Ouvrir le menu principal

Tirreno-Adriatico 2010

édition 2010 de Tirreno-Adriatico, course cycliste italienne
Tirreno-Adriatico 2010
Fabian Cancellara Tirreno.jpg
Généralités
Course
45e Tirreno-Adriatico
Compétition
Étapes
7
Date
Distance
1 013 km
Pays
Lieu de départ
Lieu d'arrivée
Pays traversé(s)
Équipes
22Voir et modifier les données sur Wikidata
Partants
175Voir et modifier les données sur Wikidata
Résultats
Vainqueur
Deuxième
Troisième
Classement par points
Meilleur grimpeur
Meilleur jeune
Meilleure équipe

La 45e édition de Tirreno-Adriatico a eu lieu du 10 au . Il s'agit de la troisième épreuve du Calendrier mondial UCI 2010, après le Tour Down Under et Paris-Nice. L'Italien Stefano Garzelli (Acqua & Sapone) remporte l'épreuve pour la première fois, grâce à deux secondes gagnées lors des sprints intermédiaires de la dernière étape. Il termine dans le même temps que le vainqueur sortant, l'Italien Michele Scarponi, mais ils sont départagés avec le classement par points.

Sommaire

PrésentationModifier

ParticipantsModifier

Liste de départ complète

ÉquipesModifier

Vingt-deux équipes participent à ce Tirreno-Adriatico, dont cinq équipes continentales professionnelles (Acqua & Sapone, Androni Giocattoli, CSF Group Navigare, ISD-Neri et Cervélo TestTeam)[1] :

N. Code Équipe
1-8 AND   Androni Giocattoli
11-18 ASA   Acqua e Sapone
21-28 ALM   AG2R La Mondiale
31-38 AST   Astana
41-48 BMC   BMC Racing
51-58 GCE   Caisse d'Épargne
61-68 CTT   Cervélo TestTeam
71-78 CSF   Colnago-CSF Inox
81-88 EUS   Euskaltel-Euskadi
91-98 FDJ   La Française des jeux
101-108 GRM   Garmin-Transitions
N. Code Équipe
111-118 ISH   ISD-Neri
121-128 LAM   Lampre-Farnese Vini
131-138 LIQ   Liquigas-Doimo
141-148 OLO   Omega Pharma-Lotto
151-158 QST   Quick Step
161-168 RAB   Rabobank
171-178 SKY   Sky
181-188 THR   HTC-Columbia
191-198 KAT   Katusha
201-208 MRM   Milram
211-218 SAX   Saxo Bank

FavorisModifier

Si, pour certains, comme Franco Pellizotti, Vincenzo Nibali (Liquigas-Doimo), Cadel Evans (BMC Racing) et Andy Schleck (Saxo Bank), Tirreno-Adriatico est une course par étape de reprise (tout comme Paris-Nice, dont la 68e édition se tient au même moment), pour d'autre, ce n'est pas le cas. En effet, Alessandro Ballan (BMC Racing), Tom Boonen (Quick Step), Óscar Freire (Rabobank), Fabian Cancellara (Saxo Bank), Mark Cavendish (HTC-Columbia), Alessandro Petacchi (Lampre-Farnese Vini), Filippo Pozzato (Katusha), Edvald Boasson Hagen (Sky), Thor Hushovd (Cervélo TestTeam), Tyler Farrar (Garmin-Transitions) et Daniele Bennati (Liquigas-Doimo) voient en cette course une excellent préparation pour la saison des classiques (notamment Milan-San Remo)[2],[3].

ParcoursModifier

La course des deux mers partira de la Toscane avant de se terminer dans les régions plus "traditionnelles", l'Ombrie et les Marches[4].

Récit de la courseModifier

Parcours et résultatsModifier

Classements finalsModifier

Classement généralModifier

Cycliste Pays Équipe Temps
1 Stefano Garzelli      Italie Acqua & Sapone en 30 h 51 min 36 s
2 Michele Scarponi   Italie Androni Giocattoli + m.t.
3 Cadel Evans   Australie BMC Racing 12 s
4 Maxim Iglinskiy   Kazakhstan Astana 22 s
5 Robert Gesink     Pays-Bas Rabobank 27 s
6 Michael Rogers   Australie HTC-Columbia 29 s
7 Domenico Pozzovivo   Italie CSF Group Navigare 33 s
8 Vincenzo Nibali   Italie Liquigas-Doimo 42 s
9 Manuele Mori   Italie Lampre-Farnese Vini 1 min 04 s
10 Francesco Gavazzi   Italie Lampre-Farnese Vini 1 min 07 s

Classements annexesModifier

Classement par pointsModifier

Cycliste Équipe Points
    Stefano Garzelli Acqua & Sapone 32
2   Daniele Bennati Liquigas-Doimo 20
3   Cadel Evans BMC Racing 20

Classement du meilleur grimpeurModifier

Cycliste Équipe Points
    Dmytro Grabovskyy ISD-Neri 20
2   Diego Caccia ISD-Neri 14
3   Filippo Pozzato Katusha 11

Classement du meilleur jeuneModifier

Cycliste Équipe Temps
    Robert Gesink Rabobank en 30 h 52 min 03 s
2   Greg Van Avermaet Omega Pharma-Lotto + 1 min 07 s
3   José Joaquín Rojas Caisse d'Épargne 1 min 19 s

Classement par équipesModifier

Équipe Pays Temps
1 Lampre-Farnese Vini   Italie en 92 h 39 min 02 s
2 Caisse d'Épargne   Espagne + 45 s
3 Astana   Kazakhstan 53 s

Autre classementModifier

  • Classement du fair-play (le vainqueur porte un maillot bleu, proche de celui de la Squadra)

Résultats des étapesModifier

1re étapeModifier

Cette étape de 148 km comprend deux Grands Prix de la montagne, le Rosigno Maritimo (km 79,5) et le Nibbiala (km 98,6), un sprint intermédiaire au km 129,9 et un final vallonné[5].

Dmytro Grabovskyy (ISD-Neri) s'échappe au km 12. Malgré ses 4' d'avance à 25 km de l'arrivée, il est repris à 15 km de la ligne par un peloton en décomposition, dont le rythme élevé a notamment lâché Mark Cavendish (HTC-Columbia). Pablo Urtasun (Euskaltel-Euskadi) attaque. Il est suivi par Niki Terpstra (Milram). Peu après que les 2 hommes soient repris par un peloton emmené par le Sky, Matti Breschel (Saxo Bank), Luca Paolini (Acqua & Sapone), Linus Gerdemann (Milram) et Pablo Lastras (Caisse d'Épargne) s'extirpent du peloton. Ils resistent aux équipes de sprinteurs et se disputent la victoire. Linus Gerdemann se montre le plus fort. Sa pointe de vitesse permet à l'Allemand de s'emparer du maillot bleu de leader.

Résultats
Coureur Pays Équipe Temps
1 Linus Gerdemann   Allemagne Milram en 3 h 36 min 15 s
2 Pablo Lastras   Espagne Caisse d'Épargne + m.t
3 Matti Breschel   Danemark Saxo Bank m.t
4 Luca Paolini   Italie Acqua & Sapone m.t
5 Yauheni Hutarovich   Biélorussie La Française des jeux m.t
6 José Joaquín Rojas   Espagne Caisse d'Épargne m.t
7 Tyler Farrar   États-Unis Garmin-Transitions m.t
8 Marco Bandiera   Italie Katusha m.t
9 Simon Clarke   Australie ISD-Neri m.t
10 Francesco Ginanni   Italie Androni Giocattoli m.t
Classement général
Coureur Pays Équipe Temps
1 Linus Gerdemann      Allemagne Milram en 3 h 36 min 05 s
2 Pablo Lastras   Espagne Caisse d'Épargne + 4 s
3 Matti Breschel   Danemark Saxo Bank 6 s
4 Fabian Wegmann   Allemagne Milram 8 s
5 Cadel Evans   Australie BMC Racing 9 s
6 Luca Paolini   Italie Acqua & Sapone 10 s
7 Yauheni Hutarovich   Biélorussie La Française des jeux 10 s
8 José Joaquín Rojas   Espagne   Caisse d'Épargne 10 s
9 Tyler Farrar   États-Unis Garmin-Transitions 10 s
10 Marco Bandiera   Italie Katusha 10 s

2e étapeModifier

Cette étape part de Montecatini Terme, passe par un sprint intermédiaire au km 66,5 et un grand prix de la montagne, dont le sommet est au km 83,2, revient à Montecatini Terme pour un circuit autour de la ville d'un peu moins de 15 km comprenant une ascension (répertoriéé seulement lors du dernier tour). Cette étape devait sourire à un sprinteur, mais présentait une réelle opportunitée pour les puncheurs[6].

Résultats
Coureur Pays Équipe Temps
1 Tom Boonen   Belgique Quick Step en 4 h 14 min 13 s
2 Paul Martens   Allemagne Rabobank + m.t
3 Daniele Bennati   Italie Liquigas-Doimo m.t
4 Robbie McEwen   Australie Katusha m.t
5 José Joaquín Rojas   Espagne   Caisse d'Épargne m.t
6 Francesco Ginanni   Italie Androni Giocattoli m.t
7 Sacha Modolo   Italie Colnago-CSF Inox m.t
8 Danilo Hondo   Allemagne Lampre-Farnese Vini m.t
9 Sébastien Hinault   France AG2R La Mondiale m.t
10 Alexandre Vinokourov   Kazakhstan Astana m.t
Classement général
Coureur Pays Équipe Temps
1 Linus Gerdemann      Allemagne Milram en 7 h 50 min 18 s
2 Tom Boonen   Belgique Quick Step + m.t.
3 Pablo Lastras   Espagne Caisse d'Épargne 4 s
4 Paul Martens   Pays-Bas Rabobank 4 s
5 Alan Pérez Lezaun   Espagne Euskaltel-Euskadi 4 s
6 Matti Breschel   Danemark Saxo Bank 6 s
7 Daniele Bennati   Italie Liquigas-Doimo 6 s
8 Fabian Wegmann   Allemagne Milram 8 s
9 Cadel Evans   Australie BMC Racing 9 s
10 José Joaquín Rojas   Espagne   Caisse d'Épargne 10 s

3e étapeModifier

Cette étape, longue de 159 km, est difficile à accrocher pour les sprinteurs, puisqu'elle comprend l'enchaînement Papi-San Baronto.

L'Italien Daniele Bennati remporte l'étape et prend la tête du classement général[7].

Résultats
Coureur Pays Équipe Temps
1 Daniele Bennati   Italie Liquigas-Doimo en 3 h 59 min 09 s
2 Alessandro Petacchi   Italie Lampre-Farnese Vini + m.t
3 Bernhard Eisel   Autriche Columbia-HTC m.t
4 Tyler Farrar   États-Unis Garmin-Transitions m.t
5 Juan Antonio Flecha   Espagne Sky m.t
6 Sacha Modolo   Italie Colnago-CSF Inox m.t
7 Assan Bazayev   Kazakhstan Astana m.t
8 Edvald Boasson Hagen   Norvège Sky m.t
9 Francesco Ginanni   Italie Androni Giocattoli m.t
10 Matti Breschel   Danemark Saxo Bank m.t
Classement général
Coureur Pays Équipe Temps
1 Daniele Bennati      Italie Liquigas-Doimo en 11 h 44 min 23 s
2 Linus Gerdemann   Allemagne Milram + 4 s
3 Tom Boonen   Belgique Quick Step 4 s
4 Pablo Lastras   Espagne Caisse d'Épargne 8 s
5 Paul Martens   Allemagne Rabobank 8 s
6 Alessandro Petacchi   Italie Lampre-Farnese Vini 8 s
7 Alan Pérez Lezaun   Espagne Euskaltel-Euskadi 8 s
8 Matti Breschel   Danemark Saxo Bank 10 s
9 Cadel Evans   Australie BMC Racing 13 s
10 José Joaquín Rojas   Espagne   Caisse d'Épargne 14 s

4e étapeModifier

Avec cette étape se présente comme la première véritable occasion pour les leaders de créer des écarts au général. En effet, les 60 derniers km sont un enchaînement de petites ascensions et de portions descendantes. Avec, notamment une ascension dont le sommet est au km 201,2, et une côte, longue de 4 km à 7 % de moyenne avec des passages à 19 %, dont le sommet est à environ 3,5 km de l'arrivée.

Michele Scarponi (Androni Giocattoli) fait coup double lors de cette quatrième étape, puisqu'il s'impose à Chieti et s'empare du maillot bleu de leader[8].

À noter que l'Italien Francesco Reda (Quick Step), a chuté et souffre d'une fracture de la clavicule droite.

Résultats
Coureur Pays Équipe Temps
1 Michele Scarponi   Italie Androni Giocattoli en 6 h 23 min 47 s
2 Benoît Vaugrenard   France La Française des jeux + 14 s
DSQ Leonardo Bertagnolli[9]   Italie Androni Giocattoli 14 s
4 Stefano Garzelli   Italie Acqua e Sapone 14 s
5 Rigoberto Urán   Colombie Caisse d'Épargne 14 s
6 Maxim Iglinskiy   Kazakhstan Astana 17 s
7 Robert Gesink   Pays-Bas Rabobank 17 s
8 Cadel Evans   Australie BMC Racing 17 s
9 Domenico Pozzovivo   Italie Colnago-CSF Inox 19 s
10 Michael Rogers   Australie HTC-Columbia 19 s
Classement général
Coureur Pays Équipe Temps
1 Michele Scarponi   Androni Giocattoli   Italie en 18 h 08 min 14 s

2 Benoît Vaugrenard   France La Française des jeux + 18 s
DSQ Leonardo Bertagnolli[9]   Italie Androni Giocattoli 20 s
4 Stefano Garzelli   Italie Acqua e Sapone 24 s
5 Rigoberto Urán     Colombie Caisse d'Épargne 24 s
6 Cadel Evans   Australie BMC Racing 26 s
7 Maxim Iglinskiy   Kazakhstan Astana 27 s
8 Robert Gesink   Pays-Bas Rabobank 27 s
9 Michael Rogers   Australie HTC-Columbia 29 s
10 Domenico Pozzovivo   Italie Colnago-CSF Inox 29 s

5e étapeModifier

Cette étape constitue l'étape-reine de ce Tirreno-Adriatico. Au programme : du plat lors des 120-130 premiers km, puis trois cols, Forca di Presta, Frontignano et Le Arette. S'ensuivent une quarantaine de kilomètres en faux plats, aussi bien montants que descendants. La fin de cette étape ressemble à la phase finale des classiques ardennaises, c'est-à-dire quelques petites côtes aux pourcentages démentiels, appelées aussi murs, et une fin en faux plat montant.

L'étape est remportée par l'Italien Enrico Gasparotto[10].

Résultats
Coureur Pays Équipe Temps
1 Enrico Gasparotto   Italie Astana en 5 h 32 min 22 s
2 Stefano Garzelli   Italie Acqua & Sapone + m.t
3 Maxim Iglinskiy   Kazakhstan Astana m.t
4 Cadel Evans   Australie BMC Racing m.t
5 Vincenzo Nibali   Italie Liquigas-Doimo 8 s
6 Robert Gesink   Pays-Bas Rabobank 8 s
7 Manuele Mori   Italie Lampre-Farnese Vini 8 s
8 Michael Rogers   Australie Columbia-HTC 8 s
9 Michele Scarponi     Italie Androni Giocattoli 8 s
10 Domenico Pozzovivo   Italie Colnago-CSF Inox 8 s
Classement général
Coureur Pays Équipe Temps
1 Michele Scarponi     Italie Androni Giocattoli en 23 h 40 min 44 s
2 Stefano Garzelli   Italie Acqua & Sapone + 10 s
3 Maxim Iglinskiy   Kazakhstan Astana 15 s
4 Cadel Evans   Australie BMC Racing 18 s
5 Robert Gesink     Pays-Bas Rabobank 27 s
6 Michael Rogers   Australie Columbia-HTC 29 s
7 Domenico Pozzovivo   Italie Colnago-CSF Inox 29 s
8 Vincenzo Nibali   Italie Liquigas-Doimo 31 s
DSQ Leonardo Bertagnolli[9]   Italie Androni Giocattoli 48 s
10 Manuele Mori   Italie Lampre-Farnese Vini 53 s

6e étapeModifier

Le théâtre des dernières bagarres pour le général a lieu sur 134 km, sous la forme d'un circuit de 20 km à répéter quatre fois. Cette boucle comprend notamment l'enchaînement du mur Santa Maria del Monte et de la côte menant à Macerata. La première ascension fait 1,5 km à 9,5 % de moyenne, avec des passages à 16 %[11].

Résultats
Coureur Pays Équipe Temps
1 Mikhail Ignatiev   Russie Katusha en 3 h 18 min 09 s
2 Stefano Garzelli   Italie Acqua & Sapone + 5 s
3 Cadel Evans   Australie BMC Racing m.t.
4 Robert Gesink     Pays-Bas Rabobank 7 s
5 Benoît Vaugrenard   France La Française des jeux m.t.
6 Michele Scarponi     Italie Androni Giocattoli m.t.
7 Michael Rogers   Australie HTC-Columbia m.t.
8 Francesco Gavazzi   Italie Lampre-Farnese Vini 9 s
9 Domenico Pozzovivo   Italie Colnago-CSF Inox 11 s
10 Rigoberto Urán   Colombie Caisse d'Épargne m.t.
Classement général
Coureur Pays Équipe Temps
1 Michele Scarponi     Italie Androni Giocattoli en 26 h 59 min 00 s
2 Stefano Garzelli     Italie Acqua & Sapone + 2 s
3 Cadel Evans   Australie BMC Racing 12 s
4 Maxim Iglinskiy   Kazakhstan Astana 22 s
5 Robert Gesink     Pays-Bas Rabobank 27 s
6 Michael Rogers   Australie HTC-Columbia 29 s
7 Domenico Pozzovivo   Italie Colnago-CSF Inox 33 s
8 Vincenzo Nibali   Italie Liquigas-Doimo 42 s
9 Manuele Mori   Italie Lampre-Farnese Vini 1 min 04 s
10 Francesco Gavazzi   Italie Lampre-Farnese Vini 1 min 07 s

7e étapeModifier

La dernière étape est remportée par le Norvégien Edvald Boasson Hagen. Stefano Garzelli remporte finalement le classement général[12].

Résultats
Coureur Pays Équipe Temps
1 Edvald Boasson Hagen   Norvège Sky en 3 h 52 min 36 s
2 Alessandro Petacchi   Italie Lampre-Farnese Vini + m.t.
3 Sacha Modolo   Italie Colnago-CSF Inox m.t.
4 Bernhard Eisel   Autriche HTC-Columbia m.t.
5 Mattia Gavazzi   Italie Colnago-CSF Inox m.t.
6 Tyler Farrar   États-Unis Garmin-Transitions m.t.
7 Robbie McEwen   Australie Katusha m.t.
8 Baden Cooke   Australie Saxo Bank m.t.
9 Yauheni Hutarovich   Biélorussie La Française des jeux m.t.
10 Robert Hunter   Afrique du Sud Garmin-Transitions m.t.
Classement général
Coureur Pays Équipe Temps
1 Stefano Garzelli      Italie Acqua & Sapone en 30 h 51 min 36 s
2 Michele Scarponi   Italie Androni Giocattoli + m.t.
3 Cadel Evans   Australie BMC Racing 12 s
4 Maxim Iglinskiy   Kazakhstan Astana 22 s
5 Robert Gesink     Pays-Bas Rabobank 27 s
6 Michael Rogers   Australie HTC-Columbia 29 s
7 Domenico Pozzovivo   Italie Colnago-CSF Inox 33 s
8 Vincenzo Nibali   Italie Liquigas-Doimo 42 s
9 Manuele Mori   Italie Lampre-Farnese Vini 1 min 04 s
10 Francesco Gavazzi   Italie Lampre-Farnese Vini 1 min 07 s

Points UCIModifier

Évolution des classementsModifier

Notes et référencesModifier

  1. « Cyclisme : Armstrong annoncé au départ de Milan-Sanremo », sur AFP,
  2. « La course des deux mers », sur cyclismactu.net,
  3. « En pensant à la Primavera », sur eurosport.fr,
  4. « Tirreno-Adriatico 2010 », sur velo-club.net,
  5. « Tirreno-Adriatico #1 : Gerdemann l’emporte », sur velochrono.fr,
  6. « Boonen au sprint », sur eurosport.fr,
  7. « Bennati fait coup double », sur eurosport.fr,
  8. « Une option pour Scarponi », sur eurosport.fr,
  9. a b et c L'Italien Leonardo Bertagnolli a été déclassé en 2014 de tous ses résultats obtenus entre 2003 et 2011. Si certains sites ont réattribué les places vacantes, l'UCI n'a cependant pas officiellement indiqué que c'était le cas. (Voir liste des sanctions)
  10. « Gasparotto libéré », sur eurosport.fr,
  11. « Garzelli entretient un léger suspense », sur eurosport.fr,
  12. « Garzelli a le dernier mot », sur eurosport.fr,

Liens externesModifier