Ouvrir le menu principal

Thézillieu

ancienne commune française du département de l'Ain

Thézillieu
Thézillieu
Mairie de Thézillieu.
Blason de Thézillieu
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Ain
Arrondissement Belley
Canton Hauteville-Lompnes
Statut Commune déléguée
Maire délégué Jean-Michel Cyvoct
2019-2020
Code postal 01110
Code commune 01417
Démographie
Population 294 hab. (2016 en diminution de 8,41 % par rapport à 2011)
Densité 11 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 53′ 37″ nord, 5° 35′ 49″ est
Altitude Min. 706 m
Max. 1 123 m
Superficie 26,25 km2
Historique
Date de fusion
Commune(s) d’intégration Plateau d'Hauteville
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Auvergne-Rhône-Alpes

Voir sur la carte administrative de Auvergne-Rhône-Alpes
City locator 15.svg
Thézillieu

Géolocalisation sur la carte : Ain

Voir sur la carte topographique de l'Ain
City locator 15.svg
Thézillieu

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 15.svg
Thézillieu

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 15.svg
Thézillieu

Thézillieu est une ancienne commune française, située dans le département de l'Ain en région Auvergne-Rhône-Alpes. Le , elle devient commune déléguée de Plateau d'Hauteville.

GéographieModifier

La commune de Thézillieu se situe dans le Bas Bugey, sur le plateau d'Hauteville à huit kilomètres d'Hauteville-Lompnes, à l'extrémité sud de la chaîne du Jura ; elle culmine à 1 123 mètres d'altitude. Le climat y est semi-continental, comme sur le reste du plateau. L'Arêne prend sa source non loin du hameau de Genevray et s'écoule vers Virieu-le-Grand au sud. Deux étangs sont adossés au hameau du Genevray.

Plus de la moitié de la surface de la commune est boisée (essentiellement en sapin, épicéa et hêtre) et une partie importante de ces forêts est exploitée par l'Office national des forêts (forêts domaniales de Gervais et Saint-Sulpice). Les surfaces cultivées sont majoritairement en herbe[réf. nécessaire]. Elle est classée « Montagne 1 » par la DDAF.

L'habitat se compose d'un village principal (Thézillieu, où sont situés la mairie, l'école, l'agence postale et l'église), trois gros hameaux les Catagnolles, le Genevray, Sainte-Blaizine) et des hameaux plus petits (Gros-Jean, la Bourbelière, la Loye, Lavant, Ponthieu).

LocalisationModifier

HistoireModifier

Malgré une présence initiale attestée à l'époque burgonde (VIe – VIIIe siècles)[réf. nécessaire] au lieu-dit les Cendrettes (proche du carrefour entre la D8b et le chemin dit de l'Écu en limite NE), l'histoire de la commune de Thézillieu est intimement liée à celle de l'abbaye de Saint-Sulpice en Bugey, abbaye cistercienne fondée en 1130 par Amédée III de Savoie[1]. Depuis la Révolution, l'abbaye a servi de carrière de pierres aux habitants alentour ; on en trouve dans de nombreuses fermes à plusieurs kilomètres à la ronde. Elle est inscrite dans l'inventaire supplémentaire des Monuments historiques.

Durant la Seconde Guerre mondiale, de nombreux maquisards étaient cachés sur le plateau (cf. Maquis de l'Ain et du Haut-Jura) ; d'âpres combats eurent lieu autour du col de la Lèbe et en forêt de Gervais en juillet 1944[2], en attestent les nombreux monuments aux morts.

Le , la commune s'unit avec Cormaranche-en-Bugey, Hauteville-Lompnes et Hostiaz pour former la commune nouvelle de Plateau d'Hauteville actée par un arrêté préfectoral du , dont elle constitue une commune déléguée[3].

Politique et administrationModifier

Administration municipaleModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1995 2008 André Borron   Réélu en 2001
2008 2015
(démission)
Franck Steyaert UMP Réélu en 2014
Nommé Directeur général des services du département
2015 2019 Jean-Michel Cyvoct   Vice-président de la communauté de communes du plateau d'Hauteville
Liste des maires délégués
Période Identité Étiquette Qualité
2019   Jean-Michel Cyvoc    

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[5].

En 2016, la commune comptait 294 habitants[Note 1], en diminution de 8,41 % par rapport à 2011 (Ain : +5,73 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
719707769701771733778707824
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
802791804795751711656645621
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
621573563507506427390358366
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
325296254278297299310312313
2013 2016 - - - - - - -
307294-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

ÉconomieModifier

La commune est située dans la zone AOC comté.

Thézillieu compte plusieurs exploitations agricoles (élevage bovin principalement), divers artisans, un centre équestre, un hôtel-restaurant, un camping et des gîtes, une école élémentaire, une agence postale (en mairie) et un corps de sapeurs-pompiers volontaires.

Les étangs du Genevray attirent les pêcheurs (brochets, carpes, perches, tanches). Les nombreux chemins et sentiers d'exploitation forestière facilitent les différentes formes de randonnées : équestre, pédestre, à VTT ; à raquettes et ski de fond l'hiver.

Culture et patrimoineModifier

 
Église Notre-Dame-de-l'Assomption.

Lieux et monumentsModifier

  • Église Notre-Dame-de-l'Assomption.
  • Chapelle Saint-Vital (aussi appelée chapelle des Étrangers), en cours de réfection.
  • Belvédère de Seremond.
  • Point de vue du Signal.

Personnalités liées à la communeModifier

HéraldiqueModifier

Article connexe : Armorial des communes de l'Ain.

La commune de Thézillieu porte :

Parti : au premier de gueules à la croix d'argent chargée d'un crosse contournée de pourpre, au second de sinople au mouton d'or accompagné de trois quintefeuilles d'argent ; le tout sommé d'un chef d'azur chargé d'un croissant d'argent accosté de deux étoiles du même.[8]

Le blason a été réalisé par Thierry Faure David-Nillet.

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

RéférencesModifier

  1. Pierre Bayle, Dictionnaire historique et critique de Pierre Bayle, t. 3, Paris, Desoer, (1re éd. 1697), in-8 (lire en ligne).
  2. « Les Opérations de juillet 1944 », sur www.maquisdelain.org (consulté le 9 mars 2016).
  3. Arnaud Cochet, « Arrêté préfectoral portant création de la commune nouvelle de Plateau d'Hauteville », Recueil des actes administratifs spécial n°01-2018-166,‎ , p. 19-22 (lire en ligne [PDF])
  4. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  5. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  8. Armes de Thézillieu, sur labanquedublason2.com

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier