Sjur Røthe

fondeur norvégien

Sjur Røthe
Image illustrative de l’article Sjur Røthe
Sjur Røthe en 2019.
Contexte général
Sport Ski de fond
Période active De 2006 à aujourd'hui
Biographie
Nationalité sportive Drapeau : Norvège Norvégienne
Nationalité Norvège
Naissance (31 ans)
Lieu de naissance Voss
Taille 1,71 m
Club Voss IL
Palmarès
Compétition Or Arg. Bro.
Jeux olympiques d'hiver 0 0 0
Championnats du monde 3 0 2
Coupe du monde (globes) 0 1 1
Coupe du monde (épreuves individuelles) 2 2 4

Sjur Røthe, né le , est un fondeur norvégien dont la carrière a démarré en 2006 au niveau international. Il a pris part aux Jeux olympiques d'hiver en 2014 à Sotchi. Il remporte trois titres mondiaux, celui de relais en 2013 et 2019 et du skiathlon en 2019.

CarrièreModifier

Sjur Røthe dispute son premier championnat du monde junior en 2007, où il remporte la médaille d'argent sur la poursuite (skiathlon). Il démarre dans la Coupe du monde en mars 2009 à Trondheim. Il marque ses premiers points au quinze kilomètres libre de Beitostølen en novembre 2009 (18e). Il prend part ensuite cet hiver à la Coupe de Scandinavie dont il prend la troisième place et obtient alors une place pour la Coupe du monde.

Aux Championnats du monde, il est tout près d'un podium avec une 4e place sur le 50 km en 2011 à Oslo, mais réussit en 2013 à remporter deux médailles dont une en individuel, au skiathlon derrière Dario Cologna et Martin Johnsrud Sundby et l'or en relais. En Coupe du monde, il monte sur ses deux premiers podiums individuels à Canmore en décembre 2012 au quinze kilomètres classique puis au skiathlon après deux victoires avec le relais norvégien en 2010 et 2012 (avec pour coéquipiers Petter Northug, Eldar Rønning, Martin Johnsrud Sundby, Simen Østensen ou Kristian Tettli Rennemo). Il se révèle être un outsider dans les courses par étapes comme le montrent sa 4e place au Tour de ski 2013-2014 ou sa 8e place aux Finales 2012. Il prend part aux Jeux olympiques d'hiver de 2014, où il prend la 19e place du skiathlon, sa seule course au programme. À l'issue de la saison 2013-2014, il prend place dans le top dix du classement général de la Coupe du monde pour la première fois avec le septième rang.

En 2014-2015, Sjur Røthe souhaite se concentrer sur les Championnats du monde et pour cela il a décidé de faire l'impasse sur le Tour de ski[1]. En décembre 2014, Il obtient son premier podium en course par étapes en terminant troisième du Nordic Opening derrière ses compétriotes Martin Johnsrud Sundby et Didrik Tønseth. Il est troisième du quinze kilomètres classique de Davos pour sa prochaine course, avant d'enregistrer un abandon sur le Tour de ski. Aux Championnats du monde, il est neuvième du quinze kilomètres libre et ne termine pas le skiathlon. Il remporte en fin de saison le 50 kilomètres d'Oslo (Holmenkollen), enlevant son premier succès en Coupe du monde. Pour la nouvelle saison 2015-2016, Røthe appuie son entraînement sur le sprint avec Tor Arne Hetland, pour devenir plus complet[2].

Aux Championnats du monde 2017, Røthe est quatrième du skiathlon et sixième du cinquante kilomètres libre. De retour sur la Coupe du monde, il est quatrième du cinquante kilomètres à Holmenkollen, puis septième des Finales à Québec, où il monte sur le podium de l'étape en quinze kilomètres libre, son seul de l'hiver.

En début de saison 2018-2019, après un hiver 2018 sans podium ni Jeux olympiques (28e du classement général), il est compétitif à Lillehammer, se classant deuxième du mini-Tour, avec en prime une victoire sur le quinze kilomètres, sa première victoire majeure depuis 2015. Sa prochaine course se solde par un succès au trente kilomètres libre de Beitostølen. Il gagne au temps la dernière étape du Tour de ski, la montée de l'Alpe Cermis pour obtenir le quatrième rang final. Il se concentre ensuite sur les Championnats du monde de Seefeld, où il commence fort, puisqu'il devient champion du monde du skiathlon, au sprint devant Alexander Bolshunov et Martin Johnsrud Sundby[3]. Il continue sur cette tendance en gagnant son deuxième titre sur le relais après celui de 2013, en compagnie de Sundby, Iversen et Klæbo. Sur le cinquante kilomètres, il décroche la médaille de bronze, d'une course gagnée par son compatriote Holund. Il reste bien plaçé jusqu'en fin de saison et s'octroie la troisième position au classement général de la Coupe du monde, le plus haut de sa carrière.

PalmarèsModifier

Jeux olympiques d'hiverModifier

Épreuve / Édition Sprint 15 km Poursuite
2 × 15 km
50 km Relais
libre classique libre classique Sprint 4 × 10 km
JO 2014
  Sotchi
    19e

Légende :

  •   : pas d'épreuve
  • — : Non disputée par Sjur Røthe

Championnats du mondeModifier

Lors des Championnats du monde de 2013, il obtient une médaille de bronze au skiathlon remporté par Dario Cologna. Lors du relais, il est titré en compagnie de Tord Asle Gjerdalen, Eldar Rønning et Petter Northug. En 2019, il devient champion du monde en individuel sur le skiathlon et remporte aussi l'or sur le relais et une médaille de bronze au cinquante kilomètres.

Épreuve / Édition Sprint 15 km Poursuite
2 × 15 km
50 km
libre
Relais
libre classique libre classique Sprint 4 × 10 km
Mondiaux 2011
  Oslo
    21e 14e 4e
Mondiaux 2013
  Val di Fiemme
  5e     Bronze 17e   Or
Mondiaux 2015
  Falun
  9e   DNF
Mondiaux 2017
  Lahti
    4e 6e
Mondiaux 2019
  Seefeld
    7e   Or   Bronze   Or

Légende :

  •   : première place, médaille d'or
  •   : deuxième place, médaille d'argent
  •   : troisième place, médaille de bronze
  •   : pas d'épreuve
  • — : Non disputée par Sjur Røthe
  • DNF : abandon

Coupe du mondeModifier

  • Meilleur classement général : 3e en 2019.
    • 8 podiums en épreuve individuelle : 2 victoires, 2 deuxièmes places et 4 troisièmes places.
    • 10 podiums en épreuve par équipes : 5 victoires, 2 deuxièmes places et 3 troisièmes places.

Palmarès à l'issue de la saison 2018-2019

Tour de skiModifier

Autres toursModifier

  • 2e du mini-Tour de Lillehammer en 2018, 3e en 2014.
  • 4 podiums d'étape au Nordic Opening, dont 1 victoire d'étape.
  • 1 podium d'étape aux Finales.

Palmarès au 2 décembre 2019

Différents classements en Coupe du mondeModifier

Année/Classement Général Distance Sprint Tour de ski
depuis 2007
Finales/Ski Tour Canada
depuis 2008
Nordic Opening
depuis 2011
Class. Points Class. Points Class. Points
2010 124e 27 79e 27 - -  
2011 73e 71 41e 41 - -
2012 30e 319 25e 210 - - 26e 10e 19e
2013 13e 480 8e 390 67e 22 17e 13e
2014 8e 535 7e 259 - - 4e 8e 8e
2015 13e 400 11e 271 76e 9   3e
2016 14e 650 12e 436 97e 2 6e 10e
2017 9e 673 6e 465 - - 11e 7e 13e
2018 28e 251 21e 187 - - Abandon 8e -
2019 3e 974 2e 558 89e 4 4e 10e 2e
2020 - - 8e

Légende :

  •   : pas d'épreuve
  • — : Non classé

Détail des victoiresModifier

Épreuve / Édition Sprint 15 km Poursuite
2 × 10 km
30 km 50 km Tour de ski ou
Finales ou
Nordic Opening
libre classique libre classique libre classique
2014-2015   Oslo
2018-2019   Beitostølen
2019-2020

Sur les courses par étapes, il gagne le quinze kilomètres libre du Lillehammer Triple en 2018, puis la montée de l'Alpe Cermis au Tour de ski 2018-2019.

Championnat du monde juniorModifier

En deux participations aux Championnats du monde junior, Sjur Røthe a remporté une médaille d'argent sur la poursuite en 2007 puis collectionne les places d'honneur avec deux 4e places en relais, une 4e place sur le 10 km en style libre et une 5e place sur le 10 km en style classique.

Épreuve / Édition Sprint 10 km Poursuite
2 × 10 km
Relais
libre classique libre classique
Mondiaux 2007
  Tarvisio
    4e     4e
Mondiaux 2008
  Malles
13e     5e   4e
Légende :
  : pas d'épreuve.

Championnats de NorvègeModifier

  • En 2018, il remporte les titres du dix kilomètres classique et du cinquante kilomètres libre[4].

RéférencesModifier

  1. Mirko Horminal, Sjur Roethe manque son Tour, sur ski-nordique.net, le 24 octobre 2014
  2. (no) Derfor trur Hetland på pallplass for Røthe i Tour de Ski, sur bt.no, le 10 novembre 2015
  3. (en) Røthe Clinches Skiathlon Win By 0.1 Second Over Bolshunov; Harvey 6th, sur fasterskier.com, le 23 février 2019
  4. (en) Profil, sur skisport365.com

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :