Sport athlétique bordelais rugby

club de rugby à XV en France
Sport athlétique bordelais
Généralités
Surnoms SAB
Noms précédents Sport athlétique bordelais (1892-1958)
Sport athlétique Bordeaux Mérignac (1958-1972)
Fondation
Disparition
Siège Bordeaux
Palmarès principal
National[Note 1] Championnat de France Honneur (1)

Le Sport athlétique bordelais est un club de rugby à XV basé à Bordeaux.

Fondé en 1892, il disparaît en 1972, après son absorption au sein du Stade amical mérignacais omnisports.

HistoireModifier

Le Sport athlétique bordelais est fondé le , cohabitant alors à Bordeaux avec le Stade bordelais et le Bordeaux Athletic Club[1] ; tout d'abord destiné à la pratique du cyclisme[2] ; il est issu de la fusion du Stade amical mérignacais et de La Vie au grand air du Médoc[3]. Le monogramme de la ville bordelaise, trois croissants entrelacés, apparaît sur l'écusson du club dès sa première année d'existence[1]. Son siège se trouve au no 42 allée d'Orléans, tandis que les sportifs s'entraînent au Parc bordelais[1].

La première rencontre de rugby football du SAB est disputée le [1]. En 1896, une nouvelle enceinte sportive voit le jour au no 399 route du Médoc[1].

Le club signe sa meilleure performance en championnat en 1927, atteignant le stade des demi-finales[4].

Le SA Bordeaux fait partie des clubs fondateurs du challenge Yves du Manoir le , auprès du Racing Club de France et de cinq autres clubs proches associés à la Fédération française de rugby, alors que le rugby français est divisé entre la FFR et l'UFRA[5]. Il participe encore aux deuxième[6] et troisième éditions[7], mais quitte ensuite la compétition, son terrain étant suspendu[8].

Une fraction du club fonde le Bordeaux XIII[9] puis le club, fragilisé est relégué en deuxième division en 1936, le SAB réapparaît en première division pendant deux saisons lors de la Seconde Guerre mondiale, de 1942 à 1944[10]. Relégué en division Honneur, il est titré champion de France en 1952, s'imposant contre l'US Issoire à Souillac sur le score de 6 à 3, le [11].

En 1958, le club devient le Sport athlétique Bordeaux Mérignac, après avoir déménagé pour les installations sportives de la ville de Mérignac[4].

Le , le Sport athlétique bordelais rugby ainsi que trois autres clubs de l'agglomération bordelaise, le Stade amical mérignacais omnisports, l'équipe de hockey sur gazon de La Vie au grand air du Médoc, et la structure omnisports du Patronage laïque Jules Ferry, se rassemblent en un seul club omnisports : le SA Mérignac absorbe ainsi les trois autres associations sportives[12],[4].

PalmarèsModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Seuls les principaux titres en compétitions officielles sont indiqués ici.

RéférencesModifier

  1. a b c d et e Callède 1993.
  2. « Le Sport athlétique bordelais », sur memovelo.com, (consulté le ).
  3. Frédéric Bonnet, « Petite histoire du rugby bordelais : du Bordeaux Athletic Club à l'UBB », sur rugby-en-melee.com, (consulté le ).
  4. a b et c « Mérignac », sur finalesrugby.fr (consulté le ).
  5. Mérillon 1990, p. 18.
  6. Mérillon 1990, p. 19.
  7. Mérillon 1990, p. 21.
  8. Mérillon 1990, p. 22.
  9. Garcia 1996, p. 262.
  10. « SA Bordeaux », sur rugbyarchive.net (consulté le ).
  11. « Historique », sur issoire-rugby.fr (consulté le ).
  12. « Histoire », sur sam-football.fr (consulté le ).

BibliographieModifier

  : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • [Mérillon 1990] Jean Mérillon, Le Challenge Yves du Manoir : Histoire du rugby, Paris, Éditions Chiron, , 335 p. (ISBN 2-7027-0395X)  
  • [Callède 1993] Jean-Paul Callède, Histoire du sport en France : du Stade Bordelais au SBUC (1889-1939), Pessac, Maison des Sciences de l'Homme d'Aquitaine, , 238 p. (ISBN 9782858925728, lire en ligne)  
  • Henri Garcia, La fabuleuse histoire du rugby, Éditions de la Martinière, , 935 p. (ISBN 2-7324-2260-6)