

Sur 78 établissements présents sur la commune à fin 2010, 45 % relevaient du secteur de l'agriculture (pour une moyenne de 17 % sur le département), 4 % du secteur de l'industrie, 4 % du secteur de la construction, 37 % de celui du commerce et des services et 10 % du secteur de l'administration et de la santé[9].

Entreprises et commercesModifier

L'activité dominante sur la commune de Varrains est la production du Saumur-Champigny. En effet, Varrains avec une situation privilégiée au cœur de l'aire d'appellation du Saumur-Champigny, compte une trentaine de viticulteurs.

Commerçants, artisans et entreprises :

  • CIMAC : Pôle formation, pôle médiation, pôle conseil spécifique au TPE, artisans, commerçants, dirigeants, professions libérales
  • Supérette Du Val, boulangerie-pâtisserie, café-tabac, pharmacie, médecin généraliste, dentiste (situé à Chacé), 2 salons de coiffure
  • 2 ébénistes, plombier-électricien, plâtrier, garage automobiles, entreprise de menuiserie
  • Société Le Lion (blancs de semis de champignons), Société Langlois-Château (vins), Société Texaco (lubrifiants)

Lieux et monumentsModifier

 
Le logis.
  • Château des Ifs ;
  • Église Saint-Florent ;
  • Logis des XVIIe et XVIIIe siècles inscrit aux Monuments historiques[10].

Personnalités liées à la communeModifier

  • Auguste Bérard (1802-1846), chirurgien et auteur de plusieurs ouvrages, né sur la commune.

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

RéférencesModifier

  1. « Liste des maires élus en 2014 », sur le site de la préfecture du département de Maine-et-Loire (consulté le 19 avril 2014).
  2. « Varrains Pierre-Yves Delamare élu maire », sur Le Courrier de l'Ouest, .
  3. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  7. « Évolution et structure de la population à Varrains en 2008 », sur le site de l'Insee (consulté le 16 juin 2012).
  8. « Résultats du recensement de la population de Maine-et-Loire en 2008 » [archive du ], sur le site de l'Insee (consulté le 16 juin 2012)
  9. Insee, Statistiques locales du territoire de Varrains (49), consultées le 16 juin 2013.
  10. « Logis de Varrains », notice no PA49000014, base Mérimée, ministère français de la Culture.