Ouvrir le menu principal

Tournoi des Quatre Nations 2016

Tournoi des Quatre Nations 2016
Généralités
Sport Rugby à XIII
Organisateur(s) RLIF
Éditions 5e édition
Lieu(x) Drapeau de l'Angleterre Angleterre
Date 28 octobre -
Participants 4 équipes
Épreuves 7 matchs
Affluence 153 664 spectateurs

Palmarès
Vainqueur Drapeau : Australie Australie
Finaliste Drapeau : Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande
Meilleur(s) marqueur(s) Drapeau : Australie Josh Dugan (4 essais)
Drapeau : Australie Blake Ferguson (4 essais)
Meilleur réalisateur Drapeau : Australie Johnathan Thurston (32 pts)

Navigation

Le Tournoi des Quatre Nations 2016 (en anglais Rugby League Four Nations) est la cinquième édition de cette compétition internationale de rugby à XIII. Elle se déroule du 28 octobre au en Angleterre. Les quatre participants sont l’Australie (no 1 mondial), la Nouvelle-Zélande (no 2 mondial), l'Angleterre (no 3 mondial) et l'Écosse (no 9 mondial), qualifié en remportant la Coupe d'Europe des nations 2014.

L'Australie prend sa revanche de l'édition 2014 en prenant le meilleur sur la Nouvelle-Zélande en finale, elle sort du reste invaincue de la compétition. Rapidement dépassée en finale, la Nouvelle-Zélande avait offert une meilleure opposition contre l'Australie en phase de poule mais avait battu difficilement l'Angleterre et a été tenue en échec par l'Écosse. L'Angleterre, battue d'entrée par la Nouvelle-Zélande, a rapidement vu ses chances de se qualifier pour la finale disparaître. Malgré une victoire contre l'Écosse, elle n'est pas parvenue à inquiéter l'Australie. Enfin l'Écosse, petit poucet du Tournoi, a perdu ses deux matchs contre l'Australie et l'Angleterre sans pouvoir prétendre à une victoire mais a offert le point du match nul contre la Nouvelle-Zélande. L'édition est marquée par un succès populaire avec une affluence cumulée de 153 664 spectateurs soit une moyenne de 21 952 spectateurs par match.

Acteurs du Tournoi des Quatre NationsModifier

Quatre sélections participent au Tournoi des Quatre Nations. Trois nations sont automatiquement qualifiées en raison de leur prestige, à savoir l’Australie (no 1 mondial), la Nouvelle-Zélande (no 2 mondial), l'Angleterre (no 3 mondial). La quatrième nation qualifiée est la nation ayant remporté la Coupe d'Europe des nations 2014, à savoir l'Écosse.

AngleterreModifier

L'équipe est annoncée le .

Club Joueurs
  Wigan Warriors John Bateman, Liam Farrell, Dan Sarginson, George Williams
  Widnes Vikings Kevin Brown
  South Sydney Rabbitohs George Burgess, Sam Burgess, Tom Burgess
  Warrington Wolves Daryl Clark, Mike Cooper, Christopher Hill, Stefan Ratchford
  Leeds Rhinos Brett Ferres, Ryan Hall
  Castleford Tigers Luke Gale
  Canterbury Bulldogs James Graham
  Canberra Raiders Josh Hodgson, Elliott Whitehead
  St Helens RLFC Jonny Lomax, Mark Percival
  Huddersfield Giants Jermaine McGillvary
  Hull FC Scott Taylor
  St George Illawarra Dragons Gareth Widdop

Initialement sélectionné, Brett Ferres déclare forfait en raison d'une blessure le .

AustralieModifier

Club Joueurs
  Brisbane Broncos Darius Boyd, Matt Gillett, Sam Thaiday
  Canberra Raiders Shannon Boyd
  Canterbury-Bankstown Bulldogs David Klemmer
  Cronulla Sharks Valentine Holmes, James Maloney
  Manly-Warringah Sea Eagles Jake Trbojevic
  Melbourne Storm Cooper Cronk, Cameron Smith
  North Queensland Cowboys Michael Morgan, Justin O’Neill, Matt Scott, Johnathan Thurston
  Penrith Panthers Josh Mansour, Trent Merrin, Matt Moylan
  South Sydney Rabbitohs Greg Inglis
  Sydney Roosters Boyd Cordner, Blake Ferguson, Jake Friend
  St George Illawarra Dragons Josh Dugan, Tyson Frizell
  Wests Tigers Aaron Woods

ÉcosseModifier

Club Joueurs
  Batley Bulls Danny Addy, David Scott
  St. George Illawarra Dragons Euan Aitkin
  Huddersfield Giants Ryan Brierley, Danny Brough
  Widnes Vikings Sam Brooks
  West Tigers Tyler Cassel
  North Queensland Cowboys Lachlan Coote, Kane Linnett
  Gold Coast Titans Luke Douglas
  Bradford Bulls Dale Ferguson, Ben Kavanagh
  London Broncos Ben Hellewell
  Leigh Centurions Liam Hood
  Halifax RLFC Ryan Maneely
  Castleford Tigers Frankie Mariano
  Ipswich Jets Billy McConnachie
  Hull KR Kieran Moran, Adam Walker
  Workington Town Brett Phillips, Callum Phillips
  Northern Pride RLFC Sheldon Powe-Hobbs
  Warrington Wolves Matthew Russell
  Wigan Warriors Lewis Tierney

Nouvelle-ZélandeModifier

Club Joueurs
  Brisbane Broncos Adam Blair, Jordan Kahu
  Canberra Raiders Jordan Rapana, Joseph Tapine
  Canterbury-Bankstown Bulldogs Greg Eastwood
  Cronulla Sharks Gerard Beale
  Manly-Warringah Sea Eagles Lewis Brown, Martin Taupau
  Melbourne Storm Jesse Bromwich, Tohu Harris, Kevin Proctor
  New Zealand Warriors David Fusitu'a, Shaun Johnson, Solomone Kata, Thomas Leuluai, Issac Luke, Simon Mannering
  North Queensland Cowboys Jason Taumalolo
  Parramatta Eels Manu Ma'u
  Penrith Panthers Te Maire Martin, Dallin Watene-Zelezniak, James Fisher-Harris
  St George Illawarra Dragons Jason Nightingale
  Sydney Roosters Shaun Kenny-Dowall, Jared Waerea-Hargreaves

James Fisher-Harris remplace Simon Mannering en raison de la blessure de ce dernier le .

Déroulement de la compétitionModifier

Cette compétition se déroule en deux phases : une phase de qualification et une finale. Pendant la phase de qualification, chaque équipe affronte une fois chacun ses trois adversaires. À l'issue de cette phase, les deux premiers s'affrontent en finale.

Phase de qualificationModifier

Groupe
  Équipe J V N D PP PC Pts
1   Australie 3 3 0 0 104 38 6
2   Nouvelle-Zélande 3 1 1 1 43 48 3
3   Angleterre 3 1 0 2 72 65 2
4   Écosse 3 0 1 2 42 110 1
J : matchs joués ; V : victoires ; N : matchs nuls ; D : défaites ;
PP : total des points marqués ; PC : des points concédés ;
Pts : points de classement
28 octobre   Australie 54-12   Écosse Lightstream Stadium,
Kingston-upon-Hull
29 octobre   Angleterre 16-17   Nouvelle-Zélande John Smith's Stadium,
Huddersfield
5 novembre   Angleterre 38 - 12   Écosse Ricoh Arena,
Coventry
5 novembre   Nouvelle-Zélande 8 - 14   Australie Ricoh Arena,
Coventry
11 novembre   Nouvelle-Zélande 18 - 18   Écosse Derwent Park,
Workington
13 novembre   Angleterre 18 - 36   Australie Stade olympique de Londres,
Londres

Détails des matchs du premier tourModifier

Première journéeModifier

Australie-EcosseModifier
Feuille de match
  Australie 54 – 12 Écosse  

(mt : 30 - 6)

au Lightstream Stadium, Kingston-upon-Hull

Homme du match :   Matthew Moylan

Points marqués :

Évolution du score : 4-0, 10-0, 16-0, 22-0, 26-0, 30-0, 30-6, 36-6, 36-12, 42-12, 48-12, 54-12

Arbitre :   Ben Thaler

Spectateurs : 5 337

Face à l'Écosse, l'Australie n'a pas présenté son équipe type et s'est permis de se passer de quelques-uns de ses meilleurs joueurs tels que Greg Inglis, Jonathan Thruston, Matt Scott, Matt Gillett et de Darius Boyd. Cela n'empêche pas l'Australie d'inscrire dix essais, toutefois le sélectionneur australien Mal Meninga note une insatisfaction sur les séquences défensives qui ont permis à l'Écosse d'inscrire deux essais. Dans ce match où l'Australie n'a pas forcé son talent, l'Écosse n'a jamais paru en position de faire douter son adversaire[1]. L'arrière australien Matt Moylan pour sa première sélection est élu homme du match.

Angleterre-Nouvelle-ZélandeModifier
Feuille de match
  Angleterre 16 – 17 Nouvelle-Zélande  

(mt : 4 - 6)

au John Smith's Stadium, Huddersfield

Homme du match :   Shaun Johnson

Points marqués :

  • Angleterre : 2 essais de McGillvary (48e), Hall (61e) ; 2 transformations de Widdop (49e, 62e) ; 2 pénalités de Widdop (3e, 11e)
  • Nouvelle-Zélande : 3 essais de Rapana (35e, 56e), Johnson (58e) ; 1 transformation de Kahu (43e) ; 1 pénalité de Kahu (31e) ; 1 drop de Johnson (65e)

Évolution du score : 2-0, 4-0, 4-2, 4-6, 4-12, 10-12, 10-16, 16-16, 16-17

Arbitre :   Robert Hicks

Spectateurs : 24 070

Le choc entre ces deux équipes a tenu sa promesse, il a fallu un drop de Shaun Johnson et une solidarité défense des Néo-Zélandais dans les quinze dernières minutes qui ont permis à la Nouvelle-Zélande de s'imposer d'un unique point 17-16 face à l'Angleterre. Auteur du drop et d'un essai, Shaun Johnson est désigné homme du match (à l'instar de la dernière demi-finale entre ces deux équipes lors de la Coupe du monde 2013)[1].

Deuxième journéeModifier

Angleterre-ÉcosseModifier
Feuille de match
  Angleterre 38 - 12 Écosse  

(mt : 12 - 8)

au Ricoh Arena, Coventry

Homme du match :   George Williams

Points marqués :

Évolution du score : 0-4, 0-8, 6-8, 12-8, 16-8, 22-8, 26-8, 32-8, 32-12, 38-12

Arbitre :   Gerard Sutton

Spectateurs : 21 009

Dans cette rencontre au Ricoh Arena de Coventry devant 24 070 spectateurs entre les deux nations battues de la première journée, l'Angleterre avance avec le statut de favori. Toutefois, le début du match est à l'avantage des Écossais qui inscrivent les deux premiers essais et mènent 8-0 après 24 minutes de jeu par l'intermédiaire de Kane Linnett et Matthew Russell. L'Angleterre réagit avec un doublé de Elliott Whitehead avec deux transformations de Luke Gale qui permet à leur équipe de mener à la mi-temps 12-8. En seconde période, l'Écosse baisse d'intensité dans le jeu et les Anglais prennent rapidement le large au score en inscrivant quatre essais pour mener 32-8, l'Écosse inscrit de son côté un troisième essai par Dale Ferguson mais le mot de la fin revient à l'Angleterre qui clôt le score à 38-12 par un essai de Liam Farrell transformé par Gale. l'Angleterre garde ses chances de se qualifier mais devra battre l'Australie.

Nouvelle-Zélande-AustralieModifier
Feuille de match
  Nouvelle-Zélande 8 - 14 Australie  

(mt : 0 - 10)

au Ricoh Arena, Coventry

Homme du match :   Ferguson

Points marqués :

Évolution du score : 0-4, 0-10, 4-10, 4-12, 4-14, 8-14

Arbitre :   Ben Cummins

Spectateurs : 21 009

Dans cette finale avant la lettre, l'Australie, grande favorite, imprime vote sa marque sur la partie et inscrit dans le premier quart d'heure deux essais par l'intermédiaire de Blake Ferguson et Johnathan Thurston pour mener 10-0. Ce score n'évolue pas jusqu'à la mi-temps puisque la Nouvelle-Zélande bien que dominée parvient à canaliser les attaques australiennes et est tout près de marquer un essai quand l'Australien Greg Inglis parvient à stopper une contre-attaque de Jordan Rapana. En seconde période, la Nouvelle-Zélande inscrit un essai par Solomone Kata, les Australiens réagissent en inscrivant deux pénalités de Thurston. En fin de match, Rapana marque un essai et redonne espoir aux Néo-Zélandais, ces derniers sont près de marquer lors de la sirène de fin de match par Shaun Johnson mais celui-ci ne parvient pas à aplatir le ballon dans l'en-but, permettant à l'Australie de signer sa seconde victoire en autant de matchs.

Troisième journéeModifier

Écosse-Nouvelle-ZélandeModifier
Feuille de match
  Écosse 18 - 18 Nouvelle-Zélande  

(mt : 4 - 6)

au Derwent Park, Workington

Homme du match :   Shaun Johnson

Points marqués :

Évolution du score : 0-6, 4-6, 4-10, 10-10, 12-10, 12-14, 12-18, 18-18

Arbitre :   Ben Cummins

Spectateurs : 6 628

L'Écosse au terme d'un match serré est parvenue à tenir en échec le vice-champion du monde la Nouvelle-Zélande. Cette dernière, vainqueur de l'Angleterre mais battue par l'Australie, ne pensait pas être opposée à pareille résistance. En effet, l'Écosse a été battue par de gros scores par l'Australie puis l'Angleterre et ne s'est jamais imposée contre la Nouvelle-Zélande.

Au Derwent Park à Workington près de la frontière écossaise, la Nouvelle-Zélande ouvre le score grâce à un essai de son ailier Fusitu'a après 20 minutes de jeu, mais elle encaisse rapidement un essai écossais par l'intermédiaire de Coote. La Nouvelle-Zélande mène à la mi-temps 6-4 contre une vaillante équipe écossaise et inscrit en second période un nouvel essai par Fusitu'a leur permettant de mener 10-4. C'est le moment choisi par l'Écosse pour perforer le rideau défensif néo-zélandais par Hellewell suivi d'une pénalité de Brough, l'Écosse mène ainsi 12-10 à dix minutes de la fin. La Nouvelle-Zélande trouve des ressources pour inscrire deux essais par Beale et mener 18-12, mais dans la dernière minute l'Écosse égalise par un essai d'Aitkin transformé par Brough. Le maître à jouer néo-zélandais Shaun Johnson est désigné homme du match (pour la deuxième fois dans ce tournoi après le match contre l'Angleterre).

Angleterre-AustralieModifier
Feuille de match
  Angleterre 18 - 36 Australie  

(mt : 6 - 10)

au Stade olympique, Londres

Homme du match :   Cooper Cronk

Points marqués :

Évolution du score : 2-0, 2-2, 6-2, 6-8, 6-10, 6-16, 6-22, 6-28, 12-28, 12-32, 18-32, 18-36

Arbitre :   Robert Hicks

Spectateurs : 35 569


FinaleModifier

Feuille de match
  Australie 34 - 8 Nouvelle-Zélande  

(mt : 24 - 0)

à Anfield Road, Liverpool

Homme du match :   Darius Boyd

Points marqués :

Évolution du score : 6-0, 10-0, 12-0, 18-0, 20-0, 24-0, 28-0, 28-4, 28-8, 34-8

Arbitre :   Ben Cummins

Spectateurs : 40 042

La finale du Tournoi prend place à l'Anfield Road de Liverpool, stade de football où joue le Liverpool FC devant 40 042 spectateurs. La première période de cette finale tourne à l'avantage de l'Australie qui a rapidement pris le jeu à son compte et fructifie chacune de ses attaques. Après cette première période, l'Australie mène 24-0 avec quatre essais inscrit par Ferguson, Dugan (à deux reprises) et Merrin contre une Nouvelle-Zélande hors sujet et dépassée.

Au retour des vestiaires en seconde période, l'Australie inscrit un nouvel essai par Boyd ne laissant pas la Nouvelle-Zélande espérer un retour. Malgré deux essais de son arrière Kahu qui leur permet de sauver l'honneur, la Nouvelle-Zélande se voit défaite 8-34 et dépossédée de son titre acquis en 2014 après un ultime essai australien de Cordner.

Bilan de la Coupe du mondeModifier

joueurs en évidenceModifier

Meilleurs marqueurs d'essaisModifier

Classement des meilleurs marqueur du Tournoi
Rang Joueur Équipe Essais MJ
1 Josh Dugan   Australie 4 ?
Blake Ferguson   Australie 4 -
3 Ryan Hall   Angleterre 3 -
Jermaine McGillvary   Angleterre 3 -
Jordan Rapana   Nouvelle-Zélande 3 -

Meilleurs scoreursModifier


Classement des meilleurs scoreurs du tournoi
Rang Joueur Nation Points Essais Transf. Drops MJ
1 Johnathan Thurston   Australie 32 1 14 0 -
2 James Maloney   Australie 18 1 7 0 -
Gareth Widdop   Angleterre 18 1 7 0 -
4 Josh Dugan   Australie 16 4 0 0 -
Blake Ferguson   Australie 16 4 0 0 -

Bilan sportifModifier

L'Australie récupère le trophée perdue en 2014 en remportant tous ses matchs dont deux fois contre la Nouvelle-Zélande, tout d'abord au premier tour puis en finale. Il s'agit donc de son troisième titre après 2009 et 2011, et se positionne comme le grand favori de la prochaine Coupe du monde 2017 qui se déroule sur ses terres.

Le finaliste, la Nouvelle-Zélande, a battu par un drop d'écart l'Angleterre au premier, elle a ensuite beaucoup déçu dans ce premier tour, d'une part par sa défaite contre l'Australie puis par son match nul contre l'Écosse. Malgré un premier tour où elle s'est trouvée en difficulté, elle se qualifie pour la finale où l'Australie a fait cavalier seul.

L'Angleterre, sur ses terres, espérait renouer avec une finale, mais une défaite d'entrée dans la compétition contre la Nouvelle-Zélande a éteint cet espoir. S'imposant contre l'Écosse, elle est défaite une seconde fois par l'Australie ne lui permettant pas de se qualifier pour la finale.

Enfin, l'Écosse, annoncée comme le petit poucet pour sa première participation à cette compétition, n'aura pas démérité malgré l'écart de niveau qui la sépare des trois grandes nations. Battue à la régulière par l'Australie et l'Angleterre, elle arrache un match nul historique contre la Nouvelle-Zélande lors de son ultime match.

Bilan économique et popularitéModifier

Cette édition a amené un cumul de 153 664 spectateurs sur les sept rencontres disputées soit une moyenne de 21 952 spectateurs par match. La finale entre deux sélections de l'hémisphère sud à l'Anfield Road de Liverpool a réuni 40 042 spectateurs. Cela traduit une réussite populaire de l'évènement malgré l'absence de l'Angleterre, pays hôte, en finale.

À l'issue de la compétition, il n'est pas prévue de nouvelle édition en raison de la tenue de la Coupe du monde 2017, toutefois la Fédération internationale avance l'idée d'une refonte du tournoi avec huit nations participantes qui se calerait entre les éditions de Coupe du monde à partir de 2023. Parallèlement, il est annoncé les nations hôtes des deux prochaines éditions de la Coupe du monde, tout d'abord en Angleterre en 2021 puis au Canada et aux États-Unis en 2025, il s'agit pour cette dernière de la première édition de la Coupe du monde sur le continent nord-américain.

RéférencesModifier

  1. a et b Un point qui vaut de l'or, Le Midi Olympique, Didier Navarre, p.30, le 30 octobre 2016.