Ouvrir le menu principal

The Neon Demon

film sorti en 2016
The Neon Demon
Réalisation Nicolas Winding Refn
Scénario Nicolas Winding Refn
Mary Laws
Acteurs principaux
Sociétés de production Gaumont Film Company
Wild Bunch
Space Rocket Nation/Motel Movies
Vendian Entertainment
Bold Films
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau du Danemark Danemark
Drapeau de la France France
Genre Horreur
Thriller
Durée 118 minutes
Sortie 2016

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

The Neon Demon est un thriller horrifique américano-dano-français réalisé par Nicolas Winding Refn, sorti en 2016.

Le film est présenté en compétition de la sélection officielle du Festival de Cannes 2016.

Résumé détailléModifier

Jesse, une jeune fille de seize ans qui rêve d'être mannequin, arrive d'une petite ville de l'état de Géorgie à Los Angeles. Elle rencontre Dean, avec qui elle fait son premier shooting photo, et la maquilleuse Ruby, qui la présente à d'autres mannequins plus âgées, Sarah et Gigi. Les trois femmes sont attirées par la beauté naturelle de Jesse et s'interrogent sur sa sexualité.

Jesse est recrutée par Roberta Hoffman, propriétaire d'une agence de mannequins, qui lui dit de mentir sur son âge et lui propose un shooting photo avec Jack McCarther, un photographe célèbre. Jesse va à un rendez-vous avec Dean, sans suite. Elle rentre dans sa chambre de motel et découvre qu'elle a été saccagée par un puma. Jesse va au shooting photo de Jack, dans lequel elle se dénude et recouvre son corps de peinture dorée. Le shooting est couronné de succès, et alors que Gigi et Sarah envient la jeunesse de Jesse, Ruby est fascinée par cette dernière.

Jesse passe une audition en tant que mannequin pour le styliste Robert Sarno, auquel participe également Sarah. Le styliste est indifférent à cette dernière mais envoûté par Jesse. Sarah, éperdue, demande à Jesse quel effet cela fait d'être au centre de l'admiration de tous. Jesse avoue que « c'est génial ». Sarah se jette alors sur elle, et Jesse se coupe accidentellement à la main avec un bout de verre. Sarah commence à sucer le sang qui coule de la main de Jesse. Cette dernière se rue alors dans sa chambre au motel et s'évanouit au milieu d'étranges hallucinations. Dean arrive et soigne la blessure de Jesse.

Au défilé de Robert Sarno, Gigi raconte à Jesse son expérience avec la chirurgie plastique, et pense que Jesse a eu une « promotion canapé », ce que cette dernière dément. Jesse ferme le défilé et voit alors un triangle brillant comme celui qu'elle a vu dans ses hallucinations auparavant. Après le défilé, Jesse semble changée et va avec Dean dans un bar, où ils entendent Sarno dénigrer les femmes ayant eu recours à la chirurgie, prenant comme exemple Gigi, et vante la beauté naturelle de Jesse. Dean se confronte alors à Sarno et essaie de persuade Jesse de partir, mais, devenue narcissique, elle refuse.

Jesse fait un cauchemar où Hank, le propriétaire lubrique du motel, la force à accomplir ses pulsions sexuelles en lui faisant avaler un couteau. Elle se réveille à temps pour entendre quelqu'un en train de crocheter sa porte. Elle verrouille sa porte à temps, mais entend alors l'étranger entrer dans la chambre voisine et agresser la femme qui s'y trouve. Terrifiée, Jesse appelle Ruby, qui lui propose de venir chez elle. Ruby lui fait des avances et tente de lui faire l'amour, mais Jesse la repousse et révèle sa virginité. Ruby dessine alors sur le miroir un visage avec les yeux barrés au rouge à lèvres, puis part pour son deuxième travail, maquilleuse dans une morgue, où elle satisfait ses pulsions avec un cadavre de femme ; pendant ce temps, Jesse s'allonge sur le canapé avant de se maquiller et de mettre une robe.

Ruby rentre chez elle et trouve Jesse complètement ivre de narcissisme. Sarah et Gigi arrivent chez Ruby et attaquent Jesse. Elles la traquent avec un couteau de boucher et un tisonnier. Les trois femmes entourent Jesse à l'extérieur, et Ruby la pousse dans une piscine vide, où elle se casse la jambe. Alors que Jesse est étendue, désespérée, les trois femmes s'approchent d'elle avec des couteaux, l'abattent et la mangent. On voit ensuite Ruby prendre un bain avec son sang, ce qui révèle des tatouages occultes sur son torse, et Sarah et Gigi se laver avec sous la douche. Plus tard, elle s'allonge dans la tombe de Jesse puis fait un rituel dans son salon, et un torrent de sang sort de ses parties génitales.

Le jour suivant, Sarah et Gigi roulent sur la Pacific Coast Highway à un des shootings photo de Jack avec une autre mannequin prénommée Annie. Jack, en errant dans le salon, est soudain fasciné par Sarah, et vire Annie d'un seul coup. Au milieu du shooting, Gigi se sent mal et part. Sarah voit alors Gigi dans une pièce en train de vomir un des globes oculaires de Jesse. Elle hurle : « Il faut qu'elle sorte de moi », et se poignarde avec une paire de ciseaux. Sarah regarde Gigi mourir, mange le globe oculaire, et retourne au shooting.

Fiche techniqueModifier

DistributionModifier

   
Le réalisateur Nicolas Winding Refn et l'actrice principale Elle Fanning à la première du film au Festival de Cannes 2016.
  Source et légende : version française (VF) sur RS Doublage[1] et selon le carton du doublage français sur le DVD zone 2[2].

ProductionModifier

Bande originaleModifier

La bande originale du film est composée par Cliff Martinez, qui avait collaboré, précédemment, avec Nicolas Winding Refn sur Drive et Only God Forgives.

L'album sortira le chez Milan Records[3].

No Titre Durée
1. Neon Demon 3:23
2. Mine (Sweet Tempest) 3:43
3. The Demon Dance (Julian Winding) 6:00
4. What Are You 1:39
5. Don't Forget Me When You're Famous 1:33
6. Gold Paint Shoot 2:51
7. Take Off Your Shoes 1:44
8. Ruby at the Morgue 1:51
9. Jesse Sneaks into Her Room 2:00
10. Real Lolita Rides Again 2:48
11. Messenger Walks Among Us 6:13
12. Runway 4:30
13. Take Her to Measurements 0:55
14. Who Wants Sour Milk 1:09
15. I Would Never Say You're Fat 2:20
16. Thank God You're Awake (Remix) 2:19
17. Kinky 4:18
18. Ruby's Close Up 2:03
19. Lipstick Drawing 2:33
20. Something's in My Room 2:53
21. Are We Having a Party 5:21
22. Get Her Out of Me 3:51
23. Waving Goodbye (Sia) 3:57
69:55

AccueilModifier

CritiquesModifier

Le film a divisé la critique lors de sa présentation au Festival de Cannes 2016.

Sur le site français AlloCiné, The Neon Demon obtient une note moyenne de 3,4/5 pour 29 titres de presse[4].

Le magazine Cahiers du Cinéma qui classe le film n°3 dans le top 10 de 2016 [5]., écrit « Le film n’est pas une énième fable de chair fraîche pervertie et dévorée par la société du spectacle, c’est la mise en scène d’une hantise réciproque jusque dans les moindres détails de l’image. La beauté captive autant qu’elle est capturée, la morale est simple mais elle n’avait jamais été portée à cette extrémité indémêlable. »[6] Pour Metro « Si le film nous a séduits […], c’est d’abord par son esthétique flamboyante, certains diront kitsch. Chez NWR, plus que jamais, chaque plan, chaque détail visuel et sonore […] captive de la première à la dernière seconde avec une générosité rare […]. » Pour le magazine Première c'est une « fable morbide sur une jolie provinciale qui débarque à Los Angeles pour percer dans le milieu de la mode, The Neon Demon est à la croisée des chemins. Un pied dans l’intransigeance mutique, l’autre dans la séduction pure (couleurs qui pètent de partout, filles sublimes sur talons aiguilles…). »

Parmi les critiques les plus négatives, Le Monde rédige « Privilégiant l'esthétique, le cinéaste danois s'acharne avec un brio délirant et parfois répugnant sur l'univers du mannequinat. » Le magazine Le Point, lui, dit : « On était venu voir un film d'horreur radical et prenant, on se retrouve avec un clip chichiteux et mortifère, un conte de fées techno, prétentieux et vaguement provoc'. ». Elisabeth Franck-Dumas écrit dans Libération : « Refn (...) se retrouve figé dans la position du cinglé moraliste en complet de laine, qui se contemple éructer son catéchisme depuis le fond d’un aquarium de miroirs. »

Box-OfficeModifier

Pays ou région Box-office Date d'arrêt du box-office Nombre de semaines
  États-Unis 1 333 124 $[7] 6
  France 139 245 entrées[8] 6
  Mondial 2 293 705 $[7] 8

DistinctionModifier

RécompenseModifier

Sélections et nominationsModifier

Notes et référencesModifier

  1. « Fiche du doublage français du film », sur RS Doublage.
  2. Liste des comédiens situé après le générique de fin.
  3. http://www.soundtrack.net/album/the-neon-demon/
    Pour la tracklist avec durées des pistes, voir : https://itunes.apple.com/au/album/neon-demon-bande-originale/id1116153897
    ou http://musicbrainz.org/release/4baafc30-16ff-46e6-85d3-4fd1bf928cbe
  4. AlloCiné, « The Neon Demon: Les critiques presse », sur AlloCiné (consulté le 9 juin 2016).
  5. « Top 10 2016 », Cahiers du Cinéma no 728,‎ , p. 6 (lire en ligne).
  6. Cyril Béghin "Écrin total", Juin 2016 n°723. p. 31-33. sur le site Cahiers du Cinema.
  7. a et b (en) « The Neon Demon », sur Box Office Mojo (consulté le 5 août 2016)
  8. « The Neon Demon », sur jpbox-office (consulté le 21 juillet 2016)

Liens externesModifier