Stade bordelais (rugby à XV)

club de rugby à XV en France
Stade bordelais
Logo du Stade bordelais
Généralités
Nom complet Stade bordelais rugby
Surnoms les lions d’Aquitaine
SBUC
Noms précédents Stade bordelais université club (jusqu'en 2013)
Stade bordelais ASPTT (2013-2018)
Fondation
Couleurs jaune et noir
Stade Stade Sainte-Germaine
Siège Rue Ferdinand de Lesseps
33110 Le Bouscat
Championnat actuel Promotion d'Honneur
Président Pierre Castelli
Entraîneur Clément Millet et Florent Torregaray (section féminine)
Site web stade-bordelais-rugby.ffr.fr
Palmarès principal
National[Note 1] Championnat de France (7)

Maillots

Kit left arm.png
Kit body whitehoops.png
Kit right arm.png
Kit shorts.png
Kit socks.png
Domicile
Kit left arm.png
Kit body whitemaroon hoops.png
Kit right arm.png
Kit shorts.png
Kit socks.png
Extérieur

Le Stade bordelais est la section rugby à XV du Stade bordelais omnisports. Fondé en le , le club remporte sept titres de champion de France au début du XXe siècle. Le club fusionne en 2006 avec le Club athlétique béglais pour donner l'Union Bordeaux Bègles, mais conserve ses équipes de jeunes et ses équipes féminines. Toutefois, une équipe senior est engagée en championnat régional.

HistoriqueModifier

Premières annéesModifier

 
Le Stade bordelais en décembre 1900.
 
Le Stade bordelais champion de France de rugby en 1905.
 
Le Stade bordelais en 1905.
 
Le Stade bordelais (blancs) contre Rosselyn Park en Angleterre, en avril 1909 (défaite 3-0).

Fondé le sous le nom de Stade bordelais, il porte longtemps le nom de Stade bordelais université club (SBUC), héritage d'une (courte) union avec les clubs universitaires bordelais (1901 à 1903). Il est le premier club non-parisien à remporter le championnat de France, qu'il domine pendant une dizaine d'années.

Le Stade bordelais gagne 7 titres de champions de France entre 1899 et 1911, avant de poursuivre son existence au sein des championnats amateurs.

Ensuite, le club reste en première division même s'il n'y joue plus les premiers rôles.

Finaliste de la coupe de France 1943Modifier

 
En 1943, lors de la finale régionale « zone Nord », le Stade bordelais (ici en maillot sombre) s'impose contre l'US Dax (en blanc) au parc des Princes.

En 1943, après une victoire contre l'US Dax en demi-finale Zone Nord, le Stade bordelais joue la finale nationale qu'il perd contre le SU Agen 11-4.

Champion de France de deuxième division 1959Modifier

Descendu en deuxième division dans les années 1950, le club champion de France de deuxième division en 1959 remonte en première division.

Dernier de sa poule en 1966, il est sauvé par une décision de la FFR. En effet, depuis 1957, les dernières places pour la première division sont attribués à la discrétion du comité de direction de la FFR entre les demi-finaliste du championnat de France de deuxième division et les derniers de leur poule de première division. La Fédération choisi de repêcher le Stade toulousain, le SBUC par rapport à leurs passés prestigieux mais aussi l'US Tyrosse, le CS Bourgoin-Jallieu et le SC Mazamet[1].

Le club, dernier de sa poule descend finalement en deuxième division en 1968.

Un rachat historique pour côtoyer à nouveau les sommetsModifier

En 1973 le Bordelais Jacques Delpeu décide de racheter le club à la suite d’une longue négociation avec le maire de Bordeaux. Il entamera une grande reconstruction du club dans les années qui suivront et reste pour toujours un grand icône du club qui s’est battue pour redorer le blason du stade bordelais.

Le club retrouve l’élite entre 1991 et 1995, année où l'élite est réduite de 32 à 20 clubs. Il redescend en groupe A2 en perdant le match décisif contre Montferrand à la 83e minute 16-17. Vincent Moscato quitte alors le club pour Brive et Bernard Laporte rejoint alors le Stade français.

La montée en Pro D2Modifier

Le club monte en Pro D2 en 2004 et y reste deux saisons ( 2004-2005 et 2005-2006) avant de s'associer avec le Club athlétique Bordeaux Bègles Gironde.

L'association avec le CA Bègles Bordeaux GirondeModifier

Depuis le début des années 2000, un projet d'union avec l'autre grand club de rugby de l'agglomération bordelaise, le Club athlétique béglais, est envisagé. Après bien des atermoiements, conflits et hésitations, il voit le jour le 10 mars 2006. Après de nombreuses tractations, la nouvelle entité est baptisée Union Stade bordelais-Club athlétique Bordeaux Bègles Gironde. Il n'y a pas fusion mais union par la création d'une nouvelle association à 50/50 entre les deux clubs pour recevoir l'équipe première, le centre de formation. Seules deux équipes premières fusionnent et évoluent en Pro D2 dès la saison 2006-2007. Le Stade bordelais, comme le CABBG, conserve ainsi ses équipes de jeunes. Toutefois, une équipe senior est engagée en championnat régional pour la saison 2007-2008. En 2008, le nom de l'équipe unifiée est simplifié en Union Bordeaux Bègles.

Identité visuelleModifier

Couleurs et maillotsModifier

Modifier

PalmarèsModifier

Les finales du Stade bordelaisModifier

Liste des finales disputées par le Stade bordelais
Date de la finale Vainqueur Score Finaliste Lieu de la finale Spectateurs
Stade bordelais 5 – 3 Stade français Stade Sainte-Germaine, Le Bouscat 3 000
Racing club de France 37 – 3 Stade bordelais UC Levallois-Perret 1 500
Stade français 0 – 3[Note 2] Stade bordelais UC Stade Sainte-Germaine, Le Bouscat ...
Racing club de France 6 – 0 Stade bordelais UC Parc des Princes, Paris 1 000
Stade bordelais UC 3 – 0 Stade français La Faisanderie, Saint-Cloud 2 000
Stade bordelais UC 12 – 3 Stade français Stade Sainte-Germaine, Le Bouscat 6 000
Stade bordelais UC 9 – 0 Stade français Parc des Princes, Paris 4 000
Stade bordelais UC 14 – 3 Stade français Stade Sainte-Germaine, Le Bouscat 12 000
Stade français 16 – 3 Stade bordelais UC Stade Yves-du-Manoir, Colombes 10 000
Stade bordelais UC 17 – 0 Stade toulousain Stade des Ponts Jumeaux, Toulouse 15 000
FC Lyon 13 – 8 Stade bordelais UC Parc des Princes, Paris 8 000
Stade bordelais UC 14 – 0 SCUF Stade Sainte-Germaine, Le Bouscat 12 000

Personnalités du clubModifier

Joueurs emblématiquesModifier

 
Il existe une catégorie consacrée à ce sujet : Joueur du Stade bordelais.

PrésidentsModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Seuls les principaux titres en compétitions officielles sont indiqués ici.
  2. a et b En 1901, le Stade bordelais gagne la finale à la régulière sur le score de 3-0. Mais l'USFSA annule le résultat et décide que la finale doit être rejouée à Paris, le Stade bordelais a en effet fait jouer trois joueurs irrégulièrement. Refusant cette décision, le Stade français est déclaré vainqueur.
  3. a b c d et e Jean Duhau de l'autre grand club bordelais de l'époque, le SA Bordeaux, est quant à lui sélectionné à 7 reprises à partir de 1928, Raoul Bonamy et Jean Jardel 2 en 1928, Albert Dupouy 2 en 1924 ; Robert Genesté 2 en 1945, cette fois avec le Bordeaux étudiants club.

RéférencesModifier

  1. Yves Billet, 1906-2006 - CSBJ Rugby 100 ans – Du Grenat dans le Ciel, Club sportif Bourgoin-Jallieu rugby, , 95 p., p. 33.

AnnexesModifier

Articles connexesModifier

BibliographieModifier

  • [Callède 1993] Jean-Paul Callède, Histoire du sport en France : du Stade Bordelais au SBUC (1889-1939), Pessac, Maison des Sciences de l'Homme d'Aquitaine, , 238 p. (ISBN 9782858925728, lire en ligne)

Liens externesModifier